Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 16:52

 

animos drole

Tout devrait commencer à l'école...

 

 

Quand nous découvrons que le "Ce qui sape la tendresse" est transmis, structuré, reproduit quasi automatiquement dans notre éducation familiale, scolaire et sociale, quand nous ne réalisons même plus que nous sommes la plupart du temps définis, étiquetés, évalués par les autres, que nous sommes dans la survie, quand nous n'avons pas choisi de vivre au service des peurs et des désirs de nos proches, tout cela finit par devenir à la fois terrifiant et peut-être suffisamment stimulant pour nous convaincre de commencer à nous responsabiliser.

Seulement voilà, aujourd'hui, les parents qui m'interrogent au sujet de leurs enfants, de leurs adolescents, avouent qu'ils n'y arrivent plus, qu'ils sont dépassés. Le système ancien fondé sur le pouvoir, qui est supposé avoir marché jusqu'ici ("Tu ne passes pas à table sans te laver les mains"!, "Je t'interdis de fumer!" "Je n'accepte pas que tu sortes le soir", "JE t'oblige à suivre des cours de piano"), ne fonctionne plus. Très tôt les enfants se dérobent, échappent aux contraintes, transgressent les interdits, s'opposent aux limites, refusent les frustrations inévitables liées à a rencontre avec la réalité. Les parents ont l'impression d'avoir encore une influence sur eux jusqu'à sept, huit, neuf ans? peut-être un peu plus: dix, onze ans? Au-delà et parfois avant, les enfants n'acceptent plus les rapports de pouvoir, ils répondent aujourd'hui à l'obligation de se laver les mains: "J'm'enfous, j'bouffe pas et ils s'enferment à clé dans leur chambre. Cela signifie que les rapports dominants/dominé sont désormais caducs et se transforment en affrontements ouverts. Les parents dominants deviennent des adultes dominés par leurs enfants, et les enfants dominés deviennent les dominants.... de parents dépassés ou démissionnaires.

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2010/09/20/SIGE_DESSIN_apx_470_.jpg

On apprend aujourd'hui beaucoup de choses à l'école, la transmission des savoirs et des savoir-faire s'y poursuit et je ne vais pas passer mon temps à dénoncer ce qui ne marche pas ou dysfonctionne dans le système scolaire. Je préfère utiliser mon énergie à proposer ce que pourrait faire l'école. Je crois que les changements devront être initiés par les parents dans une relation d'extension, vers ce que nous appelons avec Alexandre Jardin, l'"Ecole ouverte". Une école ouverte sur le relationnel, sur l'apprentissage de la communication non violente, sur la citoyenneté, sur la réorganisation de l'humus social. Je ne crois pas que cela viendra du haut, des personnages décisionnels, politiques ou autres. Je rêve que l'on décide un jour qu'à l'école, outre l'écriture, l'histoire, le calcul ou la géographie, on enseigne, on transmette une méthodologie pour apprendre la communication relationnelle non violente, centrée sur l'écoute active, sur le partage autour d'un équilibrage du demander, donner, recevoir et refuser, sur le respect et la mise en pratique de quelques règles d'hygiène relationnelle... Pour découvrir que communiquer, c'est accepter de mettre en commun des différences.http://www.e-news.name/wp-content/uploads/2008/09/danger-ecole.JPG

Une des règles de la communication relationnelle, qui est un ancrage les plus puissant de la tendresse, est de "ne plus parler sur l'autre", mais plutôt de prendre le risque de parler de soi à l'autre. De ne plus laisser l'autre parler sur nous, mais de l'inviter à parler de lui. Cette simple règle d'hygiène relationnelle est déjà un ancrage fabuleux!

Pour les enseignants, je soujaiterais qu'ils puissent pratiquer une pédagogie de l'implication, de sortir du système question-réponse, de ne pas confondre sanction et punition, d'utiliser des outils relationnels comme l'écharpe (nous sommes toujours trois dans une relation, l'autre, moi et la relation qui nous relie). Avec la conscientisation que cette relation doit être nourrie, entretenue, protégée, pour qu'elle serve de pont, de passerelle, de canal, afin que ce qui va de l'un à l'autre arrive bien jusqu'au destinataire... Arriver ainsi à proposer aux élèves des propositions dynamisantes comme: "Voilà, quand je te pose une question et que j'attends une réponse, je m'engage à m'appuyer sur ta réponse pour aller plus loin avec toi. Quelle que soit ta réponse, même si ce n'est pas la bonne, ou celle du livre, je m'appuierai dessus, moi ton professeur, pour t'amener à la bonne réponse."

http://www.savoirs.essonne.fr/uploads/pics/enseigner_sciences_accroche.jpg

Le professeur: - Jacques, où la Loire prend-elle sa source?

L'élève: - Au mont Saint-Gothard!

Le professeur: - Ah, pour toi, c'est donc au mont Saint-Gothard. Sais-tu où se trouve le mont Saint-Gothard, Jacques?

L'élève aurait la possibilité d'ouvrir l'atlas de géographie, pour découvrir que c'est plutôt le Rhône qui prend sa source au mont Saint-Gothard. Il pourrait remonter la Loire à partir de son embouchure, pour découvrir que c'est au mont Gerbier-de-Jonc qu'elle commence sa course. On réactivera au passage les connaissances... de beaucoup d'élèves  partir de réponses au départ erronées. J'aurais rêvé dans ma jeunesse qu'un professeur me dise: "Jacques, sur la dictée de quatre-vingts mots, tu en as écrit soixante-quinze justes."

Je me rends compte qu'il n'y aucune autre profession au monde qui parle davantage "sur l'autre" que celle d'enseignant. Je serais donc tenté de les inviter à arrêter de parler sur les enfants. D'arrêter de les disqualifier, de les agresser par des jugements de valeur et de prendre le temps d'entendre que la violence réelle dont font preuve aujourd'hui beaucoup d'enfants est le langage de leur désarroi!

http://eleveducobu.e.l.pic.centerblog.net/sv3y19fp.jpg 

Les enseignants devraient pourvoir reconnaître leurs difficultés vis-à-vis de certains élèves et accepter du soutien des surpervisions. J'appelle cela le principe d'implication personnelle.

Il y aurait des changements relationnels à introduire dans le fonctionnement de l'école:

1. Développer une plus grande implication personnelle chez les enseignants. Apprendre à mieux se définir, à se positionner, à se mettre en cause. "Oui, c'est moi qui suis en difficulté quand je n'arrive pas à t'apprendre quelque chose. J'ai réussi avec les autres élèves, mais, avec toi, soit je n'ai pas su adapter mon savoir à tes possibilités de compréhension, soit je n'ai pas trouvé le chemin pour te rejoindre, te stimuler ou simplement te donner le goût d'aller plus loin."

2. Non-agression verbale, ironique ou disqualifiante. Je suis stupéfait par les violences verbales qui sont déposées sur certains élèves. Les dévalorisations, les disqualitfications, les accusations portées sur leur personne, sur leur comportement ou leur conduite, blessent profondément l'enfant et le placent en position réactionnelle. Rappellons-nous les quatre grandes blessures de l'enfance: humiliation, injustice, impuissance, trahison. Comment voulez-vous que les élèves les plus sensibles, les plus vulnérables ne se rebellent pas?

3. Absence de séduction et non-collusion entre sentiment et relation. Il ne s'agit pas d'aimer ou de ne pas aimer un élève, mais de se positionner face à lui, en ne le confondant pas avec son comportement ou ses résultats.

4. Ne plus collaborer au système SAPPE, en le démystifiant, ne pas confondre par ex désir et besoin, sentiments et relation, mettre en évidence qu'une relation ayant deux bouts, chacun est responsable de son propre bout... Toutes ces règles et outils sont développés dans Pour ne plus vivre sur la planète Taire.

 

A l'école, l'apprentissage de ces règles d'hygiène relationnelle devrait être considéré comme une matière à part entière.

Apprendre et nous former à la communication relationnelle nous ferait sortir de l'illusion de la toute-puissance infantile qui est fréquemment réveillée en situation scolaire et où chacun, enseignants (mis en échec dans leurs savoirs) ou enfants (mis en doute sur leurs ressources); se trouve inconsciemment enfermé et qui consiste à penser ou à croire qu'il n'y a que nous, au fond, qui savons communiquer et que c'est à l'autre de faire l'essentiel de l'effort ou du travail.

Car il y a deux grands pièges fréquents, dans toute tentative de communication ou d'échange:

1. L'accusation d'autrui: "C'est ta faute, tu ne comprends rien, tu n'est jamais là quand il faut, on ne peut pas discuter avec toi", etc...

2. L'autoaccusation ou la victimisation outrancière: "C'est de ma faute, c'est à cause de moi, de toute façon, je suis complètement nul. Je me demande d'ailleurs ce que tu fiches en restant avec moi, je ne peux que te décevoir, avec un pareil pauvre type. Si seulement j'avais du cran, je me ferais sauter le caisson, je débarrasserais le plancher."

Sortir de ces cercles vicieux est aussi une bonne initiation à la tendresse envers soi-même. Et cela peut s'apprendre. Ni accusation ni http://membres.multimania.fr/possible/faujourbonheur.jpgdévalorisation, mais plutôt responsabilisation, meilleure définition de soi, affirmation... Le jour où l'on apprendra ces quelques démarches, où l'on deviendra coauteur, coresponsable de tout ce qui nous arrive, ce jour-là, je crois que la communication relationelle non violente aura franchi une étape importante.

 

Il y a plusieurs vidéos avec différents Centres régionaux de la documentation pédagogique, où sont proposées quelques réformes sous la forme d'un petit opuscule: Minuscules aperçus sur la difficulté d'enseigner, mais les résistances sont immenses. De plus, la paranoïa autour des sectes rend suspecte toute démarche visant à proposer des changements relationnels! Dans aucun pays au monde on n'enseigne la communication à l'école. Je crois que ce n'est pas un hasard: le jour où l'on enseignera à l'école la communication et donc l'affirmation de soi, la responsabilisation, la tolérance et le respect des différences, on aura, je le crois, des citoyens moins moutonniers, moins manipulables, moins influençables et donc plus conscients et peut-être plus engagés dans la vie de la cité et de l'Etat.

http://4.bp.blogspot.com/_RsQgk237KYU/RpY0LMITHaI/AAAAAAAAAQk/JIDUqLmAkWY/s1600/facilite_new_mouton25.png

Au niveau des individus, j'ai apparemment beaucoup d'audience si j'en juge par le tirage de mes ouvrages, le courrier reçu, les visites sur le site de la méthode ESPERE. Au niveau institutionnel, c'est plus réticent, plus réservé, il y a bien quelques petits îlots (écoles, collèges, classes de lycée) qui appliquent ces idées et mettent en place des ateliers de communication on violente à l'école. Au niveau ministériel, celui du pouvoir décisionnel, je crois qu'il y a des résistances infinies. Mais c'est le propre de tout changement de sécréter des inquiétudes, des réticences, des rejets... Les outils, les règles d'hygiène relationnelle, les concepts ici proposés sont relativement simples, accessibles, transmissibles, directement opérationnels au quotidien de la vie scolaire ou familiale. Pourquoi ne sont-ils pas utilisés? Pour des raisons et des enjeux qui nous échappent, mais surtout parce que nous vivons dans une culture de la victimisation. J'ajoute enfin, pour relativiser, que "ce n'est pas en perfectionnant la chandelle que l'on a inventé l'électricité"...

 

J. Salomé

 

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article

commentaires

mamalilou 07/10/2012 05:01

-->> héhé, tu m'emmènes dans tes bagages? !!
doux bisous et beau dimanche à toi

:0091: :0010: :0085: 06/10/2012 12:52

vais demander l'asile politique au Canada...ouf...........

mamalilou 21/09/2012 04:51

-->> héhé, bisous de pauvre parent!!!

:0091: :0010: :0085: 20/09/2012 18:20

trop bien les illustrations..ah ces pauvres parents....

mamalilou 28/10/2010 01:06


-->> porter à la connaissance et à la réflexion me semble toujours un bon début
pour un partage profitable à tous, non?
merci d'être là, à l'autre bout pour réceptionner
gros bisous