Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 10:01
BARRE ORIENTALE

BARRE ORIENTALE
 

Les expulsions de petits écoliers sans papiers émeuvent aux larmes, mais, quand il s'est agi de renvoyer les Rroms hors des frontières françaises, en toute décomplexion l'an dernier à la même saison, pas de pleurs. Si le ciblage direct d'une ethnie -un procédé qui s'apparente à la discrimination raciale- provoque l'indignation, les Rroms, en tant qu'individus, ne suscitent guère la pitié: c'est l'indifférence, voir l'hostilité. Un rejet multiséculaire...http://www.robotwisdom.com/flaubert/290x391xgf1850.jpg.pagespeed.ic.lBA6IUsGp1.jpg

"Cette haine-là [la haine des Bohémiens donc], on la retrouve chez tous les gens d'ordre. C'est la haine qu'on porte aux Bédouins, à l'hérétique, au philosophe, au solitaire, au poète. Et il y a de la peur dans cette haine. Moi qui suis toujours pour les minorités, elle m'exaspère."

http://www.litterales.com/images/auteurs/_Sand.jpgCet extrait d'une lettre de Gustave Flaubert à George Sand, écrite en 1867, rappelle combien le rejet des Rroms ne date pas d'aujourd'hui: il est presque contemporain de leur arrivée en France, au XVè s. Pour Flaubert, il exprime la sainte terreur du bourgeois, qui voit ses valeurs -la propriété prive, les économies bien cachées- bafouées par ces fils du vent qui, eux, ne revendiquent aucune possession, aucune terre, aucun sol national: à ses yeux, les revendications "normales" de tout homme "normal"! Dans un pays aussi chauvin que la France, il n'est pas vraiment étonnant que l'absence de référence à une "mère patrie", à un pays natal chéri, puisse, encore de nos jours, sembler pathologique à certains.

 

Insituableshttp://1.bp.blogspot.com/-xqM7_f-rj5w/Tk88CukdIfI/AAAAAAAAHeY/xQO_sB9pl1w/s1600/Latcho+Drom+-+dance.jpg

Les Rroms se "dissimulent" derrière divers noms -Tsiganes, Manouches, Gitans, Bohémiens, Romanichels. Or, ce qui ne peut aisément être nommé, situé suscite souvent l'angoisse.

Aucune perversion dans cette pluralité de dénominations. Le peuple Rrom est fait de tous ces groupes, qui portent des noms différents en fonction de leurs pérégrinations à travers le monde, comme le montre le beau film de Tony Gatlif, Latcho Drom (1992). Et tous se reconnaissent dans le même drapeau.

 

Rebelles

Notre relation aux Rroms rappelle un peu ce mélange d'envie et de haine qui remplit le regard du bon élève studieux sur le cancre rêvassant ou faisant le pitre au fond de la classe, tandis que lui n'ose pas assumer ses désirs de transgression. Quand nous évoquons ce peuple, les fantasmes mènent la danse. La figure traditionnelle de la Bohémienne diseuse de bonne aventure, qui prétend lire l'avenir dans la paume de la main, attire autant qu'elle inquiète -ces accointances avec les forces surnaturelles ne sont pas rassurantes, se disent les esprits rationnels. L'image romantique du Tsigane musicien chevauchant un coursier ombrageux, elle nous ravit. Tout comme nous succombons au charme vénéneux d'Esméralda ou de Carmen, symboles de la Gitane insolente et rebelle. En revanche, le mot "Romanichel" fait surgir le spectacle méprisable d'une bande de mendigots crasseux et voleurs. Quant à la lecture de certains journaux, elle ancre dans les esprits des représentations totalement anxiogènes du campement rom version 2010, avec ses airs de bidonville et sa population à la langue et aux coutumes étranges.

C'est sûr, personne n'a envie d'avoir un camp sous ses fenêtres. Mais les Rroms sont sans doute les 1ers à n'avoir aucune envie de vivre dans des installations insalubres.

 

Insaisissables

Méfions-nous des idées toutes faites, des images préconçues. Souvenons-nous que, dans l'imaginaire des Anglais, les Français sont de répugnants mangeurs de grenouilles et que les Américains nous voient tous avec un béret sur la tête et une baguette dorée sous le bras.

Dans l'inconscient collectif, face aux caravanes de Rroms, nous pouvons aussi penser que se rejoue symboliquement le vieux drame qui, depuis l'aube de la civilisation, oppose le sédentaire -il pense à l'avenir, bâtit, produit, économise-

et le nomade -il vit le moment présent et se déplace au gré de ses envies, traversant sans culpabilité des terres qui appartiennent à d'autres. Il se sent d'autant moins coupable que le nomadisme ne favorise pas l'acquisition du sens de la propriété.

Le 1er meurtre rapporté par la Bible peut d'ailleurs aussi être lu comme le désir du cultivateur (Caïn) d'éliminer l'éleveur nomade (Abel) qui lui fait de l'ombre.

Et historiquement, socialement, c'est un fait, la sédentarité a tué le nomadisme, finalement  moins adaptable à la vie collective, en tous cas à grand échelle... Car, imprévisible, sans adresse, le nomade est un cauchemar pour les paranoïaques, et pour tous ceux qui ont besoin que chaque individu soit repérable et situable à toute heure du jour et de la nuit.

 

Différents

Stop! objecteront certains, les Rroms, on ne les aime pas, mais pour de bonnes raisons: ils détroussent les usagers du métro, se vautrent dans la saleté, ne veulent pas travailler, mendient avec des nourrissons, vivent en parasite sur notre dos. Les défenseurs de la cause animale ajouteront que les Rroms gagnent leur vie avec des trafics d'animaux -des chiots utilisés par les mendiants pour attendrir les passants, des chats kidnappés et vendus aux laboratoires. Et c'est vrai: certains délinquants se livrent à ces pratiques. (on a dit "délinquants"...d'autant que l'accès au travail régulier qui permet la sédentarisation ne leur est pas facilité, doux euphémisme...pire que pour un jeune de banlieue, puisqu'il faut un délai administratif d'acceptation de contrat supérieur à 6mois, de quoi décourager tout employeur...)

Mais attention aux généralisations abusives qui font le lit du racisme et par lesquelles tous les musulmans deviennent de dangereux terroristes et les juifs, des usuriers au nez crochu. Le peuple Rrom se compose de plusieurs millions d'individus, majoritairement sédentarisés, mais qui continuent beaucoup trop souvent d'être perçus comme des voleurs de poules (au fait combien de gens possèdent des poules aujourd'hui à titre de production personnelle?). Des personnes issues de cette communauté fréquentent les bancs de l'université, écrivent dans la presse, travaillent dans l'édition, le cinéma. Ou + classiquement dans des entreprises, des magasins. Mais les préjugés sont tenaces. Il suffit d'évoquer une origine tsigane, gitane pour que presque toujours le visage de l'interlocuteur se teinte d'inquiétude et de méfiance. Et que, discrètement, il s'assure que son portefeuille n'ait pas brutalement disparu...

 

Isabelle Taubes, psycho n°301

 

Le drapeau Rrom

Chttp://blogs.crdp-limousin.fr/19-brive-college-moulin-daav/files/2009/12/PXR_P1050573.JPG'est le drapeau d'un peuple et non celui d'un Etat, d'un territoire -une exception. Il a été adopté en 1971, après le 1er congrès mondial Rrom, à Londres. Bleu du ciel, vert des prairies, des arbres et, en son milieu, une roue à 16 rayons qui symbolise la roulotte traditionnelle, la route, la liberté.

Il s'agit aussi de la roue de la fortune de l'arcane (la carte) du numéro X du tarot de Marseille, qui nous parle d'évolution permanente et de notre destin. Ce serait également le chakra (centre énergique spirituel, selon la tradition hindoue notamment) qui figure sur le drapeau de l'Inde, pays dont les Rroms viendraient tous. En Sanskrit, "roue" se dit d'ailleurs "chakra". Et le Romani, la langue originaire des Rroms, est elle-même proche de ce "dialecte" indien (le sanskrit étant à la culture indienne ce que le latin est à l'Occident).

 

BARRE ORIENTALE

pour faire suite à l'article publié sur caplibre l'été 2010:

BARRE ORIENTALE
BARRE ORIENTALE

proposé par mamadomi

rééd° du 09 09 11

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans Culture en partage
commenter cet article

commentaires

mamalilou 22/05/2012 04:51

-->> Je tiens à ces partages qui rétablissent les êtres dans leur dignité
à force d'assimilation de chaque peuple à ses franges, l'on crée d'injustes amalgames que parfois on colporte sur des générations par méconnaissance, crainte, facilité, et en définitive
irresponsabilité
Qu'un seul peuple se voit manquer de respect par amalgames dévalorisants et c'est l'humanité entière qui perd sa dignité...
doux bisous à toi

Valentine :0056: 12/05/2012 19:43

Beau panégyrique... Je suis d'accord !

vivadevata 11/05/2012 13:23

Le poids des préjugées (com.) :
Version revue et corrigée après relecture…ça m’apprendra à être pressé. Bigre !
Merci de ta visite, un mot est compréhension.
** Cette coutume de transhumance est reliée au rêve de toujours trouver un environnement plus favorable afin de vivre à l’état naturel, un peu comme les oiseaux migrateurs et beaucoup d’animaux
dont l’environnement est encore assez vaste pour que le phénomène puisse perdurer. La question qui se pose alors ces peuples et ce qu’il en reste est que ce choix n’est plus adapté à cause de
l’augmentation de la population qui entrainât alors, par nécessité, l’agriculture et la sédentarisation des hommes.
Il y a plus profondément la recherche d’une liberté perdue et l’on se fout de savoir s’il s’agit de tel ou tel peuplade, il s’agit tout bonnement d’êtres humains comme vous et moi, avec un autre
idéal. La question est, il y a-t-il encore compatibilité entre modes de vies et espace environnemental, le développement à outrance de l’instinct de propriété et de territoire, la surpopulation
endémique et la possibilité de ne pas s’investir dans les activités humaines agglomérées en groupes constituant des civilisations, des pays, avec une chartre de conduite humaniste ou pas, dans
lesquelles chacun à son rôle à jouer en s’y engageant activement.
Il est remarquable que dès que tu entres dans les comportements humains et animaux, la notion de dominé à dominant ressort inexorablement. Il faut alors que la conscience s’élève pour percevoir que
ceci est une infamie, dans le sens que cette vision restreinte de l’être humain ou animal est sa condamnation.
Le rejet de l’autre est un comportement quasi général, si tu observes en profondeur chaque regard et comportement, ceci est dû à ce que la personne traumatisée par la solitude d’être dans l’oubli
de sa nature véritable (Qui suis-je, d’où viens-je, où vais-je ?) n’est pas résolue.
Si je puis l’exprimer ainsi, je dirais que le cas Rom, n’est pas un cas à part, mais peut être particulier au mode de vie choisi par ceux-ci.
S’attacher à quelque chose en particulier : Est s’exposer au regard des différences, avec toutes les conséquences qui en découlent, dont celle de se méfier de ce qui est différent. Tu commences à
connaître ma vision à ce propos. Le particularisme est sujet à conflits et il n’est clarifiable et visible que lorsqu’en toi tu as établi le lien avec la clarté intérieure, qui te fait voir le
monde comme un tout et j’entends par monde : l’univers entier et au-delà.
Nous avons tous en commun le fait d’avoir un corps à nourrir, ce que je nomme avec les éclairés le véhicule physique (ceci afin de relativiser l’importance de celui-ci par rapport à la multi
dimensionnalité de l’homme) assujetti à un milieu terrestre, auquel nous devons de survivre un laps de temps infiniment court, bien qu’aux yeux de certains ce temps paraisse long, afin d’y faire
des expériences dans la projection du créé. Ce créé qui au niveau de l’absolu est de notre fait. (Ceci entraîne bien sûr à la prise de conscience de cet état un fou rire indicible). L’oiseau dans
la cage a-t-il alors conscience qu’il l’est ?
Passer à la trappe dans toute analyse que ce soit les phénomènes humains, est d’avance avec une conscience limitée source d’erreurs et d’injustices en apparence, terme utilisé ici afin de clarifié
la focalisation de l’esprit humain aux apparences, ce qui on peut s’en douter sera à terme conflictuel. En réalité, il n’y a rien à défendre en dehors de l’égalité.
Egalité prise dans le sens bouddhique du terme, la vision que le bien et le mal illusoire s’interpénètre à l’infini, et qu’ils sont temporellement issus de la même source.
Il n’y a rien à opposer, sinon à la vue du limité. Dans tous ces cas de figures, dont celle de percevoir une culture ou ethnie comme séparée est une imposture. Comme tu vois, je n’y vais pas par
quatre chemins.
Clarification : Chaque être, au même titre que tout un chacun fait l’expérience de… Le libre choix s’effectue avant la descente dans le véhicule d’expression terrestre, et les moyens sont donnés en
adéquation avec chaque situation, en relation avec les choix que nous nous sommes fixés dans ce cadre.
Libre à chacune et chacun d’y percevoir ou non un accent de vérité possible. Sachez que ces observations viennent de l’expérience poussée de ces phénomènes, et non de quelconque divagation et ceci
vous sera prouver au fur et à mesure de l’avancement de chacune et chacune en tant que sœurs et frères hors des jugements et partis pris. Donc, aucune croyance n’est nécessaire au vécu, éprouvez
ceci et appréciez, c’est tout ce qu’il y a à être.
Il en ressort que dans ce cas précis, cité par notre aimable hôtesse, que du point de vue de la conscience, toute les expériences nous ont conduit ou nous conduiront à l’expérience de « Roms ».
Disons, que la plupart y sont passé et le savent au fond d’eux-mêmes, mais que le protectionnisme d’un système de conduite part rapport à un autre s’érigent en incompatibilité. Ils ne devraient pas
s’opposés, mais se compléter dans l’expérience. Accorder à l’autre cette simultanéité de faire l’expérience de …au même titre que les nôtres. Tel est le sens de l’égalité selon la transcendance de
l’état de Bouddha. Aucun jugement n’en découle, donc pas de condamnation, pas de culpabilité, pas d’injustice entraînant de sanctions, de peurs, de punition, etc…
Le sentiment de cette compréhension se mue en compassion et laisse libre cours à l’Amour, qui n’est pas empêché de s’écouler du cœur par des croyances erronées, formant une digue à son
écoulement.
Cette vision balaie en sa clarté les appartenances, les avis et réflexions philosophiques, les aprioris, les rejets, la violence, les lois insensées, les représentations fabriquées d’un système
opposé à un autre, etc…
L’histoire ne doit pas nous enchaîner au passé, mais par orientation intérieure, le regard de la sagesse, nous en défaire en nous en délivrant de visions fausses et égotiques. Aïe !
La terre est un support, en aucun cas la responsable de nos agissements. Elle a été donnée en héritage à l’humanité et cela dérange, cela devient suspect, cherchez l’erreur.
Tout ceci, pour conclure « fort » dans l’esprit de celle et celui qui aura eu le courage de lire ces lignes jusqu’à leur terme, est un rêve dans l’inconscience, qui culmine dans l’esprit des
hommes, et ceci justement, engendrant l’ignorance allant de pair avec des comportements aberrants, aura un terme dans le temps, celui que vous aurez choisi afin d’y mettre fin.
Dans la bienveillance de CE QUI EST, vous êtes toujours aimés.
Ô âmes
De courage
Prenez le flambeau
Qui mène
A liberté
Comme ce soleil
Qui à vos yeux
Vous révèlent
Ce que le monde
Nous offre.

Tout ce en quoi
Tu aspires,
Tu l’as déjà.
Tu l’as caché
Pour mieux
Le retrouver.

Voyant le jeu,
Y ayant déjà joué,
Je ne puis que
Vous décrire la partie
Que tous sont en train de jouer,
La bienveillance en ornement,
La caresse de l’Amour,
En doux zéphyr.
MMMMMMM…

mamalilou 31/05/2012 01:24



c'est sûr tu prends plus de risques pour l'orthographe...


... une infamie...


...un accent de vérité...


...le simultanéité d'expérience...selon les chemins de chacun... au-delà du temps...


nous sommes tous Rroms


...pas de jugement, de condamnation, pas de culpabilité, pas d’injustice entraînant de sanctions, de peurs, de punition...


... ne pas être enchaîné au passé...


... la Terre est un support,.. - une mère, à tous :)


...merci pour la caresse de l'Amour, en doux zéphyr


OOOOOOOOO...






Phène 10/05/2012 08:50

Merci, chère Mamalilou pour cette belle leçon d'humanisme... Douce journée

mamalilou 21/05/2012 03:20



merci à toi d'y goûter


doux bisous et très bonne semaine



rené 10/05/2012 01:11

Bonjour
Je te souhaite un très bon jeudi
Nos amitiés bises
René

mamalilou 21/05/2012 03:20



très belle semaine à toi rené, merci


...sans préjugés :)


amitiés et bises