Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 19:33

  barre

Regarder passer les nuages un jour de ciel changeant

Se réveiller tôt pour voir le soleil se lever

Eteindre en soi une tristesse une inquiétude ou une colère

qui n'aurait servi à rien

Regarder ce que l'on ne regarde jamais:

les insectes sous une pierre,

le spectacle de la rue en s'asseyant sur un banc public.http://a21.idata.over-blog.com/1/23/03/63/AMITIEE/fairies/5mavzyef.gif

S'arrêter de "faire" et simplement,

se sentir exister,

s'apercevoir qu'on est vivant.

Marcher, rien que marcher.

En forêt, ou en montagne.

Se réjouir de son corps.

Sentir que l'on fait partie du monde.

Se souvenir des belles choses de notre vie.

Repenser à tous ceux qui nous ont aidé,

ou aimé, ou les deux.

Se réjouir de les avoir rencontrés.

Avoir pour eux une pensée de gratitude.

S'enivrer de l'odeur de l'herbe coupée, ou mouillée par la pluie,

du chant des oiseaux.

Se sentir guérir après une mauvaise grippe,

sourire après un chagrin: plaisir de revivre...

Prendre conscience des chances que l'on oublie

car elles sont là tous les jours: démocratie, douche chaude,

et tout le reste...

Se souvenir que l'on a un corps: respirer, s'étirer, se relaxer.

S'allonger dehors, la nuit, en été, et regarder les étoiles...

Sauter un repas, et attendre d'avoir faim.

Savourer alors chaque bouchée, lentement.

Se réchauffer après avoir marché dans le froid.

Feu de bois, tasse de thé brûlant...

Préparer un repas avec des amis, dans la cuisine:

parler, rire, goûter...

Marcher au milieu des feuilles mortes, en sachant

que tout reverdira...

Donner l'aumône à tous les pauvres et quêteurs pendant un mois,

puis comparer le budget investi et le plaisir obtenu...

Lire un auteur qui nous rend plus humain, plus lucide.

Poser le livre, relire les passages que l'on aime.

http://ocean2rimes.bloxode.com/images/129503843682.jpegSourire quand on est triste, quand on s'est trompé,

quand on est inquiet, quand on est incompris,

comme on sourirait à quelqu'un qui a des soucis,

qu'on aime bien et que l'on veut rassurer...

Se nourrir des beautés léguées du passé:

oeuvres d'art, monuments..

Plaisir de rendre hommage à celles et ceux

qui ont fait la beauté du monde.

S'offrir une séance de massage,

un rare long bain: soupirer, sourire

et s'abandonner complètement.

Donner du plaisir aux autres: sourire, parole

ou geste tendre...

http://4b.img.v4.skyrock.net/4bd/wav/pics/2357205441_2.jpgAller sous la pluie, bien protégé.

Odeurs et lumières différentes.

Et éprouver le plaisir du retour,

au sec, au chaud, au repos.

Aller au cimetière, un jour de soleil.

Voir que c'est un lieu de paix. Regarder la mort en face

jusqu'à ce qu'il n'y ait plus ni peur ni douleur,

juste une curiosité tranquille. Vers où? Vers quoi?

...

Christophe André

barre

proposé par mamadomi

rééd° du 03 11 11

Partager cet article

commentaires

mamalilou 30/09/2013 04:45

-->> le "bout" manquant... lol

merci passeur...

"goûter la vie"... voilà pourquoi tant de saveurs... qui ne le "sont" que parce que la cette forme de la vie "est".

merci à toi pour cette bienveillance
tu transforme la matière tel un alchimiste

car tricoter c'est facile, c'est l'assemblage qui fait l'ouvrage...

namasté en ce jeu divin

vivadevata 22/09/2013 12:27

Le bout manquant...on manque de place parfois ici...sur la tartine

**La pauvreté est en soi une quête de richesse intérieure. Seul l’oubli dans l’esprit séparé ne le voit pas. La rétribution d’un acte ne comporte pas en soi un pécule qui te revient. Donner est
recevoir ce que l’autre toi-même faisant l’expérience de te permettre de donner devient complétude. Par cette nouvelle vision tu te donnes à toi-même dans le regard du mendiant. Regardez cela de
telle façon à capter cette réalité. Beaucoup de regard veulent donner, mais ils ont peur, du regard de l’autre, cet inconnu qu’ils ont oublié de connaître en le reconnaissant. J’en frissonne dans
cet amour. Donner sans retour est se retrouver, car rien n’est perdu en réalité. Lire la vie passe par ce que ton intérieur aimant, amant relié se fait connaître en aimant. Passager, saches et
reconnais qu’un passeur transporte toujours quelque chose, voir ce que tu portes. **

Sourire quand on est triste, quand on s'est trompé,
quand on est inquiet, quand on est incompris,
comme on sourirait à quelqu'un qui a des soucis,
qu'on aime bien et que l'on veut rassurer...

** Sourire à sa tristesse permet de savoir à nouveau que joie est là aussi. Faire en sorte que l’une donne la main à l’autre est un mariage qui resplendit par l’union disparaissant l’une dans
l’autre. A essayer… Idem pour les autres aspects. **

Se nourrir des beautés léguées du passé:
oeuvres d'art, monuments..
Plaisir de rendre hommage à celles et ceux
qui ont fait la beauté du monde.

** La beauté véritable n’a pas de passé, elle est toujours à l’œuvre, les monuments ne l’intéresse pas, elle resplendit comme un astre dans la permanence, s’offrant à ton âme. Vois ce don de toute
beauté te transfigurer littéralement. Hum…inspiré…ceci appelle cela lorsque l’on tourne son esprit vers elle avec cette lueur de pur enfant. **

S'offrir une séance de massage,
un rare long bain : soupirer, sourire
et s'abandonner complètement.
Donner du plaisir aux autres: sourire, parole
ou geste tendre...

**Ha ! Tourbillons où entraînes-tu de tes volutes cette plume au ciel d’encres de toutes couleurs dans ce que la nuit porte au jour, sans aucun doute.
Une spirale nous entraîne habillée de tout ceci, élevant ce qui doit l’être et délaissant ce qui n’en veut point. Un autre n’existe plus, si tu vois que tout est relié. Il y a seulement ce que l’on
prend pour réel sachant son impermanence qui est trompeur. Alors détrompons-nous. **

Aller sous la pluie, bien protégé.
Odeurs et lumières différentes.
Et éprouver le plaisir du retour,
au sec, au chaud, au repos.
Aller au cimetière, un jour de soleil.
Voir que c'est un lieu de paix. Regarder la mort en face
jusqu'à ce qu'il n'y ait plus ni peur ni douleur,
juste une curiosité tranquille. Vers où? Vers quoi?
...
Christophe André

**Il n’y a peut-être rien à faire, mais être ce que la vie fait que nous sommes et entrer dedans naturellement et simplement pour l’apprécier en riant de ce que le jeu joue avec et en nous… Ce jeu
que nous jouerions trop sérieusement sort du jeu et te fais croire que tu es hors-jeu. Curieux. **
Namasté en bienveillance.
Merci pour ce brin d’amour tricoté à merveille.

witney18 21/09/2013 09:40

j'aime bien ce texte, merci et bonne journée

mamalilou 24/09/2013 07:19



toute belle journée à toi aussi, merci tout plein


gros bisous croustifondants!!! et délicieuse journée à toi



vivadevata 20/09/2013 00:00

Com. sur Goûter la vie, mes impressions.

Regarder passer les nuages un jour de ciel changeant

**Entrer dans l’espace du cœur, puis aimer la présence humide de l’eau dans le ciel, la magie de l’évaporation, son élévation puis sa descente de pluie qui désaltère la terre les plantes, les
animaux, les hommes et tous les êtres visibles et invisibles. Parler aux nuages en les remerciant de leurs bienfaits est bénédiction. Leurs tempêtes en seraient assurément adoucies et respectueuses
de ceux qui reconnaissent la vie en action à travers eux. Essayez pour voir. Surprise !**
Se réveiller tôt pour voir le soleil se lever

** Il n’y a pas de soleil, il y a la lumière, son regard dans ton regard, ce qui fait que l’on voit et que nous regardons ensemble, dans la communion des couleurs, la beauté révélée, qui reflète
seulement le témoin de ce qui lui a donné vie. Voyons alors cet astre habillé de lumière, celle qui nous rappelle qu’à l’intérieur de chacun, elle peut briller à nouveau, en s’inspirant de ce
spectacle. Ceci n’est pas un lever de soleil, mais une révélation sur soi et en soi. Une nouvelle naissance. **

Eteindre en soi une tristesse une inquiétude ou une colère
qui n'aurait servi à rien

** La tristesse et la colère ne voyage jamais seules. Elles ont pour compagne joie et tranquillité, leurs contre parties. Il y a seulement séparation de l’esprit qui veut goûter ces sensations
étranges et s’en apprivoiser les reliefs. Rien ne sert à rien. Ils y a comme des reflets qui nous attirent et qu’il nous faut reconnaitre comme des nuages qui passent, avec chacun des qualités
intrinsèques, que l’âme choisit de découvrir. L’intention est claire au début, puis troublante lorsque l’on se laisse envahir, leurs donnant corps et les prenant pour la réalité. Il n’y a que des
impressions, comme des aliments que l’on goûte, puis que l’on digère, avec toutes les impressions qu’elles laissent. **

Regarder ce que l'on ne regarde jamais:
les insectes sous une pierre,
le spectacle de la rue en s'asseyant sur un banc public.

**l’on peut regarder attentivement que si l’esprit est libre à cet instant, une sorte de communion avec ce qui est présent et l’apprécier pour ce qu’il est tout simplement. L’inter action de formes
de vie avec d’autres formes de vie. Regarder l’écorce de l’arbre, comme son vêtement, sa texture, ses couleurs, ses nuances, ses reliefs, son odeurs, son goût, sa taille, son équilibre, sa force
tranquille, sa simplicité-humilité, ses dons, ses liens qui le relie de la terre au ciel. Une main bienveillante posée sur lui, aimante et consciente qu’il est vivant et aimé. Il contient la beauté
pure. Je l’aime ainsi, comme alors il est libre de le vivre avec celui ou celle qui offre. **

S'arrêter de "faire" et simplement,
se sentir exister,
s'apercevoir qu'on est vivant.

**Entrer en soi est la plus grande porte que l’on puisse franchir afin de rencontrer la grandeur que la cause de l’existence a déposée en nous. La rencontre est jubilation. La source de la vie en
action. Avons-nous envie de cela ?
**

Marcher, rien que marcher.
En forêt, ou en montagne.
Se réjouir de son corps.
Sentir que l'on fait partie du monde.

**L’on ne marche pas. L’on parcourt ce monde à travers son corps, le corps du monde, toutes ses formes dans le courant de l’esprit incarné. En l’appréciant l’on réjouit son corps alors. L’on prend
conscience que ce corps qui nous porte, peut faire corps avec tout ce foisonnement de la vie projetée. On explore le créé à travers les sens corporels que l’esprit utilise pour sa propre expansion.
**

Se souvenir des belles choses de notre vie.
Repenser à tous ceux qui nous ont aidé,
ou aimé, ou les deux.

**Les belles choses de la vie passent aussi par la laideur, celle apparente, comme la beauté. L’état d’égalité implique un regard approfondi de sens, que tout est valable pour en faire connaissance
hors du jugement. La vigilance est utile dans la vision de l’équilibre. La beauté peut cacher la laideur et inversement. Ceci est une vraie beauté alors. Comparé sans juger est beauté, car ce qui
soutient ces choses est de même nature.
L’aide n’est pas laide quand elle n’attend rien en retour et aimer vraiment n’est pas choisir ce qui doit ou mériterait d’être aimé. Le saut est comparable à se jeter dans un gouffre sans jamais en
trouver le fond. Personne ne meurt. Hé, hé…**

Se réjouir de les avoir rencontrés.
Avoir pour eux une pensée de gratitude.

**Se rencontrer réellement équivaut à se rencontrer à travers les autres. Je suis heureux alors, quelle que soit l’expérience que l’autre traverse, car elle est l’exacte vécu dont il ou elle a
besoin, que leur âme a choisie de vivre, quoique le moi puisse rejeter ou avoir oublié. Ceci demande quelques éclaircissements. La plupart des êtres humains oublie les projets de leur âme, captivés
qu’ils sont par les projections du monde extérieur qui les envahies et secondairement, ils doivent oublier ce qui est l’objectif à atteindre, car l’esprit doit choisir librement s’il veut vraiment
accomplir les expériences favorables à son accomplissement. Aussi pour des raisons de rejet qu’ils auraient pour certaines entités et situations dans lesquelles ils auraient spoliés ou qui leurs
auraient porté préjudice. Tout à son revers et l’âme passe par ces opposés, qui le sont seulement en apparence, puisqu’ils sont complémentaires pour l’intégration de la dualité. Se réjouir de ces
opportunités devient alors gratitude. Bien vue André sur le fond dans la forme. **

S'enivrer de l'odeur de l'herbe coupée, ou mouillée par la pluie,
du chant des oiseaux.
Se sentir guérir après une mauvaise grippe,
sourire après un chagrin: plaisir de revivre...
Prendre conscience des chances que l'on oublie
car elles sont là tous les jours: démocratie, douche chaude,
et tout le reste...

**Dans l’instant, ce qui court et passe est visible. En fait il n’y a qu’un seul instant, celui où l’on est conscient de la vie qui s’écoule en permanence, bien au-delà de ce qui est passager. Il y
a l’herbe de vie, la pluie de vie, les oiseaux de vie, la maladie et la guérison qui s’annulent (lol), la vision du sourire du chagrin, le cœur le voit, etc. La chance n’est pas une faveur, elle
résulte d’un état qui rejaillit du passé, comme ce que l’on a semé se moissonne. Ressentir cela est juste et ne cultive pas l’envie ou la jalousie, le regard est clair et éclairé de l’intérieur.
Les opportunités que la vie qui peut être considérée comme une intelligence en action par jeu divin créatif. Le rejet de ceci est considéré comme juste et injuste. A chacun de voir.
La démocratie n’est pas liberté, mais recherche de libertés autorisées, des droits et des devoirs que l’on s’autorise d’un commun accord ou pas. Le nombre de lois actuellement ne peut aller dans ce
sens. Ce qui lie ne peut te rendre libre. Interpellation… **

Se souvenir que l'on a un corps: respirer, s'étirer, se relaxer.

** Arrêtez de respirer pour voir, ne bougez plus pour voir, crisper vous pour voir. Alors respirer, s’étirer, se relaxer sont appréciés. Le jeu de l’un fait le jeu de l’autre, alors l’on vit que
c’était bon. **

S'allonger dehors, la nuit, en été, et regarder les étoiles...

** Une nuit d’été étoilée et sans nuages peut régaler plus que les sens. Voir sa nuit et reconnaître en soi la permanence de l’été, invite les étoiles dans le regard. C’est une invitation. **
Sauter un repas, et attendre d'avoir faim.
Savourer alors chaque bouchée, lentement.

**Il est un repas permanent, celui de la vie à savourer sans modération. Ce genre de truc que tu prépares longuement avec toutes sortes d’essences et dans lequel tu plonges pout t’inonder de
sensations. Hou là là…ça craint ou ça craint pas ?**

Se réchauffer après avoir marché dans le froid.
Feu de bois, tasse de thé brûlant...
Préparer un repas avec des amis, dans la cuisine:
parler, rire, goûter...
Marcher au milieu des feuilles mortes, en sachant
que tout reverdira...

**Je les aime bien ces feuilles mortes, qui se font don naturellement comme terreau pour les prochaines à venir. L’imprégnation de ces odeurs terreuses et d’humeurs humides et fortes sont les
promesses de ce qui vient. L’humanité se meurt ainsi à elle-même pour mieux revivre. Alors, quel sera le prochain printemps civilisateur des hommes-femmes où tout reverdira ? **
Donner l'aumône à tous les pauvres et quêteurs pendant un mois,
puis comparer le budget investi et le plaisir obtenu...
Lire un auteur qui nous rend plus humain, plus lucide.
Poser le livre, relire les passages que l'on aime.

**La pauvreté est en soi une quête de richesse intérieure. Seul l’oubli dans l’esprit séparé ne le voit pas. La rétribution d’un acte ne comporte pas en soi un pécule qui te revient. Donner est
recevoir ce que l’autre toi-même faisant l’expérience de te permettre de donner devient complétude. Par cette nouvelle vision tu te donnes à toi-même dans le regard du mendiant. Regardez cela de
telle façon à capter cette réalité. Beaucoup de regard veulent donner, mais ils ont peur, du regard de l’autre, cet inconnu qu’ils ont oublié de connaître en le reconnaissant. J’e

mamalilou 30/09/2013 04:38



interpellation, oui:


ce qui lie ne peut rendre libre!


parfaitement!


le veut-on?


la liberté n'est pas forcément un but en soi


c'est parce que nos électrons n'y sont pas libre que notre corps est liens de matière!


 


la démocratie garantit peu ou prou de la liberté à chacun, mais la liberté absolue ne garantit que la liberté


 


"la vie à savourer sans modération. Ce genre de truc que
tu prépares longuement avec toutes sortes d’essences et dans lequel tu plonges pout t’inonder de sensations." 


héhé... c'est du joli...


merci pour ce don, je me jette sur sa suite avec enthousiasme...



mamalilou 19/09/2013 19:08

toi seul peux le dire, si tu "es" épidermique... je ne peux juger que des commentaires...

et tu confirmes que

c'est bien ce que je dis, décoiffer pour décoiffer, surtout quand ça a l'air bien brossé...

les sujets hein,...

non parce que me brosser moi, si vous permettez, les amis, je me débrouillerai toute seule sur ce coup-là, et de préférence pas en public ...ptdr...


bisous, qui ont de bonnes raisons, eux, d'être épidermiques :o)

mamalilou 30/09/2013 04:04



suite


nan nan nan Gilles,  faut pas brosser dans le sens du poil, toi


pour t'excuser d'être épidermique!!


- d'abord parce que ce n'est pas un reproche mais un constat qui a pour simple utilité de discerner l'analyse d'éléments de vérité, des ressentis sur les choix de faits relatés et mis en
causalité... et c'est aussi le fait de l'amitié que de trier le bon grain de l'ivraie...


- ensuite parce que les "autres commentaires" n'ont pas à être comparés et pris pour norme ou justification de ce que toi tu choisis d'écrire, particulièrement si c'est épidermique


 


et si tu tiens absolument au mode normatif/comparatif, dis-toi que la consensualité n'exclut pas les marges sur l'incontounable "courbe de Gauss" de l'opinion et des ressentis...


c'est important surtout, de ce que je peux retenir des leçons de vie du quotidien, de ne pas trop lestement verser dans la dualité... on est rarement satisfait par ses propres catégorismes,
limitatifs et qui nous font bougonner plus que de raison...


mais si, je le sais bien, c'est un bon éxutoire que de les formuler ces catégorismes, ça suffit parfois à les étouffer dans l'oeuf!!! la verbalisation est souvent une étape de résolution des
conflits intérieurs...


doux bisous frais comme le vent du matin ... Gilles


merci à toi pour ces échanges  brutes de décoffrages, qui ne sont pas sans intérêts, loin s'en faut