Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

14 décembre 2010 2 14 /12 /décembre /2010 04:03

  http://blogsimages.skynet.be/images_v2/000/000/000/20091203/dyn001_original_550_120_gif__8c6aa39c8bdc5af43bd7a8ab47c6441f.gif

 

http://www.itusozluk.com/img.php/adcc28119330453e7bfd9b042dbb943511962/jean+baudrillardJean Baudrillard, c’était la curiosité même. Il ne ratait rien, pas un livre, pas un article, pas un geste, pas un paysage, une exposition, un film, une expression sur un visage, une posture, un habit, un foulard, un logo, une ombre, un écran de télévision, un bec de gaz, le macadam mouillé par la pluie, une pièce de théâtre (Camille Claudel, jouée par Charles Gonzales au Lucernaire lui donnera la plus grande émotion de sa vie), un conflit politique, une guerre. Il semblait errer, vagabonder d’un pas nonchalant, effleurer du regard toute chose, et toujours prêt à sourire de tout, bonhomme.

En réalité, il fixait les choses. Comme on fixe parfois ces images curieuses, de formes géométriques entremêlées, qui soudain lhttp://corentinews.files.wordpress.com/2009/03/freud_femme.jpg?w=257&h=300aissent voir autre chose ­ un monstre, deux corps enlacés, la barbe de Freud... ­ que ce qu’elles étaient censées donner à voir. Il pensait que la théorie "ne peut être que cela: un piège tendu dans l’espoir que la réalité sera assez naïve pour s’y laisser prendre". Aussi en plaçait-il partout, des "pièges". Mais, en attendant que la réalité vienne s’y faire capturer, et se traduise en "prises", en concepts, il se servait de ses yeux, de ses mains, de ses oreilles, pour tenter de prendre, voir ou entendre ce qui fuit sans cesse, éphémère et sidérant, ce qui est à peine audible, la cacophonie "de ce qui arrive" sans ordre ni plan, le brouhaha du monde. "Il faut fouiller le ciel", disait-il, comme pour capter cette lumière venue d’astres morts depuis longtemps, où ces "événements tellement lointains, métaphysiquement lointains" qui, "n’éveillant plus qu’une légère phosphorescence sur les écrans", doivent être agrandis comme une photographie pour être "vus", au risque, évidemment, d’acquérir une "réalité" qui n’est pas la leur.

http://www.boite-a-fete.com/image-files/hiver-boules-de-neige.gif

"Il faut faire de la théorie un crime parfait"

 

Jean Baudrillard aura été le sociologue des "événements étranges". Pour les capter, "il faut faire de la théorie elle-même une chose étrange. Il faut faire de la théorie un crime parfait, ou un attracteurhttp://trenelvalerie.wifeo.com/images/12-15-joyeux-noel.gif étrange". C’est ce que Baudrillard a fait, en usant de tous les styles et toutes les formes d’écriture, du paralogisme au paradoxe, de la parodie à l’aporie, de la provocation à l’ironie, et en devenant le penseur des missions impossibles ­ y compris en faisant s’autodétruire sa pensée dès qu’elle se systématisait, le vigile, parfois cynique, de la pensée vigilante, attentif à capturer "la dernière lueur qu’envoie la réalité avant de disparaître", ou, reconnaissait-il, le tenant d’une "analyse irréaliste des événements irréels".

Germaniste de formation, la sociologie de Jean Baudrillard ­ il riait, lorsqu’on évoquait "sa sociologie" ­ s’est donc caractérisée par une incroyable, et déroutante, inventivité, et la création de concepts qui, pourrait-on dire, courent après des faits sociaux devenus fluides, liquides, insaisissables, plus réels que réels dans leur irréalité, plus fictifs que fictifs dans leur réalité. C’est pourquoi on reconnaît tout de suite que l’on se trouve "chez Baudrillard": un monde peuplé de simulacres, de supraconducteurs, de stratégies fatales, de surfusions, de virus, de proliférations et de contagions, de "terminaux interactifs", et, justement, d’attracteurs étranges.

http://farm4.static.flickr.com/3293/3133528096_4c4b4e2664.jpg

Etudes sur la société de consommationhttp://ecx.images-amazon.com/images/I/418TT61WH7L.jpg

http://www.marxists.org/glossary/people/h/pics/heller-agnes.jpgSes premiers livres, auxquels il est resté fidèle en esprit, étaient à des années-lumière de tout cela: à la lumière du structuralisme et de la sémiologie, ils s’attachaient à réviser la théorie marxienne des besoins, comme le faisait en Hongrie Agnès Heller. Par lahttp://www.devoir-de-philosophie.com/images_dissertations/28718.jpg suite, toute sa production http://ecx.images-amazon.com/images/I/4133Z2YHZTL._SL500_AA300_.jpgfera date. Ses études de la société de consommation, des nouveaux mythes de la communication et du système des objets à l’ère de la domination de la haute technologie sont des "classiques":

le Système des objets (1968),

http://www.editions-galilee.fr/images/3/v_9782718602875.jpgla Société de consommation (1970),

Pour une critique de l’économie politique du signe (1972),http://www.larousse.fr/encyclopedie/data/images/1002812.jpg

le Miroir de la production (1973)... 

L’influence de Roland Barthes, de Henri Lefebvre,

de G.Debord est assez sensible à cette époque. Mais peu à peu Baudrillardhttp://www.decitre.fr/gi/76/9782070293476FS.gif devient Baudrillard, figure unique du paysage intellectuel, qui s’intéresse http://newhumanist.org.uk/images/Henri2.jpgessentiellement aux représentations, et, avec un de ses ouvrages majeurs, l’Echange symbolique et la mort (1976), montre le fonctionnement des systèmes d’échanges symboliques (ou de fin des échanges)http://mhpbooks.com/mobylives/wp-content/uploads/2009/03/guy_debord1.jpg dans les sociétés développées. Dès lors, tout, tous les phénomènes culturels, politiques, sociaux, esthétiques de la société moderne puis postmoderne, s’ouvriront à sa réflexion.

ab.gif

"L’objet n’est plus ce qu’il était"

 

Ce que Baudrillard entrevoit, avant tout le monde, c’est la "révision déchirante" que subissent et le principe de réalité et le principe de connaissance. "L’objet n’est plus ce qu’il était", voilà, sous une formule sibylline, ce dont il faut rendre compte, avec la conscience de ne pas pouvoir en rendre compte. L’objet se dérobe dans tous les domaines et "n’apparaît plus que sous forme de traces éphémères sur des écrans de virtualisation". Normalement, un "objet", tel que la pensée traditionnelle le pensait, est susceptible de poser devant lui un "sujet"; est capable de s’inventer un dispositif qui l’équilibre, de valeur et d’échange, de casualité et de finalité; est capable de jouer sur "des oppositions réglées: nadventcalgift9111012.gifcelles du bien et du mal, du vrai et du faux, du signe et de son référent". Or rien de tout cela ne correspond plus à "l’état de notre monde", qui n’est même plus en crise ­ laquelle suppose son lot de tensions et de contradictions faisant tout compte fait fonctionner le système­, mais est en proie à un "processus catastrophique" de dérèglement de toutes les règles.

De là vient que les phénomènes ­ le réel et le fictif, par ex­, au lieu de

s’exclure s’ils sont contradictoires,

de se compléter le cas échéant,

de s’adapter ou de se vérifier mutuellement,

bref de "s’échanger", selon les règles de la différence et du différentiel,

selon ce que l’un ou l’autre n’a pas,

finissent l’un et l’autre par devenir "paradoxaux".

Par entrer dans une phase de dérive exponentielle, et donc par se grever aléatoirement de "sens", de la même manière qu’un signe, n’ayant plus d’échanges avec la réalité qu’il signifie, enfle, s’hypertrophie, prolifère, dérange tous les ordres, se multiplie tout seul en métastases, jusqu’à tout signifier, ou rien. Tout alors est frappé par une sorte de "principe d’incertitude", la vérité, le travail, l’information, la http://idata.over-blog.com/3/04/81/38/cyber_noel.jpgrichesse sociale, le sexe, le langage, la mémoire, le récit historique, l’oeuvre d’art, l’Autre, la culture, la représentation, l’événement lui-même, entre tout et tout, on a essayé d’établir des équivalences artificielles, en n’arrivant, en fait, qu’à ajouter d’autres simulacres, des couches factices de sens, de l’hyper, du cyber, des prothèses...

Son désir de ne rien rater de la vie

Tout bouge et rien ne s’échange. L’imposture et l’illusion deviennent plus vraies, le réel disparaît sous l’hyperréalité... Les thèses paradoxales de Jean Baudrillard ­ y compris lorsqu’elles appelaient à Oublier Foucault ­ ont choqué, agacé, amusé, interloqué. Elles avaient une vertu cependant (si on ne veut pas parler des vertus de Baudrillard, sa dignité à sortir de la misère dans laquelle il était, à l’époque où il vivait dans une http://lecoindefranie.l.e.pic.centerblog.net/5rit5v3g.jpgtour du XIIIè arrondissement, sa gentillesse, sa disponibilité, sa curiosité, son désir de ne rien rater de la vie, et surtout pas les omelettes aux cèpes !), que nul n’a jamais niée: quel que soit le sujet abordé, Jean Baudrillard disait toujours quelque chose que personne n’avait jamais dit. Il était obsédé, il est vrai, par une question étrange: que faire quand les événements dépassent la vitesse du sens?

 

Robert Maggiori,

au sujet de Jean Baudrillard, au-delà du réel

http://www.ec49.org/ecole-staubin-lespontsdece/IMG/gif/noel.gif

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ambre 19/12/2010 10:05


l'urgence dont je parlais est celle qui se vit plutôt comme un handicap (vouloir toujours plus et ne pas appércier ce que l'on a :-(
Bon dimanche neigeux à toi tite Mam'


mamalilou 21/12/2010 20:07



oui
oui, ça me semblait évident, j'essayais juste de faire semblant de voir encore que ça pouvait être un challenge... plutôt... histoire de positiver...


mais faut "pas-s'y-fier" en un mot ou deux...d'ailleurs... je la vis souvent comme un handicap encore...


doux bisous et belle fin de semaine, aussi zen que possible, les pieds dans la neige pour sillonner la ville, qu'est-c'qu'on s'éclate!!!



mamalilou 18/12/2010 00:13


-->> quand on te parlera de décroissance, par ex... tu pourras le citer.. :o))
doux bisous et toute belle soirée à toi mon tit nécureuilbleu


écureuil bleu 16/12/2010 22:50


Beau portrait de cet homme que je ne connaissais pas. Bonne soirée à toi !


magsam 15/12/2010 23:52


Coucou je passe en coup de vent te faire un gros bisous et prendre de tes nouvelles je te souhaite une belle et douce nuit


mamalilou 17/12/2010 23:52



belle et douce nuit à toi aussi magsam


bisous forts, prends soin de toi



CARDAMOME 15/12/2010 08:04


bon un peu hard popur moi ce matin après une nuit de veille....tu m'excuses...je passe un peu rapidement; sympa quand même le bonhomme!


mamalilou 17/12/2010 23:52



oui, normal, faut que tu te ménages aussi...


doux bisous à toi Béa