Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 12:35

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

JPEG - 22.9 koRéunions des ministres des finances de la zone €, G8, G20, rencontres quasi hebdomadaires Merkel-Sarkozy, qualifiées de "sommets de la dernière chance pour l'€" se seront succédées en vain, et ça continue.

Même les traders ne sont pas d'accord sur la marche à suivre à propos des dettes souveraines: serait-on allé trop loin? Le plaidoyer de l'un d'eux, Américain, Marshall Auerback ▼, souligne, au passage, un nouvel aspect du "flou" des statuts de la BCE. Voici, traduit par JPierre Mon, l'essentiel de son texte publié dans New Economic perspectives du 9 nov dernier, sous le titre "The road to serfdom".

Les marchés sont à nouveau en chute libre et, une fois de +, il faut blâmer un méditerranéen dépensier. Ce n’est plus de Berlusconi qu’il s’agit mais de son compatriote Mario Draghi, le nouveau président de l’inconsistante Banque Centrale européenne (BCE).

Un point positif cependant: il semble que les marchés ne sont plus considérés comme le Paradis d’Alice au pays des merveilles

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

Un échec prévisible

 

 

La réaction d’euphorie qui avait salué, quelques semaines auparavant, l’annonce de la création du Fonds européen de stabilité financière (FESF) et de la réduction “volontaire” de 50% de la dette grecque, avait été spectaculaire. (En réalité, cette réduction de 50% était tout aussi “volontaire” que celle d’un caissier qui ouvre sa chambre forte pour donner l’argent qu’elle contient à un braqueur qui lui met un pistolet sur la tempe!). Pour quelqu’un qui a une connaissance moyenne de la monnaie moderne, il était évident que le CDO [*“obligation adossées à des actifs”] créé par le FESF était une escroquerie qui ne pouvait pas bien finir

JPEG - 19.1 koL’absence d’un rôle substantiel de la BCE dans son montage était l’assurance de son échec. Dans la mesure où on avait décidé cette “réduction”, il fallait faire preuve de volontarisme pour éviter de déclencher la création de CDS [*contrats de protection contre les risques de défaut de paiement] sur la dette grecque. Leur répugnance à éliminer des innovations financières à la Frankenstein, comme on en a vu après le désastre de 2008, a souligné l’impuissance des régulateurs globaux: ils ont été pris à leur propre piège. On peut dire ce qu’on veut de Silvio Berlusconi (et il y a beaucoup à dire…). Mais il a eu raison de s’opposer au stratagème grossier que la BCE, les Français et les Allemands voulaient lui imposer pour qu’il accepte un programme d’austérité fiscale irrationnel et économiquement contre-productif, en échange d’une aide de la part d’une sorte de FMI. Berlusconi a tout simplement jeté un coup d’œil de l’autre côté de l’Adriatique et il s’est aperçu des effets évidents de la politique qu’on voulait lui imposer. La réaction des marchés à sa démission a été surréaliste: comme celle de dindes votant pour l’arrivée des fêtes de fin d’année!

En bref, 3 constats s’imposent, à l’issue de ces réunions.

• Premièrement, ce qu’un gouvernement peut faire de + imprudent, de + irresponsable, de + inadmissible, c’est consulter son peuple sur les mesures qui conditionnent sa vie.

• Deuxièmement, il y a eu des interventions publiques et éhontées du “Monstre Merkozy”[1] dans les affaires intérieures d’un autre pays (Sarkozy a même salué le rôle "courageux et responsable" du principal parti d’opposition grec – ce qui équivalait à 1 appel au remplacement d’un gouvernement élu).

• Troisièmement, la BCE avait brutalement et grossièrement menacé l’Irlande de détruire son système bancaire si elle n’indemnisait pas les actionnaires de la banque Anglo-Irlandaise[1], si bien que son ministre des finances s’est incliné en versant un milliard de $ à ladite banque.

 

L’impuissance volontaire

de la BCE

 

 

L’Irlande, la Grèce, le Portugal, l’Italie, l’Espagne sont soumis à des plans de rigueur de + en + durs, entraînant une croissance de + en + faible, qui se propage de pays en pays, à la France bientôt, et finalement à l’Allemagne. Aucun passager n’est à l’abri lorsque le Titanic heurte un iceberg!

Pratiquement toute la zone € subit déjà une forte récession. Et pourtant, la BCE, la majorité des responsables politiques, les Allemands, les Français, continuent à défendre une rigueur fiscale qui est l’équivalent économique d’une saignée médiévale. Et, malgré cela, ô surprise, le déficit public continue à croître!

Il y a une solution, mais les dirigeants politiques de la zone € persistent à ne pas vouloir la mettre en œuvre. Elle consiste à utiliser la seule institution (la BCE) qui a le pouvoir de créer des €, de manière illimitée, et donc de fournir la seule garantie crédible aux marchés qui continuent de s’interroger sur la solvabilité individuelle des États de ces pays.

Les dirigeants européens sont comme des généraux qui refusent d’aller au combat pleinement armés, en déclarant qu’ils haïssent la guerre et qu’ils limiteront le + possible leur intervention. Certains d’entre eux sont tellement bouleversés à l’idée de partir en guerre qu’ils quittent l’armée. Les autres préviennent l’ennemi que leur offensive ne sera que temporaire et que l’armée rentrera chez elle dès que possible. L’issue probable d’une telle guerre est la défaite totale.

LBCE s’est comportée comme ces généraux. En annonçant son programme d’achat d’obligations d’État, elle a fait savoir aux marchés (à l’ennemi) qu’elle détestait ça et qu’elle suspendrait ces achats dès que possible. Quelques membres du Conseil des Gouverneurs de la BCE ont démissionné, dégoûtés à l’idée d’acheter des obligations pourries. Comme une armée bien équipée, la BCE a une puissance de tir écrasante (en fait, illimitée) mais elle proclame qu’elle n’est pas prête à utiliser sa pleine puissance de création monétaire. Et, là encore, le résultat probable d’un tel programme est, vous l’avez deviné, sa déroute devant les marchés financiers.

Après cette réduction de 50% imposée aux détenteurs de la dette grecque, qui va acheter de la dette italienne? Ou d’un autre pays membre? La BCE est la seule entité qui puisse, après cela, acheter de telles obligations nationales!

LBCE devrait mettre en œuvre une politique économique équivalente à la doctrine Powell. Selon cette doctrine, lorsqu’une nation se lance dans une guerre, elle doit utiliser tous ses moyens pour constituer une force décisive, pour minimiser les pertes et pour terminer rapidement le conflit en forçant le + faible à capituler.

Or la BCE a le monopole de la fabrication des liquidités, elle peut donc fixer le taux auquel elle prête, par ex. 5% pour l’Italie. Et quand elle a fixé ce taux, il ne peut plus y avoir défaut de paiement. Capituler devant les marchés ou entrer dans la bataille à contre-cœur entraîne non seulement + de dommages économiques collatéraux, mais aussi enhardit les spéculateurs…

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gifFaux prétexteshttp://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

 

 

 

Pour justifier son inaction, la BCE continue à se cacher derrière les textes fondateurs. C’est une plaisanterie quand on sait toutes les falsifications des comptabilités nationales qui ont été tolérées depuis la création de l’Euroland!

Laffirmation selon laquelle elle ne peut pas agir comme prêteur en dernier ressort est fausse. La BCE a le mandat légal d’assurer sa “stabilité financière”, ce mandat lui a été attribué par le traité de Maastricht.

Il est vrai que ce traité est plein d’ambiguïtés. Les statuts du Système des Banques Centrales Européennes (SBCE) ne désignent pas de prêteur en dernier ressort. Et le protocole établissant la BCE permet, mais n’exige pas, qu’elle le soit, et c’est ce que Draghi met en avant aujourd’hui pour justifier son inaction. Pourtant, la BCE exploite cette ambiguïté quand ça l’arrange, comme le montre son programme d’achat d’obligations. L’article concerné dit qu’elle ne peut pas acheter des obligations d’États sur le marché primaire [*], elle a donc utilisé cette règle pour ne pas garantir les obligations des gouvernements nationaux. Mais elle a acheté des obligations sur le marché secondaire [*] parce qu’elle a aussi pour mandat de maintenir la stabilité financière...

Elle pourrait continuer à le faire, mais c’est maintenant l’objet d’un profond désaccord au sein de la BCE. L’affaire a été soumise au département juridique, qui est lui-même divisé. Ce qui montre que c’est une affaire politique, et qu’elle conduit l’Italie (et bientôt la France) vers le précipice.

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gifAlors que faire ?http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

 

 

Revenir à la vieille approche bancaire. Autrefois le banquier limitait ses risques en faisant une analyse du crédit. S’il jugeait qu’un client présentait trop de risque, il ne lui prêtait pas… Avant d’accorder un prêt ou de le prolonger, il faut s’assurer que l’emprunteur a un projet favorisant la création d’emplois, l’augmentation des salaires, et qu’il a les moyens d’assurer le service de sa dette. Au bon vieux temps, la banque était une activité fondamentalement optimiste parce que le succès du prêteur était lié à celui de l’emprunteur. Nous n’avions pas ce spectacle de vampires pariant contre le succès de leurs clients, à l’aide d’instruments comme les CDS qui sont à la couverture contre les risques financiers ce que les armes nucléaires sont à la défense nationale: théoriquement, les 2 paraissent être des armes de dissuasion raisonnables pour éviter une catastrophe, mais si vous les utilisez, tout saute!

Quoi qu’il en soit, la façon dont des eurocrates incompétents ont traité le désastre des dettes souveraines aura, au moins, créé un sous-produit inattendu: le probable discrédit des CDS comme outil de couverture… Les marchés commencent lentement mais sûrement à s’apercevoir que leurs couvertures sont inefficaces… bien qu’elles aient été très utiles pour remplir les poches de JP Morgan et Goldman Sachs.

Avant toute chose il faut stimuler la croissance économique dans la zone € pour créer des emplois pour ceux qui en cherchent. La dépense privée stagnant, il faut la remplacer par la dépense publique, sinon le PIB diminuera encore. [reste encore à définir le champ d'applicationd de la croissance]

Mais les eurocrates semblent incapables de comprendre que même si, à court terme, le déficit budgétaire augmente, il baissera ensuite, au fur et à mesure que le PIB croîtra, parce qu’il y aura + de rentrées d’impôts et moins de personnes ayant besoin d’aide de l’État.

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gifConclusion

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

 

 

Tant que la foi, basée sur le culte de l’austérité, continuera à dominer la politique, il faudra affronter une récession majeure en Europe.

Il est, hélas, peu probable que cela change avant que des gens soient tués dans les rues de Madrid ou de Rome. 

(< ici à Madrid il y a 2jours, 60 blessés)

 LBCE doit acheter la dette de la plupart des nations membres, il n’y a pas d’alternative pour assurer la survie de l’Union.

Lorsqu’elle se décidera à le faire, ce sera un soulagement massif dans tous les pays, ce stupide problème de solvabilité nationale sera résolu une fois pour toutes, de la seule façon qui soit crédible, et celui du renforcement de l’€ le sera aussi.

Mario Draghi, vous avez une chance de vous racheter, vous et votre pays. Ne gâchez pas l’occasion!


M. AUERBACK, GR, mars 2012  

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

NDLR: Et lorsque l’oligarchie aura décidé que la BCE rachetait la dette,

tout pourra recommencer comme avant ?

 http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

[*]La “nov’langue” des marchés

CDO = collateralized debt obligation. Ce sont ces “obligation adossées à des actifs” qui ont permis de titriser des créances douteuses, en les mélangeant à d’autres, et déclenché la crise des subprimes en 2007

CDS = credit default swap. Ce sont des contrats que passent entre eux acheteurs et vendeurs financiers pour se protéger contre les risques de défaut de paiement. Ce sont dc des produits dérivés sur des crédits

Parmi les marchés financiers, on distingue marché primaire et marchés secondaires.
- Sur un marché primaire se rencontrent acheteurs et vendeurs de produits et de services financiers pour faire des propositions d’investissement, les propositions des vendeurs peuvent être cotées, amenées sur ce marché et vendues. Dans ce contexte, le vendeur est appelé un émetteur et le prix de ce qui est vendu est un prix d’émission. En ce qui concerne le marché des obligations, les dettes arrivent en 1er sur le marché primaire
- Après avoir ainsi été émis sur le marché primaire, actions et obligations sont des "instruments négociables" … bon week-endsur les marchés secondaires, où se rencontrent, pour les mégocier, les investisseurs désireux de vendre et les investisseurs désireux d’acheter. Ce processus donne lieu à un cours déterminé par le niveau de l’offre et de la demande à un moment donné: le prix du marché

Tout ceci est expliqué simplement dans le livre Mais où va l’argent? voir p16

[1]Voir: Fintan O’ Toole, Triumph of the spivs as democracy is sidelined, (Le triomphe des voyous quand la démocratie est mise de côté), Irish Times, 08/11/2011

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gifhttp://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1118.gif

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 26/12/2012 20:19

-->> c'est n'importe quoi ce truc!! tu dois donc attendre patiemment, en évitant d'enrager copieusement quoi... cool...
bon, la bonne nouvelle c'est que ton site, lui, n'est pas infecté, je peux donc tranquillement cliquer pour sauter l'avertissement, ...
bises du jour 5, joyeusement

Reynald 26/12/2012 19:52

Je sais. Il y a un site infecté sur le même serveur que moi et gogol bloque tout ce qui vient de ce serveur. Mon fils a aussi un site sur ce même serveur, il est à la même sauce. mais mon site
n'est pas infecté. J'ai même pris la précaution de remplacer tout son contenu par mes archives, qui sont vérifiées exempte de joyeusetés diverses.....
C'est mon hébergeur qui doit agir et pour l'instant, il réveillonne, il cuve, il réveillonnera et cuvera de nouveau et après je pense qu'il verra pour voir.....
Bises pour ce jour 5 du Monde nouveau.
Reynald

mamalilou 26/12/2012 20:20







mamalilou 26/12/2012 19:43

-->> à moins que...
té, il faut que je te dise que, pour une raison inconnue, depuis quelques jours, pour accéder à ton blog il faut oser... une page information "logiciel malveillant" demande de choisir d'ouvrir
quand même la page... si tu peux voir ce qu'il se passe...
bisous bienveillants et toute belle fin d'an à toi Reynald

Reynald 24/12/2012 15:45

Je crains qu'il ne faille d'abord en passer par le pillage des états et le saccage du social avant que les politocards cessent de bouffer au râtelier de la Phynance.
A moins que.....
A ça ira ... ça ira.. .ça ira.
Bises
Reynald

mamalilou 26/12/2012 19:43







mamalilou 11/10/2012 01:32

-->> héhé... ceci explique cela... :)
doux bisous