Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 18:56
http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1116.gif

http://img.webme.com/pic/p/patolojiksairler/yan-yaya01.jpg

yan yaya

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1116.gif

 

 

En réalité, l'estime de soi repose sur 3 "ingrédients": la confiance en soi, la vision de soi, l'amour de soi. Le bon dosage de chacune de ces 3 composantes http://2.bp.blogspot.com/-DUvWsizEavw/TuKGNUaeWAI/AAAAAAAAMWk/y7psAS753uQ/s1600/YAN+YaYa+%25E7%2587%2595%25E5%25A8%2585%25E5%25A8%2585+by+Catherine+La+Rose+%252842%2529.jpgest indispensable à l'obtention d'une estime de soi harmonieuse.

L'amour de soi est l'élément le + important. S'estimer implique de s'évaluer, mais s'aimer ne souffre aucun condition: on s'aime malgré ses défauts et ses limites, malgré les échecs et les revers, simplement parce qu'une petite voix intérieure nous dit que l'on est digne d'amour et de respect. Cet amour de soi "incontiditonnel" ne dépend pas de nos performances. Il explique que nous puissions résister à l'adversité et nous reconstruire après un échec. Il n'empêche ni la souffrance, ni le doute en cas de difficultés, mais protège du désespoir.

On sait aujourd'hui, que l'amour de soi dépend en grande partie de l'amour que notre famille nous http://cdnimg.visualizeus.com/thumbs/c8/53/art,digital,painting,portrait-c85348300b35856bd645690a57378cf5_m.jpga prodigué quand nous étions enfant et des "nourritures affectives" qui nous ont été prodiguées.

Cali Rezo►

"Ce dont je suis le + reconnaissant à mes parents, nous explique Xavier, un artisan de 42ans, c'est qu'ils m'ont donné la conviction que j'étais quelqu'un de bien. Même quand je les décevais -et ça a été le cas pendant mon adolescence, où j'ai complètement raté mes études et fait un certain nombre de bêtises, eh bien j'ai toujours senti qu'ils ne me retiraient pas leur amour, qu'ils étaient persuadés que j'arriverais à faire quelque chose de ma vie. Ca ne les empêchait pas de me passer de sacrés savons. Mais jamais ils n'ont essayé de me faire sentir que j'étais un bon à rien."

http://images.artnet.com/WebServices/picture.aspx?date=20101202&catalog=212615&gallery=424929556&lot=01594&filetype=2Les carences d'estime de soi qui prennent leur source à ce niveau sont sans doute les + difficiles à rattraper. On les retrouve dans ce que les psychiatres appellent "les troubles de la personnalité", càd chez des sujets dont la manière d'être avec les autres les pousse régulièrement au conflit ou à l'échec. C'est le cas, par ex, de cette institutrice de 31 ans, Isabelle:

"Je n'ai jamais pu trouver quelqu'un avec qui faire ma vie. Dès qu'un certain degré d'intimité est atteint, je commence à me sentir menacée. Je ne sais pas de quoi j'ai peur. Pas de perdre ma liberté en tout cas, je n'en fais rien d'intéressant. Comme je ne m'aime pas, il me semble impossible que quelqu'un d'autre puisse m'aimer. Je deviens parano avec mes petits amis, j'ai l'impression que l'un reste avec moi pour le sexe, l'autre pour mon appartement parce qu'il est au chômage, un autre enfin parce qu'il ne sait pas ce qu'il veut. Mais qu'on veuille vivre avec moi parce qu'on m'aime, ça, j'ai du mal à le croire. Et surtout, ça me panique littéralement. Je ne le mérite pas et je ne serai jamais à la hauteur. Je finirai toujours par décevoir."http://fineartblogger.com/wp-content/uploads/2011/11/yan-yaya-painting-115x115.jpg

S'aimer soi-même est bien le socle de l'estime de soi, son constituant le + profond et le +  intime. Pourtant, il n'est jamais facile de discerner chez une personne, au-delà de son masque social, le degré exact de l'amour qu'elle se porte.

à suivre... 

Christophe André, François Lelord

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1116.gif
http://art.hqcyber.info/wp-content/gallery/yan-yaya/0_71f31_aa295029_xxl.jpg
http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1116.gif

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans Amour
commenter cet article

commentaires

mamalilou 08/02/2012 23:37

-->> si, en réalité c'est facile, mais on a oublié comment faire simple, bardés des conditionnements acquis au fil du temps... quels fardeaux..!!!
doux bisous floconneux

Arlette 26/01/2012 21:43

Ne négliger aucun de ses principes qui ne sont pas toujours faciles à appliquer . Bizzzzzzzzzzzzzzz Arlette

cecyle 23/01/2012 10:54

Tellement vrai...et tellement dur aussi! :)
J'aime beaucoup les peintures elles sont vraiment magnifiques!
Bonne journée m'dame!
Bisous

mamalilou 07/02/2012 02:45



ravie de partager ce plaisir de peinture


gros bisous vrais et bon mardi à toi aussi, merci



Annie 18/01/2012 17:23

Ce que j'aime ici, ce sont les articles, mais aussi les commentaires et tes réponses qui complètent le tout! Merveille!

mamalilou 07/02/2012 02:43



héhé, merci à toi Annie, parfois les sujets comme les commentaires se prêtent à des acrobaties philosophiques que j'affectionne particulièrement et je suis heureuse de partager ce plaisir avec
toi ici


gros bisous



dawn 17/01/2012 12:59

si l'estime de soi repose sur l'amour de soi, et puisque cet amour est 'irratrapable' si on ne l'a pas reçu petit, tous ceux qu'ont eu des parents mal-aimants sont foutus. La psychanalyse pourra
permettre de comprendre mais pas de combler le manque.
Et toutes ces théories bienpensentes qui prèchent qu'il faut s'aimer, avoir une vision positive de soi etc ne pourront combler ce manque. Ca ne peut créer qu'une sorte de "faux-semblent", un
positivisme par la force de la volonté.
Je trouve que ton article répète toujours les mêmes clichés, enfin, voyons la suite... Allez Mamalilou, j'aimerais lire qqchose de surprenant..! ;)

mamalilou 17/01/2012 15:45



joli paradoxe:


comment surprendre en obéissant à l'attente "surprends-moi"?!


par définition une surprise ne peut être téléphonée...


une doléance qu'on ne peut poser en requête au risque de s'en interdire l'occurrence devient vite un fantasme... je suis donc devenue aujourd'hui un objet de fantasme, ouééééééééé:o)))





selon le même raisonnement, une idée bien rangée de catégorisme anti-bienpensance, par opposition, doit-on appeler ça de la mal-pensance?...


tu sais ce que je pense (et dis) des théories anti-bienpensance, qui posent déjà en préambule la théorie de la catégorisation bienpensant/non bienpensant (malpensant?!!)


oui parce que...


c'est quoi le "bien penser"...?


le "penser le bien"...?


quel problème ça pose en fait...? pourquoi penser "angélisme" à la place de "penser le bien"?


trouver un problème, une opposition, pour le plaisir? pour quoi sinon? j'ai du mal à déterminer...


pourquoi cet abus, ce travestissement de la réalité, de la description, cet appel au ridicule (un sophisme nomenclaturé, celui-là), disons-le clairement? pourquoi...?


j'ai ma petite idée là-dessus, elle risque de ne pas te plaire...


 


il y a le catégorisme selon lequel "on ne peut plus rien changer puisque les parents..."(spécifiquement la mère donc, grâce à Freud notamment)


ce catégorisme d'une ancienne bienpensance aujourd'hui révolue te fais reformuler les propos et ça le dénature totalement


je vais te détailler ça tranquille:


tu transcris "si l'estime de soi repose sur l'amour de soi, et puisque cet amour est 'irratrapable' si on ne l'a pas reçu petit, tous ceux qu'ont eu des parents mal-aimants sont foutus"


là où il est écrit:  


"En réalité, l'estime de soi repose sur 3 "ingrédients...On sait aujourd'hui, que l'amour de soi dépend en grande partie de l'amour que notre famille nous a
prodigué...Les carences d'estime de soi qui prennent leur
source à ce niveau sont sans doute les + difficiles à rattraper."


je note la reformulation:


- l'estime de soi repose sur trois ingrédients/l'estime de soi repose sur l'amour de soi 


- sans doute les + difficiles à rattraper/irrattrapable/foutus...


- l'amour de soi dépend [en grande partie] de l'amour prodigué par notre famille/[si on ne l'a pas reçu petit], tous ceux qu'ont eu des
parents mal-aimants sont foutus


- les carences d'estime de soi qui prennent leur source à ce niveau (l'amour reçu enfant par sa famille)/si on ne l'a pas reçu tout petit (l'amour de soi)





► c'est l'amour de soi qui dépend/en grande partie/de l'amour reçu/enfant/par la famille,cet amour de soi étant l'un des trois ingrédients/consituants essentiels de l'estime de soi


et non l'estime de soi qui repose sur l'amour de soi reçu petits par les parents...  


 


on ne reçoit pas l'amour de soi des parents quand on est petits,


► on reçoit ou pas de l'amour de la famille quand on est enfant, de cette quantité ou absence d'amour naît plus ou moins d'estime de soi qui en dépende, cette part-là est irrattrapable
(évidemment, question de profondeur de strates des apprentissages).


 


est-ce que tu comprends les profondes erreurs de sens auxquelles mènent ces reformulations? tu es d'accord, c'est bien différent.


reformulations qui sont fortuites en tous cas dont tu n'as pas conscience au moment de les écrire qu'elles sont soumises au conditionnement freudien inculqué, ses raccourcis, ses
amalgames.


 


tu dis bienpenser, je dis penser autrement


penser autrement ici, c'est remettre en question un "ordre établi" selon lequel comme dans une caste, on ne peut/doit sortir de ses rails...


il est équivalent en force et en intention(comme en conséquences) à la croyance superstitieuse ou au fanatisme religieux: remettre entièrement sa responsabilité d'Homme à un tiers, de préférence,
mort, virtuel, invisible, impalpable, "trouver quelqu'un à blâmer pour ses fautes", comme disait kt récemment...


c'est le renoncement à sa part de jeu... de responsabilité, de pouvoir sur soi.


nous ne sommes pas "tout" puissants,


mais nous sommes "puissants" càd "nous pouvons".


 


- ce n'est pas "il faut" s'aimer, mais "c'est mieux de"... "j'ai essayé, je suis sûre que ça te fera du bien"...


c'est aussi cela l'estime de soi, choisir de faire quelque chose pour soi, ... accepter qu'une fois sorti des bras de ses parents (enveloppants ou violents d'ailleurs) on peut encore faire
quelque chose pour soi...


rhoooaaa t'imagine? 60 ou 80ans livré à soi sans rien pouvoir se faire de bien, ni de mal d'ailleurs, qu'en proportion de ce qu'on a reçu?


eh bien justement, hier j'ai publié un article (encore en tête de page d'accueil d'ailleurs) intitulé "la beauté venue du coeur"... un ex de personne qui, malgré les duretés vécues dans l'enfance
aura eu cette beauté intérieure (et extérieure hein...)


 


c'est pas l'tout de s'opposer à ce qui se propose, de se lasser de/de craindre de n'y pas arriver et de dénigrer les propositions (ce n'est pas ce qu'il me faut, je ne suis pas les autres, c'est
bienpensant/manipulateur, etc...) pour ne pas sentir la cuisson malvenue d'un échec suspecté/possible/probable!...(des attentes qu'on a des efforts qu'on produit...^_^) en plus des échecs qu'on
voudrait surmonter justement avec ces "clés" offertes ici et là...


en réalité la peur d'être manipulé, même en bien, pour son bien, n'y est pas pour rien...


 


c'est pas l'tout, mais quoi proposer d'autre? méditer? sport de combat? danse classique, scarifications...


trève d'espièglerie


s'il y a les théories bienpensantes, que dire des certitudes malpensantes donc? qu'en penser de bon...ah si, il y en a... je pense du mal de la psychanalyse freudienne catégoriquement depuis
20ans par ex... et là, personne ne m'a jamais taxée d'être bienpensante dans ce positionnement (quoiqu'avec tous les
bouquins qui sortent en ce sens depuis quelques années, je vais bientôt passer dans le camp des conformistes, lol!!!)


 


la malpensance ou disons l'anti-bienpensance apporte-t-elle des solutions? des propositions? le moindre espoir? ah oui l'espoir... encore un truc "positif"... (on perd vite sa liberté d'expression avec cette limitation au non positif... lol!!! ... rester neutre, quel objectif!!!)


et si on entre dans le non-effort de changement, alors on est dans l'acceptation... ça aussi je l'ai traité... flûte ça va être difficile de te surprendre... :o))


 


eh bien je trouve qu'on répète souvent le même poncif sur la bienpensance, pour se cantonner dans ses torpeurs connues... l'inconnu des efforts supposés et des changements annoncés ... ça fait
peur... mais paradoxalement ça n'empêche pas de "s'y connaître" en propositions bienpensantes... de l'extérieur...n'est-ce pas?


on a envie de répondre à chaque fois "joue déjà" à ceux qui refusent en bloc, parce que pour ceux pour qui c'est trop dit... en fait, c'est jamais fait...


 


- pourquoi utiliser le mot "précher"...au lieu de proposer, inviter, témoigner, partager...?


- pourquoi utiliser le mot "théorie"... alors qu'il s'agit d'expérience de vie?


- pourquoi utiliser "faux-semblant"... alors qu'il s'agit justement de "ne plus faire semblant d'être en s'attachant à l'enfant et à ses manques, ne plus refuser l'adulte dans ses
possibles..."


(imparfait, forcément, mais d'une imperfection un peu plus confortable dans l'exercice du pouvoir de diriger sa vie, qu'on n'avait pas dans cette mesure étant enfant)


où est le faux-semblant? si ce n'est dans le "faire semblant d'être adulte sans se détacher de ses manques" ...


- pourquoi utiliser le mot "volonté" là où en réalité il s'agit avant tout de "désir"... oui pour changer quelque chose, avant même de savoir si l'on peut... l'on doit le "désirer"...
rien ne se fera sans...


alors la plus intéressante observation à faire est:


"le non désir et la croyance en son incompétence" constituent la force d'opposition au "penser le bien"...


une formulation intérieure qui dirait:


je crois que je ne peux pas, donc je ne formule pas de désir, je ne fais pas... et ça m'ennuie qu'on me rappelle que je "peux" désirer, penser, faire... et j'entends "je dois"/ "il faut"... parce
qu'au fond... je me sens coupable de remettre à plus tard la réflexion...


 


oui mes articles tournent en effet autour de ces clichés... choisis, ... ya tant de choses à dire, à partager, et je
choisis de ne pas partager de part d'ombre, contrairement à d'autres, ... chacun sa part d'ombre, veut-on la communiquer? veut-on qu'elle fasse des ptits? veut-on se reconnaître par ses
souffrances partagées uniquement "alcooliques anonymes, thérapies de groupes"... la bien pensance d'hier... dans ces solutions catégorisées...


ou peut-on aussi avancer vers la recherche d'affinités dans les joies partagées, les expériences ayant abouti à des résultats "positifs"?


alors j'accepte volontiers le terme de cliché positif, oui "clic" je prends la photo de cet instant, un cliché sur ce constat:


Donc:


si "avoir une vision positive de soi ne peut combler ce manque"... alors quoi? "avoir une vision négative"? ... un constat... "s'accepter"? n'est-ce pas là un autre cliché? s'accepter
comme immuable, fini, arrivé... ne pas bouger...?


 


pourquoi ne suis-je pas surprise de lire si souvent ce développement... ?


c'est toute la complémentarité du Spleen et de l'Ideal... il n'est pas question d'ôter le Spleen, mais de l'équilibrer... il ne s'agit pas de "combler le manque"... mais de se (re-)construire
seul au lieu d'avoir été aidé à se construire...


 


encore une fois, quand il est écrit


"on s'aime malgré ses défauts et ses limites, malgré les échecs et les revers, simplement parce qu'une petite voix intérieure nous dit que l'on est digne d'amour et de respect"


et qu'on transcrit "il faut s'aimer", "combler le manque", "positiver", "créer du faux-semblant"... on se ment... on triche, on interprête, on fait mentir les
mots... c'est pas de l'incompréhension, c'est du mensonge à soi-même... du refus, de la dénégation...


 


dire "toutes ces théories bienpensentes qui prèchent qu'il faut s'aimer, avoir une vision positive de soi etc ne pourront combler ce manque. Ca ne peut créer qu'une sorte de "faux-semblent",
un positivisme par la force de la volonté."


c'est


- poser une interprétation (toutes ces théories bienpensentes qui prèchent qu'il faut s'aimer, avoir une vision positive de soi etc):


théorie-prêcher-il faut-vision positive de soi VS expérience, proposition, préférer, s'accepter


- et poser une causalité sur cette interprétation et non sur le texte/le propos (Ca ne peut créer qu'), une déduction binaire style
(bienpensance/malpensance)... alors qu'on peut mal penser, bien penser, s'accepter, ne pas s'accepter, agir, ne pas agir, choisir, ne pas choisir, essayer, ne pas essayer... etc...


- pour conclure "faux semblant" "positivisme par la volonté" totalement en contresens avec le texte, qui évoque désir,
acceptation, vérité


... confiance (en soi), vision (de soi), amour (de soi)


 


comme quoi, j'ai pas fini de tourner autour des mêmes sujets... tant que ce ne sera pas compris, j'ai tout le loisir de les traiter en long en large et en hélicoïdal...


 


note la psychanalyse ne "permet" pas de "comprendre", elle pose des analyses, elle théorise, elle négativise ou positivise selon ce qu'on en fait, elle créee des faux-semblants,
elle invite au remâchage, elle déresponsabilise beaucoup, elle stigmatise et peut rendre difficile le travail de pardon, des autres et parfois même de soi pendant un long moment, ce moment
critique que certains affrontent mal... il y a des suicides aussi en cours d'analyse (auxquels on ne réussit pas toujours à survivre... oui je ne dis pas suicide loupé, je dis tentative réussie
de survivre au geste suicidaire, justement pour ne pas ajouter un "échec" de plus sur une liste là où justement c'est une réussite, un exploit de survivre) mais on en parle peu...


je n'idéalise ni ne diabolise la psychanalyse, en tout cas pour la part non freudienne...


 


...comme je laisse à sa juste place la part d'éducation des enfants... on dit bien "éducation des enfants"... pas des adultes...!


les adultes s'éduquent eux-mêmes... et comme on ne finit pas d'apprendre... et qu'il y a des probabilités qu'on soit + longtemps adultes qu'enfants... ça laisse de la marge pour se construire,
quelles que soient les bases... il ne s'agit en définitive que de parcours de handicap, avec plus ou moins de handicap... la difficulté n'étant pas forcément qu'un préjudice... certains en font
un atout... surprenant non?!


 


un grand merci pour ce commentaire de tremplin qui permet une mise en abyme...


la réflexion fractale... héhé... rire récursif... c'est mathématique (oui je sais, du pur délire...de l'humour par algorithme... mdr mdr mdr)