Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 17:18

http://www.wminder.ch/images/materiaux/Poirier.jpg

http://www.wminder.ch/images/materiaux/Poirier.jpg

La "surfemme médiatique"http://www.wminder.ch/images/materiaux/Poirier.jpg


Hier, les valeurs féminines étaient la chasse gardée des femmes. Même s'il était confiné, étriqué, réduit à l'état de bonzaï, ce territoire était encore préservé. Aujourd'hui, les femmes sont en train d'investir tous les domaines de la société et c'est tant mieux. En même temps, notre regard sur le monde et les valeurs de notre société sont désormais régis par les seuls et uniques principes masculins. 

Le féminin est déserté.http://angeoudemongif.a.n.pic.centerblog.net/a0cbd830.gif

Nous ne devons dépendre de personne, même pas provisoirement et surtout pas de notre mari. Nous devons être compétitives. Performantes. Nous devons être "à la hauteur". A la hauteur de quoi ou de qui? 

A la hauteur des hommes?  

Eux avaient auparavant une épouse qui les attendait à la maison, les stabilisait, les sécurisait, s'occupait de leurs besoins, leur donnait chaque soir amour et attention. Nous, les femmes, n'avons pas d'épouse pour s'occuper de nous...

Nous nions nos besoins de sécurité, d'amour et d'attention, nous nous sentons obligées de cacher notre vulnérabilité. Nous pourrions toutes fredonner en choeur comme en son temps l'actrice Brigitte Bardot qui, elle au moins avait dans sa chanson une Harley-Davidson:

"Je n'ai besoin de personne..."

Dans notre vie privée comme dans notre vie professionnelle, nous voulons être utiles. Rentables. Au point de ne pas ou peu s'accorder de repos, peu ou pas de douceur, de joie, peu ou pas de passivité.

J'entends déjà certaines d'entre vous s'indigner:

"Nous ne méprisons pas le repos, au contraire! Nous adorons les vacances! Nous ne pensons même qu'à ça!"

ou encore:

"Nous ne méprisons pas la vulnérabilité, regardez votre lutte pour les sans-abris".

En  réalité, nous vivons coupées en 2. La vulnérabilité? Elle est pour les autres. Nos besoins de repos? Sincèrement séparés de notre vie quotidienne, réservés aux vacances.

Témoignage:

J'avais inscrit mon fils alors âgé de 10ans dans une nouvelle école à Paris. Il s'y épanouissait et j'étais heureuse qu'il se trouve dans cet établissement de qualité. Au détour d'une conversation avec lui, je fus stupéfaite de m'apercervoir qu'il n'avait pas de récréation. Les locaux de cette école étaient étroits et un surveillant devait faire traverser la rue aux enfants pour aller au square, au stade ou dans les bois avoisinants. Résultat: la plupart du temps, ils restaient enfermés à http://amtealty.e-monsite.com/medias/images/ph-coloriage-lucky-rires-img.jpg?fx=r_550_550l'intérieur des classes aux heures de récréation.

Lors de la 1ère réunion de parents d'élèves, je pris la parole pour m'en étonner. Réponse du professeur principal:

les enfants devaient s'habituer dès aujourd'hui au rythme qu'ils auraient à vivre + tard dans les entreprises.

Je me suis tournée vers les autres parents à la recherche d'un soutien. Personne n'a bronché.

C'est comme si nous évoluions à l'intérieur d'un imaginaire masculin - dénué désormais de toute humanité. Dans un article du Monde, un philosophe dénonce le mythe actuel de ce qu'il appelle la "surfemme médiatique". Elle allie son identité d'opprimée (corps forgé pour le désir, la reproduction ou la superficialité d'agrément) à de nouvelles exigences puisées dans l'univers de l'homme (réalisation de soi dans l'épuisement au travail, compétitivité effrénée...).

Mensurations de rêve et goût du pouvoir sont devenus les 2 mamelles de la femme idéale.

"Les femmes du monde réel résisteront-elles longtemps à la pression si violente exercée par les modèles de femmes hyperpuissantes que les médias leur martèlent au quotidien?" demande le philosophe.

C'est le syndrome de la femme invulnérable, toute-puissante. Nous le payons cher et il commence tôt...

      http://s10.thisnext.com/media/largest_dimension/9D314C23.jpg

Autre témoignage:

Jasmine est étudiante, elle a 21 ans. Elle est assise en face de moi et n'ose pas me regarder. Je le lui fais remarquer:

"Qu'est-ce qui se passe pour vous, là?

- Je suis gênée.

- Gênée de quoi?

- J'imagine que vous allez porter sur moi des jugements de valeur.

- Lesquels?

- Par ex que je devrais m'accepter comme je suis."

Je lui réponds:

"En effet, même s'aimer et s'accepter devient un devoir. Un truc à vous rendre fou. Ce que l'école de Palo Alto appelle un double bind. Un double lien. Un ordre contradictoire comme, par ex: "Sois spontanée!"."

Jasmine comprend:

"En fait, il faudrait que je sois parfaite. En tout cas sur les plans physique et intellectuel."

Derrière ce désir de perfection, Jasmine se découvre un gigantesque besoin d'amour. Là aussi, elle fuit mon regard:

"J'ai honte. Je ne devrais pas, je devrais être indépendante et autonome, n'avoir besoin de personne."

Elle pleure à chaudes larmes

"Qu'est-ce qui vous fait pleurer?

- Je suis faible et ça me fait honte."

Jasmine vit à plus de 1000km de sa famille. Elle voudrait n'éprouver aucune émotion et se réfugie dans des fantasmes de supériorité intellectuelle et de beauté parfaite (et non incarnée: elle ne peut même pas me donner un ex d'actrice ou de top-modèle à qui elle aimerait ressembler). Elle croit que si elle était parfaite physiquement et intellectuellement, elle serait sûre d'être aimée...

 

Valérie Colin-Simard

http://www.wminder.ch/images/materiaux/Poirier.jpg

en illustration, oeuvres de Nathan Brutskyhttp://www.wminder.ch/images/materiaux/Poirier.jpg

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 07/09/2012 01:35

-->> concernant Stephane Hessel, j'imagine bien qu'il n'y a pas de rapport entre son rapport à la comptabilité et sa philosophie, ses idéaux politiques et les connaissances comme l'expérience
d'une vie riche d'évènements aussi douloureux que formateurs...
concernant la monnaie, ni les "américains" du nord, du sud et du centre, ni aucun habitant d'aucun pays pris isolément ou en groupe ne sont responsables pour eux-mêmes et pour les monde de ce que
"la monnaie risque de se transformer en assignats"...
d'abord parce que nous ne sommes tous -ou presque- responsables que chacun pour notre part
de continuer un système mis en place doucement, pierre après pierre, vers la folie dans laquelle il nous agite aujourd'hui...
et ensuite parce que la monnaie, c'est un moindre mal... ce n'est pas l'intérêt majeur dans les priorités de vie aujourd'hui
dans l'absolu
Par contre, dans notre quotidien,
notre quotidien tel que nous acceptons de continuer de le conceptualiser, oui... elle est importante

au départ ces concepts avaient une utilité, être au service de nos désirs, des méthodes, des réglementations, des lois...
dès lors qu'ils nuisent plus qu'ils n'aident, ou du moins de façon inégalitaire... il nous appartient d'en changer...
ou d'améliorer...

alors, c'est quand qu'on s'y met :o))
bisous d'un optimisme soucieux mais vaillant!

Elisabeth de Hautségur 03/09/2012 08:14

Je connais Stéphane Hessel mais j'ai lu trop vite son ouvrage. Nous sommes dans une crise économique structurelle. Je suis aussi douée en comptabilité que lui, domaine qui est d'un intérêt moyen!
Le monde entier est bloqué,les américains imposent un coût de vente inférieur au coût de production, ainsi la monnaie déraille et risque de se transformer en assignats. Je t'embrasse.Elisabeth.

Lunard 02/09/2012 15:38

En plus, si être une femme c'est se balader à poil, non merci !

mamalilou 07/09/2012 01:13



pourquoi dis-tu cela?


être une femme ou un homme c'est assumer son corps, y compris dans sa nudité... en choisir le contexte


l'art peut être un bon contexte de l'expression du nu.


maintenant, on fait rarement référence à tous les hommes torse-nu qu'on croise, sur les chantiers notamment... ou en short court l'été... pourtant, leur corps est potentiellement tout aussi
alléchant/sexy que celui des femmes... quel que soit le genre de l'observateur... être un homme ne pose jamais de problème pour se balader torse-nu... c'est bien pratique parfois... 


indépendamment du sujet...


mais bon, en effet, si être une femme devait signifier de "forcément" s'habiller léger au point d'être "forcément" attractive sexuellement, ça m'emmerderait ferme...



Lunard 02/09/2012 15:37

Ca fait un peu beaucoup tu trouves pas ? A l'époque, les hommes avaient aussi un travail beaucoup plus physique et plus couramment physique, il me semblait plus normal que les femmes les chérisse.
En réalité, la plupart des femmes qui travaillent le fond dans des domaines de l'écriture où de l'art, par exemple (Ce qui ne me pose aucun soucis, c'est dans mes cordes), ce qui est dommage c'est
que l'un stress autant que l'autre, il n'y a plus la belle gardienne de la maison, et ça, c'est triste. Enfin, pour vous, moi j'ai toujours ma chère maman ^^

mamalilou 07/09/2012 01:06



... bon je vais poser des lunettes sur ton commentaire:


"à l'époque" les hommes avaient des excuses pour ne pas voir ou comprendre le "beaucoup de travail" des femmes sans le confort domestique d'aujourd'hui, qui travaillaient aussi, aux champs, à
l'usine, à la maison, pas de couches, pas de biberons, de petits pots, de micro-ondes, obligation d'allaiter, sans compter les conditionnements religieux qui asservissaient les femmes rendues à
l'état de domestiques de leur propre famille, d'abord le père puis le mari, voire le frère ou les fils...


aujourd'hui il n'y a plus autant de "gardienne" de la maison, 


il n'y a plus davantage de "gardien" de la famille... non plus... c'est en effet un peu triste, non de voir changer notre société, mais que ce changement ne soit pas qu'un mieux...



Blanche DREVET 30/08/2012 17:25

Bonsoir Mamalilou, je me demande pourquoi ton article me fait penser à "Mary Poppins", ce merveilleux film des années soixante ? Peut-être parce qu'il pourrait apporter quelques réponses teintées
de bonheur à beaucoup de questions que tu soulèves ? Je te souhaite de belles journées de septembre ! bisous
Blanche

mamalilou 03/09/2012 02:33



héhé, je me demande bien pourquoi aussi!!!


bien sûr il y a de belles réponses, bienheureuses... un peu décalées aussi...


très joli mois de septembre à toi Blanche


bisous