Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 01:53

Il urge d’inventer la démocratie


europe, démocratie

 

Ni la montée, énorme, du nombre d’abstensions, ni celle des votes FN aux élections cantonales, ne doivent étonner. D’abord la “gauche de gouvernement” a profondément déçu, depuis 1984, quand elle s’est soumise aux impératifs du capitalisme. Car c’est elle qui a commencé les privatisations en série et les remises en question de progrès sociaux qu’on pouvait croire acquis. La déception a peut-être été encore + évidente quand elle a soutenu le projet de traité constitutionnel européen qui imposait une Europe bâtie sur la rivalité, cette “compétitivité du marché libre et non faussé”, contre la volonté des peuples, pourtant clairement exprimée par référendum. La droite ensuite a fait bien pire encore, et le comble semble atteint, avec Sarkozy aux commandes.

La majorité absolue des électeurs a donc choisi de s’abstenir. Mais, hélas, une proportion croissante des autres a cru faire un “vote-sanction”, oubliant, dans une totale inconscience, à quoi mènent le racisme, le sectarisme et la xénophobie qui constituent toujours le socle sur lequel est bâti le parti d’extrême-droite français.

Et ainsi, on n’aura pas entendu ce que propose une nouvelle gauche, qui se cherche, et que les médias ont d’autant + facilement réussi à occulter qu’elle n’a pas le culte de la “vedette” qui éblouit par de belles promesses.

Dans cet engrenage funeste, c’est la démocratie qui apparaît encore + gravement malade, alors même que la seule issue possible à la crise totale, financière, économique, sociale, écologique, c’est bien que les citoyens retrouvent le vrai pouvoir, celui de décider de leur sort.

Notre République a eu, jadis, une certaine avance en ce domaine… Avons-nous rétrogradé au point de bientôt devoir passer le flambeau à des peuples qu’on disait “en développement”, ou “moins avancés” ?

D’urgence, partout, c’est la démocratie qu’il faut sauver. La réflexion à ce sujet est fondamentale, et depuis longtemps, pour La GR, Guy Evrard y revient encore à propos du changement climatique.

Heureusement, nous ne sommes pas seuls, il semble que nombreux sont les groupes de réflexion et les associations qui l’ont compris, et qu’ainsi beaucoup de combats convergent.

Je m’en aperçois, par ex, par des livres que j’ai lus récemment et que j’aimerais recommander.

   


Publié par le mouvement Utopia et préfacé par Edwy Plenel, il y a d’abord eu Réinventer la politique avec Hannah Arendt, un petit livre mais un gros travail accompli par Thierry Ternisien d’Ouville, pour aider à découvrir l’œuvre formidable de H.Arendt, qui se posait déjà les problèmes essentiels que nous devrions aborder, tels que, par ex:

- Quelles forces sans contrôle ont déchaîné l’action de l’homme sur la nature?

- Savons-nous encore distinguer le public et le privé?

- Comment développer notre capacité à rénover le monde ou à le remettre en place?

- Existe-t-il encore aujourd’hui des risques de totalitarisme?

- se situent-ils?

L’un des ouvrages les + importants de Arendt, bien qu’ils le soient tous, étant peut-être The Human condition (= La condition de l’homme moderne), l’auteur s’y attache particulièrement, en insistant sur la distinction qu’elle fait entre les 3 activités humaines fondamentales que sont travail, œuvre et action. Et il conclut de son étude que ce qu’il faut surtout retenir de l’itinéraire de ce “penseur des temps sombres” c’est une triple exigence:

l’obsession de comprendre,

le lien indéflectible entre l’action et la pensée,

et le souci de penser par soi-même et en relation avec le monde.

  

On croit aujourd’hui que disposer comme bon nous semble de notre temps libre est naturel. C’est oublier d’abord qu’en 1850 le travail occupait 70% du temps de vie éveillée, qu’il n’en prenait déjà + que 18% en 1980 et qu’il a encore baissé depuis. C’est ensuite méconnaître tout ce qui a été fait pour que nous ne soyons pas libres, en fait, de l’utiliser à notre convenance. Il faut lire l’ouvrage collectif coordonné par Alain Corbin, L’avènement des loisirs (1850-1960) pour le découvrir [1]. Ce n’est pas sans arrière pensée que l’adage selon lequel l’oisiveté serait mère de tous les vices a été savamment exploité… Le pêcheur solitaire qui avait ses propres “trucs” pour appâter le goujon ne gênait personne, mais ne rapportait guère non plus. Alors que la pêche sportive, qui demande un tout autre équipement, est commercialement beaucoup + intéressante. Pour les auteurs, "au lendemain de la victoire des Alliés (1919) triomphe un loisir-marchandise perçu, avant tout, comme un temps disponible pour la consommation".

Ce combat pour la “libéralisation” du temps libre est rejoint et complété par celui de J-Louis Sagot-Duvauroux, qui, en 1995, publiait chez Desclée de Brouwer Pour la gratuité [2]. Rééditant cet essai pour le compléter, il l’introduit par cette citation d’un ancien ministre de la culture chiraquien, Renaud Donnedieu de Vabres: "J’ai en face de moi un ennemi redoutable, le rêve de la gratuité", qui en dit long sur l’horreur qu’est pour certains l’idée que la gratuité pourrait s’étendre! L’auteur s’attache à montrer quels enjeux de civilisation couvent sous la question de la gratuité qu’il présente comme une frontiére de l’empire marchand, et fait une analyse approfondie tant des fausses gratuités (les journaux dits gratuits par ex) que des gratuités socialement organisées (qui sont payées au prix du marché par les contribuables). Il dénonce avec d’excellents arguments aussi bien les méfaits de l’extension du financement local de l’enseignement que ceux de la part de + en + grande qu’accaparent les compagnies d’assurance, en particulier lorsqu’elles sont intéressées sur les compléments de frais de santé: le consommateur est incité à faire une “bonne affaire”, au prix de toute solidarité avec les + fragiles. Il faut lire sa condamnation du salariat et du “lavage de cerveau“ exercé sur le salarié pour obtenir de lui qu’il épouse l’intérêt de son employeur.

 

Autre réédition, dans la collection Les Increvables des éditions du Sextant, celle d’une conférence sur l’anarchie prononcée en 1894 [3], à Bruxelles, par l’un des + grands géographes français, Élisée Reclus, qui, pour défendre une société sans chef (ce qui est la définition de l’anarchie), posait à son auditoire cette question pleine d’humanité: "Qui de vous, dans son âme et conscience, se dira le supérieur de son voisin, et ne reconnaîtra pas en lui son frère et son égal?". Cette réédition est complétée par un cri du cœur, celui d’Isabelle Pivert, Et maintenant? qui rappelle que si, au cours du XXème s., nos sociétés ont progressé sur la voie de la liberté, de l’égalité et de l’entraide, qui sont à la base de la pensée anarchique, il n’en est, hélas, plus de même aujourd’hui. Ayant observé comment fonctionne la société capitaliste (elle a publié ses entretiens avec des décideurs et avec des licencieurs, et ils sont édifiants), elle constate qu’"en 2 décennies, …peu à peu, insidieusement, la peur remplaçant l’esprit de liberté, la soumission et la domination remplaçant l’idée d’égalité, le tous contre tous ou le chacun pour soi remplaçant la solidarité", toutes les règles du jeu ont changé… parce que nous l’avons accepté, parce que les dirigeants économiques et politiques ont failli à leurs responsabilités et sacrifient le bien commun à leurs ambitions personnelles:

"de nos jours, il faut se montrer cupide, égoïste et pervers

pour réussir".

 

Comment résister? Que faire pour “remettre le monde à sa place,” selon l’expression de Hannah Arendt? La réponse publiée par Les Désobéissants, J-P. Abelsohn et M. Sanders, se résume en 3 mots: Désobéir à l’argent. Dans leur tout petit livre, après avoir souligné l’arbitraire de la création monétaire et ses conséquences: "le mouvement hégémonique de la finance s’en prend désormais aux derniers bastions de la gratuité et du bien commun encore soustraits aux logiques du marché. L’argent… détermine jusqu’aux aspects les + privés de notre vie familiale ou affective", ils rappellent qu’à toutes les époques des communautés ont vécu sans se référer à l’argent, dont l’usage n’était pas nécessaire dans les villages, et qu’un très grand nombre d’expériences de monnaies alternatives ont eu pour objectif de résister à des pénuries de monnaie dues à des crises économiques. Évoquant la réussite du Familistère de Guise, conduite par J-B Godin, la création des coopératives par Robert Owen, le modèle du kibboutz, les communautés Emmaüs, de Longo Maï, de l’Arche, d’Auroville et les villages alternatifs qui fonctionnent en marge des Sommets mondiaux, ils montrent que ces expériences prouvent que le partage des richesses peut se substituer sans mal à l’échange monétaire. Ils aboutissent ainsi à "l’approche distributive" dont ils rappellent la naissance, et celle de La Grande Relève, dans les années 1930, et expliquent qu’il s’agit de remplacer l’échange marchand par la répartition démocratique des richesses produites, ceci à l’aide d’une monnaie qui n’a pas les défauts de l’argent parce qu’elle est anticapitaliste par construction: on ne peut pas l’accumuler. Leurs conclusions sont pour nous un encouragement:

"Le socialisme utopique et la pensée distributiste, les réflexions d’Ivan Illich et d’André Gorz ont largement inspiré les réflexions et les actions du mouvement autogestionnaire et, + récemment, l’économie solidaire et le courant de la décroissanceL’argent nous a volé la démocratie… on peut choisir de s’en indigner… ou passer à l’action"

 
M.-L. DUBOIN, avril 2011

[1] éd Flammarion, 2009

[2] éd . L’Éclat, 2006

[3] éd . du Sextant, 2011

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 26/09/2011 01:32


-->> héhé, oui "à sa manière", c'est bien pour cela qu'il faut des instances, des délégués du peuple à tous les niveaux d'exercice des décisions... parce que chacun a sa manière... et parfois
ça achoppe!!
merci à toi, vraiment, pour ta gentillesse et ta fidélité, ça me fait plaisir de te retrouver
très belle semaine à toi et à ta jolie famille


Simpldespry 21/09/2011 14:05


Je n'ai pas lu l'article, mais je suis entièrement d'accord avec le titre. En fait, pas de quoi se venter d’être démocratique avec les définitions multiples que nous choisissons de donner à la
démocratie.. au final tout le monde est démocratique "à sa manière"!
Un très grand bonjour à toi Mama... j'aimerai tant être aussi téméraire et dévoué que toi!


CARDAMOME 08/09/2011 14:19


me plait bien ce groupe pour la décroissance!
gros bisous


mamalilou 25/09/2011 17:50







Fathia Nasr 07/09/2011 22:40


La vie à deux, c'est bien meilleure, quand un couple se marie pour du bon et le pire et respectent ça jusqu'à leur dernier souffle, bonne soirée, bisous.


mamalilou 25/09/2011 17:50



il est important de rester avec son "miroir", son partenaire de vie, qui nous surveille, protège, soutient... et qu'on surveille, protège, soutient... ça fait ainsi de personnes en
interdépendance efficace et sereine, ...


enfin dans l'idéal... précieux idéal qui apporte la cohérence à la société, par la cohérence éducative, par l'exemplarité de la solidarité et de la synergie...


doux bisous et délicieuse soirée à toi



Douce vitta 07/09/2011 19:55


bonjour mon amie sa fait longtemps je reviens au galop car j'étais gravement malade la poésie est mon reméde pour éffacer mais plaie

bonne soirée bisesssssssssssssssssssssssssssssss


mamalilou 25/09/2011 17:48



je me disais aussi... je t'embrasse très très fort et t'envoie tout le meilleur, merci à toi de garder toujours le partage en ligne de conduite, mais aussi, comme tu dis, en remède... c'est ce
qui nous unit, et nous donne la force


gros bisous à toi et toute belle fin de dimanche