Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 08:12

Carlos Pradal

Entre le conscient

et l'inconscient

Précédemment


Une autre particularité différenciant l'animus de l'anima, toujours vue comme une femme unique (voir précédemment), est sa tendance à se manifester sous la forme d'un groupe d'hommes. Pour citer Jung:

"L'animus est quelque chose comme une assemblée de pères ou d'autres porteurs de l'autorité,qui tiennent des conciliabules et qui émettent ex cathedra des jugements "raisonnables" inattaquables. Mais à y regarder de + près, ces jugements prétentieux sont pour l'essentiel un amoncellement de mots et d'opinions qui se sont accumulés dans l'esprit de la petite fille, puis de l'adolescente depuis l'enfance, et qui, recueillis, choisis et collectionnés peut-être inconsciemment, finissent par former un canon, une espèce de code de vérités banales, de raisons et de choses "comme il faut". Cette codification du raisonnable correspond donc à une réserve de préjugés; et dès qu'un jugement conscient, compétent et valable manque (ce qui, dans les complications de la vie, est souvent le cas), il y est fait appel comme à un arsenal inépuisable d'opinions disparates où l'on trouvera celle qui semblera convenir à la situation donnée. Ces opinions apparaîtront, tantôt sous forme de ce qu'il est convenu d'appeler le bon sens, tantôt sous forme de principes, emblèmes de l'éducation reçue.

Et la femme dira par ex:

"C'est ainsi que cela s'est fait depuis toujours",

ou encore:

"Mais tout le monde dit que...""

Carlos Pradal

Ce jugement critique se retourne parfois contre la femme comme une conscience suractivée, lui donnant des sentiments d'infériorité et étouffant son initiative. [ça marche aussi quand c'est un homme qui tient ces raisonnements!] D'autres fois, il vise les gens qui l'entourent d'une façon tout à fait destructrice et aveugle. Elle critique alors ses voisins, met en pièces sans la moindre raison valable des personnes qu'elle ne connaît pas, ou fait sur sa famille ou sur les gens avec lesquels elle travaille des remarques désobligeantes prétextant que

"c'est pour leur bien".

"Il faut appeler un chat un chat", ou

"Je ne veux pas dire du mal d'eux"

sont des assertions typiques de l'animus. Une femme intelligente et cultivée est tout autant victime du pouvoir de l'animus que sa soeur [ou son mari/frère/père ou fils...] moins instruite. Pour soutenir ses convictions, cette dernière [il] citera son quotidien, ou quelque vague entité,

"ils" - "Ils disent cela" ou "Je l'ai lu dans le journal" -

tandis que la 1ère s'appuyera sur quelque autorité reconnue, l'Université, l'Eglise, l'Etat, ou peut-être quelque livre ou document historique. Dans les 2 cas, si l'on met en doute l'opinion émise [à différencier des constats, faits, connaissances], elles deviendront ergoteuses et dogmatiques. Cet aspect de la femme brûle d'avoir le pouvoir et, si douce et si facile qu'elle soit dans la vie quotidienne, elle devient tyrannique, agressive, complètement aveugle à toute raison dès que son animus est stimulé. Cette action de l'animus rend très difficile, pour une femme, de penser d'une façon impartiale. [ce conditionnement s'étant aujourd'hui aux hommes qui subissent eux aussi le poids de ce type de conditionnements, une "égalité" dont on se serait passé] Elle doit constamment prendre garde à la voie intérieure qui ne cesse de lui dire

 ^ Toni Carmine Salerno

"Ce devrait être ainsi" ou "ils doivent faire cela",

et qui l'empêche d'avoir une vue juste des choses.

[notons que, pour les hommes cette expression de l'animus, aussi handicapante à la même échelle, ne pose pas ce paradoxe fragilité/agressivité, et est englobé dans un comportement normatif déterminé comme "viril" en passe aujourd'hui d'être légitimé parce que différencié]

Carlos Pradal

Cependant, l'animus a une fonction positive; il donne à la femme le courage et l'agressivité dont elle a parfois besoin [notamment en réponse à une domination masculine, et pas seulement en milieu professionnel], et il est utile s'il n'échappe pas à son contrôle. Les opinions qu'il suscite sont trop générales et donc inapplicables à une situation particulière, mais si la femme tente vraiment de les comprendre [les opinions] d'une manière critique, elle peut en tirer beaucoup. En réalité, l'animus peut l'inciter à chercher le savoir et la vérité, et la mener vers une activité volontaire, mais il lui faut apprendre à le connaître et à le maintenir à sa place.

L'animus et l'anima sont des médiateurs entre le conscient et l'inconscient; quand ils sont personnifiés dans les fantasmes, les rêves ou les visions, ils représentent l'occasion de comprendre un peu de ce qui jusque-là demeurait inconscient. Jung, accordait beaucoup d'importance aux rêves. Ils sont "la voix de la nature", et + que cela car, par surcroît, ils nous influencent. On peut comprendre le rêve le + curieux et, selon les apparences, le moins sensé, en lui accordant l'attention et le style de réflexion appropriés, et d'autres présentent une image si claire qu'il n'est pas difficile, à condition d'y être préparé, de saisir un peu de leur sens. Si on étudie de près les figures des visions ou des rêves, si on note leur rapport avec les gens que nous connaissons ou avec les figures mythiques et poétiques, avec des personnages de livres ou de pièces de théâtre, on peut se faire une idée de la signification du rêve et pressentir son influence inconsciente.

C'est un formidable avantage, car la personnalité devient + libre et moins assujettie aux influences irrationnelles et invisibles. De +, les relations avec les autres deviennent + faciles; on peut les voir tels qu'ils sont et non plus comme des silhouettes habillées par notre imagination et dotées de traits acceptables et inadmissibles, càd sur lesquelles nous nous sommes projetés.

L'influence de l'anima et de l'animus est beaucoup + difficile à saisir que celle de la persona ou de l'ombre. La plupart des gens ont parmi leurs connaissances quelqu'un qui est à tel point "persona" qu'ils ne peuvent manquer d'en voir les effets, et l'ombre est suffisamment embarrassante pour qu'on la reconnaisse quand elle se manifeste. Cependant, l'anima et l'animus ne se laissent pas facilement saisir, et seul un certain nombre de personnes peut comprendre ce dont il s'agit.

Ils ne peuvent être complètement intégrés au conscient; ils conservent toujours une part du mystère du sombre royaume de l'inconscient collectif. Un homme, par ex, en acceptant et en apprenant à connaître son anima, peut devenir + réceptif, ou développer son intuition ou son sentiment, mais il ne peut s'approprier les qualités projetées sur la déesse ou sur la Vierge. Il peut les vivre sous forme de compassion, de bonté, de dévouement, de créativité, etc..., mais elles ne sont pas réellement soumises à sa volonté -elles oeuvrent même parfois malgré lui- et il ne peut y faire appel quand il le souhaite. C'est aussi vrai des femmes qui peuvent devenir entreprenantes ou développer leur pensée personnelle, mais ne peuvent posséder comme leur bien propre cet aspect de l'esprit masculin qui s'avère dépasser ce qui n'est que personnel et appartient à l'inconscient collectif.

 ^ Carlos Pradal

Néanmoins, celui qui a appris à distinguer quelque peu l'anima ou l'animus se connaît mieux lui-même et connaît mieux les forces qui agissent sur les autres; il a découvert un peu des profondeurs de l'inconscient collectif, tout en étant loin d'avoir épuisé ce grand océan qui est, autant que nous le sachions, illimité. Il n'est pas question de drainer l'inconscient ou de le vider de ses contenus. Les archétypes qui en émergent sont innombrables et, pour se familiariser avec eux, il faut s'efforcer de décrire ceux qui nous paraissent avoir la + grande signification et l'influence la + forte...

... à suivre...

 

Frieda Fordham 

proposé par mamadomi

 rééd° du 05 12 12

Partager cet article

Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article

commentaires

mamalilou 25/05/2014 01:57

-->> d'autant que les rendus partagés sur le net ne font pas toujours honneur aux originaux...

Gérard 21/05/2014 22:04

Tu as bien fait de mettre cette première peinture en avant

mamalilou 14/07/2013 01:28

-->> :)) merci à toi pour cette attention assidue
doux bisous et beau dimanche à toi

witney18 01/07/2013 10:20

c'est intéressant, je me suis dejà penchée sur la question...

bonne journée et bises

..........♥*¨*•.¸¸❤✿¸.¤*¨¨*¤.¸¸ 01/07/2013 08:23

Il faut appeler un chat un chat".....hello l'origine !!!
En effet, ce qu'on appelle aujourd'hui argotiquement une chatte, s'appelait autrefois un chat au XVIIIe siècle, en désignant d'abord la toison pubienne au XVIIe................................te
laisse deviner la suite

mamalilou 07/07/2013 23:35



hé oui!! j'adore aussi rappeler ces choses jadis si triviales et qui sont devenues si discrète à l'usage dans notre quotidien... que personne ne les soupçonne plus...


...comme quand on se demande si "ça va"... héhéhé... 


on devrait répondre "j'ai bien chié ce matin, c'était bien moulé, merci..." ptdr....