Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 22:12

 

Roberto Gamito

  

"Margot, Adrien, allez on y va."...

Je suis à côté de la voiture et les enfants ramassent des marrons sur le trottoir. Ils font semblant de ne pas m'entendre et continuent leur quête:

"Là regarde, celui-là, c'est pour moi!

- Tiens, je t'endonne un dans ta poche."

Je commence à sentir l'énervement monter... quand je me pose la question:

"Pourquoi diable est-ce que je désire tant qu'ils montent en voiture tout de suite?"

Parce que je l'ai décidé ainsi? Quelles sont mes raisons? Nous sommes dimanche, je suis seule avec eux, j'ai décidé de leur consacrer toute cette belle journée. Il est midi, c'est vrai, mais la faim ne semble pas les tenailler... Pourquoi donc courir? Quelle différence y a-t-il entre ramasser des marrons sur le trottoir, jouer au square ou faire un tour de manège? Pourquoi ne pas les laisser à leur plaisir sur ce trottoir? En +, ça ne coûte rien! Nous sommes finalement restés une bonne vingtaine de minutes à ramasser de beaux marrons tout lisses et brillants.

Vous avez, j'en suis sûre, déjà rencontré ce type de situation. Nous réagissons souvent de manière automatique, nous ferions bien de nous poser + souvent la question:

"Pourquoi? Qu'est-ce qui me pousse à dire oui ou non aux demandes de mes enfants? Qu'est-ce qui me dicte mon attitude?"

La 1ère fois que Margot a désiré manger sa glace en entrée, je me suis entendue dire:

"Non, la glace est un dessert, on la mange en dernier."

Alertée par le caractère automatique de ma réponse, je me suis posé la question:

"Pourquoi je dis cela?"

 

 < Ryo Iwai


Réfléchissant réellement et scientifiquement au problème, je me suis rappelé la diététique et le fonctionnement de l'estomac... le sucré incite à la sécrétion d'insuline, il prépare à la digestion... Si nous mangeons du sucré en fin de repas, c'est parce que nous voulons encore manger, alors que nous n'avons plus faim. Pour pouvoir encore avaler quelque chose, il nous faut tromper notre organisme... C'est un usage, culturel, une habitude agréable pour la plupart d'entre nous  mais, réflexion faite, ce n'est pas très sain. J'ai donc donné sa glace à ma fille. Elle a ensuite très bien mangé tout son repas. Depuis, elle mange de temps en temps un fruit, une glace ou du gâteau avant les pâtes ou les haricots verts, mais c'est de + en + rare au fur et à mesure qu'elle grandit et respecte naturellement les usages qu'elle voit autour d'elle. Il lui est arrivé de préférer son dessert au milieu du repas, ou même de ponctuer chaque plat d'une bouchée de gâteau ou d'une clémentine. Pourquoi donc le lui interdire du moment qu'elle mange de tout et, globalement sur la semaine, d'une manière équilibrée, d'autant que la science lui donne raison (sauf pour les clémentines qui sont acides et ne se mêlent pas frocément harmonieusement aux autres plats).

Est-ce la santé ou les convenances sociales qui dictent mon atitude? En tant que parent, je suis responsable de  la santé de mon enfant, mais aussi de sa socialisation. On peut expliquer à une enfant que c'est une convenance sociale, une habitude culturelle, mais il est important de ne pas mélanger les 2 enjeux, en assenant par ex à l'enfant qu'il est nocif pour sa santé de manger le dessert au début du repas.

Il est évident qu'il ne serait pas sain pour un enfant de ne manger que des glaces. Si la glace est trop copieuse, l'enfant peut ne plus avoir envie de légumes... N'allez pas vous imaginer que je suis en train de vous conseiller de donner leur dessert à vos enfants en début de repas!

Roberto Gamito

La crainte fréquente des parents lorsqu'ils accèdent à une demande originale de leur enfant est que cela ne devienne ce qu'ils nomment "un caprice". Les caprices sont des inventions des parents. Ils surgissent lorsque les parents se prennent les pieds dans les jeux de pouvoir. Quand Margot a demandé une glace en début de repas, ce n'était pas un caprice mais une exploration. Je me serais braquée contre cette idée, entrant ainsi dans le jeu de pouvoir, elle aurait probablement répondu dans le jeu de pouvoir en se blogquant elle aussi sur sa position. Je pense que les jeux de pouvoir sont initiés par les parents et non par les enfants. Preuve s'il en est, on dit qu'un nourrisson risque de vous dominer si vous vous laissez faire par lui! Alors qu'il est totalement dépendant de vous et n'en a clairement pas les possibilités mentales.

Vos comportements sont-ils dictés par votre éducation, par des automatismes dont vous ne savez plus l'origine, par l'évidence (parfois trompeuse)? ou par la raison? J'entends ici par raison non pas le préjugé de vos parents ou de votre médecin de famille, mais votre raisonnement sur la base d'informations fiables.

Il est vrai qu'il faut faire son chemin parmi les informations déformées que nous présente la publicité...

Une mère me confiait combien elle devait se battre avec son fils pour qu'il accepte de manger son yaourt quotidien. Victime de la publicité, elle croyait avec sincérité qu'il était bon, voire nécessaire pour la croissance de son enfant, qu'il mange des laitages! La voix des lobbies agro-alimentaires était si forte qu'elle ne pouvait entendre son fils. Quand elle a découvert une information plus neutre et donc + objective, elle a mesuré son erreur. Elle imposait tous les jours à son fils un yaourt acidifiant son estomac, apportant nettement moins de calcium que les amandes et noisettes dont il raffolait. Bref, ce qu'elle croyait être sain ne l'était pas tant que ça! [rappelons-nous le contre-slogan: les produits laitiers sont vos amis pour deux ans, en général!]

Dmitri Brodetsky

Lors de nos dernières vacances, dans un hôtel, je suis retée stupéfaite par une courte scène. Nous étions aurour d'un buffet et chacun pouvait choisir son plat. Ce jour-là, il y avait: saucisses de Francfort ou escalope cordon-bleu Une petite fille accompagnée de son père a insisté pour avoir des saucisses. Le père a refusé avançant:

"Maman a dit cordon-bleu, ce sera cordon-bleu."

Il est vrai que les saucisses ne sont pas un aliment particulièrement diététique. Mais l'escalope cordon-bleu, c'est une escalope de poulet (de batterie en l'occurrence) avec une tranche de jambon et du fromage, le tout pané. On peut aimer, soit. Mais 3 protéines ainsi associées ne sont guère défendables sur le plan diététique. Ce que désirait la petite fille, une saucisse, n'était pas pire, pourquoi ne pas le lui permettre.

On reste coi devant tant d'absurdité, tant d'inconscience. L'enfant a vite accepté son sort, elle avait pourtant une dizaine d'années. Sa mère régentait sa vie, manifestement sans se poser trop de questions sur le sens de ce qu'elle imposait.

On peut tout savoir. Mais quand nos enfants nous font des demandes, pourquoi ne pas les écouter et nous poser cette question, contextuelle: 

Pourquoi je dis cela?

I.Filliozat

Roberto Gamito

 

proposé par mamadomi

rééd° 10 04 13

Partager cet article

Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article

commentaires

mamalilou 15/09/2014 00:48

-->> l'essentiel est ce que nous faisons de la manière dont nous avons été éduqués...
nous sommes entièrement conscients et responsables de nos choix, si nous le voulons bien...
il n'y a pas de fatalité
la question du pourquoi peut toujours être posée,
elle apporte la réponse en soi: l'écoute
doux bisous

Renee 10/09/2014 14:39

parce que souvent leur demande tombe au mauvais moment parce que parce mais l'essentiel est la manière dont nous avons été éduquer nous même, je pense. Bisesssssssss

mamalilou 28/04/2013 15:44

-->> héhé... je reste sur mes acquis: la glace au milieu d'un repas chaud, c'est pas une très bonne idée, il y a de bonnes raisons à ce qu'on cuise la nourriture et qu'on l'ingère chaude...
pour certains aliments c'est indispensable
après, selon les régions, tu manges parfois de la confiture d'airelle avec ta purée de pommes de terres et un gibier, etc...
les "repas" constitués de viandes mixées +pain mou peu cuit +sauces multi-ingrédients bien grasses et sucrées,...en général, on ne risque pas de se tromper en évitant...
ici, j'ai des enfants dont le légume préféré est l'épinard! mdr, si! ça existe!!!
ils préfèrent aussi une salade de riz plutôt que des frites
un carré d'agneau à un hamburger,
de la confiture (sans "sirop de glucose-fructose"!) plutôt que de la pâte à tartiner graisseusement chocolatée ...

tout ça, c'est uniquement le fruit du choix que l'on fait à chaque repas depuis la petite enfance. Si bien qu'ils apprécient la rareté des moments "trash-food" tout en constatant par eux-même les
désagréments digestifs... qui repousseront d'autant la prochaine "folle envie" de hamburger, lol!!!
gros bisous gourmets et gourmands!!

nessa 12/04/2013 11:50

ahhh nous ici c'est la compote je dis oui avant.
la glace heu je disais non mais maintenant je vais reflechir apres avoir lu ton article ...pour la saucisse peut etre que la famille ne mangeait pas de porc...?? maintenant les cordon bleux sont à
la volaille et c'est vrai que c'est aussi indigeste que les big mac...; moi si j'avais insisté ça aurait été pour un steak haché car mon loulou aurait certainement préféré l'entrecote hihi mais
c'est cher ça ! bisouss

Gilles 12/04/2013 09:19

Bjr
A part d'éviter autant que possible les fruits e, entrée du repas ou dans le repas (les acides du fruit détruisent les enzymes digestives ; d'où "ballonement"), comme dit souvent ma femme pour
d'innombrables "à priori" : QUI DECIDE finalement ? (elle souligne seulement l'idée qu'il appartient à chacun de prendre sa propre décision sans s'appuyer sur la décision de quelqu'un d'autre, si
de plus ce quelqu'un d'autre est un parfait étranger...
Je suis d'accord avec toi quant aux conditionnement de l'éducation ou de la culture (conditionnement du "dressage" comme il me plait de l'appeler aussi).
Bon article, comme à ton habitude...

mamalilou 28/04/2013 15:33



alors, juste un truc "s'appuyer sur la décision d'un autre"... non, pas forcément en effet, puisque nul n'est mandaté pour décider à notre place, tant que nous nous acquittons de nos devoirs (y
compris en matière de santé d'ailleurs, il y a une limite d'ingérence), 


mais s'appuyer sur les connaissances des autres, récolter les informations, les mettre en regard, observer, expérimenter, vérifier, ... lutter contre les a priori, dont beaucoup sont coercitifs
aujourd'hui particulièrement du fait des matraquages commerciaux...


 


j'aime bien le rapport que tu fait au "dressage", il ne s'agit rien moins que de cela, "dresser" les jeunes à un comportoment social normatif, et désormais à un comportement de consommateur
normalisé autour de cette contrainte de croissance posée, qui justifie tout et n'importe quel argument/méthode de dressage


doux dimanche à toi, dans ce monde de brutes!