Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 17:57

Précédemment   

 

Je me promène en montagne. Je suis les sentiers tracés par les grands animaux, avec l'espoir d'en rencontrer et, peut-être, d'en photographier.

D'un coup, une forme claire attire mon regard. C'est le cadavre d'une biche, autour duquel bourdonnent des mouches. Je m'approche et l'examine. La bête a été transpercée de part en part au niveau du coeur, par une balle de gros calibre, et sa patte antérieure droite a été prélevée.

Etrange. Quelle peut être la motivation d'un chasseur qui tue un gibier et n'en prélève qu'une épaule, laissant pourrir le reste?

Les hasards de la vie sont ainsi faits que j'allais avoir une réponse, 3 mois + tard. Je suis dans le même secteur, et je marche d'un bon pas, dans la forêt, au coucher du soleil. Soudain, j'entends les cris d'un sanglier et des aboiements de chien, en contrebas. Je me hâte, appareil photo à la main, pour voir ce qu'il se passe. Je croise un 1er sanglier, en fuite, puis aperçois un gros chien tournant autour d'un petit sanglier, étendu sur le sol, à côté d'un homme robuste qui s'exclame, en me voyant:

"Il nous a foncé dessus!"

Je regarde le bonhomme, un berger de 90 kg, et le jeune sanglier, d'une dizaine de kilos, râlant encore dans son sang, sur l'herbe. Le berger se justifie:

"Je cherche mes brebis, tu les aurais pas vues?"

Puis, désignant le sanglier:

"Le chien lui a réglé son compte, c'est que ça bouffe tout ces saloperies; l'autre soir, ils m'ont même mangé un agneau mort. Prends-le si tu le veux, moi, je le veux pas, j'ai pas envie de le porter, j'en ai marre de les manger, ces saloperies?... Tiens, hier, j'en ai encore tué un, de 80 kilos!"

Et sur ce il tourne les talons et s'éloigne, avec son chien, abandonnant le jeune sanglier, sans vie, dans les lueurs sanguinolantes du couchant.

Cette rencontre insolite m'a rappelé la discussion que j'avais eue, des années auparavant, avec un autre berger, à propos de la faune sauvage.

Ce dernier, propriétaire de 500 brebis qu'il faisait paître sur un domaine de 600 hectares, se plaignait de ce que les cerfs -une dizaine tout au + sur le domaine- "mangent toute l'herbe de ses brebis". Il avait d'ailleurs réussi à obtenir des chasseurs -responsables de la réintroduction du cerf dans la région - le financement de 5km de clôture, pour protéger ses pâturages de ces bouches affamées.

Je comprends de tout cela que, pour le berger, tout animal sauvage herbivore est un concurrent indésirable pour ses brebis. Dans une perspective globale, il me semble évident que 500 brebis mangent beaucoup + d'herbe que 10 cerfs. Mais dans l'esprit du berger, la montagne lui appartient de manière exclusive; tout partage de ressources lui semble de ce fait inacceptable.

J'imagine ainsi que les bergers ne se gênent pas pour éliminer la faune sauvage à chaque fois qu'ils en ont l'occasion, beaucoup sont d'ailleurs aussi chasseurs. Voilà qui donne une explication possible au mystère du cadavre de la biche, dont j'ai d'ailleurs trouvé d'autres spécimens depuis.

Je lis un exemplaire de la revue Grand Gibier. L'éditorial présente le tableau de chasse national pour la saison 1998-99 vs 2010 

Les animaux tués sur le territoire français (et recensés) sont au nombre de

- 32 349 (49 075pour les cerfs, 

- 395 657 (507 148pour le chevreuils et

- 343 628 (491 762) pour les sangliers.

 

Concernant les grands animaux, on peut ajouter encore

- 7 627 (11 084chamois,

- 2 621 (2 942isards et

- 1 922 (3 271mouflons.


Dans la même revue, un article concerne le loup. L'auteur de l'article veut convaincre de la nécessité d'autoriser la chasse au loup. Il prédit, dans le cas contraire, la disparition du pastoralisme et du gibier, grand et petit, à brève échéance.

Il argumente en disant qu'un millier de brebis sont égorgées par les loups chaque année, sans compter les mouflons, dont les rangs s'éclaircissent du fait de l'activité du prédateur.

Peter Gric

Ici encore, la logique qui soutient le discours du chasseur est anthropocentrique. Les chasseurs, qui tuent environ 1 million de grands animaux chaque année, reprochent au loup d'en prélever un millier/an pour se nourrir. Les chasseurs ne sont pas prêts à laisser un millième de leur gibier au loup. Ils veulent tout pour eux.

Finalement, les chasseurs supportent aussi peu la présence d'un autre prédateur sur leur territoire que les bergers celle d'autres herbivores dans les prés de leurs brebis.

Ceci me rappelle le complexe d'intrusion, décrit par Jacques Lacan, en psychanalyse:

je veux la totalité du lait de la Terre mère pour moi,

et pour moi tout seul;

le petit frère loup et la petite soeur biche doivent mourir.

http://www.hygieinstitut.ch/sites/hygieinstitut.ch/files/images/intuition_stage.jpg

Qu'on ne me fasse pas dire ce que je n'ai pas dit: je ne condamne ni le pastoralisme, ni la chasse. Les écologistes savent bien que le pastoralisme intelligent contribue au maintien de la diversité biologique. Quant à la chasse, lorsqu'elle est pratiquée avec respect et responsabilité, elle constitue certainement une source de viande saine pour ceux qui apprécient le gibier. Il serait bien utopique de ma part de vouloir exclure de la vie le phénomène de la prédation.

La prédation, dont la chasse est la version humaine, fait partie intégrante de la vie et de la célébration de ses mystères, comme le rappelle Alain Daniélou:

"Le créateurs est un dieu cruel qui a voulu un monde où nul ne peut vivre qu'en détruisant la vie, qu'en tuant d'autres êtres vivants. Aucun être ne peut subsister qu'en dévorant d'autres formes de vie, végétale ou animale. Cela est un aspect fondamental de la nature du créé. Toute la vie du monde, animal ou humain, n'est qu'une interminable tuerie. Exister veut dire manger et être mangé."

Igor Morski

Par ailleurs, nous pouvons assumer notre fonction prédatrice avec respect, esthétique et gratitude. D'un certain point de vue, il me semble infiniment + respectueux d'abattre, d'une flèche silencieuse, un animal qui est né dans l'immensité de la montagne, qui a grandi avec ses congénères, qui s'est reproduit, qui a vécu sauvage et libre, que d'acheter des carrés de viande sous cellophane provenant d'élevages industriels, dans lesquels les animaux, séparés de leur mère à la naissance, ne connaissent de la vie qu'étroitesse, obscurité, puanteur, granulés artificiels, jusqu'au stress d'un abattoir à la chaîne.

La prédation assumée, responsable, consciente, peut être une révérence à l'être qui a donné sa vie pour prolonger la mienne. Elle peut devenir poésie:

"Et lorsque vous mordez une pomme à pleines dents, dites-lui en votre coeur: tes semences vivront dans mon corps, et les bourgeons de tes lendemains fleuriront dans mon coeur, et ton parfum sera mon haleine, et ensemble nous nous réjouirons en toutes saisons."

Ce que je questionne ici n'est donc ni le pastoralisme, ni la chasse, ni même l'anthropocentrisme: c'est très bien de mettre l'homme au centre, mais pourquoi ne mettre que lui? Pourquoi le séparer de la création, et le favoriser au détriment du reste du vivant? Et comment pourrait-il vivre pleinement, si son environnement, dont il a besoin pour vivre, est dégradé?

 

Parmi d'autres, Rolando Toro Araneda porte, sur la conception dualiste que la Bible a du monde, un regard très critique et l'argumente:

"La personnification de la divinité est la négation même de la vivencia de transcendance. Lorsque l'essence divine est personnifiée ou soumise à des tentatives de personnification, elle déserte le coeur et le corps de l'homme. Elle est mise à l'extérieur. De même, l'idée d'être "élu" n'est rien d'autre que l'expression d'une pathologie de l'identité. L'homme possède sa propre lumière. Les religions fondées sur le principe de la foi en un Dieu personnifié, sont des formes rudimentaires et aliénantes prétendant mener à la vivencia de transcendance. Car il est puéril de croire qu'il existerait un Dieu miséricordieux qui veillerait sur les êtres humains et sur eux seuls. Dieu se manifeste en l'homme dans la mesure où celui-ci est relié, en essence, à tout ce qui vit. Dieu ne vient pas du dehors. Dieu n'est pas forme. Il est la vivencia intense d'un sens qui se révèle lorsque l'individu se vit comme parcelle vivante de la création."

Martin-Georg Oscity

Dieu est donc une expérience et non une présence. La personnification de la divinité est ce qui a permis aux religions de détenir le monopole sur un monde transcendant fictif.

"Toute personne peut faire l'expérience de Dieu,

dès lors qu'elle parvient à se sentir

comme faisant partie de la totalité.

Pour cela, il lui faut sortir de la terre d'esclavage et d'exil

de l'ego."

 

Ces histoires locales, de conférence, de bergers et de chasseurs, sont-elles isolées, ou bien sont-elles représentatives du rapport qu'entretiennent les hommes avec leur milieu, à l'échelle planétaire?

Vreni Barilier

Il me semble, hélas, que la déforestation massive, la pêche intensive, la destruction ou la menace de disparition de nombreuses espèces animales et végétales, témoignent de l'application d'un principe anthropocentrique exclusif à grande échelle. A l'exception de quelques cultures traditionnelles (elles-mêmes menacées ou disparues) valorisant le respect de la vie, l'homme, partout où il peut, autant qu'il le peut, défriche, cultive, extermine, exploite, saccage.

En bout de chaîne, c'est aussi sur l'homme, nonobstant, que se répercute la destruction écologique. Les milliers de personnes décédées lors de l'été 2003, du fait de la chaleur et la pollution de l'air, inaugurent pour moi une nouvelle question: lorsque pollution et effet de serre auront transformé notre planète en une vaste chambre à gaz, doublée d'un four crématoire (comme c'est déjà le cas sur la planète Vénus, soeur de la Terre, sur laquelle l'effet de serre fait monter la température à 460°C), qui pourra échapper à l'écocide?

Hitler est mort, mais la vision pyramidale du monde s'est imposée partout. Les images des montagnes de corps humains décharnés, empilés dans les camps de la mort, s'entrechoquent dans mon esprit avec les photos des montagnes d'ossements de bisons d'Amérique, exterminés par millions par les colons, et avec les images des montagnes de troncs accumulés aux lisières des forêts tropicales: partout la vie est en péril.

 

 

Bruno Ribant

Zorica Aigner - Step by step

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 18/11/2012 02:59

-->> toute chose étant relative sur ce plan...
disons plus que la moyenne... :))
est-ce acceptable de le dire, miche ?
gros bisous

Miche 16/11/2012 15:45

Ben, non, j'ai pas toujours les idées claires !
Bisous

CARDAMOME 15/11/2012 09:09

bel article qui remet bien les choses en place; voilà de quoi répondre aux chasseurs et bergers, tout en respectant le bien fond" des authentiques travailleurs ou protesteur du système
écologique
passe un belle journée je t'embrasse!

mamalilou 17/11/2012 04:35



ouaip sur le vif, on manque souvent de construction d'argumentaire, tellement la forme proposée est formatée et agressive parfois ... trop de partisans, pas assez d'ouverture d'esprit et de
vision globale....


doux bisous et joli week end à toi ma béa



irobinangel 11/11/2012 09:38

j'ai beaucoup aimé cet article. Je suis contre les chasseur, on a pas le droit d'ôter la vie à un être vivant. Merci de ce partage, bonne journée, bises

mamalilou 16/11/2012 04:52



je ne serais pas aussi catégorique, je préfère poser des conditions de nécessité aux interactions entre êtres vivants, mais alors, de vraies conditions, parce que là, on déconne plein tube!!


doux bisous et bon vendredi à toi



Marie 08/11/2012 22:52

Je n'ai toujours pas compris pourquoi on chasse encore de nos jours et je ne comprends pas plus les adeptes de quelque religion que ce soit..un Dieu dont dépend notre vie, nos réactions...je ne
dois pas être "normale" ...merci pour ton article..bises du soir

mamalilou 16/11/2012 04:44



pourquoi cette formule "un dieu dont dépend notre vie, nos réactions"?


j'ai plutôt constaté que la notion de "dieu" et les mots qu'on posait autour de la foi, dépendait de nos conditionnements et choix de vie et de nos réactions...


...


doux bisous et belle fin de semaine à toi