Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 14:42

http://www.ascemama.bab-art.fr/blog/public/senario/.Penitent_Mary_Magdalene_Hayez_m.jpg 

" Marie Madeleine pénitente" de Francesco Hayes (1791-1882)

L'évangile de Marie

commentaire

 précédemment


Après avoir écouté l'Enseigneur et reconnu en Lui l'interprète (l'herméneute), celui qui imagine et donne du sens aux éléments et aux événements du monde, Pierre va l'interroger sur

ce qu'à l'époque on appelle "le péché du monde".

Cette expression n'est pas des + claires pour tous et certains supposent que le fait même d'exister est un péché. La matière, le monde, le corps sont intrinsèquement mauvais: il faut s'en délivrer.

Certains voient le mal, le péché partout, cela peut même avoir des conséquences graves, si le mal, le péché c'est "l'autre":

il faut le détruire, le tuer; ceux qui commettent de tels crimes au nom du Bien ne seront pas considérés comme des assassins, mais comme des "sauveurs", ceux qui extorquent le mal et le péché du monde pour le rendre pur de nouveau.

Les anathèmes, les exclusions, les mises à l'index, les bûchers et les fours crématoires sont fondés sur une telle logique.

"Il faut enlever la pomme pourrie du panier des pommes saines, pour que tout le panier ne soit pas contaminé".

Il faut exécuter tous les hommes "pourris" qui hantent les pouvoirs et les couloirs du "Prince de ce monde", si on ne veut pas que toute la société soit contaminée; il faut également exerminer le + vite possible les races ou les peuples qui, pour nous, incarnent le mal, ou le péché, sinon, ce sont eux qui vont nous détruire. Ces arguments dans leur banalité sont toujours d'actualité:

"Rien de nouveau sous le soleil."

Les mécanismes de la répétition semblent toujours l'emporter; notre présent n'est que la somme de notre passé, l'Enseignement nouveau n'a pas été entendu: la parole de l'Enseigneur semble pourtant claire, nette, tranchante même:

 

"Il n'y a pas de péché.

C'est vous qui faites exister le péché"

 

Cette parole bien sûr peut être interprétée à différents niveaux. Notons d'abord l'interprétation la + traditionnelle:

"Il n'y a pas de péché, il n'y a que des pécheurs."

Le corps, le monde, la matière ne sont pas le péché; une utilisation néfaste peut en être possible et à ce propos nous sommes tous ± pécheurs dans la mesure où nous ne savons pas nous "ajuster" ou nous "harmoniser" au Réel et où, au lieu d'en tirer de la paix, nous en tirons non seulement des "fausses notes", mais des disharmonies et des guerres.

Ceci néanmoins doit être sûr: la matière n'est pas mauvaise, ni rien de ce qui existe dans le monde; le corps, la sexualité ne sont pas mauvais ni "péchés":


"Tout est pur pour celui qui est pur,

C'est vous qui faites exister le péché..."

   

Le péché alors n'est ni dans les choses ni dans un élément du composé humain ou du composé cosmique, il est bien dans l'utilisation que nous faisons de ces différents composés. Il est une désorientation du désir, une façon de viser à côté, de manquer le but, et Yeshoua retrouve ici l'étymologie grecque du mot péché, hamartia:

"manquer la cible".

Par le mauvais usage de nos sens, de notre intelligence, de nos sentiments "désorientés", ayant perdu leur "Orient", càd leur orientation vers l'Être au coeur des éléments passagers et transitoires du monde, nous pouvons nous pervertir, pervertir la société et la bonne marche de l'univers lui-même.

"Le péché n'existe pas donc; c'est nous qui le créons avec notre imagination malade". C'est cette imagination qu'il faut gurérir ou plutôt notre "manque d'imagination". Nous sommes responsables du monde dans lequel nous vivons puisque c'est nous qui, d'une certaine manière, le créons, l'interprétons positivement ou négativement;

notre manque d'"imagination éclairée" l'enferme dans "l'Être pour la mort"

et nous enferme dans cette "perception arrêtée" du monde,

notre maladie étant de prendre pour Réel absolu

la perception toute relative que nous avons de ce Réel.

Nous prenons nos interprétations ou nos lectures du Réel pour ce Réel: là est l'illusion, "là est le péché", ajoutera l'Enseigneur:


"C'est vous qui faites exister le péché

lorsque vous agissez conformément aux habitudes

de votre nature adultère;

là est le péché."

 

Qu'est-ce qu'"agir conformément aux habitudes d'une nature adultère"? Il s'agit d'abord d'agir conformément à des habitudes, à des modes de pensée qui, selon l'expression populaire, sont devenues comme notre "seconde nature", une nature qui s'est superposée à notre nature véritable, "innocente", un revêtement de projections, d'a priori, de jugements ± hérités de notre entourage et que nous utilisons sans le moindre souci d'analyse ou de vérification pour savoir

si ce prisme à travers lequel nous décryptons le réel

nous renseigne bien sur le Réel ou au contraire nous le cache.


"Tu vois la paille qui est dans l'oeil de ton voisin,

tu ne vois pas la poutre qui est dans le tien"

 

Le mot adultère n'a ici évidemment aucune connotation sexuelle. L'adultère dans la Bible, c'est l'idolâtrie.

Prendre pour le Réel ce qui ne l'est pas.

Comme le disait Kierkegaard, faire du relatif un absolu,

faire de l'Absolu un relatif...

"Le drame du monde contemporain ou le drame du "péché", c'est d'absolutiser le relatif et de relativiser l'"Absolu", on n'a rien dit mieux sur la nature de l'adultère.

Il s'agit d'une maladie de l'intelligence et du coeur qui "épouse" ses perceptions comme étant la Vérité et qui ainsi trompe la Vérité (l'adéquation d'une intelligence éclairée aux différents plans du Réel), et se trompe soi-même. Une des conséquences douloureuses de cette trop courte ou mauvaise visée de l'intelligence, de cette désorientation du désir va être de se prendre pour ce qu'on n'est pas, s'identifier ainsi à une fausse idée ou à une fausse image de soi-même (généralement la représentation que nos parents ou que notre entourage peuvent avoir de nous): pathologies mieux connues aujourd'hui sous le nom d'"inflation", de "mégalomanie", ou pire, de "délires maniaco-dépressifs".

On pourra  noter au passage les ressemblances de ces logia de l'Evangile de Marie avec le chapitre 7 de l'Epître de Paul aux Romains. Partie où la parole de l'Enseigneur est de demander de ne pas créer ni d'inventer de "lois", car, en effet,

"s'il n'y a pas de loi, il n'y a pas de péché".

Comme chez Paul,

"lorsqu'il n'y a pas de loi, le péché est mort et il n'y a plus d'adultère".

A l'opposé, celui qui "fait" la loi, fait exister le péché; sans doute la loi a-t-elle un rôle pédagogique et, dans un premier temps, il serait dangereux de ne pas s'y conformer. Un nourrisson qui se gaverait de "nourritures trop solides" deviendrait vite malade, pour reprendre la métaphore chère à Paul. Mais pour un audlte, c'est différent. L'Evangile de Marie s'adresse à des adultes qui ont "intégré" la loi et qui n'en font plus un obstacle ou une entrave au mouvement même de la Vie et aux inspirations de l'Esprit, qui, comme le vent, gonflent les voiles de leurs + purs désirs et les appellent aux libertés du "large" (en hébreu, être sauvé, c'est "respirer au large").

Rappelons quelques parallèles entre l'Epître aux Romains et l'Evangile de Marie,  utiles pour confirmer le commentaire de cette page 7, 11-19:


Rm7

Ev Mr

Union adultère:

sous la domination de la Loi

 

 

(appartenance au Ressuscité)

Ex. de la femme qui ne peut plus être qualifiée d'adultère lorsqu'elle est affranchie de la Loi: "mais si le mari meurt, elle est affranchie de la Loi, de sorte qu'elle n'est pas adultère en appartenant à un autre homme; De même, mes frères, vous aussi vous avez été mis à mort à l'égard de la Loi... pour appartenir à un autre, à celui qui a été relevé d'entre les morts"

(7, 3-4)

"vous agissez en conformité avec la nature de l'adultère"

(7, 14-16)

 

 

Les disciples doivent suivre le Fils de l'Homme sans imposer de Loi.

Libération à l'égard de la Loi qui domine

"Mais maintenant nous avons été dégagés de la Loi, étant morts à ce qui nous dominait"

(7,6)

"ne donnez pas de Loi à la manière du Législateur afin que jamais vous ne soyez dominés par elle"

(9, 2-4)

Non-existence du péché

"car sans la Loi le péché est mort"

(7,8)

"Il n'y pas de péché, mais c'est vous qui faites exister le péché"

(7,13-14)

Enchaînement:  

Loi, péché, mort

"mais une fois le commandement venu, le péché a pris vie, et moi, je suis mort"

(7, 9-10)

"Voilà pourquoi vous êtes affai[blis] et vous mourez"

(7,21,22)

Deux Lois opposées

"Car je prends plaisir à la Loi de Dieu selon l'homme intérieur; mais je perçois dans mes membres une autre Loi qui combat contre

 

la Loi de mon intelligence et me tient captif sous la Loi du péché"

(7,22-23)

Deux commandements: suivre le Fils de l'Homme à l'intérieur de soi.

 

 

S'opposer à la Loi du Législateur, qui entraîne la domination

(8,18-9,4)¹

 

De la même façon que Paul demande aux chrétiens de se libérer de la domination des lois (traditionnelles, conscientes et inconscientes) pour vivre dans le Souffle du Ressuscité, l'Evangile de Marie les invite à la même liberté dans leur adhésion à celui qui, à l'intérieur d'eux-mêmes, incarne le Bien et les conduit dans la proximité jaillissante de leur Origine incréée.

 

Evangile copte du IIè s. traduit/commenté par J.-Y. Leloup

 

¹ Anne Pasquier, bibliothèque copte de Nag-Hammadi, n°10, Québec, 1983.

...à suivre 

http://paris.rose-croix-d-or.org/images/b_9866_marie_madeleinelotusdif.jpg

  proposé par mamadomi 

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article

commentaires

KT 16/12/2011 13:55

je vois que "mes interprétations", comme tu prétends, te dérangent tjrs autant et que tu continue à te comporter comme professeur et multiplier les sophismes contre la personne. Et à défendre tel
un idéologue, bec et ongles, le texte proposé, au point de le croire "tien"....et de n'y accepter la moindre critique. Réaction prévisible.
Mais au moins mes interventions ont le mérite de t'obliger à écrire longuement et essayer maladroitement de construire un semblant d'argumentation....C'est déjà ça.

mamalilou 16/12/2011 15:30



bonjour,


pardon d'avoir mis tant de temps à te répondre la dernière fois... ce n'était pas très poli, mais bon tu sais ce que c'est la blogosphère, on ne peut pas toujours assurer un service régulier...
je me suis rattrapée sur la longueur au moins...


...toujours "en forme" à ce que je vois... c'est toujours ça de positif...


mais où est KT dans tout ça...?


tu ne m'auras pas fait mentir...


 


alors... nous revoilà plongés par ce propos dans les interprétations et l'absence nombrilique de recul sur soi.


et j'étaie ici mon assertion, sur la base de tes seules formulations:


 


◘ "tu continues à te comporter"... qui bien sûr ne te concerne pas, tu n'inities aucun comportement récurrent qui ne trouve sa sanction pour transgression des usages de communication
saine


donc, "je continue à te répondre" aurait été approprié,


l'emploi de "se comporter" relève d'un jugement personnel et moral, toi qui comptes t'en défendre c'est ballot. Note que personnellement, je n'y vois aucun souci, mais je relève la différence
entre ce que tu fais et ce que tu demandes de faire et qui est cause et conséquence de l'arrogance de ta communication


et ne pas lire 'de toute ta personne', parce que ce serait une lecture interprétée, il est écrit 'de ta communication'


 


◘" sophismes contre la personne" ... sans te fatiguer à dire où quoi comment... une assertion non étayée qui relève de la diffamation (puisque ça suppose un acte "contre", les mots étant
choisis dans le registre de la persécution), le tout en ping pong, puisque justement je te fais avec une récurrence patiente procès de ta vulgarisation du sophisme...


sophismes qui par leur récurrence constituent l'arrogance et la manipulation dans la communication et peuvent même s'étendre jusqu'à la persécution...


 


◘"déranger" est une aspiration ou un fantasme? nous ne saurons, mais comme pour tout le reste ça ne relève d'aucun constat ni d'aucune analyse justifiable...


 


◘"prétendre"... tu prétends que je prétends, or, de toute évidence, j'étaie, et pas qu'un peu.


la longueur de ma réponse patiente et circonstanciée invalide l'usage de ce vocable présomptueux et qui pose un déni de réalité.


 


◘ "comme un professeur"... si tel est le cas, ça te pose un problème? si oui, pourquoi...


 


◘ "contre ta personne"... je te remercie d'exprimer clairement ce sentiment... mais au juste, qu'est-ce qui vient étayer ce sentiment de persécution? tu peux répondre à cela pour
toi-même bien sûr... parce que c'est à toi que ça servira


 


◘ "défendre tel un idéologue"... ça c'est un leitmotiv. le tien.


très intéressant, nous y voyons deux choses:


- "défendre"...oui, défendre une idée, défendre ses convictions si besoin était, défendre sa liberté, défendre un principe, càd argumenter pour alimenter la compréhension de ce qu'on
oppose ou contredis, ... nulle réalité d'une faute commise, y voir un manquement relèverait d'un désordre type délire de persécution


- et "idéologue"... en quoi? encore une exagération, une crainte, un sophisme dans cet excès... qui se rapporte au tabou posé dans le mot "défendre"...


ici si je voulais je pourrais penser "KT défend le sophisme en idéologue"... sans pour autant poser que l'idéologue est une espèce d'individu diabolique...


la diabolisation relève du procédé sophiste.


 


◘ "défendre bec et ongles le texte proposé"... pas particulièrement, qu'est ce qui te fait dire cela? d'abord 'défendre bec et ongles' peut se révéler approprié, en as-tu conscience?


ensuite le texte est une interprétation de celui qui a traduit, il le dit et c'est écrit "traduit et commenté". Si tu veux t'opposer aux termes de l'interprétation que pour ma part je valide, en
effet, il se trouve que tu n'as pas le traducteur/interprète en face pour argumenter quelque opposition possible à ton interprétation à toi, qui n'aura ni lu, ni tenté de comprendre, ni traduit
le texte qui sert cette interprétation proposée en lecture ici... le seul avatar qui prenne la peine de porter un intérêt à ton propos et d'y répondre c'est mamalilou.


constat non sophiste:


mamalilou ne défend pas bec et ongles le texte proposé, mamalilou "déboute quelques unes de tes interprétations et oppositions à l'interprétation du texte traduit par JY Leloup"


 


◘ "au point de le croire tien"... ma foi, une proposition intéressante..., pourquoi pas, faire sienne une pensée formulée par un tiers, après tout... tant qu'on reste capable de citer
ses sources et de rendre à son auteur ses honneurs à bien dire ce qui est bien pensé... y verrais-tu un crime diabolique encore une fois si tel était le cas...


ce texte n'est pas mien, mais j'y adhère copieusement


je sais par le fil de nos échanges dans le temps, 'qu'adhérer aux propos d'un tiers' te semble plus suspect que


de prétendre penser tout seul et dire mieux que quiconque, sans jamais admettre le moins du monde aucune influence,... le tout en prétendant paradoxalement être très cultivé (pourquoi ne pas
accepter cet état de fait et reconnaître les influences qui fondent l'intelligence de tes propos) et en citant à qui mieux mieux un peu tout le monde y compris à contresens...


posture, si je peux me permettre de te le dire de la même façon,


posture ambivalente que tu défends bec et ongles sur ton blog dès qu'une réserve est émise sur une tournure de phrase,


1 parce que tu es fier tu moindre mot posé par toi et ne reconnais aucune inspiration attribuable à un tiers dans ton parcours d'apprentissage, préférant faire tienne toute idée, sans souci de
respect de propos notoires ayant précédé les tiens, et donc sans humilité aucune


2 et surtout parce que tu tombes dans le piège de t'identifier à ton propos. Si bien que s'opposer à ton phrasé c'est s'opposer à ta personne. Je ne reviendrai pas sur le déroulé argumentaire qui
a déjà été posé en amont de cette assertion sur ton mode de fonctionnement relationnel. Du reste ce n'est que ma perception, si argumentée ait-elle été.


 


◘ "ne pas accepter la moindre critique"... si tel était le cas, crois-tu que je publierais tes propos?


je te rappelle que supprimer une critique, c'est ton choix de blogging, pas le mien.


c'est intéressant, cette formulation relève du délire de toute puissance infantile, tu édictes une loi, kt critique, décide combien et comment et il faut se taire quand kt a parlé.


mais, accepter la critique ne suppose pas de se taire et de ne pas la contredire,...ni de se défendre du caractère indu ou injustifié de la critique! c'est ton délire ça, tu fantasmes totalement,
sur ce point. Je note en outre le caractère éhontément infondé de l'emploi du mot "moindre".


j'accepte que tu te confondes en assertions sans fondement, mais me réserve le droit de m'y opposer le cas échéant et d'argumenter cette opposition.


que tu te le tiennes pour dit!


tu avances des tas d'assertions qui sont des contrevérités évidentes, mais à quoi bon KT?


ce faisant, as-tu conscience que tu te poses en trépignant, en capricieux, en dénégateur?


est-ce absolument ce que tu veux donner de toi?


c'est un choix de posture dont je ne saisis pas l'intérêt que tu peux en retirer, vraiment.


à moins, et là je suppute, que tu ne te réjouisses de trouver enfin quelqu'un pour oser te contredire et le faire avec assurance, suivi, force et détermination, ma crédibilité qualitative
d'opposant redorant ton blason...


comment ça mon assertion est un pic présomptueux?! ...mmm pas faux...mais ce choix de tournure a un sens... t'interpeler


 


◘ "réaction prévisible". laquelle?


réagir n'est pas un tabou, c'est même un des fondamentaux de l'adaptation et donc de la survie.


être réactif peut être une qualité ou un défaut selon le contexte et la fréquence de l'usage qu'on en fait.


ici, je suis prévisible, cohérente et calme dans mes réponses, on appelle ça de la constance.


dans le même contexte de blogging, tu es prévisible, incohérent, dénégateur et déploies force effets de manche sophistes pour convaincre et confondre plutôt qu'expliquer honnêtement et permettre
de comprendre ou simplement être vrai, on appelle ça de la manipulation. Ton intention n'est manifestement (consciemment ou non) pas de te faire comprendre, ni même de comprendre l'autre, mais
d'imposer ta façon de penser y compris sur ce que d'autres auront proposé, et ce, sans autoriser de droit de réponse.


or, j'ai répondu à ton commentaire d'opposition formulé avec une arrogance assez nette


et ma réponse a été étayée par des arguments précis et généreux.


tu ne reviens ici sur aucun de ses arguments, tu viens juste livrer ton "sentiment" réactif à l'outrecuidance dont relève pour toi cet argumentaire.


 


◘ "mes interventions ont le mérite de t'obliger à écrire longuement et essayer maladroitement de construire un semblant d'argumentation....C'est déjà ça."


tu livres ici tout le pathétique de ta démarche. ton "mérite" opposé à ma "maladresse" "mon semblant d'argumentation"


une belle inversion puérile...


en premier lieu parce que pour le commun des mortels c'est l'argumentaire détaillé et construit, la générosité patiente du propos qui ont du poids face à un "semblant de commentaire brouillonné"
tel que le tien...


mais surtout, excuse-moi de te remettre la réalité en place, j'argumente correctement et tu ne sais ici que poser des sophismes


le paradoxe c'est que je t'ai si souvent lu réclamer des "démonstrations"... dont pourtant tu fais bien peu usage...


tu voudras bien noter, comme tout lecteur de notre échange, que je n'ai pas validé l'essentiel de ton comm et que cette réponse que tu me fais n'y change rien.


 


certes ta réponse est bien mal construite et fort loin tant du sujet que du contre argumentaire,


mais "elle a un mérite", c'est de confirmer clairement ce que j'ai avancé. Si on peut appeler cela un mérite donc. Je ne te cacherai pas que j'aurais préféré avoir tort.



mamalilou 13/12/2011 03:34

-->> elle te freine d'autant moins si elle ne t'intéresse pas, j'ai envie de dire...^_^
ça fait un carcan de moins...
un tri de moins à faire...
d'autant qu'il y a d'autres façons d'accéder à tout ce qui construit la spiritualité, et pas seulement culturellement...
doux mardi à toi

Lmvie 12/12/2011 14:42

La religion ne me freine pas, mais ne m'intéresse absolument pas.
Belle journée à toi

mamalilou 12/12/2011 03:15

-->> merci Andrée, oui, vivre au mieux dans ces questionnements, apprivoiser le questionnement comme une source de paix et non de tracas... relever le défi et le privilège de la
responsabilité et du discernement à établir l'harmonie...
un jeu divin :)
doux bisous à toi Andrée

andrée :0071: 03/12/2011 20:17

un deuxième article difficile aussi ... Pourquoi l'harmonie est elle passagère et partielle ? Pourquoi ne savons nous pas éloigner la peur et la défiance ? Pourquoi je ne sais pas .. mais un blog
comme le tien est fait pour tisser les liens et vivre au mieux. Bises