Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

24 février 2014 1 24 /02 /février /2014 22:02

Précédemment 

C'est de la constitution de l'humanité comme corps indivisible

que peut naître la conscience

d'un devoir à assumer à l'égard de ceux qui nous succèderont.

Il faut donc changer radicalement de solution. La seule façon de redonner chair à l'idée d'humanité, c'est de la plonger dans l'histoire. Ce qu'a omis d'accomplir l'humanisme classique, qui n'est pas parvenu à se départir d'un modèle abstrait de l'homme. Pour ce courant de pensée, la dignité de l'homme tire sa garantie de son enracinement métaphysique, qui implique justement une disqualification d'un fondement historique. L'homme, figure immuable et indépassable, remplit, dans ce cadre, une fonction normative, qu'il perdrait infailliblement s'il venait à être exposé à la temporalité historique.

Mais nous le savons, l'insertion de l'humanité dans l'histoire nous fait rétrograder en direction des philosophies de l'histoire qui font leur irruption sur la scène de la pensée, au XIXè s. Marx, Hegel, Comte. Tous tendent à faire prévaloir le thème d'un progrès général de l'humanité orienté vers un but. Leibniz, Pascal et Condorcet préparent ce qui sera érigé en système dans ces grandes doctrines du XIXè s. Partant de là, on admet que non seulement il existe une histoire unifiée de l'humanité, mais encore une évolution de cette histoire selon un sens. Ce qui change d'une philosophie à l'autre, c'est donc la perspective assignée à la fin de l'histoire et la logique du développement de l'humanité.

Sans refaire ici le procès de ces doctrines dont certains auteurs contemporains ont vainement tenté de ranimer les cendres, rappelons le principal chef d'accusation qui leur a été adressé: elles souffrent de l'inconvénient de reposer sur une explication en termes de "ruse de la raison". A ce titre, elles voient dans l'humanité un organisme dont la croissance spontanée se confond avec la rationalité du réel,

laquelle rationalité s'est vu signifier définitivement

son acte de décès à Auschwitz.

Ces philosophies conduisent au sacrifice de l'individu sur l'autel du progrès historique. L'humanité à force d'être grandie exagérément écrase de son fardeau les individus condamnés à ne plus être que les victimes qui alimentent la faim insatiable du Minotaure. L'humanité se nourrit des hommes et les dévore. L'existence du sujet ne compte plus, puisqu'à travers le renouvellement perpétuel des générations le nouvel arrivant prend la  place d'un autre. Renan écrit dans L'avenir de la science:

"Que me fait cet homme qui vient se placer entre l'humanité et moi?"

Ainsi le culte de l'humanité fait-il suite au culte de l'individu roi, lequel à son tour avait supplanté le culte de Dieu. L'humanité est érigée en nouvelle divinité sur les ruines de l'individualisme. Nous cherchions une communauté d'homme unis fraternellement, et nous trébuchons sur le cadavre recomposé de Dieu. De l'humanisme à l'humanité la conséquence n'est pas bonne. Et nul n'hésitera à faire pencher la balance en faveur du respect de la personne humaine, quand bien même il en résulterait une persistance d'un cloisonnement entre les êtres.

Ces remarques, cela va de soi, n'épargnent pas la philosophie d'Auguste Comte. Mais c'est que l'on se réfère le + souvent à la seule chose que l'on connaisse de lui, sa loi des 3 états. Or sa 2ème carrière apporte maintes réflexions originales sur le concept d'humanité. Je ne retiendrai de ses écrits qu'une seule idée dont on n'a pas encore mesuré toute la fécondité (à l'exception remarquable d'Alain), et qui me semble pouvoir jeter les bases d'une nouvelle alliance entre les hommes. C'est que l'unité humaine ne peut se constituer que par les morts et non pas seulement par les vivants. Idée simple mais totalement ignorée de nos contemporains qui ne voient pas + loin que la "solidarité actuelle", et qui minorent par suite le rôle de ce que Comte appelle "la continuité successive".

Pourquoi ce primat du passé? Tout simplement car nous sommes tous des héritiers. En effet, il n'existe aucune production humaine qui soit imputable entièrement à un individu. Nous vivons dans un univers matériel et spirituel façonné par des siècles d'histoire. Et + nous nous éloignons des 1ers temps où les hommes eurent tout à inventer, + la masse de ce que l'humanité nous a légué s'accroît. Voilà pourquoi nous dépendons davantage des morts que des vivants, c'est qu'ils sont infiniment + nombreux.

Les vivants, bien sûr, exercent une influence sur nous, mais elle reste transitoire et parcellaire. Et leur influence résulte elle-même des morts qui survivent par leurs oeuvres et leurs actions. Nous n'existons pour ainsi dire que par les morts. C'est par eux que nous mangeons, que nous ressentons, que nous parlons, que nous pensons. Tout ce qui peut servir à nous opposer à eux, à affirmer notre individualité, trahit notre appartenance à un monde déjà constitué par eux et qui nous dépasse. Jusqu'au langage lui-même dans lequel nous nous exprimons qui est + vieux encore que le stylo ou l'ordinateur que nous utilisons. Robinson n'est pas complètemnet seul sur son île, il porte en lui la mémoire de l'humanité. Aussi n'a-t-il pas à tout recommencer à partir de rien.

Nul doute pour tout le monde que les progrès techniques et scientifiques reposent sur la capacité proprement humaine de conserver et transmettre le savoir acquis par les prédécesseurs. Dans le cas de l'art, objectera-t-ton, il n'en va pas de même. Le génie se remarque précisément à cette faculté de créer des oeuvres absolument originales qu'aucune histoire réglée ne peut expliquer. Einstein n'eut point existé, qu'il y en aurait eu un autre pour le remplacer dans ses découvertes. Or cela ne peut se concevoir, dira-ton, de Shakespeare ou de Vermeer. Certes, mais les grands artistes n'ont jamais fait mystère des influences qui ont inspiré leurs oeuvres. Et les morts leur parlent peut être plus directement qu'aux autres.

D'où vient alors que l'on néglige le + souvent ce que nous devons aux morts, dans notre existence de tous les jours? C'est que d'abord nous sommes victimes de l'orgueil qui nous porte à croire à l'existence d'un sujet totalement indépendant. On  peut incriminer, dans le registre métaphysique, le rôle joué par le cogito cartésien, véritable levier de la pensée occidentale. Et la transposition de ce modèle au plan politique ce sentiment de ne devoir ce que l'on est qu'à soi seul.

Notre surdité à l'égard des morts s'explique aussi par le fait -sans doute inévitable en partie- que nous perdons graduellement de + en + de contact direct avec le passé. De par la complexification du monde et l'accélération du présent, nous ne saisissons plus d'un événement que sa cause la + proche dans le temps. Nous ne sommes plus en état, sauf à faire un effort particulier, de percevoir le lien qui rattache un événement à son origine. On attribuera par ex une invention technique à telle personne, sans remonter toute la chaîne de l'ensemble des hommes qui ont permis ce résultat par leur découverte théorique. Par un effet de perspective bien connu, le passé nous apparaît comme d'autant + mince et inexistant qu'il se trouve éloigné de nous.

Enfin, une illusion tenace nous persuade que, parce que les morts sont morts, ils ne vivent plus. Comme si les hommes ne pouvaient exercer une action sur les autres que de leur vivant. Mais toute la littérature, sinon l'histoire elle-même, témoigne du contraire. La lecture des auteurs anciens n'a pas moins d'impact sur nous que celle de nos contemporains. Il est vrai cependant qu'entre les actions et les oeuvres, ces dernières résistent mieux au passé car elles seules peuvent se conserver en tant que telles.

Nous croyons donc à notre toute puissance personnelle alors qu'elle n'est que le produit de la puissance générale acquise par les hommes jusqu'à aujourd'hui. Ce que chacun pris individuellement apporte à l'humanité n'est rien au regard de ce que nous recevons d'elle. Cette simple observation aurait suffi à disqualifier une fois pour toutes l'utopie communiste qui repose principalement sur l'appel à un futur déconnecté du passé. On peut créditer le communisme d'avoir cherché à nouer et à étendre un lien de fraternité entre les hommes. Mais

la solidarité entre les vivants devait s'accomplir dans le refus des morts.

Faire table rase du passé nécessairement aliénant,

nier la valeur des ancêtres,

supprimer les traditions,

dépouiller l'homme de tout héritage culturel,

voilà les formules orgnaiques du communisme. Tout cela conduit à vouloir façonner un homme nouveau. Que l'on ne s'étonne pas ensuite que le communisme ait débouché sur des régimes qui ont érigé en principe unique de formation, le lavage de cerveau! Jamais il n'y eut de tel projet: nettoyer les esprits de plusieurs millénaires d'histoire humaine. Le communisme a d'abord tué les morts avant de s'en prendre aux vivants. Or l'humanité ne se décrète pas, elle ne s'institue pas d'en haut, elle puise ses racines dans la succession des êtres. Le communisme est/était donc autant fautif qu'immoral.

 

Arnaud Guigue

agrégé de philosophie,

a publié Droit, Justice, Etat, 1996, et  

Premières leçons sur l'Ethique à Nicomaque

(livres VII et IX), P.U.F. Paris 1997

 

Fort de ces leçons du passé, le communisme doit changer,

le fait-il? 

Michael MooreVous ne pouvez pas vous dire capitaliste et chrétien, parce que vous ne pouvez pas aimer votre argent et aimer votre voisin. 

Michael Moore

Peut-être le communisme n’a-t-il jamais existé que dans l’imagination, les désirs et l’esthétisme de ceux qui ne vivaient pas dans un régime communiste? Le communisme comme illusion lyrique, mais à l’Ouest, pas à l’Est! 
Guy Sorman

proposé par mamadomi

rééd° du 19 05 13

Partager cet article

commentaires

mamalilou 08/03/2014 02:37

-->> doux bisous et joli samedi à toi, en cette clémente fin d'hiver

witney 26/02/2014 09:50

un petit bonjour en passant, bises

mamalilou 25/05/2013 03:08

-->> une impression légère, n'est-ce pas?...
c'est bien là tout notre problème, on ne compte que sur les vivants, de plus en plus, et ce n'est pas un bon chemin... que de nier le passer...
doux bisous et beau we à toi

Urban 21/05/2013 17:47

J'ai quand même l'impression qu'on ne retient pas souvent les leçons du passé ou pire encore qu'on les nie et l'histoire semble se répéter.... ;)
Bise Mam'Lilou (:-*

Nokomis 21/05/2013 07:00

Bon jour,
Arghhhhhhh voilà mon gros problème chez toi, c'est que tes sujets sont toujours super intéressants pour ce qui me concerne, mais je manque de temps pour les lire. Il faut que je pense a revenir par
là... mais là, faut que je me prépare sinon, je vais me faire attendre.
Bonne journée et merci pour tout ce boulot sur ton blog

mamalilou 25/05/2013 03:06



rien qu'exprès pour te frustrer!!!


prends ton temps, de toutes façons en ce moment je ne risque pas de publier plus d'un billet/jour...lol


quand c'est pas le moment de lire, il faut suivre son chemin... :o))


gros bisous qui ne se font pas attendre, merci tout plein