Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 14:48

VΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛVΛV

...Et le Dieu des dieux sépara de Lui-même une âme et Il en fit une merveille de toute beauté.
                        
Il lui donna la finesse des brises de l'aube naissante, la fragrance des fleurs des champs et la délicatesse du clair de lune.
                         
I
l lui offrit une coupe de joie et lui dit: "Tu n'en boiras que lorsque tu auras oublié le passé et que tu ne te préoccuperas plus de l'avenir." Et Il lui offrit une coupe de tristesse, en lui disant: "Quand tu en boiras, tu saisiras l'essence de la joie de vivre."
                          Il lui insuffla un amour qui la quitterait au premier soupir de contentement  et une douceur qui l'abandonnerait au premier mot d'arrogance.
                          Il fit descendre en elle une science du ciel pour la guider vers les chemins de vérité.
                          Il  plaça dans son tréfonds une clairvoyance qui voit ce qui ne se voit pas.
                         Il créa en elle un sentiment qui avance avec les ombres et chemine avec les fantômes.
                          Il lui fit porter un habit de désir ardent tissé par les anges avec des fils tirés des reflets irisés de l'arc-en-ciel.
                         Il mit en elle l'obscurité de l'incertitude qui est l'ombre de la lumière.
                        
Et le Dieu prit du feu dans la forge de la colère, du vent soufflant du désert de l'ignorance, du sable sur le rivage de la mer de l'égoïsme, de la terre de dessous les pieds des siècles et Il en pétrit l'homme.
                       Il donna à l'homme une force aveugle qui se déchaîne au moment de folie et qui s'assoupit devant les envies.
Et Il mit en lui la vie qui est l'ombre de la mort.
                         Puis le Dieu des dieux sourit et pleure. Il sentit un amour sans borne ni mesure et Il unit l'homme à son âme.
Khalil Gibran
Larme et sourire

proposé par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 21:10
Au rang des idées reçues en voici une autre:


"Le bouddhisme est une philosophie, pas une religion"


                  Mélanger des mots d'origine indienne (bouddhisme), grecque (philosophie) et latine (religion), c'est d'emblée risquer une faute de goût et une erreur de sens: on ne peut trancher aussi brutalement par une affirmation ou une négation un débat qui, dans ces trois langues, se pose en termes aussi difficiles à traduire.
                       Le bouddhisme est né du Bouddha comme le christianisme du Christ alors que le judaïsme, l'hindouisme et l'islam ne tirent pas leur nom d'un personnage (même si les musulmans furent longtemps appelés des "mahométans"): on doit donc se référer à leur fondateur (ou du moins à celui qui, après sa mort, a été reconnu comme fondateur) pour apprécier leur doctrine. Si le bouddhisme est une philosophie, pas une religion, le Bouddha était un philosophe, pas un religieux.
                      Le philosophe étant un ami (philos) de la sagesse (sophia), le Bouddha en fut-il un? On l'appelait Shâkyamuni, expression improprement traduite par le "sage du clan des Shâkya". En sanskrit, muni désigne  un homme à la fois érudit et dévot, savant et ascète, mage et saint, poète inspiré et ermite de la forêt. La tradition indienne ne sépare pas la façon de penser du mode de vie et on ne peut comparer le Bouddha qu'à des philosophes ayant mis en actes leur doctrine. On pense ici à Diogène le cynique ou à Socrate le sage. Comme Diogène, le Bouddha enseignait et pratiquait le mépris des plaisirs, des richesses et des honneurs. Comme Socrate, il accouchait les esprits de ses disciples et prêchait la connaissance de soi-même pour mieux combattre l'ignorance.
                    Et comme les stoïciens, le Bouddha recherchait l'atataxie, l'impassibilité de l'âme et l'immobilité du corps étant, chez tous les ascètes indiens, indissolublement liés. Maître de l'apathie, Bouddha était le philosophe de la non-douleur (coucou miteny), le théoricien de la sérénité. Le bouddhisme, dans ses différentes écoles, n'a jamais renié cet enseignement et peut donc être considéré comme une philosophie (voir chez marc).http://1.bp.blogspot.com/_0as1UcJvBnM/Sqji5yVjfII/AAAAAAAABkA/yHAZgSV7UaY/S1600-R/image-saint_thomas_d_aquin-thomas_aquinas-sao_tomas_de_aquino-docteur_angelique-angelic_doctor-theologien_dominicain-dominican_theologian-teologo_dominicano-summa_theologica-somme_theologique-suma_teologica-thomisme-thomiste-thomism-theologiae.jpg

M
ais pourquoi ne serait-il pas une religion?

                   Observons, d'abord, que le christianisme est à la fois une philosophie et une religion. L'étude de la philosophie précède même celle de la théologie dans les séminaires catholiques. Thomas d'Aquin et Augustin d'Hipponehttp://www.limoges-catholique.fr/userfiles/image/paroisse_saint_augustin_logo(1).jpg furent saints et philosophes, enseignant la doctrine d'une religion et la sagesse d'une foi. Il en est de même du bouddhisme qui conjugue l'intellectuel et le surnaturel, la réfutation des erreurs et le dépassement de la raison, la critique des illusions (du désir) et la croyance au mystère (des renaissances). Le Bouddha était "l'Eveillé" (Bodha), unissant connaissance et révélation, intelligence et illumination.
                  Si la religion est l'accomplissement scrupuleux d'actes rituels, le bouddhisme a ses liturgies, ses monastères, ses pagodes où la vie quotidienne est rythmée par la prière, marquée par les quêtes, colorée par les robes des moines. Et si la religion est un lien social entre les humains partageant les mêmes convictions, le bouddhisme a ses processions d'offrandes, ses pèlerinages aux lieux saints, ses fêtes populaires et son calendrier. Le boudhisme est la religion la plus "religieuse" du monde en ce sens qu'elle imprègne tout l'espace et le temps avec ses innombrables stupas et bouddhas de pierre qui barrent les horizons et passent les siècles.
                   Pourquoi donc les Occidentaux considèrent-ils souvent le bouddhisme comme une philosophie et non comme une religion? Sans doute y voient-ils une sagesse individuelle et non une croyance collective dans la mesure où l'individualisme contemporain se méfie des adhésions "forcées" (le baptême des enfants) et des pratiques "obligatoires" (la messe du dimanche). Le bouddhisme est alors parfois le refuge des déçus du christianisme (religion majoritaire en Occident) dont la démarche personnelle exige un effort singulier: "entrer dans le courant" (du bouddhisme), c'est nager à contre-courant de la civilisation qualifiée de "judéo-chrétienne".
Par Odon Vallet
proposé par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans Culture en partage
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 18:21
╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩╩

La puissance universelle qui se manifeste dans la loi universelle
ne fait qu'un avec notre propre puissance.

Rabindranath Tagore

Cette âme glorieuse, nous devons croire en elle.
C'est d'elle que viendra la puissance.
Ce que tu penses, tu  le deviens. Si tu te crois impur, tu seras impur.
Si tu te crois pur, tu seras pur. Tu ne dois pas te croire faible, mais fort, omnipotent, omniscient.
Même si je ne l'ai pas encore exprimé, c'est en moi.
Toute la connaissance est en moi, toute la puissance, toute la pureté, toute la liberté.
Pourquoi ne puis-je pas exprimer cette connaissance?
Parce que je n'y crois pas.
Si j'y crois, elle viendra à moi.
C'est ce qu'enseigne l'idée de l'Impersonnel.

Swami Vivekananda

Le coeur de l'homme est un don de dieu, - garde-toi de le négliger.

Aménémopé


Le coeur de l'homme parfait est comme une mer dont on ne peut découvrir les lointains rivages.

Proverbe chinois

╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦
Régis Broustet
╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦╦
proposé par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 13:49
╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝

 

L'éducation développe les facultés, mais ne les crée pas.

Voltaire

Les enfants ont plus besoin de modèles que de critiques.

J.Joubert


Dans l'éducation donnée aux enfants,
nous devons nous efforcer de ne pas les éoigner de l'esprit,
afin qu'ils n'aient pas à faire tant d'efforts pour se reconnecter, une fois adultes.
Lorsqu'ils savent que l'esprit est déjà en eux, alors tout le reste est évident
et leur vie devient facile.


Sobonfu Somé


Des menus travaux domestiques sont habituellement confiés aux enfants:
balayer et évacuer les déchets tôt le matin avant d'aller à l'école,
porter les navettes de fils aux tisserands,
remettre l'argent de la tontine à telle ou telle personne,
aider sa mère à écouler ses pagnes tissés et couvertures
les jours fériés au grand marché...
Mon insertion, par ces voies, dans l'univers des femmes de mon milieu
est pour mes parents une manière de ne pas miser entièrement sur l'école,
dont on sort, selon eux, "mi-fauve, mi-oiseau" en cas d'échec.

Aminata Traoré


L'initiation sociale n'est pas séparée de l'éducation spirituelle,

car l'initiation prépare ce que doit être le comportement global,
aussi bien social qu'individuel et spirituel.
En fait, la séparation entre sacré et profane n'existe pas.
Le comportement spirituel affecte tous les actes de la vie.

L'homme vit intégré dans le sacré.

Vieil initié wolof d'après Amadou Hampâté Bâ


Il s'agit, à chaque étape, de mourir à soi pour renaître dans l'Autre:
dans l'enfant, l'adolescent, l'adulte, le vieillardvieux 08,
...l'Ancêtre, et Dieu.
De renaître plus savant, plus fort, plus beau, plus heureux parce que plus être.


Alassane Ndaw


L'initiation extérieure, c'est l'"ouverture des yeux" (...)
Mais cet enseignement, il faudra ensuite le vivre, l'assimiler, le faire fructifier en y ajoutant ses observations personnelles, sa compréhension, son expérience.

Tradition orale africaine d'après Amadou Hampâté Bâ


L'enfant apprend à danser, porté sur le dos de la mère avant de commencer à marcher.
Le contact entre lui et son entourage, sa mère, da soeur,
ses frères et même ses grands-parents
lui révèle très tôt son propre corps comme instrument de dialogue.


Raymond Johnson

Si tu regardes ton enfant,
tu verras ses questions avant de les entendre.

Tradition orale sérère

L'acquisition des qualités morales requiert une disposition particulière de l'âme et ne dépend pas seulement de l'éducation.

Ostad Elahi
╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗╝╗ proposé par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 10:03
Passer de l'opinion à la perception,
de l'imagination au fait,
de l'illusion à la réalité,
de ce qui n'est pas à ce qui est,
voilà le cheminement.


►Swami Prajnanpad◄

Trouver l'Unique est posséder le Tout.
C'est là en vérité notre plus haut, notre sublime privilège.
Il repose sur la loi de cette unité qui est,
pourvu que nous le sachions, notre force immuable.
Son principe vivant est la force qui réside dans la vérité
- la vérité de cette unité qui embrasse la multiplicité.
Les faits sont multiples, mais la vérité est une.


Rabindranath Tagore

Nous ne sommes pas faits pour vivre comme des imbéciles,
mais pour suivre le chemin de la vertu et de la connaissance.


Jean-Pierre Petit

Une réponse, c'est forcément le chemin qu'on a déjà parcouru.
Seules les questions peuvent montrer le chemin qu'il reste à faire.


Jostein Gaarder
Combien de fois abandonnons-nous notre chemin,
attirés par l'éclat trompeur du chemin d'à côté ?


Paulo Coelho
proposé par mamadomi
art. philo n°100
Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 16:43



U
ne de nos armes les plus puissantes est le dialogue.


Seuls les hommes libres peuvent négocier.


Nelson Mandela

L'essentiel est de communiquer,
de mettre devant tout le monde les problèmes communs.

Joseph Ki-Zerbo
 
La parole se fait spontanément rythme
dès que l'homme est ému, rendu à lui-même, à son authenticité.
Oui, la parole se fait poème.


Se perdre dans la danse verbale, au rythme du tam-tam,
pour se retrouver dans le Cosmos...

Léopold Sédar Senghor

Il n'y a pas de musique avec un seul son;
il faut différents sons pour donner l'harmonie à la musique.

Pensée dogon

Pourquoi privilégier la parole?
Sa fonction est l'évocation du souffle de l'Etre Suprême,
de son omni-pouvoir

Elle est le véhicule idéal du divin, de l'énergie cosmique.


Le dialogue véritable suppose la reconnaissance de l'autre à la fois
dans son identité et dans son altérité.


Alassane Ndaw
L'être humain a la parole,
c'est donc à lui qu'il incombe de diriger la force vitale.

Tradition orale africaine

Les mots ont une vertu essentielle. Quand ils sont vrais,
sensés et sincères, ils soignent les "coeurs qui pleurent".

Ils servent à régler les conflits entre maris et femmes,
parents et enfants, frères et soeurs,
à entreprendre et à mener à bien les initiatives communautaires
et à atténuer les souffrances. Les mots sont sacrés.


Aminata Traoré
Le véritable dialogue suppose la reconnaissance
d'une certaine égalité morale de toutes les parties concernées.
En ce sens, le dialogue présuppose le respect de "l'autre".
Ce respect fait défaut aussi bien dans les têtes que dans les coeurs de certains partenaires en discussion.

Kwasi Wiredu


Le dialogue paraît en lui-même constituer une renonciation à l'agressivité.

Jacques Lacan

Le dialogue véritable consiste
à s'appuyer sur l'idée de son interlocuteur,
non à la démolir.

Edward George Bulwer Lytton

Dans tout dialogue un peu vif,
les deux parties ne défendent pas la vérité,

mais
leur propre infaillibilité.


Santiago Ramón y Cajal


Dialogue, Doc Ross Gallery 464
proposé par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article
19 octobre 2008 7 19 /10 /octobre /2008 10:25

 
Carpe Diem
Le vrai classique du vide parfait de Lie Tseu
(chap.8)
  proposé par Vincent


                                             Tse Tch'an était ministre à Tcheng. Après qu'il eut assumé le gouvernement du pays pendant trois ans, les bons se soumirent à son influence et les mauvais craignirent sa sévérité. Ainsi l'État de Tcheng était en ordre et les princes des États voisins le respectaient. Ce Tse Tch'an avait un frère aîné du nom de Kong Souen Tch'ao et un frère cadet du nom de Kong Souen Mou.

                         Tch'ao aimait le vin. Mou, de son côté, aimait les belles femmes. Devant la maison du frère aîné, on voyait rassemblés des milliers de récipients qui contenaient du vin, et la levure s'accumulait tout autour par monceaux.

                         Jusqu'à cent pas du seuil (de la maison de Tch'ao) l'odeur du marc et des sirops de vin offensait le nez des passants. Quand il était pris de vin, il ne se souciait plus des vicissitudes du monde, des jugements et des principes humains, ni des questions domestiques, ni des devoirs de parenté, ni des joies et des deuils de famille. Des flammes, des trombes d'eau, des sabres et des piques auraient. pu le menacer sans qu'il s'en aperçût.

                            Le frère cadet entretenait tout un harem de femmes dans la partie la plus reculée de sa demeure. Il avait dix chambres pleines de jeunes et belles femmes. Quand il se livrait à la volupté, il fermait la porte à sa famille, n'avait plus de rapports avec ses amis, il se réfugiait à l'intérieur de ses appartements, il se livrait à la débauche jour et nuit. Tousles trois mois, il réapparaissait; même cela fut bientôt de trop. Quand dans la région apparaissait quelque jolie vierge, il envoyait sans tarder des cadeaux pour l'attirer; il employait même desentremetteuses pour la convaincre de venir, n'aban­donnant (pas son entreprise) jusqu'à ce qu'il l'ait possédée.

                           Tse Tch'an s'en affligeait jour et nuit. En secret, il alla trouver Teng Si et lui dit : "J'ai entendu dire qu'il faut d'abord mettre de l'ordre en soi pour avoir de l'influence sur sa famille. Qu'il faut, d'abord, mettre de l'ordre dans sa propre maison pour avoir de l'influence dans l'État. Cette maxime signifie qu'il faut commencer dans un cercle plus étroit pour étendre son influence dans des cercles plus étendus. Or, j'ai achevé de mettre de l'ordre dans l'État, mais ma famille est dans le désordre. C'est là un chemin à rebours. Quels moyens employer pour ramener ces deux hommes dans le droit chemin ? Maître, apprenez-le moi."

                          Teng Si dit : "Cette situation m'étonnait depuis longtemps, mais je n'osais t'en parler le premier. Pourquoi ne les as-tu pas rappelés à l'ordre en temps voulu ? Explique-leur l'importance du corps et de la vie, attires-les par la sublimité, du droit et des bonnes moeurs."

                          Tse Tch'an se conforma aux paroles de Teng Si et, comme il disposait d'un peu de temps libre, il rendit visite à ses frères. Il leur parla en ces termes : "Ce qui différencie l'homme de la bête, c'est qu'il est un être raisonnable. Ce qui gouverne l'être raisonnable, c'est la décence et la justice. Une attitude parfaite de décence et de justice nous ouvre la voie aux emplois et aux honneurs. Mais si les passions nous possèdent, si on cède à la goinfrerie et à la débauche, on met alors sa vie en danger. Prenez dès maintenant à coeur mes paroles. Demain matin déjà, si vous vous repentez, le soir même vous aurez un emploi."

                           Tch’an et, Mou dirent : "Tout cela, nous le savons depuis longtemps et depuis longtemps nous avons fait notre choix. Pourquoi croire que nous atten­dions vos avertissements pour savoir ce que nous savons? Hélas! le bonheur est d’une rencontre difficile ici-bas, mais la mort est facile (à obtenir). Changer ce rare bonheur de vivre pour une mort facile à obtenir, quelle idée serait-ce là! Quant à priser le convenable et le juste pour exalter la vanité des hommes, faire violence à ses penchants naturels pour s’attirer une réputation, nous considérons qu’autant vaudrait mourir. Notre désir est d’être attentifs à cette vie unique et aux quelques années qui nous sont accordées pour en jouir. Nous connaissons un seul malheur: c’est que le corps gavé ne peut plus jouir des plaisirs de la table; que les forces s’épuisent et que les passions s’éteignent dans la volupté. Nous ne ressentons ni inquiétude, ni peine (à l'idée) d'avoir mauvaise réputation ou de voir notre vie mise en danger à cause des excès. Tu peux avec habileté gouverner l'État et t'en vanter. Tu te sers de ces discours pour nous confondre et troubler nos coeurs en faisant miroiter devant nous honneurs et emplois. Tout cela n'est-il pas pitoyable et vil?

                         A notre tour de te faire voir les choses sous un autre angle. Un homme peut être habile à gouverner l'extérieur; mais s'il n'est pas dit que le monde sera vraiment gouverné, il est sur qu'il se donnera bien du tourment! Celui qui est habile à gouverner sa propre personne interne, il n'est pas dit que, pour cela, le monde sera dans le désordre, mais sa nature sera satisfaite. Votre manière d'or­donner le monde peut réussir momentanément dans un État mais n'est pas en accord avec le coeur des hommes. Quant à votre façon de mettre de l'ordre dans notre vie intérieure, elle peut, en fin de compte, être étendue au monde entier, et il n'y aurait enfin plus de princes et de sujets. Nous avions l'intention de vous exposer notre manière de voir et de vous instruire. Et c'est le contraire qui se produit, c'est vous qui venez nous instruire dans votre art."

                      Tse Tch'an, pressé et embarrassé, ne sut rien répondre. Le lendemain, il fit part de son échec à Teng Si. Ce dernier dit : "Tu vis avec des hommes réels et tu l'ignores.  Qui dit que tu es sage? Que l'État soit gouverné n'est qu'un hasard, et ce n'est pas ton mérite."


Repost 0
Published by vincent - dans philosophies
commenter cet article
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 10:41

Non il ne s'agit pas du sujet sur les rencontres amoureuses sur site spécialisés...de fiches contact pour speed dating ou d'entrée en matière de tchat compulsif...non, rien de tout ça...

je viens de me prendre un tag en pleine face, en traître au beau milieu de la nuit par cardamome, mon amie (si, béa, j'ose!)
et oui, un tsunami de tags ce mois-ci...mais je suis solide, je tiens le choc (oui, belesprit toi aussi tu tiens le choc, tu ne trouves pas que ça me prend trop de temps les tags avec les liens et tout et tout...)

c'est donc un tag nouvelle mouture,
le tag ptit curieux, le...
≡ tag garde à vue


REGLE DU JEU

       1.  citer le tagueur curieux:                     
cardamome
en chef cuistaude infatigable de créativité et de partage
et qui contribue à entretenir ma gourmandise inépuisable...
au milieu de quelques articles qui nous reposent les papilles,
pour pas avoir l'air total obsessionnelle des fourneaux et de son tasteur en titre :o)

(d'ailleurs faut que je pense à faire un effort sur ce coup là
...avec la philo, non?
...pchhhut, hep hep , pas tous à la fois...!)

       2.  répondre au questionnaire de la CIA:

  • trait principal de mon caractère
hélicoïdal

  • ma qualité principale
la qualité

  • mon occupation préférée
en ce moment, le tag...:o)

  • la qualité que je préfère chez un homme
euh, c'est très très variable...et puis n'en choisir qu'une, merde alors, c'est restrictif...(!!!)
>> vrai

  • la qualité que je préfère chez une femme
ne pas en avoir moins que moi...lol (mais de quoi "elle" parle?)

  • le plat qui me met l'eau à la bouche
alors là...c'est de la cruauté..."le" plat...mais ça va pas non? je mange la nappe et le couvert moi!!!
une sole meunière avec mousseline de courgettes?!
gaaaaaâa...et puis,
des tomates farcies à la provençale....et
une omelette aux rutabagas, et
des citrons fourrés au crabe et toast guacamole et
des tagliatelles de carottes aux truffes et paupiettes de porc aux olives et
un tajine aux coings et poulet au gingembre et
un carré d'agneau aux haricots verts entrelardés, petits légumes tournés et
une dinde tandoori avec dhal, kurd et chapattis et
une forêt noire aux bigarreaux, une île flottante accompagnée d'un brownie chocolat et pinpins...
euh, on avait dit un...je sais..fallait pas béa, fallait pas!!

  • mes mots favoris
"t'as bouffé un clown toi!"
"T comme t'as qu'à croire"
"non c'est moi qui t'aime plusse"


  • ce que je déteste par dessus tout
détester quelqu'un pour raison qualitative

        3.  taguer et informer personnellement 6 autres bloggueurs:



≡Φ≡Φ≡Φ≡Φ≡Φ≡Φ≡Φ
par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans blogueries
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 16:25
!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Toutes les religions du monde déclarent que l'unité est en nous.
Une fois réalisée l'unité avec le divin, il n'y a pas d'autre progrès
 à accomplir.

Connaître, c'est trouver cette unité.


Swami Vivekananda

Tout est lié. Tout est vivant. Tout est interdépendant.

Amadou Hampâté Bâ

Trouver l'Unique est posséder le Tout.
C'est là en vérité notre plus haut, notre sublime privilège.
Il repose sur la loi de cette unité qui est,
pourvu que nous le sachions, notre force immuable.

Son principe vivant est la force qui réside dans la vérité
- la vérité de cette unité qui embrasse la multiplicité.

Les faits sont multiples, mais la vérité est une.


Rabindranath Tagore

L'ère des destinées singulières est révolue.
Dans ce sens,
la fin du monde est bien arrivée pour chacun de nous,

car nul ne peut plus vivre de la seule préservation de soi.


Cheikh Hamidou Kane

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

http://s1.e-monsite.com/2009/06/29/74113149e80faf24b2-gif.gif

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
proposé par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 12:42

"Saint-Augustin a inventé le péché originel" :(
Odon Vallet
                      Cette idée est souvent exprimée par des auteurs souhaitant débarrasser le christianisme de la "culpabilité* judéo-chrétienne" et de l'obsession du péché, souvent sexuel. Comme le péché originel est (abusivement) assimilé à la seule "faute" d'Adam, laquelle est (injustement) réduite à la tentation sexuelle (il n'en est pas question dans le récit biblique), on dénigre ce faux péché originel en attribuant son invention à un évêque africain postérieur de quatre siècles à Jésus-Christ et de quinze siècles aux premiers écrits bibliques: Augustin d'Hippone. Mais saint Augustin n'a pas inventé le péché originel qui n'est qu'indirectement lié à la sexualité du couple mythique d'Adam et Eve.
                       Le péché originel est un mal essentiel et transmissible. Mal essentiel car tout homme est intrinsèquement pécheur: même le plus grand saint et l'acte le plus sublime ne sont pas exempts de motivations ambiguës ni de stratégies perverses. Freud voyait, non sans raison, des perversions extrêmes dans les vertus héroïques et une haine d'autrui chez les bienfaiteurs de l'humanité. Mal transmissible car il se reçoit dès la naissance par les influences pernicieuses et les envies incontrôlables dont hérite tout être humain par son histoire familiale et son destin pulsionnel: "les parents boivent et les enfants trinquent", dit l'adage, et personne n'ayant jamais eu de géniteurs parfaits ni d'aïeuls sans défauts, chacun doit assumer ce fardeau du "péché originel".
                       "Les parents ont mangé des raisins verts et les enfants ont eu les dents agacées", disait un proverbe du Proche-Orient (Ezéchiel 18, 2) et à cette faute héréditaire correspondait une peine héréditaire: "C'est moi le Seigneur ton Dieu, un Dieu jaloux poursuivant la fute des pères chez les fils sur trois et quatre générations s'ils me haïssent", (Deutéronome 5, 9). Cette punition familiale, commune à plusieurs législations proche-orientales, obéissait à un déterminisme de la faute de la peine: tel père, tel fils. S'il y a dans une même famille, des générations de délinquants, d'alcooliques ou de malades mentaux, c'est bien en raison d'une "traçabilité" des germes du ma que les Pères de l'Eglise nommèrent péché originel (peccatum originalis). On passe alors d'une punition de la descendance (sur 3 ou 4 générations) à une malédiction du genre humain: l'homme est un éternel pécheur.
                       Mais la transmission de la peine fut supprimée par certaines législations proche-orientales. Selon les lois assyriennes -vers 1000 avant J.-C., "si une femme a proféré des blasphèmes ou tenu des propos séditieux, cette femme supportera sa faute, on ne touchera ni à son mari, ni à ses fils, ni à ses filles" (tablette A 2). De même les prophètes bibliques (peut-être sous l'influence du droit babylonien) affirment: "celui qui pèche, c'est lui qui mourra : le fils ne portera la faute du fils: la justice du juste sera sur lui et la méchanceté du méchant sera sur lui" (Ezéchiel 18, 20).
                         En conséquence, le judaïsme ne professe pas de péché originel. L'islam non plus car le péché d'Adam est présenté par le Coran comme une simple omission et non une faute intentionnelle: Dieu avait fait "une alliance avec Adam mais il l'a oubliée" (sourate 20, 115). Il est d'ailleurs possible que cette indulgence coranique soit une réponse à la sévérité patristique, au moment où le christianisme venait de définir la notion du péché originel.
                         Celle-ci était déjà esquissée par saint Paul dans une phrase ambiguë où l'on distingue mal le péché personnel etfleurs fleur anime fleur anime 123 gif le péché originel: "De même que par un seul homme le péché est entré dans le monde et par le péché la mort et qu'ainsi la mort a atteint tous les hommes parce que tous ont péché..." (Romains, 5, 12). La faute héréditaire est ici le péché et la peine héréditaire la mort. Les Pères de l'Eglise opposèrent souvent Adam au Christ et Eve à Marie, les premiers apportant la mort spirituelle et les seconds la vie éternelle.
                        Vers 400 après J.-C., un moine d'origine britannique, Pélage, défendit la bonté de la Création et la liberté de l'homme de faire le bien par ses bonnes oeuvres, avec ou sans la grâce de Dieu. Le pélagianisme fut condamné, en 418, par le concile de Carthage qui réaffirma le caractère général du péché originel et la nécessité absolue de la grâce (notamment reçue au baptême) pour s'en libérer.
                         Adversaire de Pélage, saint Augustin théorisa le péché originel issu de la volonté du premier homme "dans lequel nous avons tous été un dans le Christ" (pour le recevoir). Il y a donc en chaque homme un Adam et un Christ qui sommeillent et se réveillent. Saint Augustin n'a pas inventé le péché originel mais il l'a expliqué en une époque prédarwinienne où le premier homme, issu de Dieu et non du singe; était tombé du ciel et non d'un arbre.
                         Si le mal est inhérent à la vie, il y a une chaîne de transmission du mal et de la vie, ainsi décrite par le professeur Rozenbaum, bon disciple de saint Augustin :

"La vie est une maladie sexuellement transmissible et constamment mortelle."

proposé par mamadomi
Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article