Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 13:07

  http://www.zen-occidental.net/photos/chat-velo2.jpg

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/divers/divers029.gifDe l’abolition du Travail... à comment devenir collectivement autonome !

  http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/divers/divers029.gif

 

A l’heure où le capitalisme impose aux salariés (qui n’est pas aujourd’hui le salarié de quelqu’un?) le travail à n’importe quelles conditions (passage du salariat au "précariat"), comment faire émerger les retrouvailles du mouvement ouvrier avec la critique du Travail?http://www.wmaker.net/Guy_Queytan/photo/art/default/1511216-2014232.jpg?v=1289447869

Le contrat 1ère embauche (CPE) a été l’occasion d’une prise de conscience lors du mouvement social de février-mars 2006, de l’ampleur et de la gravité de la question de la précarité. Plusieurs voix se sont également élevées afin que le refus du CPE ne devienne pas l’acceptation du CDD. Le "précariat" (une précarité permanente, forme contractuelle du travail à l’heure du libre-échange) n’est finalement que l’aboutissement même de la logique du salariat dont le critère juridique est la subordination [1]. 

Dans les luttes sociales contre la précarisation des contrats de travail, on a eu souvent tendance à se la représenter comme une situation atypique, + ou - marginale par rapport au marché régulier du travail, et le + souvent provisoire.http://libertaire.pagesperso-orange.fr/img-cst/travail.gif En refusant (légitimement cela va s’en dire) le "précariat", on ne peut se contenter (en creux) de défendre en l’état le statut de l’emploi né du compromis social qui s’était constitué sous le capitalisme industriel.

Finalement c'est comme si le salariat classique (et les acquis sociaux qui ont été gagnés au fil des luttes syndicales) était préférable à la précarité permanente. La défense des acquis sociaux liés à la forme du salariat classique (garanties du droit social et de la protection sociale) et les luttes contre le "précariat" qu’elle met en œuvre, présupposent trop souvent qu’il faudrait absolument travailler (et toujours plus; ou toujours moins, mais toujours dans les mêmes catégories de base) et surtout à n’importe quelles conditions.

La responsabilité, la servitude volontaire [2] et la sensibilité morale de celui qui décide de vendre sa force de travail sont toujours des questions qui brillent dans les discours syndicaux, par leur totale absence. La finalité de tous les cortèges carnavalesques des syndicats, n’est jamais d’exiger le "minimum de la vie" ...mais le fameux "minimum vital" qui n’est que l’idéologie développementiste des "niveaux de vie" en tant que "réduction de la vie à une question de calories"[3]. 

Quand quelques misérables "postes de travail" sont en jeu, l’esclavage de la servitude volontaire est toujours préféré à la liberté de la vie et à son autonomie. Le mot selon lequel il vaut mieux avoir "n’importe quel" travail plutôt que pas de travail du tout, est devenu la profession de foi exigée de tous dans la société travailliste.

Pour les objecteurs de croissance, la critique ne doit alors pas seulement porter sur une dérogation au droit du travail ou tout simplement sur son annulation, mais

sur la place même du travail dans notre société et dans nos vies,

y compris et surtout comme "valeur".

 

Pourquoi se tuer de travail

pour seulement vivre décemment?

Peut-on continuer comme cela

à perdre notre vie à la gagner?

Telle est l’aporie insondable de l’idéologie du Travail. Il ne s’agit donc pas ici de libérer le travail (toute la gauche social-libérale et néo-marxiste, y compris et surtout Attac, réclame que la création d’emplois cesse d’être entravée par les méchants spéculateurs), mais de se libérer du Travail. Et cela, sans s’appuyer sur aucune loi de l’histoire. Telle est bien le préalable à toute société de décroissance.

 

à suivre

Clément Homs


[1] Paul Ariès a beau écrire, "ne banalisons pas, par haine du travail aliéné, les jobs précaires. Il est certain cependant que tant que le travail reste aliéné; tant qu’il repose sur l’exploitation et la domination: le travail est à fuir!" dans Décroissance ou barbarie, Golias, 2005, p.105, il faut pourtant dire que toutes les propositions politiciennes que ce politologue propose sont profondément marquées par l’idole du Travail (revenu minimun garanti à se faire coloniser par l’économie; revenu d’existence économique, etc). M. Ariès ne conteste finalement qu’ l’idéologie productiviste du travail, pr mieux faire accepter le travail abstrait. Sans parler de l’écologiste traditionnel V. Cheynet pour qui "la société de décroissance pourrait bien être une société de travail", in La Décroissance, article "La décroissance pour l’emploi"... On comprend pourquoi les réalisateurs de Volem Rien foutre al pais, Pierre Carles et Stéphane Goxe tirent à boulet rouge sur la décroissance que présente leur jounal-supermarché, qui dans la bouche de certains n’est plus qu’une morale de l’économie voulant poster un flic-écologiste derrière chaque citoyen.

[2] cf. Miguel Abensour, "Du bon usage de l’hypothèse de la servitude volontaire?", in Réfractions, n°17, hiv 2006-prtps 2007

[3] Wolfgang Sachs et Gustavo Esteva, Des ruines du développement, écosociété, 1996, p. 27

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/divers/divers029.gifproposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lizagrèce 25/01/2013 17:47

Dans une société chacun est utile : autant le médecin que l'éboueur ...
Mais oui il y a tant à faire et aussi à refaire par les temps qui courent ...

mamalilou 25/01/2013 18:00



exactement, entre la longueur des études de l'un, la disponibilité et la pression
éthique et vitale,


et la fatigue répétitive de l'autre, avec développement de traumatismes physiques d'ailleurs, ...qui peut dire que les métiers ne se valent pas?


comment un cadre moyen qui travaille assis à des heures faciles, après des études courtes et avec peu de pression, peut-il être payé par ex deux fois plus qu'un ouvrier au marteau-piqueur? un
truc que je ne m'explique pas...


sans compter la maigre rétribution des assistantes maternelles et autres nourrices, qui pourtant ont à charge nos propres enfants, puisque c'est nous qui les rétribuons quand nous avons un
salaire qui nous éloigne d'eux... absurde! le système est absurde


de payer moins pour ce qui nous est plus précieux, et de gagner si peu pour tant d'externalités négatives sur la famille et les enfants... 


voilà pourquoi sur ce blog tant de réflexions posées dans ce sens autour de l'économie distributive, la bioéconomie et autres utopies à explorer, hors du champ "ultralibéral", de la
financiarisation, de la compétition


on parle toujours de compétitivité, mais sait-on seulement que l'évolution biologique se fait plus par la symbiose que par la compétition (et là j'envoie ça à tous ceux qui argument toujours du
modèle dit "naturel"!!)?!



mamalilou 25/01/2013 17:42

-->> c'est juste
en réalité nous ne devrions avoir qu'à louer une partie de notre temps résiduel contre rémunération, et pour les activités non morcelables ou faisant suite à de très longues études, procéder par
répartition
à savoir que le fait d'exercer un métier dit noble ou à la hauteur de nos compétences de base différentes par nature et non par mérite, ce fait là est déjà un privilège en soi, et il n'y a pas de
raison que celui ou celle qui sera affecté à l'entretien de vos murs ou à l'éducation de vos enfants tandis que vous soignez les siens, soit moins rétribué(e) que vous.
ah mais allez faire comprendre cela...
rétribuer à l'utilité sociétale, (à savoir qu'il y a des jobs moins faciles à exécuter, plus long à maîtriser, et indispensables à la survie de chacun par ex... et qu'on peut choisir par ailleurs
des emplois plus facile, moins indispensables et plus rapidement maîtrisés, nous mettant plus rapidement en situation d'être opérationnel... pourquoi les rétribuer davantage?)
nous marchons sur la tête à divers moints de vue... ya tant à revoir, n'est-ce pas?

lizagrèce 24/01/2013 16:06

Le travail peut être un épanouissement - si d'abord il s'agit d'exercer un métier que l'on a choisi - dans des conditions acceptables bien sûr ...
Mais on ne parle plus maintenant que d'emploi - ce qui sous entend être asservi sans conditions à n'importe quel travail pour subsister ...

mamalilou 25/01/2013 17:36







mamalilou 23/07/2011 03:25


-->> on se fait toujours tout un film à l'avance, mais tout le long de la carrière, on oublie souvent que rien n'est acquis, les lois tournent, les mesures changent, et on a pris l'habitude
de faire des deals où nous sommes seuls à nous engager... c'est immonde... la seule certitude c'est que chaque année on perd du potentiel d'activité... et que plus on y arrive tard, à la retraite,
plus ce potentiel nous fait défaut pour en profiter...
on est un peu obligés de s'amuser avant, hein... au cas où...
l'activité pas plus que le repos ne sont une fin en soi... ce qui compte c'est l'harmonie de tout cela dans nos vies...
gros gros bisous et belle fin de nuit à toi


CARDAMOME 20/07/2011 19:45


mon com est parti sous un coup de barre d'espacement...!!oui, je disais, maintenant je n'ai plus assez d'énergie; l'heure de la retraite approche mais je n'ai plus les reins assez solides alors
finalement, ...
bon gros bisous