Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 22:02

 

 

"La source d’angoisse n°1 pour une personne autiste, ce sont assurément les changements par rapport à ce qui était prévu. Si on vous dit que le cours s’arrête à 10h, le fait que le prof parle encore à 10h02 crée une angoisse prodigieuse. Comment voulez-vous réagir? De +, vous êtes dans une situation de conflit entre 2 règles: on vous avait dit qu’à 10h il fallait sortir ou partir, et d’un autre côté vous avez l’autorité du prof qui vous dit, même indirectement, de rester. Comment pouvez-vous savoir à quelle heure il finira enfin de parler? Les autres enfants devinent peut-être à la tournure des phrases que la fin est proche. Si on ne le ressent pas, qu’il parle encore à 10h02 et s’arrête à 10h03, ou qu’il continue de parler jusqu’à 11h45, cela ne fait pas de différence sur le plan psychologique.

Supposons encore que vos parents vous disent: demain, nous allons visiter tel ou tel endroit, et que finalement on n’y aille pas. Pour les parents, rien de + naturel, parce qu’hier ils avaient envie d’y aller, et que, finalement, ils n’ont plus envie, ou que la pluie est de la partie. Simple ajustement de programme, ce n’est même pas la peine d’en parler. Mais pour un enfant avec autisme, voilà une forme d’angoisse absolument majeure".

 "Le collège est beaucoup + exigeant en matière de planification personnelle. À vous de gérer votre emploi du temps. De savoir vous servir d’une montre – ceci n’est pas une plaisanterie: même avec de bonnes connaissances techniques et des aptitudes "théoriques", une montre à aiguilles peut + vous parler qu’une montre avec affichage numérique, d’où l’intérêt de tester différents types de montre avant de trouver celle qui convient. D’avoir une petite idée du temps qui passe. De planifier mentalement ou sur papier les petits gestes adéquats: si vous avez cours à 8h10, à quelle heure fermerez-vous la porte de chez vous? À quelle heure vous brosserez-vous les dents? Combien de fois et à quelle heure vérifierez-vous que toutes affaires sont dans le sac?"

"À titre personnel, j’aimerais avoir + de temps pour mes petites activités, mais je suis aussi pris dans le tourbillon et ma vitesse de marche dans la rue s’accélère en permanence. Le temps passé à ne rien faire est peut-être le + intéressant. Dans d’autres cultures que j’ai eu la chance de fréquenter, on a davantage la possibilité de faire appel à ce type de chose.

Dans certains pays, quand un nouveau visage apparaît à l’écran de télévision, d’abord, il énonce une phrase de prière, puis il salue les auditeurs, souhaite le meilleur à leur famille et à leurs affaires. Ce n’est qu’ensuite qu’il commence son propos, non sans présenter des excuses pour son ignorance supposée. En Occident, on couperait un tel gâchis de temps d’antenne. Nous rendons-nous compte que, encore maintenant, en 2012, dans certains pays du monde considérés comme rétrogrades ou archaïques, quand on allume la radio le soir, aux heures de grande écoute, il y a des récitations de poèmes classiques? En Occident, nous avons des publicités calibrées pour tenir en un minimum de secondes et avoir le + d’impact mental possible.

À chacun sa culture".

Un livre qui va plus loin ...

source

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 20/12/2012 02:54

-->> oui, nous avons encore beaucoup d'écueils à contourner, la médecine s'est longtemps sentie toute puissante, à nomenclature notamment, créant des incompréhensions et des amalgames et donc
des retards de diagnostic et de traitements...
pas facile de définir, en effet, et difficile de soigner dans la durée ce qui change aussi vite que ça se définit... le propre de ce type de "particularité"
très gros bisous à toi Andrée

Durgalola 17/12/2012 15:37

peut être fourre tout ******** mais réalité de la maladie pas exactement définie ... et pour un moment .... bises

mamalilou 20/12/2012 02:52







mamalilou 15/12/2012 03:34

-->> oui, nous avons en effet beaucoup plus de mal encore à appréhender les difficultés de gestion de notre "locigiel d'exploitation" des données psychiques... cérébrales notamment... mais
émotionnelles aussi, et les interactions qui en découlent...
tout ça parce que nous établissons un "standard" relationnel, qui nous semble indispensable pour nous gérer collectivement, et de fait c'est plus "aisé", mais cette uniformisation pour "faciliter"
la vie collective, se fait trop souvent au détriment des individus, de leur identité, et c'est ceci qui stigmatise et accentue la différenciation au point de créer chez certains des inconforts à
vivre, qui vont jusqu'au désordre... un désordre pas toujours joyeux

oh bien sûr, parmi ce qui déséquilibre, il y a aussi des conséquences de certains choix, comme la prise de substances dommageables, ou de risques dommageables, et parfois irréversibles... mais
c'est encore une fois, le même processus: nous jugeons de l'état de l'autre, par rapport au nôtre, non pour nous adapter à ce qu'il est, mais pour chercher à ce qu'il s'adapte à ce que nous sommes,
nous, collectivement et de façon "majoritaire", à l'instant t.

merci à toi de partager ici cette difficulté qui éclaire en même temps qu'elle déconcerte, en cela, elle sera valorisée, et nous fera grandir

ce sont ces comportements et ces états considérés comme "failles" par les uns qui font évoluer tout le monde, en réalité, et nous devons urgemment en prendre conscience
les attitudes positives et bienveillantes sont toujours copiées à un moment ou à un autre, pour le bien de tous
mais les attitudes négatives et malveillantes peuvent l'être aussi, ça arrive, et c'est à nous tous, chacun d'entre nous, de prendre la responsabilité de trier, à chaque instant...

ce que nous appelons "psychose" est en réalité un jugement d'"anormalité" que nous posons, tout particulièrement sur la santé mentale, nous commettons cet arbitraire. Il a sa part d'utilité, mais
il convient d'en relever ses limites rapidement. Ce type de "constat" pose une problématique relationnelle et technique à chacun, et remet chacun en question dans le collectif, autour de ce
"constat" auquel s'adapter, tous. On oublie qu'en disant "l'autre" on l'enferme dans une responsabilité solitaire à être ainsi plutôt qu'autrement et à en être "coupable"... C'est une erreur qui
nous enferme et nous conduit à l'échec relationnel. Nous ne sommes pas Que responsable de notre état, et n'avons pas à en rougir non plus, puisque nous sommes nombreux à pouvoir corriger si
nécessaire ce qui se doit/se peut/se désire, pour nous adapter à ce que nous sommes/et désirons être/désirons que l'autre soit.

Je sais combien c'est pénible d'être actionné pour "changer" un autre, et le considérer avant tout comme "différent" ou "malade", alors que nous sommes passant, et que son "état" aussi l'est, et
qu'il apporte à tous, un éclairage sur la nature humaine, la nature du vivant, la nature de l'évolution, et des options de décodages de ce que nous sommes.
la "différence" est un trésor d'apprentissage
"nous avons toujours besoin d'un plus petit que soi, d'un différent de soi"

je t'envoie plein de bonnes vibes pour nourrir ton chemin d'accueil de ces instants qui déconcertent, et parfois épuisent parfois aussi nos ressources, en te souhaitant autant d'amour dans cette
implication que de détachement du fruit de tes actions, et de ce que tu pourras toi considérer comme des faux pas sur ce chemin,... on doit aussi se pardonner de n'être pas tout puissant à
comprendre et accompagner, abandonner l'idée de tout maîtriser, dans le même temps qu'on s'y emploie vaillamment...
plein d'amour pour toi, pour vous, dans ces instants un peu plus préoccupants...
doux bisous

Durgalola 12/12/2012 21:40

nous sommes réellement handicapés à nous confronter à la différence du standard.
oui tu as raison et plus ...
et je me sens en ce moment très démunie face à cette différence du standard ... et aussi cette différence de mon enfant malade en ce moment (psychose). bises

mamalilou 15/12/2012 03:22



note: je goûte peu la notion de "psychose", qui est un gros fourre-tout qui regroupe
aussi de nombreuses maladies-sources (pas toutes d'origine "mentale") qui n'ont rien à voir les unes avec les autres...



mamalilou 12/12/2012 05:04

-->> no souci!

merci à toi d'insister toujours, c'est vrai que ça agace parfois... ici je suis ennuyée par des coupures de courant en ce moment pour cause de travaux dans la rue... de récentes constructions
amènent à prolonger tous les réseaux (eau, gaz, élec, câbles...), si tous nos appareils électroménagers y survivent d'ici noël, nous aurons de la chance...