Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 23:57

 

Les marchés de Noël, spécificité du domaine germanique, correspondent encore aujourd'hui dans une large mesure, à la culture de Noël telle que le passé nous l'a léguée. Ils échappent encore à la logique consumériste activée à grands coups de campagne de publicité orchestrée par les grandes surfaces. On y a toujours trouvé tous les éléments pour décorer le sapin de Noël et le sapin lui-même. On y a toujours trouvé les personnages de la crèche et toutes les douceurs, gâteaux, pâtisseries, confiseries qui s'y sont succédées souvent depuis + de 5 siècles. On y touve aussi des jouets de toutes sortes: pour beaucoup d'entre eux, la tradition artisanale a survécu à la dictature des industriels du jouet.

 

Un commerce plusieurs fois centenaire

 

Les + vénérables et les + prestigieux des marchés de Noël ont + de 10 siècles d'existence. En Allemagne, le + prestigieux de tous est celui de Nuremberg, capitale du pain d'épice et centre mondial du jouet. Fort prestigieux sont aussi ceux de Francfort, de Dresde et de Berlin.

En France, le christkindelsmärik de Strasbourg constitue évidemment la référence. Il est l'un des + anciens puisque son précécesseur, le marché de Saint Nicolas, existait déjà au XIVè s. Visitons ce marché de Noël situé sur la place Broglie, que les strasbourgeois prononcent correctement quand ils la désignent en dialecte (Bröjel) et incorrectement quand ils la désignent en français.

Strasbourg, mi-novembre, place Broglie. Déjà les éclairages de Noël se préparent. A l'entrée de la place, on monte l'enseigne "Christkindelsmärick". Les bancs disparaissent. Les placiers marquent au sol les emplacements. Une cinquantaine de sapins viennent s'aligner en bordure du champ de foire.

D'abord arrivent les forains et leurs camions magasins. Le noyau de la foire de Noël ce sont eux, les commerçants ambulants. Une bonne quarantaine qui, chaque année, reviennent garants de la tradition et de la pérennité de la foire. Une, deux, parfois 3 générations se côtoient derrière leurs étalages. L'installation n'est pas simple. C'est un vrai branle-bas. Mais les rangées s'ordonnent.

C'est ensuite au tour des artisans qui transportent leurs échoppes en camionnette. Très nombreux autrefois, ils avaient presque entièrement disparu. A nouveau ils viennent nombreux compléter les travées des forains. Devant le théâtre municipal, les pépiniéristes dressent leur forêt de sapins.

Les stands sont garnis, les éclairages et chauffages vérifiés. Tout est prêt. L'ouverture est fixée au samedi veille du 1er dimanche de l'Avent. L'air s'embaume de résine, de parfums de confiserie et de vin chaud. Les odeurs, les couleurs, le scintillement des allées de forains, personne n'y résistera. Tout attire les regards émerveillés des enfants et des adultes jamais blasés: les décorations de Noël de toute sorte, qu'il a parfois fallu aller chercher en Allemagne ou en Italie, les jouets, les santons.

Les gaufres, les beignets, le nougat, le pain à zouk zouk, la barbe à papa et les  pommes d'amour, belles à croquer, s'amoncellent là dans une exubérante profusion. Les vapeurs montent avec le brouhaha. Déjà l'ambiance est à la fête.

Dans les travées voisines les artisans exposent leurs créations, jouets en bois, poteries, bougies, peintures, bijoux, objets de cuir ou de métal, bibelots et même arrangements floraux. On trouve depuis peu des objets d'artisanat lointain, Mexique, Amérique du Sud, Orient. A la soixantaine d'artisans côté Broglie s'ajoutent désormais les quarante maisonnettes installées devant la cathédrale, doublées de 40 autres le long de la façade Nord. Les pépiniéristes proposent près de 10 variétés de sapins: l'épicéa très odorant, l'Edeltranne, le Nordmann venu des pays scandinaves, le sapin bleu des Vosges, le Douglas. Et pour porter bonheur les branches de thuya, de gui et de houx aux baies brillantes. 

Ce merveilleux marché succède en fait au Klausenmärik, marché de Saint-Nicolas qui connut une grande prospérité durant des siècles devant la cathédrale. Les baraques de ciriers, marchands de poupées et de jouets divers, marchands de pain d'épice et de sucreries s'ajoutaient alors aux nombreuses boutiques des herboristes, des selliers ou des fripiers.

Mais en 1570, le Conseil des XXI l'interdit. Les édiles avaient été impressionnés par le sermon d'un prédicateur protestant, Johannes Flinner, qui du haut de la chaire de la cathédrale s'était opposé au culte des Saints.

Seul un marché de Noël fut autorisé. C'est ainsi que naquit le christkindelsmärik. Désormais devant la cathédrale, il n'y eut plus de marché qu'à Noël. Plus tard ce marché va s'étendre vers la place du Château. Dans ses mémoires, en 1785, la baronne d'Oberkirch raconte:

"Cette foire qui est destinée aux enfants se tient pendant la semaine qui précède Noël et dure jusqu'à minuit, elle a lieu près de la cathédrale, du côté du palais épiscopal, sur une place qu'on nomme le Fronhof".

Pendant 260ans il reste là, en voisin de la cathédrale. En 1830, il est déplacé sur l'ancienne place des Cordeliers, devenue place d'Armes. Lorsque, en 1840, on érige la statue du général Kléber, la place prend son nom.

Le marché de Noël reste sur cette place jusqu'en 1870. Exceptionnellement le Marais-Vert de l'ancienne gare l'accueille en 1848. Une année le voit rue des Grandes Arcades et aux étages de la Grande Boucherie, Musée Historique actuel. Mais il retrouve ensuite la place Kléber, où bien qu'on s'y bouscule joyeusement, certains regrettent le beau charivari d'antan: avec les nouveaux stands à prix fixe, il n'est plus possible de marchander!

A partir de 1870, chaque année en décembre, c'est place Broglie que viennent s'installer les forains. Ancien marché aux chevaux, la place avait été au Moyen-Age le théâtre de nombreux tournois. Il s'y jouait aussi des mystères.

Au XVIIIè s., le maréchal de Broglie, commandant militaire d'Alsace, fit planter des arbres en bordure tandis que l'allée du milieu était ornée d'orangers, conservés en hiver dans les serres de l'Orangerie. Depuis la place porte son nom.

Chaque année, au retour de l'hiver, le Chriskindelsmärik fait brûler de ses feux décembre sur cette place Broglie redevenue le coeur de la fête de Noël à Strasbourg.

Maintenant arrêtons-nous avec dévotion. Dans la 1ère boutique, à gauche, trône avec majesté la patronne du "Christkindelsmärik" avec sa coiffe bleuâtre sur ses cheveux blancs soigneusement peignés. C'est la "Lebküchemamme" (mère aux pains d'épices de Gertwiller. Bien connue dans tout le pays, un vénérable symbole de l'Alsace.

Nous lui étions attachés comme à la cathédrale. Elle nous apparaissait comme la reine de saba de nos leçons de religion. Les pains d'épice de Gertwiller sont célèbres dans tout l'Occident. Comme le nougat de Montélimar et les madeleines de Commercy, ils font partie des "Sept Merveilles du Monde".

Que de merveilleux jouets sur ce "Chriskindelsmärik". Des chemins de fer avec tunnel et ponts -on aurait pu écrire sur la boîte "garanti jusqu'à Nouvel An". Des jeux de construction en bois, des chevaux à bascule, car à cette époque le cheval avait gardé toute sa dignité. Des polichinelles...

Longtemps, le marché de Noël de Strasbourg a été le seul en Alsace. Les administrateurs et militaires français de Louis XIV le découvrent en 1681 lorsque Strasbourg devient française. Ce n'est que depuis quelques dizaines d'années qu'on a vu apparaître à travers toute la région des marchés de Noël, celui de Kaysersberg étant le + authentique. A travers le monde, on trouve sous des formes diverses des marchés de Noël, le + étonnant étant celui que tiennent les Indiens de l'Altiplano à la veille de la Nativité.

 

Noël aux enchères

 

 

Une ancienne tradition renaît chaque année dans la ville d'Obernai, début décembre.

C'est celle de la vente aux enchères des branches du sapin de Noël, sur la place du marché.

Au début du siècle, le Cercle Aloysia organisait une matinée récréative le jour de Noël. tout commençait par une pièce de théatre. Puis on coupait les branches chargées de cadeaux d'un sapin. Chacune d'elles était livrée aux enchères. Le produit de la vente permettait de soutenir les activités des jeunes de l'époque.

Et la barbe à papa fait son entrée dans les marchés de Noël, fabriquée pour la 1ère fois à l'exposition universelle de Paris en 1900, grâce à une machine à manivelle, elle transporte d'enthousiasme les petits gourmands.

 

Catherine Baillaud, Georges Foessel et Roland Oberlé

D'autres billets festifs et culturels autour de Noël:

 

Une histoire pendant!!!!

A New Amsterdam aussi

Délicieux et saugrenu

L'hiver sur la paille

FETE : BONNE ANNEE

proposé par mamadomi

Partager cet article

Published by mamadomi - dans Culture en partage
commenter cet article

commentaires

Satine 02/01/2015 13:01

On en a un à Metz sur trois places différentes, c'est toujours très agréable de s'y promener entourée des effluves de vin chaud chaud, d'escargots, d'huîtres, de poêlée de Noël...

Phène 23/12/2014 08:39

Excellentes fêtes de fin d'année, âmie... Bien chaleureusement

autobiographie 22/12/2014 19:18

bien bien! Ah Noël! Y'a des andeuilles qui ont voulu supprimer la crêche... Où ça,déjà? .... Gardons Noël jusqu'à la fin des temps!
Gigri

mamalilou 31/12/2013 03:28

-->> héhé... c'est pas dit... on atteint parfois les limites du raisonnable avec ce genre de douceurs... :o)))
très gros bisous et bon bout d'an à toi
merci tout plein

alphomega 23/12/2013 22:56

Je passe souhaiter de bonnes fêtes et l'abus de pain d'épice ne nuit jamais gravement à la santé.

. 31/12/2013 03:27