Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 19:36

islande, volcan, eyjafjallajokull

Un pays jadis prospère

 

L’Islande est une île de l’Atlantique Nord, située entre le Groenland et l’Ecosse, au Nord Ouest des îles Féroé. Elle se trouve sur la dorsale médio atlantique séparant les plaques tectoniques américaine et eurasienne. D’où le grand nombre de volcans toujours en activité qu’on y compte. Sa superficie est de 103.000 km² et sa population d’env. 320.000 habitants. Sa capitale, et + grande ville, est Reykjavik.

 Pourquoi vous parler de l'Islande?

parce que son peuple a une leçon à nous donner, voyez plutôt:

Son économie, dans laquelle les services, la finance, la pêche et les industries sont les principaux secteurs, était l’une des + prospères du monde, avec, en 2006, un revenu/hab.de €42.768, une croissance du produit national brut de 2,6%, un taux de chômage de 2,9%, une inflation à 6,7%, un budget de l’État dégageant des excédents. Sa seule faiblesse était un fort déficit du commerce extérieur. Selon le classement de l’indice de développement humain, l’Islande était en 2007 et 2008 au 1er rang des pays les + développés du monde[1].

Politiquement, l’Islande est une république parlementaire dont l’unique assemblée est l’Althing, qui est le + ancien parlement d’Europe puisqu’il fut fondé en l’an 930. Ses 63 parlementaires sont élus par les citoyens tous les 4ans. Le président de la République, également élu pour 4ans, nomme les ministres et préside leur Conseil. Dans la pratique, il se borne à entériner les choix des nominations faits par les partis politiques majoritaires à l’Althing. Les ministres assument le pouvoir exécutif. Le chef du gouvernement est le 1er ministre.

L’Islande est membre de l’ONU, du Conseil de l’Europe, de l’OTAN, de l’Association Européenne de libre échange, de l’Organisation de Coopération et de développement économique et de l’Espace économique européen.

[1]Ces informations proviennent de Wikipedia

Van Tame

Octobre 2008:

 début du cauchemar

En moins d’un mois après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers, la crise financière frappe l’Islande de plein fouet. C’est la pire crise de son histoire: l’inflation atteint 15%, sa monnaie (la couronne islandaise) perd en un mois 50% de sa valeur par rapport au dollar, le PIB/hab. passe à $27.000.

Le gouvernement du moment (droite libérale) réagit très vite. Il promulgue une loi autorisant la nationalisation des banques, notamment celle de Glitnir, Landsbanki et Kaupthing, dont le total d’endettement atteint 10x le PIB national. Il recapitalise les banques en faillite avant de vendre 2 d’entre elles à des institutions financières européennes. Pour les remplacer, il crée des banques de dépôts. Dans le même temps, il demande l’aide des pays nordiques… qui ne répondent pas favorablement. Le gouvernement islandais fait alors appel au FMI. Très vite, dès la fin du mois d’octobre 2008, un plan de “sauvetage” de €5 milliards est élaboré: il comporte une aide directe du FMI (€1,54 million) et des aides des pays scandinaves et de la Pologne.

Mais les malheurs islandais ne s’arrêtent pas là: les dépôts des clients de la banque en ligne Icesave, filiale de Landsbanki qui vient d’être nationalisée, sont gelés. Ce qui touche non seulement ses clients islandais mais surtout les quelque 320.000 clients anglais et néerlandais qu’elle avait réussi à attirer en leur promettant des taux intérêts élevés. Le gouvernement décide aussitôt d’indemniser les déposants islandais… mais pas les étrangers. Vive réaction du Royaume-Uni et des Pays-Bas, qui indemnisent immédiatement leurs citoyens en considérant que les €3,9 milliards en jeu constituent un prêt à l’Islande. Ils en exigent bien évidemment le remboursement. En novembre 2008, le gouvernement islandais est prêt à accepter cette demande, mais il n’en est pas de même de la population.

Van Tame

 

La leçon islandaise: la rue


JPEG - 35.6 koPendant que le gouvernement cherche des solutions “raisonnables”, la population s’agite: depuis le début de la crise, elle manifeste tous les week-ends. Dès les 1ers rassemblements, les manifestants ont exigé le départ du président de la banque centrale islandaise, David Oddson [2], départ qui est devenu effectif en février 2009. Ils ont ensuite manifesté contre l’ensemble des membres de la coalition gouvernementale (Parti de l’indépendance et sociaux démocrates). La colère populaire est telle que les manifestations deviennent violentes. Celle du mardi 20 janvier 2009 l’est particulièrement:

"Dans ce pays très respectueux de l’ordre, de mémoire d’Islandais, on n’a jamais protesté de façon musclée. (Sauf en 1949, lors des discussions sur l’entrée dans l’Otan). Mais mardi, les manifestants s’en sont pris pour la 1ère fois au bâtiment du Parlement. Des gardes du corps ont fait leur apparition. Du jamais vu dans la vie politique islandaise"[3].

"Je me suis toujours considéré comme pacifiste, mais cette fois j’enrage", gronde un manifestant, père de famille et nouveau chômeur;

"on nous fait vivre une humiliation nationale…. Il faut retrouver notre honneur, changer de gouvernement", dit une mère de famille.

pourquoi payer des taxes

Mais, effet de la crise, ou des manifestations de rue, les principaux responsables politiques du pays tombent malades: alors que la ministre des Affaires Étrangères et leader des sociaux-démocrates, Ingibjörg Solrun Gisladottir venait de faire savoir qu’elle était atteinte d’une tumeur au cerveau, le Premier ministre Geir Haarde annonce en janvier 2009 qu’il souffre d’une tumeur à l’œsophage… Il convient que des élections anticipées pourraient être organisées en mai. Les 2 formations au pouvoir sont en effet complètement discréditées. On estime que le gouvernement n’est plus soutenu que par 24% des Islandais.

"C’est peut-être la fin de la 1ère république d’Islande. Beaucoup appellent à une nouvelle constitution. Les Islandais se sont rarement autant passionnés pour la politique" [4].

En effet: réunions de citoyens, après le travail, se succèdent, création en ligne d’un “gouvernement d’urgence des femmes”, discussions sans fin dans les bains chauds où les Islandais ont l’habitude de se retrouver plusieurs fois/sem pour se détendre. Dans les cafés, les restaurants, tout le monde parle de la crise… Autre signe des temps: les 1ers personnages à avoir totalement disparu de la vie publique sont les banquiers, les stars de la finance, ceux qui ont mené le pays à la faillite. On les appelait les “nouveaux Vikings”. La classe politique au pouvoir les avait toujours laissé faire.

"C’est pour cela qu’il faut changer le système", disent les manifestants.[5] 

À la suite de la démission du Premier ministre, un gouvernement intérimaire est formé en février. Il est dirigé par la social-démocrate Mme Jóhanna Sigurdardótti.

Les élections législatives anticipées ont finalement lieu le 26 avril 2009. Comme il fallait s’y attendre, les Islandais ont confirmé leur désir de tourner la page. Le résultat des élections est une véritable gifle pour le conservateur-néo-libéral parti de l’indépendance, jugé responsable de la crise. Ces élections

"valident la nouvelle orientation à gauche de l’Islande, portée par l’équipe gouvernementale qui, avec 34 sièges, a obtenu désormais la majorité absolue au Parlement: 20 pour l’Alliance sociale-démocrate de la Premier Ministre sortante Mme Jóhanna Sigurdardóttir, et 14 pour ses partenaires de coalition du Mouvement Gauche-Vert"[6].

Tout en reconnaissant son échec le parti de l’indépendance promet un retour en force dans les prochains mois, avec son refus d’une adhésion de l’Islande à l’Union Européenne. C’est un problème qui divise le pays mais la nouvelle 1er ministre, Mme Sigurdardottir >, souhaite demander une adhésion immédiate à l’UE et adopter l’euro dans les 4ans à venir. (Faut le moral !!!). Quoi qu’il en soit, le 17 juillet 2009, l’Islande a déposé sa candidature à l’entrée dans l’Union Européenne. Mais, après accord des autorités européennes, cette adhésion sera soumise à un référendum dans le pays. (Les Islandais n’ont pas l’air de savoir que le référendum est une incongruité dans l’UE !) Finalement, le 12 sept 2013, le gouvernement de Gunnar Bragi Sveinsson, ministre des affaires étrangères, suite aux élection d'avril 2013, a suspendra les négociations d'adhésion de l'Islande* à l'UE pour toute la durée de la législature...

 *déjà membre de: l'espace Schengen, dumarché unique, de l'espace économique européen 

On se rappelle qu’en novembre 2008, le gouvernement islandais avait accepté le principe du remboursement de “l’avance” faite par le Royaume-Uni et les Pays-Bas, moyennant le paiement d’un intérêt de 5,5%. Mais, sans doute à cause des nombreuses manifestations qui secouaient le pays, l’accord était resté théorique. En juin 2009, le Parlement nouvellement élu le ratifie enfin, mais en lui apportant quelques modifications que les Britanniques et les Néerlandais refusent. Des négociations s’engagent et une nouvelle loi est votée fin 2009. Parallèlement, une  pétition appelant le gouvernement à ne pas ratifier l’accord circule dans le pays et recueille + de 50.000 signatures. Bien que la constitution ne lui confère que des pouvoirs limités, le Président de la République Olafur Ragnar Grimsson, réélu en août 2008 pour un 4ème mandat depuis sa 1ère élection en 1996, fait preuve d’autorité en refusant de promulguer, en janvier 2010, la loi réglant le “litige” Icesave avec le Royaume-Uni et les Pays-Bas. En mars, un référendum est organisé à ce sujet: 60% des électeurs votent et 93% d’entre eux rejettent les modalités de remboursement de “l’avance” Anglo-Néerlandaise. Ils disent clairement [7]:

nous ne voulons rien payer car il n’appartient pas à l’État, donc au contribuable islandais, de se porter caution sur une dette privée, contractée de surcroît hors du pays auprès d’épargnants qui auraient du être informés des risques qu’ils prenaient et les assumer;

• nous sommes prêts à honorer les engagements pris en octobre 2008 par le gouvernement de l’époque, mais pas aux conditions prévues dans l’accord, car elles ont pour effet d’entraver notre redressement économique;

• nous Islandais, "petit" peuple indépendant, refusons de subir la loi des Britanniques et des Hollandais.

Le Premier ministre, Mme Sigurdardottir est, on l’a vu, très europhile et souhaite que l’Islande rejoigne l’UE le + rapidement possible. Elle engage donc de nouvelles discussions avec le Royaume-Uni et les Pays-Bas avec lesquels il ne faut pas se fâcher pour avoir quelques chances d’adhérer à l’UE. Un nouvel arrangement est trouvé avec Londres et Amsterdam: “le prêt” sera remboursé à partir de 2016 avec un taux d’environ 3%. Cet accord doit cependant être avalisé par le Parlement islandais.

Mais le Président de la République refuse une nouvelle fois de ratifier l’accord voté par le Parlement et demande un nouveau référendum, qui a lieu le 9 avril 2011. Au grand dam du gouvernement de centre gauche (qui avait fait campagne pour le oui), des “élites” et des médias, le non l’emporte avec 60% des voix: pas question d’éponger les pertes d’une banque privée avec des fonds publics!

L’Islande attend maintenant le jugement de la Cour de justice de l’Association européenne de libre échange qu’ont saisie les Anglais et les Néerlandais!

Mais, fait nouveau, jamais convoquée depuis sa création en 1905, la Haute Cour de justice islandaise a auditionné l’ancien Premier ministre Geir Haarde pour juger de sa responsabilité dans la crise de 2008 qui a emporté le système financier de son pays [8].

Quoi qu’il en soit, la population d’un tout petit pays aura donné une belle leçon de résistance à la toute-puissance de la finance.

 Van Tame > 

 J.-P. MON, GR, mai 2012


[2]C’est lui qui, Premier ministre de 1991 à 2004, avait organisé la libéralisation tous azimuts du pays

[3]M-Joelle Gros, envoyée spéciale de Libération à Reykjavik, 24/01/2009

[4]Torfi Tulinius, professeur de littérature à l’université de Reykjavik

[5]L’évolution politique

[6]France diplomatie, ministère des affaires étrangères et européennes

[7];[8]La Tribune.fr , 07/03/2010 et Libération, 05/03/2012

pavot d'Islande

proposé par mamadomi

rééd° du 13 06 13

Partager cet article

commentaires

mamalilou 07/11/2013 01:41

-->> formidables oui
c'est bien pour cela qu'on les met ici en avant, des fois que ça nous donne des idées...
doux bisous

. 07/11/2013 01:41







marine D 05/11/2013 17:33

Je les trouve très courageux et formidables ces gens là !
Bisous Mam

dom 04/11/2013 19:57

un pays que je rêve de visiter pendant mes vacances ... bise mamalilou

mamalilou 07/11/2013 01:40



en choisissant bien la saison bien sûr... :o)


doux bisous



Phène 04/11/2013 18:22

Perso, ce sont les paysages et l'ambiance îlienne qui m'attirent. Tous mes amis en sont revenus ravis, donc :
Dès que le vent soufflera
J'y partira
Dès que les vents tourneront
Je m'en allerons... Bises, âmie, un sincère merci pour cet excellent article.

mamalilou 07/11/2013 01:38



ouaip, mais politiquement
parlant (comme ici) c'est un peu moins éthique, rhooo à un rien près, hein?


héhé


doux bisous en espérant que les vents tournent assez vite... 


bises âmies et délicieux automne à toi



Crépusculine 04/11/2013 13:53

Une population qui a réagi intelligemment, en effet un exemple à suivre, bisous mamalilou

mamalilou 07/11/2013 01:37



du nerf quoi, le discernement pas endormi encore par de longues années de pouvoir vérolé et de
mesquineries fomentées par les lobbies sur les élus successifs ... comme c'est assez nouveau de voir céder l'intérêt du peuple aux intérêts financiers, le peuple est outré et actif...


alors qu'ici nous sommes déjà désabusés...


doux bisous