Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 13:47

Précédemment

 

(...)[Les droits de l'homme n'ont d'existence juridique internationale que depuis la Déclaration universelle de 1948. Ils n'avaient auparavant qu'une valeur morale dénuée d'effectivité.

Par ailleurs presque au même moment le droit pénal invente une nouvelle qualification destinée à définir la nature particulièrement horrible des atrocités perpétrées par les Nazis: il s'agit du crime contre l'humanitéPour la 1ère fois on admet juridiquement que l'humanité tout entière peut être affectée à travers le mal qui frappe l'un de ses membres.]


Devons-nous en conclure que l'humanité arrive enfin à la pleine conscience d'elle-même, que l'humanité n'est plus uniquement une idée générale mais une réalité rendue sensible par l'histoire de son développement? Je ne le crois pas. Car pour le dire d'un mot, notre conception de l'humanité ne diffère en rien de la conception classique de l'universalité de l'homme telle qu'elle s'est forgée à travers les siècles. Nous raisonnons sur un même concept alors qu'il faudrait en changer. Nous ne sommes toujours pas sortis de la tradition universaliste qui, issue du christianisme a été ensuite relayée par la pensée des Lumières, en passant par l'humanisme classique? L'existence d'un courant universaliste ayant des racines profondes dans l'histoire et des prolongements observables jusqu'en cette fin de millénaire, ne fait pas de doute. Cependant une telle poussée universaliste n'est pas elle-même universelle. Elle caractérise + spécifiquement la culture européenne. On peut établir que chaque peuple est animé à divers degrés d'une tendance universaliste ou différentialiste. Cela signifie que l'on pense, dans un cas les hommes a priori comme semblables, et dans l'autre cas au contraire qu'il n'y a pas d'équivalence entre eux. Cette vocation pour l'un ou l'autre de ces 2 modèles conditionne pour une grande part la faculté d'intégration propre à chaque culture. A l'intérieur même de l'Europe, la France qui fait de l'universalisme son orgueil, intègre infiniment mieux que l'Allemagne connue pour sa conception + différentialiste.

Cela conduit irrémédiablement à une relativisation de l'universalisme. En effet il devient aisé de soutenir que l'universel, à la mode + proprement occidentale, n'est lui-même que l'expression d'une culture particulière. C'est exactement ce type d'argument que promeut le communautarisme américain. L'idée d'humanité progresse donc peut-être dans les esprits, mais sous la forme suspecte d'un retour en force de l'impérialisme occidental. De la sorte, le plaidoyer en faveur de l'universel peut apparaître comme le dernier avatar d'un ethnocentrisme persistant.

On peut dire qu'il règne à l'heure actuelle un syncrétisme de bon aloi. On revendique son allégeance à des valeurs universelles fondées sur l'unité des hommes, tout en faisant prévaloir le thème du respect des différences culturelles, le respect des différences individuelles allant de soi. Mais alors soyons clairs, l'humanité n'est plus que la somme de toutes les cultures, aucune d'elles n'ayant le droit de se faire passer pour la culture universelle. Il s'agit donc bien d'une simple idée générale destinée à faciliter notre manière de parler. Elle ne renvoie à aucune communauté proprement humaine.

Si maintenant on considère que l'humanité s'est tout de même étendue en s'émancipant de la sphère fermée de la cité - l'humanité grecque rejetant tout ce qui n'est pas elle dans la barbarie - puis du cercle de la civilisation occidentale pour enfin coïncider avec l'ensemble des hommes, on se trompe tout autant. Simplement au lieu de faire de l'humanité ce qui regroupe les cultures on la pense comme agrégation des individus particuliers, tous ayant droit désormais au titre d'homme. Cette conception est conforme à l'individualisme contemporain.

Mais dire que l'individu est homme réfère à une simple opération de classification. Ainsi les hommes qui forment l'humanité sont définis comme membres d'une espèce biologique déterminée distincte des autres espèces animales. De là on en revient à la définition classique de l'homme comme animal raisonnable.

Le raisonnement, nous le connaissons bien: l'individu, c'est le sujet doué de raison, or il est admis que tout homme possède une même raison, on est donc homme par sa participation à la mesure universelle de l'humanité qui est la raison. Nous revoilà dans le giron de l'humanisme.

L'individu reçoit le nom d'homme du fait qu'il a une dignité naturelle, indépendamment de son rattachement à un groupe, un clan ou une société. C'est évidemment de cet homme-là dont il est question également dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789.

Or l'humanité réduite à une essence ou à un genre ne renvoie qu'à une unité de signification sans rapport avec un quelconque sentiment commun de fraternité.

Que les individus, en tant qu'hommes, figurent dans une même catégorie abstraite ou métaphysique, n'implique rien en effet quant à leur façon de vivre ensemble, si ce n'est qu'ils doivent se respecter mutuellement. Les hommes peuvent bien se contenter de cohabiter les uns avec les autres dans une parfaite indifférence, cela ne remet pas en cause la valeur de ce concept. Bref, il ne faut pas confondre l'idée d'homme et l'humanité.

Certes nous sommes aujourd'hui davantage que jadis sensibles à cette référence à l'humanité. Mais les seuls liens que nous partageons vraiment avec nos semblables les + éloignés, sont de nature économique. De liens sociaux, à proprement parler il n'y en a pas. Ils se limitent aux domaines de la famille, du clan, de l'ethnie, de la nation, mais il n'existe rien de tel au niveau mondial. L'humanitaire lui-même ne fait pas exception. Soit expression de bons sentiments, soit aide matérielle. En témoigne encore l'usage contemporain du mot solidarité autour duquel tourne invariablement tous les discours de gauche comme de droite, et qui borné à son sens économique, ne désigne plus que la redistribution équitable des richesses. Voilà comment la solidarité a détrôné dans notre vocabulaire et dans la réalité, la fraternité ou même l'amitié entre les peuples. L'état y compris se mêle de vouloir organiser la solidarité, ce qui achève de la ranger dans la liste des techniques de gestion.

On pourrait penser que la désintégration du lien social à l'intérieur des Etats aurait pour effet une recomposition des liens entre les individus unis désormais universellement par delà les frontières. Mais non, l'individualisme n'a rien produit de tel alors qu'il se répand aussi vite que se développe le libéralisme à travers le monde. Il engendre plutôt un repli sur soi, identique d'ailleurs à une forme de repli régional sur sa culture. Mais l'ouverture aux autres dont nous avons parlé, semble nous persuader du contraire. C'est qu'en réalité elle ne fait que témoigner de la recherche, devenue commune, de notre intérêt bien compris.

La seule chose qui pourrait vraiment réunir les hommes efficacement serait la crainte commune devant le danger d'une disparition de l'espèce humaine. Mais ne nous leurrons pas, personne ne s'en inquiète sérieusement. Et pour cause, car le péril s'il existe ne concerne que des générations futures fort éloignées de nous et même de nos descendants immédiats. Il faudrait donc que l'humanité actuelle se sentît collectivement responsable de l'humanité à venir, pour se soucier d'éventuelles menaces qui pèseraient sur elle. Ce n'est donc pas d'un danger réel ou possible que l'on peut attendre une levée en masse de l'humanité, mais au contraire c'est de la constitution de l'humanité comme corps indivisible que peut naître la conscience d'un devoir à assumer à l'égard de ceux qui nous succèderont.


Arnaud Guigue

agrégé de philosophie,

a publié Droit, Justice, Etat, 1996, et  

Premières leçons sur l'Ethique à Nicomaque

(livres VII et IX), P.U.F. Paris 1997

proposé par mamadomi

rééd° du 04 03 2013

Partager cet article

commentaires

mamalilou 09/08/2013 03:56

-->> ouaip!
maintenant, pragmatiquement, si l'on doit convenir de la diversité des natures, de la cohérence des adaptations à chaque milieu de vie, reste à s'y tenir....
qu'un individu élevé dans une cité occidentale s'adapte aux contextes de ses voyages, aux comportements propres aux conditions de vie harmonieuses choisies dans les pays qu'ils visite

et inversement pour ceux qui s'invitent plus ou moins durablement dans un Occident très très structuré, cosmopolite, qui demande de nombreux aménagements garantissant supposément la liberté de
chacun à moindre externalité négative sur autrui... c'est très contraignant pour ceux qui n'ont pas été élevés dans la notion d'état directionnel, car chez nous, il faut s'y faire, l'état est un
peu une entité-guide plus ou moins fiable, et qu'on ne remet plus en question au nom d'une religion ou d'une tradition séculaire, ce qui doit froisser le cortex de bien des peuples du monde... on
le comprend
et tout ça, hors même de l'examen des origines religieuses des uns et des autres ...

avec ou sans fautes, tant qu'on se comprend... :o))

gilbertilo 28/07/2013 17:47

En ce moment ma fille relève mes fôôôôtes d'orthographe ,mais pas sur les autres blogs.Bon parenthèse refermée.Les hommes disait-il.Enfin ,beaucoup de peuples ne se désignent-ils pas ainsi;"les
hommes".Alors oui cette notion d'humanité n'est pas universelle et peut-être est-une notion de supériorité intellectuelle de certains peuples "civilisés"qui en s'interdisant une vision réaliste de
la diversité des "natures" rejoignent en effet l'idée chrétienne de communauté universelle.Cette chrétienté si prompte à vouloir inculquer de gré ou de force sa doctrine.Les sauvages ne pouvant
devenir des hommes à part entière qu'en renonçant à leur culte souvent millénaire et en tout cas collant plus harmonieusement à leur manière de vivre.Fallait-il que l'Europe puisqu'il s'agit bien
de cette"vieille terre"sous couvert de contrition préventive(pouvait-on piller sans vergogne,asservir et massacrer souvent sans contrepartie).Oui tout cela sonne creux!!!

gilbertilo 28/07/2013 15:14

Un soir chez Taddei j'écoutais un philosophe connu et reconnu ,révéler cette citation:"l'homme est un loup pour l'homme".Les hommes disaient-ils ne se reconnaissent pas les uns les autres comme
tels.J'ai la connaissance ,le pouvoir ou l'argent :"je suis un homme et toi qui est tu?".

mamalilou 08/08/2013 04:38



que d'identifications relatives oui...



Sonya972 27/07/2013 22:00

petit coucou
passe une belle soirée
gros bisous

mamalilou 02/08/2013 03:29



très belle fin de semaine à toi Sonya, merci tout plein


doux bisous d'été



Cassande 27/07/2013 17:47

Bonjour Mamalilou,

Une partie de l'humanité pense pour le monde entier..et encore seulement une poignée d'hommes édictent des règles de pensées pour la totalité de l'univers...et encore différent si on est
personnellement concerné ou pas...
ça se retrouve à tous les échelons politiques et économiques essentiellement..
"Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » ça n'a pas changé depuis...;-)

mamalilou 02/08/2013 03:16



c'est bien pour cela qu'il faut travailler la notion de "puissance" en terme de devoirs et non en terme de droits


et la notion de "misère" en terme de challenge et d'externalité négative de l'exercice usurpé de la puissance par le droit... et non en terme de fatalité...