Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 14:53

Les deux combawas 

 

 

S'engager sans clarifier ses attentes, ses apports et ses zones d'intolérance, c'est prendre le risque de se déchirer, de se blesser et parfois de s'aliéner mutuellement.

 

Il était une fois 2 combawas qui s'étaient rencontrés à la suite d'un coup de foudre amoureux. Un coup de foudre amoureux, au pays des combawas, est quelque chose qui surgit sans prévenir, qui emporte tout sur son passage, qui rapproche au + intime 2 êtres et qui donne surtout à chacun le sentiment d'être + beau, + intelligent, meilleur, d'être précieux, nécessaire et unique.

 < Wilga Lerat Guy

Leur attirance, leur rapprochement, leur plaisir à se trouver ensemble les avaient comblés l'un et l'autre durant plusieurs mois. Ils étaient entièrement libres, autonomes et indépendants, alors que les liens affectifs retenaient encore l'un et que des liens sociaux pesaient sur l'autre. Durant les 2 premières années ils s'accordèrent parfaitement, se parlèrent peu, mais se sentaient bien ensemble, ils firent de nombreux voyages

Un jour ils décidèrent d'un rituel pour marquer leur engagement mutuel l'un envers l'autre. Ils ne vivraient pas sur le même territoire, n'iterféreraient pas dans la vie de l'autre, mais s'inviteraient le +  souvent possible compte tenu de leurs engagements respectifs, se soutiendraient et partageraient le meilleur d'eux-mêmes. Ce qu'ils ne savaient, ni l'un ni l'autre, c'est qu'après cette période idyllique, pleine de saveurs, de bien-être et de bons sentiments, ils allaient voir émerger, remonter du fond de leur histoire, et cela de façon imprévisible, quelques-unes de leurs souffrances liées aux blessures de l'enfance.

Vous allez me demander: "Mais comment est-ce possible?"

C'est un des risques de toute relation intime que le comportement, les paroles, les gestes parfois les + anodins, les + insignifiants, retentissent de façon violente sur une situation inachevée de chaque histoire personnelle, sur un aspect de l'enfance associé à des humiliations, des injustices, à des trahisons ou un sentiment d'impuissance. Evidemment aucun des 2 ne savait cela.

 

Michael Tice

Elle par ex, ne pressentait pas que sa propre insécurité, ses doutes, son besoin de réassurance pour pouvoir s'abandonner pleinement lui faisaient mettre très souvent à l'épreuve la relation avec l'autre. Tout cela avec des paroles, des attitudes qui faisaient douter de la solidité de ses engagements et parfois même l'entraînaient dans des comportements qui disqualifiaient même la présence de son partenaire.

Elle ne se doutait pas qu'elle touchait ainsi, chez l'autre à l'image de soi. L'image de soi est quelque chose de fondamental chez un combawa, c'est le noyau sur lequel il peut s'appuyer, se réfugier en cas de doute, d'insécruité, de fragilité.

scrimmage in blue, Michael Tice

Lui-même ignorait que chaque fois qu'il ne tenait pas ses engagements, chaque fois qu'il se complaisait dans l'improvisation de l'instant, qu'il inventait un projet trop nouveau, il ne savait pas qu'il allait réveiller de l'angoisse, provoquer mal-être et malaise chez sa partenaire combawa qu'il aimait et appréciait, mais qui, dans ces moments-là, se fermait, se réfugiait dans le silence, se bloquait sur des refus, tant elle avait besoin de prévoir, de s'organiser et même de contrôler parfois le surgissement de l'imprévisible dans sa propre vie.

Ainsi, chacun avec une sincérité aveugle provoquait chez l'aimé(e) justement ce que lui-même (et l'autre) redoutait le +. L'un et l'autre sécrétaient avec constance des comportements qui allaient se révéler toxiques, violents, extrêmement déstabilisants pour l'équilibre intime de leur relation dans la durée.

Michael Tice

Tout se passait comme si chacun envoyait à l'autre le message suivant:

"Je ne peux te donner le meilleur de moi, car avant, tu dois me montrer que tu m'acceptes tel que je suis, même quand je suis déstabilisant pour toi!"

Chaque séquence s'emboîtait quasi automatiquement, pour préparer la séquence suivante qui les faisait l'un et l'autre tant souffrir d'incompréhension. Comme si chacun attendait de l'aimé ce que justement il ne pouvait lui donner, puisque l'exigeant impérativement de l'autre.

Akira Hayase

Ainsi, malgré eux, se mettaient en place toutes les conditions d'une séparation, qu'ils ne souhaitaient pas réellement. Car il est difficile de savourer le bon, le bienveillant, de goûter le ciel, quand votre ventre se révolte au souvenir de vieilles peurs, quand votre gorge se durcit de tous les silences refoulés, quand votre sexe vous rappelle que le plaisir a besoin d'un berceau de tendresse pour s'épanouir, pour se révéler dans toutes sa splendeur et son abondance.

Il n'y a pas, me semble-t-il, de solutions faciles à une telle situation. Accuser, reprocher, mettre en cause l'autre, c'est faire toujours + pour entretenir ce qu'on voudrait voir disparaître. C'est collaborer au maintien d'une situation qui devient de + en + invivable.

Sakaki Kojima

D'un autre côté, ne rien dire, tolérer, subir, attendre, c'est ne pas respecter la partie de soi qui justement demande reconnaissance, c'est comme piétiner ses propres valeurs.

Peut-être serait-il souhaitable d'inviter les 2 combawas à prendre le temps de se dire, non sur les perceptions, les ressentis immédiats, non sur les petites pollutions inévitables du quotidien, mais d'oser parler des blessures secrètes, non cicatrisées, toujours à vif au profond de chacun. D'exprimer comment elles sont réveillées par les comportements, les paroles ou les attitudes de l'autre, dévoilant des abîmes de souffrances et de peurs qui envahissent le présent, polluent la disponibilité d'une relation en cours et leur font engranger trop de déceptions et de frustrations.

Yuliko

Vous avez bien entendu, j'invite donc à parler, à échanger non sur les faits, non sur le ressenti immédiat, qui aveugle parfois, nous entraîne dans le réactionnel, mais à oser se dire, partager sur le retentissement, l'impact aveugle de l'autre sur les blessures de l'enfance de chacun.

Cela suppose de prendre le risque de se mettre à nu, à nu de l'intérieur, de rencontrer la face cachée, parfois à soi-même, de cet intérieur! Face vulnérable, sensible, si fragile qu'il faut à la fois beaucoup de courage, de lucidité et d'amour envers soi-même pour oser montrer, derrière cette part d'ombre, les blessures ardentes de l'enfance et toutes les compensations qu'on a construites autour pour masquer tous les manques qui en découlent.

Certains combawas y arrivent s'ils se sentent portés par l'amour de l'autre, s'ils se sentent suffisamment aimés pour affonter un tel dévoilement de soi. Il faut se rappeler cependant qu'au pays des combawas, un partenaire amoureux ou conjugal ne peut être le thérapeute de l'autre. Il sera le déclencheur, le grand réactivateur des blessures de son histoire et peut-être le miroir sur lequel elles viendront se projeter avec violence.

Shiva et Parvati > 

C'est par l'écoute respectueuse de soi et de l'autre, par l'attention du coeur et la compassion que tout cela devient possible.

Aimer dans la durée et garder une relation vivante et en santé est toujours une aventure pleine de risques chez les combawas.


J. Salomé 

Françoise Nielly

proposé par mamadomi

rééd° du 15 11 12

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 13/07/2013 03:48

-->> bisous sans prise de risques!! :o))

Bernie 28/06/2013 14:15

belle conclusion

D'Ocean 28/06/2013 13:27

Ah les histoires de coeur...c'est toujours compliqué...mais si trop simple, ça n'intéresse personne~~ Bises***D'Ocean

mamalilou 05/07/2013 00:53



héhé, bien vu!!


serions-nous joueurs!? :o))


doux bisous à toi



Le rônin 28/06/2013 12:45

"Ego"... Je perçois là la finalité de l'histoire.
Seul l'égo est le fautif de ces comportements...
La passion, le nombrilisme, "moi moi moi" et l'autre qui se soumet à "moi"... l'égo si cher et si fidèle à nos vies égoïstes et nombrilistes...
L'amour n'a pas de place dans ce "mode de vie"... L'amour n'est pas...
L'histoire est limpide et le plus amusant est ce mot "combawa" qui phonétiquement ressemble à "konban wa", qui signifie "bonsoir" en japonais ; et met un terme à la rencontre entre deux
individus...
Merci de cette histoire fort intéressante...

mamalilou 28/06/2013 16:37



héhé, excellent le rapprochement... je me demande si Salomé le savait...


 


l'ego et le super-ego (yin et yang si tu veux) nous constituent... mais ils doivent s'équilibrer pour ne pas obstruer le canal d'expression de l'amour, qui se situe à ce point d'équilibre
justement. C'est là que l'Amour est, que Nous sommes.



Sonyaaaaaaaaaaaaaa 27/06/2013 19:49

ce sont de grande vérités
c'est comme l'un peut déstabiliser l'autre
belle réflexion
belle soirée

ti bo

mamalilou 07/07/2013 23:30



doux bisous du soir d'ici Sonya et toute belle semaine à toi


j'ai le bonheur de partager enfin un peu de soleil avec vous... ouf!!