Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 15:08

C'est la journée mondiale

de la diversité culturelle

pour le dialogue et le développement

      

 

Parler des toilettes n'est pas exactement un sujet très recherché dans l'art de la conversation, mais il fait certainement partie d'un problème commun... Souvenez-vous que je suis une fille d'urologue. Que je soulève cette question peut vous sembler dégoûtant, mais qui sait? La vie crée certains problèmes basiques qui sont les http://media.paperblog.fr/i/64/640892/toilettes-seches-vont-sauver-planete-L-1.jpegmêmes pour tous -et à propos desquels nous partageons tous une même réticence.

 

Katherine Hepburn

à propos du tournage d'African Queen

...et pour ceux qui veulent un peu plus de consistance (lol)

 

Europe et yoyo :)

Marché du CO2

Octogone

 

 

Pour ceux qui supportent le sujet, let's enjoy!!

 

Au milieu du XIXè s., dans le quartier royal de Chelsea, à Londres, un jeune et industrieux plombier nommé Thomas Crapper agrippa le progrès du bout de sa clef à pipe: grâce à de nombreuses trouvailles sanitaires sophistiquées, il fit faire un bon de géant à sa profession. T.-J. Crapper s'affrontait à des problèmes qui nous occupent toujours aujourd'hui: la qualité d'eau et son stockage. Confronté aux fuites en tous genres et aux gâchis des systèmes de "chasses à flux continu" équipant les premiers w.c., systèmes qui mettaient littéralement à sec les réservoirs de Londres, Crapper développa un économiseur d'eau, le water waste preventer. Le 1er réservoir à siphon, avec alimentation par le haut et arrêt automatique était né, préfigurant l'exacte configuration de nos systèmes actuels. Sa société, la T. Crapper & Co Ld, Sanitary Engineers, Marlboro Works, Cherlsea (nom que l'on peut toujours admirer sur les plaques d'égout de l'abbaye de Westminster) fut également maître d'oeuvre de la pose de centaines de kilomètres de collecteurs d'égouts londoniens. Tâche qui devenait urgente: la Tamise transportait de telles quantités de matières putrides à l'air libre que sous l'effet désastreux de ses effluves, le parlement avait dû se résoudre à ne plus siéger que tôt le matin, afin d'éviter au maximum ces brises délétères.

Pour les ladies victoriennes, qui se plaignaient du caractère gargouillant et glougloutant des w.c. lors de leurs distingués parssages au petit coin, Crapper installa les 1ers systèmes silencieux. Des expressions telles que percer le pudding ou ramasser les pissenlits fusaient dans les conversations lorsque l'absence momentanée d'une lady s'accompagnait de fracas de chasses d'eau et d'échos sonores de tuyauteries. Parmi tant de légitimes titres de gloire revenant à M.Crapper, nous trouvons encore le design "en poire" des abattants de toilettes pour hommes (préfigurant les sièges actuels), ainsi que l'ajout posthume d'un vibrant et nouveau mot d'argot de la langue anglaise: Crapper! (ndt: en anglais, to crap signifie "aller chier". Crap désignant une merde, un étron).

A l'évidence, T.-J. Crapper était en avance sur son temps. Mais des concepts aussi vagues que progrès ou époques sont parfois curieux. Certaines choses dans l'univers (la pollution, l'utilisation des euphémismes, ou encore tirer très doucement la chasse d'eau des toilettes pour que personne n'entende, pour n'en nommer que quelques unes) semblent défier le temps, même de siècle en siècle. Mais il y a au moins un étonnant renversement dans nos manières d'aller chier: nos concitoyens aujourd'hui doivent opérer une révolution totale vers le passé, lorsqu'ils ne doivent plus compter que sur eux-mêmes... dans la nature! Ironiquement, chier correctement dans les bois (càd sans dégâts pour l'environnement comme pour soi-même) peut ainsi être considéré comme un véritable progrès de nos jours.

Prenez Henry, par ex. (histoire vraie):

Haut perché sur un escarpement poussiéreux face au camp, un homme que nous appellerons donc Henry, après avoir grimpé là et s'être caché derrière le buisson qui lui semblait le plus idéal des camouflages, commence à s'accroupir précautionneusement. Loin en dessous, juste sortis de leurs duvets, 3 coureurs de rivières troublent à peine la quiétude profonde du canyon envahi des premières lumières. Ils s'activent, en farfouillant dans les sacs, en cassant des oeufs, en arrachant des branchages et en renversant le pot de café. A travers le feuillage, notre homme observe les préparatifs du petit-déjeuner pendant qu'il termine sa propre mission matinale.

Ronde et ferme, sa commission tombe finalement au sol.

Encouragée par une légère gravité, elle roule doucement entre les 2 grosses chaussures d'Henry, trouvant sa voie en direction du maigre tronc du buisson idéal, et là, n'en faisant plus qu'à sa tête, s'élance dans l'espace comme un skieur de sa porte de départ.

Vous pouvez distinguer la colonne de poussière d'un camion sur une piste bien après avoir perdu de vue le camion lui-même. Tandis que l'objet de bien des efforts disparaît dans la pente. Henry, les yeux écarquillés d'impuissance, suit ainsi la trace insolente d'un nuage du même genre que celui du camion... quoique de moindre dimension.

Zigzaguant entre les fortes anfractuosités, l'objet semble investi des pouvoirs d'une bille de flipper enfin libre de son cadre. Augmentant sa vélocité, générant sa propre petite avalanche, il roule et tangue, projetant au-dessus de lui sable et terre...

Il dévale la colline à grande vitesse, avant de finir dans un ralenti mortel, de la même essence que ceux qui semblent précéder l'avènement de tout véritable désastre. Dans un dernier rebond, à 2 doigts d'accéder aux promesses d'orbites célestes, cette boule folle et libre (poursuivie d'un arc de débris) s'immobilise, dans un dernier bruit mat et une légère pluie de graviers, à moins de 20cm du pied nu de la campeuse qui sert le café.

Avec cette descente indigne étalée sur plus de 50m, Henry, comme n'importe qui d'ailleurs, pourrait bien rentrer de sa 1ère aventure en pleine nature en se jurant bien de ne plus jamais remettre le pied au-delà de la ligne asphaltée qui marque le bout du parking. Certes, laissé à son propre arbitre et avec un minimum de volonté, Henry pourrait apprendre à chier dans les bois. Peut-être. L'amélioration de ses dons par la méthode de l'essai-erreur, l'acquisition d'un minimum de grâce, de facilité et de confiance en lui (sans parler de développement musculaire et d'équilibre) lui prendront sans doute autant de temps qu'il aura fallu aux meilleurs pour y arriver: des années.

Je ne pense pas qu'Henry soit gêné si nous prenons le temps d'examiner dans le détail cet épisode calamiteux de sa vie. Henry peut nous en apprendre beaucoup, et pas seulement par d'évasives comparaisons. En fait, il était même sur la bonne piste, au départ, en s'éloignant suffisamment du camp pour assurer sa propre intimité. Droit au-dessus du camp n'était sans doute pas, par contre, le meilleur choix. Ensuite, il choisit un site avec une belle vue, même s'il ne prend pas vraiment le temps de l'apprécier. D'habitude, je recommande une vue largement dégagée, un paysage ouvert jusqu'à de lointaines montagnes avec de larges pans de ciel. Mais une position plus "refermée", à côté d'un rocher couvert de lichen, une simple fleur sauvage voire même des herbes sèches sur un talus monotone, lorsqu'ils sont calmement étudiés, peuvent offrir bien des niveaux de contemplation.

Plus vous passerez de temps dans la nature, plus vous saurez ce que signifie une vue digne d'inspiration. Une de mes amies appelle ces exercices matinaux, "Cours d'Appréciation Avancée de la Marche". En arpentant un canal d'irrigation, pratiquement dénudé de végétation, mais rempli de canettes de bières cabossées, de cadavres d'électroménagers et de tôles automobiles rouillées, elle m'a assuré avoir trouvé son bonheur matinal en contemplant, agenouillée, le lever du jour et le reflet éclatant d'un chardon.

Pour le néophyte lâché dans la nature, trouver un paysage à couper le souffle est essentiel. Ces instants glorieux face à la toute grandeur du monde méritent d'être savourés à leur pleine mesure. Ils rempllissent l'âme et ouvrent l'esprit. L'occasion idéale pour communier avec la nature est là, lorsque vous êtes tranquillement assis -oui, assis en train de chier dans les bois! a moins que vous ne soyez seuls, le restant de la journée peut trop vite se troubler de multiples contraintes sociales ou d'organisation pour passer à côté de ces moments si particuliers.

Mais revenons à Henry, dont la seule erreur majeure fut finalement de ne pas avoir creusé son trou. Ce trou est une donnée à méditer, puisqu'il peut précipiter l'ego d'un homme vers une destruction quasi complète. Un trou approprié revêt une grande importance. Non seulement en évitant des désastres intimes tels que ceux vécus par Henry, mais en prévenant (surtout!) la contamination de maladies et en favorisant la décomposition des fèces. 

D'autres éléments sur ce qu'il faut faire (ou ne pas faire) pour préserver sa santé mentale et physique lorsque l'on chie dans les bois peuvent être illustrés en observant le cas de Charles. Il possède sa propre opinion sur ses vêtements et la manière de déféquer dans la nature: il les enlève (ses vêtements). Inutile de dire que cet homme s'éloigne suffisamment du camp et de toutes pistes connexes pour trouver un endroit où il se sent suffisamment en sécurité pour ôter ses braies et se relaxer. Trouvant une souche exempte de fourmis, il creuse son trou du côté opposé à la vue, s'agenouille dos en contact avec  la souche, et commence à flotter, vite en harmonie totale avec la symphonie des mouvements de la cime des sapins valsant contre le ciel. Retenez bien cet exemple. C'est de loin le rêve absolu, le dispositif le + relaxant pour chier dans les bois...

...à suivre!!

Kathleen Meyer, Comment chier dans les bois, best-seller international!

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article

commentaires

mamalilou 29/05/2013 04:38

-->> rhooooaaa c'est vrai qu'on les voit de moins en moins dès que les ailes leur ont poussé...!! on attend notre tour désormais avant d'être gratifiée d'un peu de temps de valeur consacré...
ces temps-ci ils ne passent qu'en courant d'air... ils sont tous les deux dans la phase "fusion amoureuse"... l'un à 10km, l'autre à Paris... du coup la famille est passée de 7 à 5... c'est tout
tranquille...!!!

par contre je ne peux proposer de dégustation ici... j'en ai un en lutte avec la boisson et moi, tu le sais, ça m'est impossible... alors je propose des ptits plats en sauce pour mes gourmands, et
je mange demi-portion... c'est fou comme on s'habitue vite à manger moins ... je ne sais même plus comment j'arrivais à me gaver à leur âge...
pour le chocolat, on a établi des règles ici... tout chocolat offert doit être équitablement partagé avec les convives pour au moins la moitié!! lol... sinon je replonge dans l'addiction
stérile...!!!! je ris... mais c'est grave addictif le chocolat... je fais toujours rire quand je dis ça, mais je crois que peu mesure l'ampleur de cette addiction...

gros gros bisous encore pluvieux... mais tant mieux, j'ai plus de volume d'ortie à travailler... (mais chuuuut des fois qu'on me fasse un procès!! lol)

CARDAMOME 28/05/2013 10:05

eh bien fiston (41 ans) s'y est pris le soir en très fin d'après midi alors que justement je pensai à lui me disant qu'après tout, le jour des mamans c'est tous les jours et que de temps en temps
il savait me gratifier d'un coup de fil et d'une bonne humeur...alors il m'a appelée et m'a justement gratifiée d'une conversation avec bonne humeur; eh bien c'est déjà pas si mal...et en plus j'ai
eu son accord pour qu'il vienne déjeuner fin juin (et boire un vieux pommard!), tu imagines comme j'en suis heureuse! gros bisous ma belle et te gaves pas trop!

Clo 25/05/2013 14:55

J'ai déjà entendu parler de ce livre.
En fait, se soulager dans la nature est devenu pour nous un acte anti-naturel, et gênant voire impudique.
Et les sphincters bloqués ne remplissent pas leur mission.
Le pire étant les fourmis dans les jambes, les crampes et ...
Bisous de chez moi

mamalilou 29/05/2013 03:07



héhéhé.... ça sent ...le vécu!!


doux bisous à toi Clo, naturellement et sans gêne!!



CARDAMOME 25/05/2013 12:58

trop bon ce texte et fort bien écrit pouyr décrire ce qui est presque indicible et en tous cas difficile à expriomer ne serit-ce que par écrit, bref, en parler ne me gêne pas et quand j'ai à le
faire...surtout en terme médical et ^rovançal je dis à mes collègues "bon je vais caguer au RDC, j'emporte le téléphopne au cas où (ben oui faut qu'on ait toujours un dek sur nous et oui au RDc car
les nôtres sont froids et inconfortables pour esquicher correctement, ceux du RDC sont pour handicapés, les veinards en l'occurence, si j'ose dire, pardon pour leur handicap mais mon handicap à moi
c'est de ne pas pouvoir caguer trnaquille et donc assurer une belle production ou même une production médiocre mais une production quotidienne surtout les jours de pression 12/12, c'est à dire, les
jours de travail)
Rigole, rigole mais crois moi, qu'est ce que je suis bien chez moi quand, prenant mon café/clope/caca, j'attends le signal, qu'il vient et que je défèque enfin!!!!!
lol hihihi rhoooooo!!!!
Après, si on me demande "ça va," je peux dire "oui!"
bon, passons...je t'embrasse et te souhaite une bonne fête pour demain

mamalilou 28/05/2013 01:22



mdr, oui, "ça va bien" dans ces ca-cas-là!!!lol


...je crois qu'on en est tous là... être à l'aise, pas stressés, pas pressés par le temps et toutes préoccupations...


dans le genre les bébés et jeunes enfants sont une pression terrible pour les mamans... qui ne peuvent jamais s'isoler longtemps...


gros bisous et bonne fête à toi aussi ma belle, je suis toute fleurie et chocolatée (parce qu'ils sont arrivés séparément, les grands ...)



Gérard 23/05/2013 00:41

attention aux accidents de chasse

mamalilou 28/05/2013 01:19



qui a-bondent...!!