Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 22:00

Précédemment

Creative Portrait Illustrations by Junica Hots

 

Yolande rêve d'une autre vie. Assise à son poste, elle s'imagine arpenter le parquet d'une salle de danse baignée de soleil, distribuant conseils et encouragements aux petits rats en exercice. Elle se voit professeur de danse entourée d'enfants en justaucorps et tutu. On ne peut pas dire que son travail de bureau soit pénible, pas assez probablement pour qu'elle le quitte. Mais elle ne l'aime pas vraiment. Elle rêve de ce qu'elle aurait aimé faire. Elle caresse l'idée d'un changement... Mais elle ne se renseigne pas, ne cherche pas à évaluer la faisabilité de son projet. Ce n'est d'ailleurs même pas un projet. Paralysée par ses craintes jusque dans ses pensées, elle n'ose pas y réfléchir sérieusement.

Nombre de gens, comme Yolande, rêvent toute une vie au métier dans lequel ils s'épanouiraient, sans bouger d'un bureau où ils s'ennuient ferme, quitte à déprimer, à prendre des antidépresseurs, des somnifères. "Ce n'est pas pour moi" ou "Je ne suis pas capable". Leurs croyances sont si fortes qu'ils n'envisagent pas de les remettre en cause.

Carlos Lerma

Décrit par Eric Berne, le père de l'Analyse Transactionnelle, le jeu de "jambe de bois" consiste à invoquer une incapacité pour dissimuler les véritables raisons de notre passivité. "Je ne peux pas aller danser, j'ai une jambe de bois." La personne justifie ainsi ses peurs. En réalité, si elle n'avait pas de jambe de bois, elle n'irait pas danser davantage. Elle a peur de danser, peur de la relation intime, de la proximité que la danse implique. Mais il n'est pas facile de reconnaître ses peurs. Le jeu de jambe de bois ôte à la personne toute responsabilité face à sa passivité: "Ce n'est pas que je ne veuille pas, je ne peux pas!"

Rapti Mortengel > 

Certains invoquent la génétique, ils seraient "nés comme ça". Il est si difficile de distinguer l'inné de l'acquis que la question ne sera jamais tranchée. Et est-ce utile finalement de la trancher tant les généticiens insistent sur l'importance de l'environnement pour expliquer l'émergence de tel ou tel trait génétiquement programmé. Ce qui est dans le programme n'est pas forcément actualisé. En d'autres termes, si la génétique nous prédispose, elle n'impose pas. Nous avons tendance à justifier notre manque d'aisance par une étiquette "je n'ai pas confiance en moi", comme si c'était un trait inévitable de notre personnalité. "Si j'ai du mal à m'affirmer, c'est à cause de mon histoire", nous invoquons les traumatismes de notre enfance. Comme si le présent, les conditions extérieures, l'environnement ne revêtaient pas aussi leur importance... Les causes de la perte de confiance sont multiples et complexes.

Avouons-le, "je n'ai pas confiance en moi" est une jambe de bois bien commode. Derrière cet argument massue, nous cachons nos peurs, nos frustrations et parfois nos colères.

Emma Mount

Quand j'aurai confiance en moi...

 

Que de changements n'opérerons-nous pas quand... nous n'aurons plus cette jambe de bois! Osons regarder la vérité:

Sanji Halimic v

"Je n'ai pas assez confiance en moi pour quitter mon mari"

veut en fait dire:

"J'ai peur toute seule",

"Je n'ai pas envie de renoncer au confort matériel dont je bénéficie tant que je vis avec lui"

ou encore:

"Je ne veux pas donner raison à mes parents qui m'avaient prédit que ce n'était pas un homme pour moi."

Mais c'est moins honorable. Il est beaucoup + confortable, même si cela donne une piètre image de nous, de laisser penser que c'est le simple manque de confiance en nous qui nous maintient dans cette situation. Nous posons sur notre tête une auréole de victime. Les autres nous prennent alors en pitié et ne nous jugent pas. Seulement voilà, à force de nous raconter des histoires, nous y croyons nous-mêmes! Invoquée en guise de justification, pour s'excuser aux yeux d'autrui de se pas agir, le manque de confiance en soi peut devenir un refuge. On s'abrite derrière pour fuir.

Emma Mount

Oui mais...

 

Voici un autre jeu de victime décrit par Eric Berne.

- Pourquoi est-ce que tu ne... (nous proposons une solution)

- Oui, mais... (dénigrement de la solution, qui est dite impossible, irréaliste, déjà tentée...)

- Pourquoi est-ce que tu ne...

- Oui mais...

Jusqu'à ce que la personne qui cherchait à aider s'exaspère:

"Oh reste comme tu es, j'en ai assez!"

La victime peut alors dire:

"Décidément, personne ne peut m'aider, mon problème est vraiment insoluble."

Murat Turan > 

Elle confirme ses croyances négatives sur elle-même et sur sa situation désespérée. A toutes les propositions de solution vous répondez "oui, mais..." ? Vous n'avez probablement pas encore décidé de faire face à la situation. Pour regagner de la confiance en vous, vous devez avoir fait le deuil de cette jambe de bois et de ses avantages incosncients... Le but de ce jeu destructeur? Confirmer nos croyances négatives sur nous-mêmes, sur les autres et sur le monde.

Iya Chen

Mon manque de confiance,

j'y tiens!

 

Pas faux! Nous étayons notre manque de confiance sur un certain nombre d'idées telles que: "je suis nulle", "je suis moche", "je ne suis pas intéressant", "je ne suis pas capable, personne ne peut m'aimer". Nous y croyons dur comme fer. Et d'ailleurs, le + souvent, nous avons des preuves! Nous voyons nos croyances confirmées jour après jour, sans nous rendre compte de notre complicité inconsciente... Moi, complice? Mais non, je ne le fais pas exprès, j'en souffre! Et pourtant... Vos croyances sont à la base de comportements qui ne sont pas sans effet sur autrui. Fidèle à vos croyances, vous vous comportez de manière à les voir se confirmer.

 < Jie He

Persuadé d'être nul, vous trouvez inutile de lever la main quand le patron présente une mission complexe. Et s'il vous la propose tout de même, vous déclinez l'invite, convaincu de son désir de vous humilier. Si malgré tout vous vous engagez à réaliser la mission, persuadé de votre nullité, vous l'accomplirez avec désinvolture: à quoi cela sert-il de faire attention puisque de toute façon ce sera nul, ou chargé de tant d'angoisse et de tensions que vous risquez de multiplier les erreurs? Vous ne serez donc pas félicité pour ce travail, ce qui vous confirmera dans votre incompétence. Et si vous réussissez malgré tout la mission, vous aurez tendance à la dévaloriser:

"ce n'était pas si difficile que cela, n'importe qui aurait pu le  faire",

"c'était un travail de subalterne" ou "j'ai été très aidé"

pour être certain de ne pas vous attribuer un mérite qui irait a contrario de vos croyances.

Convaincu de ne pouvoir être aimé, vous n'allez pas vers les autres, encore moins s'ils sont de l'autre sexe. Vous attendez que les autres viennent à votre rencontre. Si quelqu'un s'approche... Panique! Il va se rendre compte combien vous êtes vide et peu digne d'intérêt... Oui, c'est stupéfiant et quelque peu paradoxal. Nous crevons d'espoir que quelqu'un enfin s'intéresse à nous, et nous restaure dans notre sentiment de confiance. Et quand c'est enfin le cas, c'est la fuite éperdue! Comme si nous faisions tout pour conserver notre manque de confiance.

Stop! Regardons les choses en face. Notre entourage ne réagit pas tant à notre personne qu'à nos comportements et attitudes. Modifions-les, leurs réactions seront en conséquences. C'est le retrait que nous manifestons qui écarte les autres, pas notre manque d'intérêt.

"C'est toujours pareil, je fais confiance, j'y crois et puis je suis trahie. Je me retrouve souvent rejetée."

Geneviève souffre. Observons-la pour comprendre ce qui se passe: tellement désireuse de se faire accepter, elle prend souvent la parole, mais il est difficile de l'écouter! On lui pose une question, elle répond longuement et à côté de la plaque. En fait, craignant de ne pas être comprise, elle commence par expliquer le contexte, les tenants et aboutissants. L'interlocuteur est envahi d'informations dont il ne sait que faire. Comme elle ne le regarde pas dans les yeux, elle ne voit pas qu'il fronce les sourcils, mainfestant ainsi son incompréhension. Mettez-vous à la place de l'interlocuteur. Non seulement il n'a pas de réponse directe à sa question, mais il a déclenché une logorrhée qu'il ne sait pas arrêter, dans laquelle il n'a pas d'espace Et Geneviève ne le regarde pas: il ne se sent pas exister dans la relation! Bien sûr il ne va pas prendre le risque de poser une autre question, il prend ses distances.

Par nos comportements, nous sommes responsables de notre réalité. Mais il n'est pas toujours simple de modifier ses comportements, de remettre en cause ses croyances et de reprendre confiance en soi. Nous butons sur notre passé, ou parfois sur les circonstances et notre entourage présent.

Pour mieux nous libérer, regardons quelles blessures sont tapies derrière notre manque d'assurance.

à suivre...

I. Filliozat

Creative Portrait Illustrations by Junica Hots

proposé par mamadomi

rééd° du 01 11 13

Partager cet article

commentaires

mamalilou 23/08/2014 06:24

-->> c'est sûr, il faut encore être patient pour bousculer l'ordre établi... des vieilles structures qui garantissent une paix de voisinage... et reportent la guerre loin du "centre du
monde"...
je penserai à toi lundi particulièrement!!
doux bisous et plein de vibes

dj35 dju770 19/08/2014 20:12

Moi j'ai essayé de changer de vie..... J'ai passé un diplôme, j'ai quitté mon bureau, j'ai déménagé.....Mais j'ai pas encore réussi ! J'attends l'affectation d'un terrain agricole ! (lundi
peut-être !). Bises

cri 19/08/2014 10:13

Que la vie serait belle si tout le monde pouvait vraiment faire ce qu'il aime ....:-)
J'espère que tu vas bien et que ton été se passe bien :-)
un tout gros bisou et à bientôt Mamadomi :-)

mamalilou 24/08/2014 23:50



un été un peu en vrac, mais c'est normal, la famille commence à se disperser... de remaniements en changements d'avis et d'opportunités, avec 3jeunes adultes et deux enfants, pas de quoi
s'ennuyer!!


merci à toi cri, doux bisous et à tout bientôt



Fethi 19/08/2014 08:49

Une nouvelle vie ou une vie de rien.....dans un monde plein d'artifices!
Bonne journée

mamalilou 24/08/2014 23:48



ça ne manque pas d'artifices, il est vrai...


doux bisous à toi



mamalilou 06/11/2013 05:25

-->> transcender le karma en découvrant notre Soi
oui la désintégration de la chair de nos proches ou l'excorporation vécue, les EMI (NDE si tu veux), sont des déclencheurs de l'ouverture de conscience, ... qu'on se sente un survivant, aux autres,
ou à sa propre vie...
et si nous allons vers l'autre, c'est aussi pour enfin aller vers soi... autrement...
merci à toi pour ce partage nourrissant d'expérience de vie, un partage précieux
doux bisous et très belle mi-semaine d'automne déjà sombre
que ces bisous nous réchauffent