Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

27 mars 2014 4 27 /03 /mars /2014 21:44

en illustration, les talentueuses oeuvres de Waclav Wantuch

La théorie de la séduction:

  un mythe pour notre temps

 

Durant les dernières décennies du XXè s., les chercheurs ont montré qu'une grande partie de l'histoire communément reçue de la psychanalyse est composée de récits pour la plupart mythiques. Le + résistant de ces mythes est sans doute celui qui veut que Freud ait postulé sa théorie de la séduction après que ses patientes lui eurent rapporté, de façon répétée, avoir été abusées sexuellement durant leur enfance. Dans ce qui suit, je me propose de faire le point sur cette histoire, qui a été considérée comme un fait historique pendant presque tout le XXè s. et demeure encore largement perçue comme telle.

Selon la version traditionnelle, pendant la dernière décennie du XIXè s., la plupart des patientes de Freud lui auraient dit avoir été victimes d'abus sexuels dans leur petite enfance, des actes généralement perpétrés par leurs pères. La suite de l'histoire diffère, selon qu'elle est basée sur la version standard ou sur la version revue et corrigée adoptée par de nombreuses féministes et popularisée par Jeffrey Masson dans Le Réel escamoté, le renoncement de Freud à la théorie de la séduction. Dans la version orthodoxe, il est dit qu'en peu de temps Freud finit par se rendre compte que beaucoup des récits qu'il entendait n'étaient pas authentiques, que ces femmes fantasmaient et que c'est ce qui le conduisit à la découverte décisive des fantasmes infantiles-incestueux. Dans la version féministe, par contre, c'est la virulente opposition de ses collègues, scandalisés par ses affirmations au sujet de la fréquence des abus sexuels durant l'enfance, qui aurait poussé Freud à abandonner sa théorie. D'abord confident attentionné, il aurait trahi, dans un 2nd temps, les femmes qui avaient eu le courage de lui révéler leurs terribles expériences d'abus.

Quelle que soit la version choisie, les 2 histoires sont sensationnelles, et chacune d'entre elles a ses chauds partisans. Les éléments de base sont les mêmes, mais leurs interprétations diffèrent sensiblement. Mon impression est que la plupart des gens suivent leurs sentiments et optent pour Masson et la suppression de la vérité sur l'étendue des abus sexuels sur les fillettes à cette époque. Le moment est venu de vérifier ce qu'il en est en réalité.

 

Les articles publiés par Freud durant les années 1890 ainsi que sa correspondance avec son confident, Wilhelm Fliess, racontent une tout autre histoire. En bref, les patientes que Freud voyait autour du milieu des années 1890 ne lui avaient pas dit qu'elles avaient été sexuellement abusées durant leur enfance. Contrairement à ce qu'il devait affirmer dans ses comptes rendus ultérieurs, Freud écrivait à l'époque que ses patients "n'avaient aucun souvenir" et lui assuraient "avec véhémence qu'ils ne croyaient pas" aux traumatismes sexuels infantiles dont il insistait qu'ils auraient été victimes.

Dans ses lignes essentielles, l'épisode peut être résumé comme suit: au début des années 1890, Freud en était arrivé à la conviction que des souvenirs refoulés d'idées ou d'expériences sexuelles, infantiles ou non, étaient à la racine des symptômes des patients qu'il avait diagnostiqués hystériques. Puis, en octobre 1895, sur la base d'une hypothèse spéculative, il opta pour une théorie dont il était persuadé qu'elle fournissait 1x pour toutes la solution au problème de l'origine des psychonévroses. Ainsi qu'il le rapporta à Fliess, les symptômes hystériques seraient exclusivement provoqués par des souvenirs inconscients d'agressions sexuelles subies durant la toute petite enfance.

Grâce à la nouvelle technique analytique qu'il avait développée pour exhumer les idées inconscientes de l'esprit des ses patients, Freud s'attela immédiatement à prouver la justesse de ses vues. Bien qu'il n'eût auparavant rapporté aucun cas où il aurait dévouvert d'abus sexuel commis durant la petite enfance, Freud, dans les 4 mois qui suivirent la 1ère annonce de sa nouvelle théorie à Fless, écrivit 2 articles (l'un en français) dans lesquels il soutenait qu'il avait été capable de "retrouver" des souvenirs d'expériences d'abus sexuels précoces chez chacun de ses 13 patients "hystériques", auxquels s'ajoutaient quelques obsessionels. Quelques mois + tard, dans son article sur "L'étiologie de l'hystérie", il donnait un exposé + détaillé de sa théorie, prétendant avoir pu la confirmer sur 18 patients diagnostiqués comme hystériques, 6 d'entre eux étant des hommes. D'après Freud, les abus sexuels qu'il avait découverts à l'aide de sa technique analytique avaient eu lieu autour de l'âge de 2 ou 3 ans, ou même avant dans quelques cas.

Comment, en si peu de temps, avait-il réussi à retrouver chez tous ses patients des expériences aussi profondément refoulées? Bien qu'il prétendit avoir incité ses patients à "reproduire" ces expériences infantiles (ce qu'il signifiait par "reproduire" est ouvert à toutes sortes d'interprétations), il est clair que les découvertes de Freud résultaient en règles générale du décodage des symptômes et de l'interprétation analytique d'idées produites chez ses patients sous l'influence de la procédure clinique qu'il utilisait à cette époque. Freud expliquait ainsi que les symptômes des patients correspondaient au "contenu sensoriel des scènes infantiles" d'abus sexuel qu'il inférait à leur origine. Sa procédure analytique, écrivait-il, était analogue à celle de l'expert médico-légal qui parvient à définir la cause d'une blessure, "même s'il doit procéder sans aucune information de la part du blessé".

On en a un bon ex dans le cas d'une patiente atteinte de tics faciaux et d'eczéma autour de la bouche. Sur la base de ces symptômes, Freud déduisit analytiquement qu'elle avait été forcée durant la petite enfance à pratiquer des actes de fellation. "Je lui ai balancé l'explication", écrivait-il à Fliess le 3 janvier 1897, et quand elle avait exprimé son incrédulité, il avait "menacé de la renvoyer" si elle persistait dans son scepticisme; a l'évidence, le rejet de ses déductions était pour Freud une preuve de la "résistance" de la patiente, apportant une confimation supplémentaire de la validité de sa reconstruction analytique.

[sophisme manipulateur!]

Pour des raisons qui ne sont pas entièrement claires et qu'il serait impossible d'exposer ici en quelques lignes, Freud, 2ans après avoir annoncé publiquement qu'il avait trouvé la solution à l'étiologie des névroses, cessa d'y croire. Mais, au lieu que cela l'ait amené à mettre en question la fiabilité de sa nouvelle technique de reconstruction de souvenirs refoulés, il tenta d'expliquer ses prétendues découvertes en y voyant des fantasmes inconscients des patients. Finalement, dans le récit de cet épisode qu'il publia en 1925, il déclara que ses patientes (au féminin) avaient eu à l'époque des fantasmes exprimant le désir d'avoir été "séduites" par le père durant leur petite enfance. Au cours des métamorphoses de l'histoire, Freud modifia rétroactivement la théorie qu'il avait défendue originellement afin de rendre plausible la nouvelle théorie, en supprimant par ex le fait qu'en 1896 il avait insisté sur le caractère brutal de bien des attentats sexuels dont il faisait l'hypothèse. En fait, l'histoire passa par un certain nombre de phases avant de parvenir à la version familière que l'on trouve dans les Nouvelles Conférences d'Introduction à la psychanalyse (1933): "A la période durant laquelle l'intérêt principal était tourné vers la découverte de traumatismes sexuels infantiles, presque toutes mes patientes me dsiaient qu'elles avaient été séduites par leurs pères." (Soit dit en passant, personne ne semble avoir trouvé surprenant que ce soit seulement durant cette courte période que "presque toutes" ses patientes lui aient signalé avoir subi des abus sexuels durant leur petite enfance.)

Il importe de bien comprendre que les comptes rendus traditionnels de l'épisode ne précisent pas si ces "fantasmes de séduction" putatifs étaient des idées ou des souvenirs inconscients que Freud aurait dévoilés grâce à sa technique d'interprétation analytique. Au contraire, ses comptes rendus ultérieurs donnent l'impression, de façon trompeuse, que la plupart de ses patients avaient fait état à l'époque de pseudo-souvenirs dont ils étaient conscients. La vérité est que Freud n'était nullement en mesure de décider si ses reconstructions analytiques représentaient des souvenirs refoulés d'événements réels ou des fantasmes inconscients -ou encore, ainsi que c'était le cas, des scénarios pleins d'imagination sortis de son propre esprit.

C'est un fait peu connu qu'en 1896 Freud, fidèle à ses présupposés théoriques, prétendit avoir réussi grâce à l'analyse à retrouver chez chacun de ses 6 patients obsessionnels des souvenirs refoulés non seulement de "scènes" d'abus sexuels infantiles subis passivement, mais également d'abus sexuels perprétrés activement sur un frère ou une soeur en bas âge et datant de l'âge de 8ans env. et au-delà. On n'entendit plus parler par la suite de ces remarquables découvertes cliniques, et Freud ne fit aucun effort pour expliquer comment sa théorie ultérieure sur les fantasmes inconscients pouvait bien les expliquer.

De toute évidence, les arguments ci-dessus réfutent tout autant la version des faits présentée par Jeffrey Masson que l'histoire couramment admise en psychanalyse, quoique la construction de Masson manque aussi de force pour d'autres raisons. Dans Le Réel escamoté, Masson suggérait que les raisons de Freud pour abandonner la théorie de la séduction résidaient en partie dans son désir de se faire bien voir de ses collègues qui étaient soi-disant scandalisés par ce qu'il avançait. Cette thèse ne tient pas debout, car les affirmations de Masson au sujet de l'ostracisme dont Freud aurait fait l'objet de la part de ses colègues sont erronées. Mais elle est également infirmée par le fait que Freud ne fit part de son abandon de la théorie à ses collègues qu'env. 7ans après y avoir renoncé en privé. (Masson déclare  tort que "la période cruciale pour le revirement de Freud au sujet de l'hypothèse de la séduction" se situe "pendant les années 1900-1903". Cette date approximative supprime en partie l'écart entre l'abandon de la théorie et l'annonce publique par Freud de son changement d'avis, et concorde avec la thèse de Masson. Mais les lettres de Freud à Fliess prouvent clairement qu'il avait déjà totalement abandonné sa théorie à la fin de 1898.)

Il est d'autant + important de souligner que l'histoire traditionnelle de l'épisode de la théorie de la séduction est fausse dans son essentiel, maintenant qu'elle a été récemment utilisée dans le débat au sujet du refoulement de souvenirs d'abus sexuels infantiles censés être "retrouvés" des dizaines d'années + tard. Avant de citer à tort et à travers les prétendues 1ères expériences cliniques de Freud à l'appui de tel ou tel camp, on ferait mieux de s'informer d'abord des faits historiques. D'une façon + générale, comme le souligne Frank Cioffi, une reconstitution exacte du passage de la théorie de la séduction à la théorie du fantasme qui lui a succédé remet en question le raisonnement que Freud devait utiliser tout au long de sa carrière pour reconstruire la vie fantasmatique infantile et le contenu de l'inconcscient.

 

Allen Esterson

traduit de l'anglais par Agnès Fonbonne

 Mathématicien, a enseigné au Southward College de Londres

Waclav Wantuch

références:

 

M.Borch-Jacobsen, "Neurotica: Freud et la théorie de la séduction" (1996), Folies à plusieurs. De l'hystérie à la dépression, Paris, Les Empecheurs de penser en rond/seuil, 2002, p.65-109

F.Cioffi, "Was Freud a liar?" (1974), Freud and the Question of Pseudoscience, Chicago et La Salle, Open Court, 1998, p.199-204

A.Esterson, Seductive Mirage: An Exploration of the Work of Sigmund Freud, Chicago, Open court, 1993

A.Esterson, "Jeffrey Masson and Freud's seduction theory: a new fable based on old myths", History of the Human Sciences, 11 (1), 1988,p1-21

A.Esterson, "The mythologizing of psychoanalytic history: deception and self-deception in freud's accounts of the seduction theory episode", History of Psychiatry, XII, 2001, p.329-352

A.Esterson, "The myth of Freud's ostracism by the Medical Community in 1896-1905", History of Psychology, 5 (2), 2002, p.115-134

H. Israëls et M.Schatzman, "The seduction theory", History of Psychiatry, IV, 1993, p.23-59

J-M. Masson, Le Réel escamoté, le renoncement de Freud à la théorie de la séduction, Paris, Aubier-Montaigne, 1984, Tr F. Monod

J-M. Masson, The Complete LEtters of Sigmund Freud to Wilhelm Fless 1887-1904, Cambridge, MA, Harvard University Press, 1985

M. Scharnberg, The Non-Authentic Nature of Freud's Observations:Vol. 1. the Seduction Theory. Uppsala Studies in Education, n° 47 et 48, Stockholm, Almqvist & Wiksell International, 1993

J-G.Schimek, "Fact and fantasy in the seduction theory: a historical review", Journal of the American Psychoanalytic Association, 35, 1987, p.937-965

proposé par mamadomi

rééd° du 14 04 13

Partager cet article

commentaires

mamalilou 03/04/2014 00:32

-->> très intéressant... quant on pense aux travaux de Trotula au X1è s...

Satine 02/04/2014 11:40

On est en train de regarder la série "Masters of sexe". C'est l'histoire vraie d'un médecin américain dans les années 50 qui a eu comme projet de découvrir et de comprendre le fonctionnement de la
sexualité féminine. C'est une série franchement intéressante, je te la conseille.

mamalilou 31/03/2014 03:20

-->> oui enfin, ça fait beaucoup de monde à se tromper dans son sillage!!! c'est bien ça le hic... une personne se trompe, ok...
mais en option "faux guru", ça fait des dégâts...
de l'intérêt de développer le discernement, à commencer par remettre en question et ne pas obéir docilement, aveuglément... par ex... aujourd'hui notre capacité à nous informer ne nous donne plus
le droit à l'erreur...
doux bisous

écureuil bleu 28/03/2014 20:17

Bonsoir Mamalilou. Tout le monde peut se tromper, même Freud, mais il aurait dû le reconnaître. Bisous

Sonya 28/03/2014 16:43

de plus en plus d'actualité ce mythe de la séduction
j'espère que tu vas bien

très bon début de weekend

ti bo

mamalilou 31/03/2014 03:18



merci sonya


la précarité n'est pas séduisante, mais elle me va bien, lol!!!


doux bisous et belle fin de mois à toi