Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 02:15

 

http://www.amis.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L394xH263/Briser_dette-6ec91.jpg

Le séisme qui a ravagé Haïti est un désastre inimaginable.

http://renepaulhenry.free.fr/haiti.jpgLes médias en montrent les images apocalyptiques et témoignent de la détresse de la population. Ils font appel à la solidarité individuelle en donnant les adresses où envoyer de l’argent, et ne manquent pas de citer les aides financières apportées par de généreux États pour reconstruire ce pays "où la pauvreté et la malédiction s’abattent".http://a10.idata.over-blog.com/300x225/2/78/16/10/palais-national-d-haiti.jpg Cette présentation révolte Sophie Perchellet, du Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde (CADTM): au lieu de faire croire que la pauvreté y serait un coup du sort, elle préfère en rappeler les causes, la façon dont les institutions financières internationales permettent aux riches d’exploiter les pauvres par l’intermédiaire de la dette:

 

 

—————

Haïti:

cas typique de “dette odieuse”

—————

L’une des plus grandes opérations d’aide de l’histoire”, selon certains médias, risque fort de ressembler à celle de l’après tsunami de 2004 si un modèle de reconstruction, radicalement différent, n’est pas adopté.

http://villageampus83.blog.lemonde.fr/files/2010/01/carte_haiti.1263382269.gif

On s’intéresse à Haïti, mais aucun des commentaires ne va au-delà du tremblement de terre. La grande presse dit que c’est l’un des pays les plus pauvres de la planète mais, n’expliquant pas pourquoi, elle fait croire que la pauvreté y est venue comme ça, que "c’est la malédiction qui frappe"!Des dizaines de milliers de personnes sont venues... (Photo: Aniel Michaud, Collaboration spéciale)

Il est indiscutable que cette catastrophe naturelle entraîne des dégâts aussi considérables qu’imprévus et qu’une aide d’urgence est donc nécessaire.
(voir ici l'île de la Gonâve, oubliée de l'aide humanitaire)

 

Mais les Haïtiens n’ont pas attendu le séisme pour avoir de réelles difficultés à l’accès à l’alimentation, aux soins médicaux, aux infrastructures sanitaires, aux logements. La pauvreté et la misère ne sont pas nées de ce tremblement de terre. On parle de reconstruire le pays, oubliant que, dépossédé de ses moyens, il a été empêché de se construire. Haïti n’est pas un pays libre, ni même souverain. Sa politique intérieure est celle d’un gouvernement qui exécute des ordres venus de l’extérieur.
Il faut rappeler qu’au XXème siècle, ce pays a connu des périodes d’instabilité politique alternant avec celles où il appartenait à des créanciers qui y soutenaient un régime dictatorial. Haïti est traditionnellement dénigré et souvent dépeint comme un pays violent, pauvre et répressif. Peu de commentaires rappellent sa bataille symbolique pour l’Indépendance, acquise de haute lutte en 1804 contre les armées françaises de Napoléon. A l’époque, on préférait taire cet événement afin de ne pas détériorer l’image de la France et de contenir le risque de contagion aux autres colonies. Alors qu’on aurait dû souligner leur combat pour les Droits de l’Homme, on a choisi de caractériser les Haïtiens par la sauvagerie. E. Galeano parle de la “malédiction blanche”: "à la frontière où finit la République dominicaine et commence Haïti, une grande affiche donne un avertissement: El mal paso (Le mauvais passage). De l’autre côté, c’est l’enfer noir. Sang et faim, misère, pestes"(Voir sur le net: http://www.haitijustice.com/jsite/i).

 

http://sitt.files.wordpress.com/2010/02/fmi_blog.jpg

S’il faut revenir sur l’émancipation du peuple haïtien, c’est parce qu’en échange de cette double révolution, anti-esclavagiste et anti-coloniale, le pays a hérité de “la rançon française de l’Indépendance”. Le Roi Charles X a déclaré que "Les habitants actuels de la partie française de Saint-Domingue verseront à la caisse fédérale des dépôts et consignations de France, en 5 termes égaux, d’année en année, le premier échéant au 31 déc 1825, la somme de 150 millions de francs, destinée à dédommager les anciens colons qui réclameront une indemnité. Nous concédons, à ces conditions, par la présente ordonnance, aux habitants actuels de la partie française de Saint-Domingue, l’indépendance pleine et entière de leur gouvernement"*. Cette somme était à l’époque l’équivalent du budget annuel de la France, elle équivaut aujourd’hui à environ 21 milliards de dollars. Ainsi, dès le départ, Haïti a dû payer le prix fort. Cette dette sera l’instrument néo-colonial pour entretenir l’accès à ses multiples ressources naturelles (le café par ex.).

En 2004, il aurait été possible d’assumer les douloureuses responsabilités du passé. Mais le rapport de la Commission R.Debray a préfèré écarter l’idée d’une restitution en prétextant qu’elle n’aurait pas été “juridiquement fondée” et aurait ouvert une “boite de Pandore”. La France a rejeté les requêtes du gouvernement haïtien en place: pas de réparation qui tienne, ni de reconnaissance d’une dette d’indépendance.

 

Le gouvernement français a annoncé qu’il voulait œuvrer pour l’annulation totale de la dette d’Haïti envers les créanciers du Club de Paris, ce que le CADTM demande depuis sa création en 1990. Ces annonces sont bienvenues, mais c’est insuffisant. La totalité de la dette publique extérieure d’Haïti est un cas typique de dette odieuse: elle doit donc être annulée immédiatement et sans condition.

*Voir sur le net: http://www.google.com/hostednews/af

 http://www.beerkens.info/blog/uploaded_images/worldbank.png

—————

La “dette odieuse”

—————

Issue du droit international, la doctrine de la dette odieuse reconnaît la nécessité de prendre en compte la nature du régime qui a contracté les dettes et l’utilisation qui a été faite des fonds versés. Ce qui implique la responsabilité directe des créanciers, qu’il s’agisse des IFI** ou de tout autre organisme privé. Si un régime dictatorial est remplacé par un régime légitime, ce dernier peut prouver que les dettes n’ont pas été contractées dans l’intérêt de la nation ou qu’elles l’ont été à des fins odieuses. Dans ce cas, elles sont frappées de nullité, les nouvelles autorités n’ont pas à les rembourser, les créanciers n’ont qu’à se retourner vers les dirigeants de la dictature, à titre personnel. Tout créancier, (FMI, Banque mondiale ou autre) est tenu de contrôler que les prêts qu’il octroie sont licitement utilisés, surtout s’il ne peut ignorer qu’il traite avec un régime illégitime.

 

http://users.skynet.be/cadtm/images/logo_delete_r2_c1.jpgL’annulation de la dette des pays en développement gagne du terrain, au Sud comme au Nord. En 2007, le Président de l’Équateur s’est emparé du concept d’audit de la dette pour faire annuler une partie importante de la dette de son pays***. Deux ans après il déclarait que cela signifiait
"un gain de plus de 300 millions de dollars annuels durant les prochaines
20 années, sommes qui serviront non aux portefeuilles des créanciers mais au développement national".
Voila un exemple à suivre par d’autres pays en développement, comme Haïti. Dans ce pays, la violente dictature des Duvalier, père et fils, largement soutenue par les pays occidentaux, a sévi près de 30 ans. Sa dette extérieure, entre 1957 et 1986, a été multipliée par 17,5... elle atteignait 750 millions de dollars au moment de la fuite de Duvalier. Entre 1995 et 2001 le service de la dette, à savoir le capital remboursé et les intérêts payés, a atteint, selon la Banque Mondiale, la somme considérable de 321 millions de dollars. Et, avec le jeu des intérêts composés et autres “pénalités”, la dette extérieure de Haïti dépassait 1884 millions de dollars en 2008. Destiné à enrichir le régime mis en place, et loin de servir à la population, qui s’est appauvrie, cet endettement constitue donc une dette odieuse.
Une enquête récente a montré que la fortune personnelle de la famille Duvalier (à l’abri sur les comptes des banques occidentales) s’élève à 900 millions de dollars, soit plus encore que l’endettement de Haïti au moment de son exil. Une affaire est en cours devant la justice suisse pour la restitution à l’État haïtien des avoirs et des biens mal acquis de la dictature Duvalier, mais ces avoirs sont gelés par la banque suisse UBS, qui avance des conditions intolérables quant à la destination de ces fonds #.

 

Selon les dernières estimations, plus de 80% de la dette extérieure d’Haïti est détenue par les IFI **. Ceux-ci, avec le Club de Paris, ont accepté, en 2006, que l’initiative dite “Pays Pauvres Très Endettés”(PPTE) soit appliquée à Haïti: les prêts anciens, directement relatifs à la dette de la dictature, ont été remplacés par de nouveaux prêts soi-disant “propres” ¤. Résultat: la dette extérieure totale, qui était alors de 1.337 millions de dollars, est passée en 2009, à l’achèvement de l’initiative, à 1.884 millions. … Ces deux chiffres montrent le rôle joué par les IFI: le blanchiment d’une dette odieuse.http://publication.ceci.ca/common/dynamic/Image/articles/Agriculteur-haiti.jpg

Les “plans d’ajustements structurels”, appliqués par le gouvernement haïtien, ont fait des ravages, notamment dans le secteur agricole où ses effets ont atteint leur paroxysme lors de la crise alimentaire de 2008, quand l’agriculture paysanne haïtienne a subi le dumping des produits agricoles états-uniens. Ces plans ont été remaquillées en “documents stratégiques pour la réduction de la pauvreté”: en échange de la reprise de ses emprunts, on concède à Haïti quelques annulations ou allègements de dette insignifiants, mais qui donnent une image bienveillante des créanciers. Une annulation de dette de 1.200 millions de dollars est décidée pour, selon leur terme, "rendre la dette soutenable". Mais les politiques macroéconomiques soutenues par Washington, l’ONU, le FMI et la Banque Mondiale ne se soucient nullement de la nécessité du développement et de la protection du marché national, leur seule préoccupation est l’exportation vers le marché mondial. On peut être inquiet quand le FMI annonce qu’il "se tient prêt à jouer son rôle avec le soutien approprié dans (ses) domaines de compétence".

 

Bref, cela signifie que toute l’aide financière annoncée à la suite du tremblement de terre est déjà perdue dans le remboursement de la dette! Ces “généreux dons” proviennent pour la majorité des créanciers… qui feraient mieux d’annuler immédiatement, totalement et sans condition, les dettes d’Haïti à leur égard. Peut-on parler de don alors que cet argent servira, en majeure partie, soit au remboursement de la dette, soit à l’application de “projets de développement nationaux” décidés selon les intérêts de ces mêmes créanciers? Les futures grandes conférences internationales, G8 ou G20, élargis aux IFI, ne feront pas avancer d’un iota le développement d’Haïti: comme lors des récentes initiatives d’allègement de la dette, elles ne chercheront qu’à reconstruire les instruments qui leur servent à asseoir le contrôle néo-colonial du pays, qu’à assurer la continuité du remboursement, base de la soumission.http://www.rfi.fr/actufr/images/058/HAITI_19s_gonaives_2004.jpg

Indépendamment de la question de la dette, il est à craindre que l’aide prenne la même forme que celle qui a accompagné l’après-tsunami en Asie ou l’après-cyclone Jeanne en Haïti en 2004: soit des promesses non tenues, soit des fonds destinés à enrichir des sociétés privées étrangères. En Indonésie, l’aide de la communauté internationale a surtout favorisé la privatisation d’entreprises et d’infrastructures publiques. Le développement du tourisme est préféré à une réforme agraire qui éviterait aux paysans de subir les conséquences dramatiques d’un deficit alimentaire.

 

Les Haïtiens ont besoin d’une reconstruction de leur pays mais aussi et surtout d’une amélioration durable de leurs conditions de vie. Pour cela, leur gouvernement doit

- rompre avec la politique néolibérale,

- donner la priorité aux investissements dans le secteur agricole

- et lancer un processus de reforme agraire favorisant l’accès des petits paysans à la terre.

Il faut changer les orientations des accords commerciaux et rompre avec cette politique qui exclut les femmes, premières victimes de la pauvreté. L’enjeu fondamental pour qu’Haïti puisse se construire dignement est la souveraineté nationale. L’annulation totale et inconditionnelle de la dette doit donc être le premier pas vers une démarche plus générale, un modèle de développement, remplaçant les politiques des IFI et les accords de partenariat économique, est absolument nécessaire et urgent.


S. PERCHELLET, 28 fév. 2010

 

—————

**Les IFI regroupent le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale (BM).

***Voir GR N° 1076, page 12.

# Voir sur le site du CADTM: http://www.cadtm.org/Le-cadtm-exige

¤Le-CADTM considère néanmoins ces nouveaux prêts comme partie prenante de la dette odieuse

puisqu’ils servent à payer cette ancienne dette.

http://www.larevolucionvive.org.ve/IMG/gif/cagle00-2.gif

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 03/04/2010 00:05


-->> c'est vrai, c'est valable en Europe aussi...
un sujet malheureusement intarissable...
doux bisous à toi
et délicieuse nuit
nous commençons les vacances avec les enfants...


Dany 01/04/2010 21:18


Oui Mamalilou 20 ans en Afrique , et 10 ans de voyages autour de ce continent, t'apprend des choses, bien souvent j'ai honte d'avoir la peau blanche... Trop d'injustice, mais je tiens a préciser
que ce que je pense pour les pays pauvres est valable en Europe aussi soit quand on se rend compte que certains vivent comme des rois et qu'il y a des milliers de personnes qui vivent en dessous
d'un seuil de vie normale et respectueuse cela aussi m'écoeure, mais le sujet est si long a débattre..
Gros bisous Mamalilou et douce nuit
Dany


Satine 01/04/2010 19:25


C'est tout simplement honteux ce qui se passe là-bas depuis des années. Quand j'ai vu le reportage sur ses mères qui demandaient aux blancs de prendre leurs enfants, ça m'a retourné le coeur...
Cela illustre bien l'étendue de leur misère et le peu d'espoir qu'ils ont à juste titre malheureusement.


mamalilou 03/04/2010 00:03



oh oui j'ai vu ce reportage aussi, ça fait vraiment de la peine..


doux bisous à toi



Enriqueta 31/03/2010 11:05


Je me tue à dire à tout le monde qu'Haïti était déjà le pays le plus pauvre du monde avant ce séisme, géographie programme de 5e, n'y a-t-il que des ignares dans les médias?

(J'arrête de te commenter car à cause du bug habituel OB je suis obligée de m'y reprendre 4 à 5 fois)


mamalilou 02/04/2010 19:09



ah ça c'est une galère ces derniers temps pour déposer des comm, ça ralentit...


mais bon petit souci en regard du sujet..


les médias de toutes façons sont inféodés aux priorités économiques de leur profession, faire de l'audimat, faire du sensationnel, faire durer les filons qui
marchent, en pas trop remuer la m... ce serait scier la branche sur laquelle ils sont assis...


merci d'avoir insisté quand-même!


doux bisous à toi



Clo 31/03/2010 10:44


Comme chaque fois que je lis ce genre d'articles, je tremble comme une feuille.
Et pourtant ce n' est pas une nouveauté, mais ça me révolte tellement!!!!
Toujours la même technique, toujours les mêmes bassesses et félonies, toujours les beaux discours et les accolades entre prédateurs ....


mamalilou 02/04/2010 12:30



révoltant oui...


le terme "prédateur" est bien choisi...