Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 04:48

Pour être positif, ne faut-il pas rester simple, développer notre esprit critique et notre intériorité? Comment éduquer nos enfants dans ce sens, au sein d’une société comme la nôtre?

C’est effectivement à chacun de trouver en soi-même ses propres réponses, ses positionnements et sa cohérence. L’esprit critique me paraît essentiel car il est un antidote au conditionnement et à tous les préceptes qu’on nous inculque dès l’enfance comme des vérités: la croissance indéfinie, le toujours +, la compétition, la loi du + fort, etc. Mais il n’est pas facile d’éduquer sans conditionner. Dire à un enfant: "Regarde! Que c’est beau!" ou "Que c’est laid!", c’est déjà conditionner. Respecter véritablement son esprit reviendrait à lui dire simplement: "Regarde! Qu’en penses-tu?".

Les écoles m’apparaissent comme des manufactures préparant les enfants à être des adultes adaptés au système. Les critères éducatifs servent le dogme afin qu’il puisse perdurer. Ils nous "déforment" en nous donnant une vision erronée de la réalité basée sur la dualité et la compétitivité alors que toute la vie s’est toujours organisée sur la coopération. Cette éducation est très anxiogène et n’aide pas à préserver le discernement ni à rester positif. Le monde virtuel dans lequel les enfants sont plongés très tôt me paraît aussi inquiétant. Pour moi, l’école idéale transmettrait les valeurs de la coopération, de la bienveillance, de la complémentarité de tous, et notamment du féminin et du masculin. Elle comprendrait un jardin qui connecterait de manière tangible les enfants aux forces de la vie, ainsi que des ateliers pratiques pour qu’ils développent leur habilité manuelle.

L’optimiste peut amener à l’acceptation, l’égoïsme, et finalement l’immobilisme. Être mécontent, c’est aussi combattre, se battre pour ses idéaux, pour un monde meilleur. Selon vous, quelle est la limite de l’optimisme?

Je n’emploierais pas le terme "combattre" qui nous replace dans la dualité, cette dualité qui n’existait pas avant que l’être humain n’advienne sur la terre. La dualité majeure de notre époque est celle qui oppose l’humain à la nature, à la vie, à sa vie. Aucun avenir ne pourra se construire sans sortir de cela, sans retrouver une coopération avec la vie, avec la Terre-mère. Notre mouvement Colibris réunit des milliers de citoyens animés par ces valeurs, qui ont décidé de ne pas se résigner et de faire leur part. Il ne s’agit pas de protester contre ceci ou cela sans rien changer en soi, mais plutôt d’incarner une sorte de protestation positive par nos actes quotidiens, de participer intimement au changement du monde par notre propre transformation. Avec amour et modestie, en assumant notre responsabilité, en choisissant de mettre en cohérence notre vie avec nos valeurs profondes, nous pouvons avoir une puissance immense.

Être ce que l’on veut sans ployer, être créatif, résister, n’est-ce pas moins frustrant qu’”être positif” face à la foule de solutions viables mais inappliquées que proposent les hommes et le monde?

Il est vrai que cela est frustrant de voir la société civile si fertile expérimenter et valider des solutions de toutes sortes et, en face, les politiques faire de l’acharnement thérapeutique sur un système à l’agonie qui répond de moins en moins aux aspirations des citoyens. Peut-être faudrait-il organiser un grand forum civique national lors des prochaines échéances présidentielles? Cela permettrait d’offrir un espace d’expression à la société civile pour valoriser à grande échelle toutes les initiatives qui ont fait leur preuve, comme véritables alternatives au modèle actuel.

Il existe de nombreuses solutions concrètes, positives, pour changer le monde et se changer soi-même. Comment faire comprendre ces changements à nos proches?

Un adage dit: "On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif". Le témoignage par les actes, paisible, tranquille, déterminé me paraît + efficace que la controverse, l’accusation, la critique, souvent stériles. Essayons d’incarner simplement nos convictions. Si nous sommes de + en + nombreux à prouver par nos pensées et nos actes qu’un changement positif peut avoir lieu, alors cela agira mieux que tout autre moyen.

Les paroles peuvent jouer un rôle à condition qu’elles soient cohérentes et bienveillantes: personnellement, j’essaie de dire ce que j’ai dans le cœur, dans mon âme, mais aussi et surtout ce que je fais, ce que j’ai expérimenté.

N’oublions pas que nos proches sont ce qu’ils sont, avec leurs propres histoires, souffrances, fragilités, et qu’ils sont en chemin comme chacun de nous. Sur ce chemin, même les erreurs peuvent être initiatiques. La posture du pèlerin qui marche, qui se trompe, qui souffre, mais qui se réjouit également et qui continue à avancer en acquérant la connaissance fondamentale me parle beaucoup…

Comment expliquez-vous que le concept de "non-violence" soit l’association de 2 mots à connotation négative (non et violence)?

Chacun de nous est appelé à reconnaître que la violence, qui est déjà en nous, peut prendre de multiples formes et est présente partout dans notre société. Elle se manifeste dans nos relations aux autres et à l’encontre de la nature. Le mouvement de la non-violence a souhaité souligner l’inanité de la violence en proposant son contraire. Il n’y a parfois pas d’alternative à manifester notre réprobation de cette manière. La protestation ferme et visible des citoyens demeure dans certains cas la seule solution pour faire pression sur des autorités et récuser leur gouvernance. Pour Gandhi, la non-violence fut une proposition stratégique et politique qui a su soulever les foules et porter ses fruits. L’idéal serait bien sûr un monde sans violence, mais nous en sommes encore loin. Espérons qu’un jour, en élevant nos enfants dans la bienveillance et la coopération, et non dans la compétitivité et la domination, nous dissiperons petit à petit les ferments de violence.

On vous qualifie souvent d’utopiste. Pour vous, est-ce un qualificatif positif ou négatif?

Je suis très flatté quand on me qualifie ainsi, car l’utopiste est celui qui n’a pas renoncé à ses rêves, à son imaginaire. L’utopie me plaît énormément. L’ "utopie" a comme signification étymologique "ce qui n’est en aucun lieu". Cela ne veut pas dire que c’est impossible et c’est même grâce à cela que l’humanité a toujours évolué. Les grands inventeurs ont souvent été considérés de prime abord comme des fous et des rêveurs, avant d’être reconnus comme des génies. Notre époque pétrifiante et conformiste a besoin, + que toute autre, de transgresseurs positifs pour cultiver autrement, soigner autrement, construire autrement, éduquer autrement…

Pierre Rabhi

proposé par mamadomi

Partager cet article

Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article

commentaires

mamalilou 24/10/2014 03:11

-->> positifs bisous à toi Frieda, merci tout plein pour ce vent frais

Frieda 22/10/2014 11:19

Bonjour Mamalilou
J'aime cette positive attitude
A cultiver et à enseigner
Bisous positifs
Frieda

bernieshoot 21/10/2014 17:53

être simple c'est devenu si difficile

mamalilou 24/10/2014 03:00



bel oxymore!



Aloysia 21/10/2014 17:26

-> Le-goût-des-autres : Bonjour ! Je te rassure : ce phénomène est normal et constant ! Quand on poste un commentaire et qu'on quitte, on ne se rend pas compte qu'il n'est pas publié de suite ;
par contre lorsque l'on en poste un second, le second apparaît aussitôt. cela fait toujours comme ça sur Over-blog, je ne sais pas pourquoi, mais c'est ainsi ! Tu le sauras pour une prochaine fois.
Il y en a qui se sont échinés à réécrire leur commentaire qui au bout du compte revenait 2 fois. Non, non , il faut être confiant et patient... Amitié !

Aloysia 21/10/2014 17:22

Je ne vois pas l'intérêt des multiples écoles "spéciales", type Montessori ou Steiner et Freinet, quand le principal, l'essentiel, est au niveau des parents : être OUVERTS à la personnalité de leur
enfant, le laisser évoluer TEL QU'IL EST, car tel qu'il est, l'enfant est parfait... Enfin, bon en lui mettant des limites évidemment car il y a l'opération "dressage" de la petite enfance, mais je
veux dire, le laisser exprimer son authenticité, sa nature profonde. Lui expliquer quelles sont les limites à respecter en lui expliquant petit à petit POURQUOI, en quoi c'est une nécessité, mais
sans créer de court-circuit avec ce que l'enfant ressent profondément, sans le détruire quoi. Car pour la destruction, je connais !!
Remarque, on s'en sort toujours... Et puis après tout c'est utile d'avoir été blessé car cela oblige à se poser des questions... Donc finalement cela ne sert à rien de vouloir bien faire et rien ne
sert à rien car la vérité demeure et n'a besoin de personne pour demeurer. Donc voilà je reviens à Ranjit et je t'assure que je n'ai pas fait exprès...