Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

4 juillet 2010 7 04 /07 /juillet /2010 09:27

 

http://blog.fanch-bd.com/images/politique/service_public.jpg

 

C’est toujours au nom des impératifs du capitalisme libéral que partout, systématiquement, les services publics sont démolis. Rétablir leur légitimité, faire reconnaître que ce sont des “biens communs sociaux”, selon le terme de Jean Gadrey, est donc l’une des tâches les plus urgentes que les citoyens conscients devraient s’assigner. C’est l’objectif du texte qui suit, inspiré de L’évaluation démocratique, outil de citoyenneté active, ouvrage collectif¹   sous la direction de Jean-Claude Boual² et Philippe Brachet³ :

    ¹aux éd. l’Harmattan, en 2000.

²animateur de l’association Réseaux Services Publics (RSP).

³Maître de conférences en sciences politiques à l’Université de Paris-X


 

Re-légitimer les services publics

 

 

Pour les populations, les missions de service public sont essentielles parce que ces services touchent à la vie quotidienne: ils répondent à des droits fondamentaux en étant les outils qui permettent au quotidien d’accéder à ces droits. Sans eux, le droit n’est que formel: ainsi le droit au logement et le droit au travail, qui sont inscrits dans la Constitution, ne se concrétisent pas, tandis que le droit à l’éducation se réalise par le fait que l’école est un service public. Ce raisonnement s’applique tant au niveau local qu’au niveau national.

http://www.philippetastet.com/contenu/abonnes/Magic/images/service.jpg

Le fondement d’un service public de qualité repose sur un cahier des charges prenant en compte les besoins des usagers. Or la définition des missions de service public s’effectue actuellement suivant des processus qui ne sont pas démocratiques: il faut donc que les usagers obtiennent les moyens d’en faire l’évaluation et que celle-ci soit un instrument de concertation entre tous les acteurs concernés. Ce qui suppose que l’usager/citoyen soit reconnu comme partenaire à part entière, que les personnels, à travers leurs syndicats professionnels, participent au processus de décisions et que celles-ci, résultat d’une réelle concertation, aient un caractère contraignant.

L’évaluation d’un organisme, quel qu’il soit, consiste à en apprécier l’efficacité (les résultats sont-ils conformes aux objectifs?) et l’efficience (les résultats sont-ils en rapport avec les moyens utilisés?). Or, actuellement, cette évaluation relève de la responsabilité des pouvoirs publics. Les services publics ont donc besoin http://www.edf-gdf-loire-cgt.com/modules/icontent/inPages/accueil/images/recul-services-publics.jpgd’être re-légitimés par une évaluation pluraliste qui les rendrait réellement démocratiques, les points de vue des usagers et des personnels s’exprimant de manière autonome à travers des associations, des syndicats, à tous les stades des processus de délibération et de décisions publiques, en commençant par la définition du cahier des charges. Pareille évaluation n’est pas une question d’experts, elle concerne d’abord les citoyens, or l’usager a une expérience directe du service rendu qui fait de lui un partenaire indispensable, même s’il dérange!

Notons au passage que cette démarche de re-légitimation par l’évaluation démocratique ne vaut pas seulement pour les services marchands, elle est nécessaire à l’ensemble de l’action publique. En effet, l’évaluation est au cœur de la réforme de l’État et de l’Administration. Or les procédures de contrôle et d’audit demeurent l’affaire des pouvoirs publics, alors qu’elles pourraient être une méthode de renouveau démocratique qui donnerait un contenu au pacte républicain, pourvu que tous les acteurs qui sont partie prenante d’une activitéhttp://csht.medicalistes.org/local/cache-vignettes/L440xH338/jpg_cabu_clinique-e36bf.jpg de service public y soient associés, par ex. dans l’élaboration “d’indicateurs de fonctionnement” des services de l’État, à commencer par ceux des différents Ministères.

Il existe un réel problème derrière lequel les pouvoirs publics abritent leur frilosité à ce sujet: c’est celui de la représentation des usagers. Il n’y a jamais eu, en France, une organisation large, puissante, et représentative des usagers, incluant une branche “services publics”. Si les rares associations d’usagers-consommateurs sont faibles, peu représentatives, c’est sans doute parce qu’il n’y a pas de véritables enjeux immédiats liés à cette représentation. Il faut donc une ferme volonté de la part des usagers-citoyens pour s’organiser, afin qu’une réelle importance soit attachée à leur représentation.

À l’heure où le capitalisme mène une offensive en règle contre la notion même de service public, on voit combien sa re-légitimation, par un approfondissement de la démocratie, est importante. Seule l’introduction de processus participatifs peut permettre aux citoyens de sortir d’une posture purement défensive et d’élaborer des propositions susceptibles d’engendrer une amélioration considérable de la qualité des services rendus à la collectivité. On verrait alors réapparaître la fierté d’œuvrer au service de la collectivité, avec le sentiment d’être en charge d’une véritable “mission” au service de tous, qui était le propre des personnels concernés, et qu’on rencontrait http://babypolochon.files.wordpress.com/2009/07/080401_servicepublic.jpgcouramment, il n’y a pas si longtemps, chez les instituteurs, les professeurs, les postiers, etc. quand ils étaient fonctionnaires, mais qui devient de plus en plus rare, alors que cet état d’esprit entraînait une efficacité bien supérieure à celle qu’on trouve maintenant dans les services privés, dont les employés, souvent précaires, sont “au service du public” pour “faire du chiffre”, sans attendre la moindre “reconnaissance” de la part des usagers qui sont devenus des clients.


J.-C. BOUAL, P. BRACHET, GR, 31 mai 10
sul sujet aussi, chez gdblog

http://luxpopuli.fr/var/plain_site/storage/images/politique/france/services-publics/service_public/17382-1-fre-FR/Service_Public.png 

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 13/07/2010 23:43


-->> ton prof?!!! le monde est petit :o))
oui quelles que soient les notions, les concepts, les mots nouveaux, bien faire ce qui est prévu déjà et pour l'objectif prévu, ce serait déjà bien...

non je ne t'en veux pas, lol, c'est bon de se défouler, non?
:o)
en réalité, tu restes sur l'aspect cosmétique comme diraient certains journalistes au sujet de l'intervention de sarko dans le contexte l'oréal (hohoho)

on doit dépasser même la notion de libéralisme ...
il s'agit de vraiment exclure le pouvoir argentier des décisions démocratiques...
et ce n'est pas encourageant de savoir que les lois sont contournées et que les grands financiers paient pour élire ceux qui vont favoriser le pouvoir financier... on n'en sortira pas
taper sur le service public c'est mettre un pansement sur une jambe de bois, réduire les dépenses de l'état n'est pas la solution
c'est arrêter de rétribuer l'argent par l'argent et arrêter de laisser les banques choisir d'injecter quel montant et où, arrêter de laisser la banque diriger le monde...
bientôt il n'y aura plus de démocratie, et on amorce déjà la phase décomplexée ...
quand on pense la précipitation à "sauver les banques", avec des sommes qui n'existent pas (crédit à échelle planétaire) ... ne voit-on pas le cercle vicieux (allez je lance le prochain sujet
d'ailleurs...)?
et pendant ce temps là personne ne lance des crédits pour sauver ceux qui meurent de faim
il n'y a stricto sensu aucun intérêt à cela!!!!

j'en peux plus de ces conneries, vraiment, jte jure, moi aussi...
bises publiquement et profondément exaspérées...


Vladimir Vodarevski 08/07/2010 19:47


Tu cites Jean Gadrey, mon prof! Bon, nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde, mais il m'a laissé débattre sur son blog. Tant que c'est argumenté, pas de problème.

Concernant les services publics, le débat sur leur légitimité est inutile. Les libéraux ne rejettent pas les services publics. Plutôt que d'inventer de belles expressions, "les biens communs
sociaux", il faudrait plutôt s'interroger sur la bonne gestion des services publics. Trop longtemps, on a considéré que toutes dépenses publiques soutenait l'économie. Aujourd'hui, on sait que non,
et on rabote les dépenses, n'importe comment. Ce sont les besoins financiers de l'Etat qui provoque ces coups de rabots, et aussi certaines privatisations.
Le refus d'évoluer de certains syndicats précipitent aussi la perte des services publics, alors que les syndicats devraient être garants d'un service public de qualité.
C'est le problème des économistes. Ils sont trop théoriques.
J'ai une méthode, moi, pour réduire les déficits de manière intelligente: http://economie-analyses-actualites-opinions.over-blog.com/article-comment-reduire-les-deficits-51311330.html
J'essaie dans mon blog de faire quelques propositions concrètes, comme mon article sur le smic à 1300 euros. Mais le débat est décourageant. Il y a trop de politique en économie. Le libéralisme n'a
jamais voulu supprimer les services publics. Il les veut efficaces. Comme tout le monde en fait. Mais au lieu de démontrer comment un service public peut être efficace, les antilibéraux se lancent
dans des justifications des services publics qui n'ont pas lieu d'être. Il est vrai aussi que les médias sont remplis de pseudo libéraux, qui, dans le sens inverse, ne savent que taper sur les
services publics!
Tiens, il faudrait que je fasse un article sur les services publics... Mais je poursuis d'autres projets en ce moment.
Bon, je me suis un peu défoulé là. Ne m'en veut pas.
Bises, publiques :))


mamalilou 08/07/2010 01:08


-->> bah à vrai dire, un peu partout sul net.. suffit de demander quand c'est pas carrément dit "servez-vous", :o))
toute belle nuit à toi
bisous nombreux, en public!


VITA 06/07/2010 22:00


Je ne me lasse pas des illustrations, où trouves-tu tt cela? Bonne soirée VITA


Ecureuil bleu 05/07/2010 23:36


J'ai reçu aujourd'hui la médaille vermeil du travil pour 30 ans d'ancienneté dans la même entreprise. J'étais fière d'y travailler les 10 1ères années et depuis deux ou trois ans je ne dis même
plus où je travaille...


mamalilou 07/07/2010 18:59



félicitations!!  bien sûr, tu aurais sans doute préféré de meilleures conditions de travail...sur les dernières années, j'imagine... et puis quand d'autres
souffrent jusqu'au pire et que ça défraie la chronique, on n'ose plus se plaindre...


bon courage pour continuer, je te souhaite que ça devienne plus agréable, en attendant je souhaite aussi à ceux qui rament sans emploi, que ça s'arrange aussi, même
si c'est difficile de se battre sur ses droits dans le travail aujourd'hui, dans ce contexte...


bisous