Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 17:03
Barres

http://www.jdiezarnal.com/pintura/alexalemanymujer01.jpg

Alex Alemany

Barres

 

Qui sont les parents violents?

http://citizenzoo.files.wordpress.com/2010/12/christophe-gilbert-3.jpg?w=590Ceux qui pensent qu'il faut dresser les enfants 

C'est la position de nombreux parents! Moi, je m'oppose à de telles attitudes. D'abord, ces parents-là ont un seuil de tolérance très faible aux stimulations de toutes sortes: un enfant qui crie trop fort, qui n'obéit pas tout de suite, qui saute dans la maison, qui saute sur les lites, qui ouvre toutes les revues puis qui laisse tout par terre... La limite chez ces parents est vite atteinte. Mais ce n'est pas celle dont l'enfant a besoin, c'est la leur, càd qu'ils ne toléreront pas plus que ça. C'est la limite interne des parents. Il y a des parents qui acceptent que des enfants crient dans une maison en disant:

"Mais si, un enfant ça a besoin de crier et de sauter.

C'est formidable, laissons-le s'ébattre."

Et puis, il y a des parents qui ne supportent absolument aucun cri.

http://blog.acti.fr/wp-content/uploads/2010/09/Christophe-Gilbert-Pinocchio-440x288.jpg

Christophe Gilbert

Certains acceptent qu'un enfant courre, d'autres acceptent qu'un enfant n'ait pas faim et ne veuille pas manger un soir; pour d'autres encore, c'est absolument impossible -les conduites des enfants réveillent des angoisses profondes chez eux. On ne peut pas faire de la psychothérapie avec tous les parents, mais on s'aperçoit à leur contact qu'ils sont en train de revivre quelque chose de leur propre histoire. Ce sont leurs propres limites émotionnelles qui les amènent à poser ces fameuses limites aux enfants.

Au bout d'un certain nombre de répétitions:

"Pour la 8ème fois, va te laver les dents",

le parent attrape son enfant, lui donne une fessée ou une claque. Mais il ne lui donne pas une limite structurante qui lui permette de s'organiser dans l'espace et le temps. Ils rentrent comme par effraction dans le champ corporel et psychique du petit. La violence introduite ainsi dans l'enfant va lui faire perdre complètement ses repères à lui, internes. En revanche, il va intérioriser les repères des parents. Il est vrai qu'après une fessée, une gifle ou des cris, l'enfant arrête de chahuter. Il finit son assiette, s'endort, et fait tout ce que le parent désire. Mais il ne sort pas de cette épreuve + aimé, + grandi, + autonome, + libre, + conscient, + humain, au contraire. Il a subi une violence qui l'a complètement secoué. Il est en état de stress, http://www.partfaliaz.com/wp-content/uploads/2011/10/christophe-gilbert2.jpgavec une élévation d'hormones de stress. Et l'on sait maintenant que les élévations d'hormones de stress trop fréquentes provoquent des dépressions. Il a libéré des morphines naturelles, les endorphines, qui viennent au secours de notre organisme, chaque fois que l'on a mal. Elles viennent atténuer la douleur. Mais l'enfant qui les sécrète de façon répétitive finit par être "drogué": il parvient à s'insensibiliser complètement. Les enfants battus disent souvent:

"De toute façon, je ne sens plus rien",

et c'est vrai. Ils sont en quelque sorte anesthésiés. Càd qu'ils perdent leur capacité de sensibilité. Car le drame, c'est que l'anesthésie n'est pas seulement corporelle, elle est aussi psychologique: l'enfant perd la faculté d'éprouver des sentiments et d'être empathique (capacité à percevoir les émotions des autres). L'enfant battu ou "hurlé" (chez l'enfant, le cri ou la violence verbale ont un impact physique au même titre que le coup) a perdu confiance en autrui: il ne s'est pas senti http://www.jdiezarnal.com/pintura/alexalemanygenesis01.jpgaimé et la peur s'est installée au fond de lui. Pourtant, le + souvent, il recommence, refait un peu + tard la même bêtise. Il piétine en quelque sorte, il n'a pas trouvé l'accompagnement sécurisant dont il avait besoin. Les coups et les cris tétanisent l'enfant, le terrorisent, le dévalorisent. Ce ne sont des actes ni d'autorité ni d'amour. Faire croire à un enfant qu'on le bat parce qu'on l'aime, c'est un mensonge. Or, le mensonge est peut-être pire que la violence. Donner un coup, une claquer ou une fessée à un enfant parce qu'il déborde et qu'à un moment donné on n'est pas des parents impeccables, qu'on ne peut pas être sans arrêt dans l'acte d'amour et de respect, n'est pas grave, si on est capable de lui dire après:

"Ecoute, je crois que j'ai dépassé mes limites, excuse-moi,

je vais faire attention la prochaine fois."

http://media3.paperblog.fr/i/318/3183664/femmes-christophe-gilbert-L-1-175x130.jpegL'enfant peut tout à fait pardonner à son parent. En outre, cet aveu va lui permettre de se rendre compte que l'adulte n'est pas tout-puissant, qu'il na pas un pouvoir excessif sur lui. Il y a peut-être un moyen de discuter, en tout cas on peut être pris comme un alter ego.

En revanche, le mensonge, c'est de faire croire que la violence est donnée parce qu'on aime l'enfant. Et c'est pour ça que le mensonge est pire que la violence.

Ainsi, l'enfant battu et violenté va vouloir se décharger de toute cette violence-là. On ne peut pas garder ça au fond de soi. Alors il va être aidé par son organisme, car nous avons en nous des systèmes d'auto-régulation. Par ex, il va beaucoup bouger, dépenser sans cesse de l'énergie. Parfois il tapera sur http://images.gamekult.com/blog/imgdb/000/000/378/153_2.JPGles copains, sur + petit que lui en général. Et puis, il va titiller, car c'est un enfant qui cherche sans arrêt. Dans certains cas il peut retourner la violence contre lui en se tapant la tête contre les murs, en s'arrachant les cheveux, en se rongeant les ongles, ou tout simplement en tournant la tête dans le lit, ou tout autre symptôme d'autoflagellation.

Alors, que faire?

C'est la question que les parents posent. "Il ne comprend que ça." Il est gentil comme tout après, il vient leur faire un bisou. Preuve que c'est efficace... Et c'est vrai que ça l'est! Mais l'efficacité provient d'ailleurs. Ce qui rend la méthode efficace, c'est une situation très pernicieuse, celle d'un manque d'amour...http://4.bp.blogspot.com/_4uGnmglYbHQ/SPHe1_lBSHI/AAAAAAAAEUY/QgjezH1K7MI/s400/Kr_gi_25.jpg Pendant que l'enfant reçoit l'acte de violence, il a perdu l'amour de son parent, parce que quand on bat un enfant, à ce moment précis, on ne l'aime pas. Cela ne veut pas dire qu'on ne l'aime pas avant et après, mais, à cet instant précis, le petit sent très bien ce défaut de tendresse. Alors, quand la tempête est passée, l'enfant éprouve le besoin, urgent et vital, de retrouver l'amour de son parent, parce que sans l'amour parental l'enfant ne peut pas vivre. Il est indispensable pour lui de retrouver au + vite une relation affective avec l'adulte qui est censé le protéger, prendre soin de lui. C'est pourquoi il vient chercher un câlin, demander pardon. Il est prêt à tout. C'est ce qui ravit son parent, qui se glorifie d'avoir aidé son enfant à se responsabiliser et à grandir, alors qu'il n'a fait que mettre en péril l'équilibre affectif de l'enfant.

Tel est le problème des limites dans l'éducation. Et beaucoup de parents sont complètement perdus dans ces piège. Car il y a un passage très délicat entre éducation et abus de pouvoir. On peut glisser de l'une à l'autre très facilement et sans s'en rendre compte.

Diana Vandenberg

 

Il faut aussi parler de cette souffrance parentale, inconnue, qui est à l'intérieur des parents, et dont ils ne se rendent pas forcément compte. Il y a 2 grands cas de figure, même si évidemment, entre les 2, les situations sont multiples.

• Soit les parents sont complètement anesthésiés: ils ont intégré l'éducation dure de leurs propres parents et ils estiment qu'il faut dresser un enfant de la sorte. Ces parents-là répètent, d'une façon inconsciente, leur propre éducation.

• Soit les parents ont été élevés tellement sévèrement qu'ils refusent de répéter ce qu'ils ont vécu. dans ce cas, le parent n'ose plus mettre aucune limite parce que ce qu'on lui a enseigné était tellement violent et persécuteur qu'il a décidé que jamais, lui, il ne ferait vivre ça à son enfant. Mais le problème persiste: comme il n'a lui-même plus de repères internes, ayant été violenté et ayant ingurgité les limites de ses propres parents, il ne peut plus se diriger lui-même. Ce sont des parents perdus, ils ne savent pas comment

http://allanicmarietherese.a.l.pic.centerblog.net/wk9urlb9.gif

faire, donc, pour ne pas faire de bêtises, ils laissent faire l'enfant. Et on trouve en effet des enfants qui n'ont plus aucun repère, qui sont terriblement angoissés et se cognent en permanence à la réalité. Ils sont dans le fond survictimisés, parce qu'un enfant qui n'a pas de protection interne, donc de capacité autonome à s'orienter, est un enfant sujet aux conduites violentes, dangereuses, et il va susciter en retour de l'agressivité de la part de la société.

 

Suzanne Robert-Ouvray

Dr en psychologie, kinésithérapeute et psychomotricienne

Barreshttp://iamachild.files.wordpress.com/2010/02/alex-alemany-universos.jpg?w=535

Barres

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article

commentaires

mamalilou 03/04/2012 03:21

-->> l'enfant roi naît du principe de projection narcissique...
un parent ou une personne de l'entourage de l'enfant le conforte dans son opposition à celui ou ceux qui l'éduque(nt)
de façon directe ou indirecte
directe en intervenant par des "mais laisse-le faire" "les enfants ont besoin de" etc...
indirecte en passant derrière pour détricoter ce qui s'est dit, ce dont il aura été convenu, les deals consentis, discréditer, dévaloriser ou systématiquement temporiser tout ce que l'éduquant va
dire
ou encore dans le cadre de la compétition entre éduquants: parents divorcés, ou en cours de séparation, parents/professeurs, ou nounou/parents, grandparents/parents...etc...
du coup, il y a la perte de limite, l'ouverture infinie du champ des possibles, par l'impunité même des actions transgressives non suivies de recadrage explicatif, ou suivi eux aussi de recadrages
excessivement attendris et compensatoires...
et c'est le cercle vicieux, ça s'étend à toutes les autres relations enfant/adulte...
une plaie... il faut attendre les 8/9ans d'un enfant pour commencer à lui expliquer les devoirs des encadrants adultes et l'obligation dans laquelle ils sont de réfléchir comment élever les
enfants, et non pas comment se faire aimer d'eux... l'enfant à cet âge comprend très bien la différence, puisque dans ses jeux avec les autres enfants, il a identifié son désir d'être aimé, il a
mis des mots dessus, il sait ce qu'il lui arrive de faire pour plaire aux autres qui parfois n'est pas validé par les "grands"... il comprend, il identifie, on peut lui dire qu'il est très
important pour lui qu'il accepte le rôle de "garde-fou" des encadrant
on est malheureusement obligé pour les "récupérer" et les apaiser, de les faire entrer dans la notion de responsabilité éducative, de les pousser au recul par rapport au comportement adulte
la permissivité est une transgression éducative, qui, on le sait aujourd'hui, a des conséquences proches de celles de la maltraitance... c'est moche à dire, mais en croyant bien faire, être très
affectueux, très doux, très attentif, parfois, les "grands" projettent une frustration de cette douceur (passée ou actuelle) sur l'enfant...
un difficile paradoxe, pourtant loin d'être malveillant à la base...
il faut du courage et de la confiance en son rôle pour être parent mais aussi de la confiance et du partage avec les autres encadrants, se tenir au courant, accepter, s'adapter, mais ne pas défaire
ce qu'on ne décide pas soi, juste par possessivité...
eh oui, entre les parents qui idéalisent les nounous et les grands parents et mêmes les profs à tort, alors qu'il faut rester vigilants, se rencontrer, se parler...
les parents qui sont dénigrés par les uns ou les autres, ou entre eux... tsss... et parfois devant les enfants
...
je me souviens d'avoir pris mon courage à mon cou pour retourner chez une voisine aux heures d'école pour lui dire en l'absence de son fils que c'était pas bien d'avoir tellement dénigré son prof
devant lui, que quoi qu'elle pense du prof, c'est au prof qu'elle doit le dire, et que son enfant pourra préférablement entendre "dis tu crois qu'il a que toi le prof, il voit 180élèves dans la
semaine, tu peux pas faire ton nombril, si c'est trop long à expliquer, tu lui glisses un mot poli par écrit à la fin du cours pour te justifier, t'excuser, ou quoi, ou tu m'en parles après, mais
tu fais pas ton kakou en classe, ya 55mn de cours c'est pas pour faire 20mn de recadrage et de provocations à éteindre..."
et oublier les "tu sais c'est pas gentil ce qu'il a fait papy"... mais "tu sais du temps de papy, on en demandait plus aux enfants, on rigolait moins, et puis on savait pas qu'on pouvait éduquer
autrement, à l'époque c'était normal de donner un taquet à un garnement agité, tu sais il voit bien à mon regard que je suis pas d'accord, il va s'adapter, mais bon, faut reconnaître que tu étais
particulièrement agaçant à table, il ne m'a juste pas laissé le temps de te faire une remarque..."
etc...
j'imagine bien que tu es aux premières loges des conséquences de ces oppositions délétères, arbitraires et ignorantes...

Satine 02/04/2012 19:26

En tant qu'instit, je vois beaucoup de sortes de parents et je dois t'avouer que je plein de plus en plus d'enfants.
Par contre, les enfants avec qui on a le plus de difficultés restent les enfants-roi qui n'acceptent aucun commentaire et se montrent véritablement violents.

mamalilou 02/04/2012 01:57

-->> héhé, ben oui, le plus clair du temps, je reproduis au clavier... copieusement aidé d'une vitesse de frappe professionnelle niveau expert, c'est vrai... (ptdr....)
et la mise en page se fait au fil du temps, puisque j'ai toujours une bonne trentaine d'articles en cours de fabrications, les ajouts se font en glanant, en gardant à l'esprit ce qui se concocte et
en élaborant d'autres trésors à concocter... quand ya un truc de prêt, hop, j'envoie... parfois un peu trop tôt d'ailleurs... ce qui donne lieu à quelques remaniements a posteriori, mais tu dois
connaître tout ça aussi... notamment avec les insertions parfois piégeuses (format, poids...)
il arrive que je copie colle certains bout de texte, c'est plus facile mais moins fréquent..., et je refais toujours le traitement de texte... question d'ergonomie...
comme tu vois, c'est à la fois organisé, et totalement libre et spontané, dans la journée, dans la semaine, dans l'état d'esprit...
j'espère pouvoir faire comme ça encore un peu... mais là, ya de la bousculade dans mon quotidien, je vais peut-être devoir songer à changer quelques paramètres de bloging devenu plus
restreint...
ça aussi tu dois connaître!!!
gros bisous et belle semaine à toi ma Béa

CARDAMOME 31/03/2012 19:58

copié collé dans mes docs...fort instructif
mis à part ça, je me demande toujours comment tu fais pour ta mise en page. Copies tu à la main et sinon (surement) comment fais tu; suis nulle et blonde ce qui n'est pas peu dire

belle soirée!

mamalilou 30/03/2012 03:02

-->> héhé, j'ai essayé de me restreindre... lol!!

oui sur ce sujet ici, j'ai eu le bonheur de trouver enfin un propos sur le côté des parents... parentalité à laquelle ces enfants seront à leur tour confrontée...^_^
doux bisous à toi et belle fin de semaine de printemps ma belle