Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 14:30

http://pecheurdeetoiles.files.wordpress.com/2010/10/cropped-divers0851.jpg

Néolibéralisme après libéralisme:

Autant confier son âme au diable!

 

Le néolibéralisme vient déjà d’une des tendances les + extrémistes de l’héritage du libéralisme présentes au Colloque Lippmann (1938), alors que règne parmi les participants, qui craignent la disparition du libéralisme, une ambiance d’urgence, de peur, voire de panique. La peur étant toujours mauvaise conseillère, que pouvons-nous attendre d’un tel nouveau courant, né d’une doctrine déjà bien infréquentable et malade?

http://encerclement.info/top-try-fr.gif

Utopie contre délire

Je ne suis pas d’accord avec le terme d’utopie pour le qualifier: il ne s’agit pas d’une utopie, mais d’un délire. Pour moi l’utopiste (contrairement au délirant) ne perd pas le contact avec la réalité.

L’utopie peut être un rêve, un projet irréaliste,

une illusion, mais elle n’ignore pas le réel.

Le délire, lui, ne voit pas le réel, il le déforme, le façonne pour les besoins d’un psychisme malade.

L’utopie refuse la réalité telle qu’elle est,

le délire en a une perception erronée.

En quoi le libéralisme et davantage encore le néolibéralisme décrochent-ils complètement du réel?

- Être persuadé que, dans la réalité, l’harmonie des égoïsmes amène le + grand bien, c’est nier l’évidence, faire fi de l’histoire, des crises, du chômage, de la pauvreté.

- Dire que des millions de chômeurs sont un petit mal qui permet un grand bien, c’est être sourd et aveugle.

Dans le délire, l’esprit critique ne remplit plus ses fonctions, et nous voilà plongés dans une croyance immédiate, qui s’impose à la conscience et une foi quasi mystique dans ce Marché, considéré comme le Bien absolu, la solution magique et incontournable à tous nos maux. Et les néolibéraux, au colloque Lippmann en 1938, savent pourtant, aussi bien que nous, qu’après la crise de 29, amenée par ce merveilleux marché, c’est Hitler qui est venu au pouvoir (1933).


Quand le délire devient fureur

Le glissement entre libéralisme et néolibéralisme, c’est que ce délire ne peut plus se confondre avec la croyance en Dieu. Dieu n’est plus là. L’illusion naturaliste portant à croire que le marché est organisé de façon naturelle ne tient plus.

Mais le délire demeure:

le marché reste la seule chose importante à sauver. Autrefois Dieu était garant du bon fonctionnement de ce joyau qu’est le parfait engrenage du monde des échanges, mais que faire maintenant?

- Qu’à cela ne tienne, remplaçons Dieu!!

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQdl7YfN8WV_iKrdFZ6VokYONDK_Yl9rf7j0ZptILwSEG8xjkICa14mssIjFQ[dieu? vraiment?!]

- Prenons l’État en otage, en continuant d’occulter la réalité de la pauvreté, des injustices, sacrifions tout (et surtout les intérêts privés syndiqués tellement dangereux!) sur l’autel du marché et de la lubrification des rouages. Que de poésie, que d’humanisme! 

- Et le délire devient fureur. Il ne s’agit pas seulement d’adorer le marché dans les échanges financiers, mais il faut que son Esprit infiltre et mette désormais au pas tous les domaines de la société (l’hôpital, l’école).

C’est une des capacités du délire d’infiltrer, de proche en proche, toute le psychisme. On s’identifie de + en + à Dieu et, comme Lui, on va créer un homme à son image, un homme nouveau “adapté”, l’ancien n’étant pas compatible avec la division du travail et l’ordre du marché, il faut combler l’écart (eh oui! L’homme rechigne à vouloir toujours être efficace, performant… ).

Seulement voilà, à trop vouloir faire l’Ange, on fait la Bête, et à vouloir remplacer Dieu, on devient l’apprenti sorcier qui vend son âme au Diable. Nul étonnement que la notion de totalitarisme, englobant tout ce qui n’est pas libéralisme (fascisme, communisme, “l’axe du Mal”) et donc le Mal absolu, par opposition au Bien absolu, qu’on appellera démocratie, apparaisse dans ces années-là, alors que fleurissent ces délires. Les délires, en effet, tout autant que cette vision manichéenne du monde, appartiennent à la partie psychotique de notre psychisme, une partie liée à des périodes très précoces de l’enfance, celle où il n’existe encore que du noir et du blanc, comme nous disons en langage psychanalytique,http://voltaireathome.hautetfort.com/media/00/00/568826184.gif “la bonne et la mauvaise mère”, ”le bon et le mauvais objet”. Pour faire court, le petit enfant croit qu’il a 2 mères: celle qui le satisfait (lui donne à manger) et celle qui ne le satisfait pas (le fait attendre). Il lui faudra très longtemps pour comprendre que sa mère réelle est les 2: car pour qu’il s’humanise, il lui faut à la fois de bonnes choses, mais aussi quelques frustrations. Et tant qu’un homme ne sait pas que les humains peuvent aller du noir au blanc en passant par toutes les couleurs de gris, de jaune, de rouge et que ce sont toujours les mêmes humains, c’est preuve qu’il n’a pas grandi dans son humanité, qu’il est encore à l’âge du nourrisson. Ce qui ne l’empêche en rien d’être intelligent, voire très intelligent. Mais "Science sans conscience (que j’entendrai ici dans les 2 sens du terme), n’est que ruine de l’âme".

Une image de l’homme toujours très dévalorisée Le vieux “libéralisme de Papa”, si je puis dire, s’appuyait sur la Main Invisible et le Grand Horloger, à l’époque où l’on pensait que le rôle de l’homme était d’être un rouage dans le grand Ordre de l’Univers. Comment aurait-il pu prétendre à autre chose, cet homme qui ne savait rien de l’infinie sagesse divine et qui avait une si courte vue? Pour que la Grande Horloge marche bien, il fallait juste qu’il s’astreigne à faire toujours la mêmehttp://www9.georgetown.edu/faculty/spielmag/images/AncienRegime.gif chose, à la même place, en se gardant bien de bousculer quoi que ce soit. Sinon il risquait de tout mettre en péril. Est-ce là une image de l’homme bien valorisante? Face à un Dieu tout-puissant, l’homme était écrasé, dévalorisé, impuissant. Seuls quelques privilégiés (les rois, la noblesse) avaient le droit de refléter l’image divine et d’asservir les autres, qui n’avaient que le devoir de se taire et de porter le fardeau.

http://resize.over-blog.com/150x100-ct.png?~aHR0cDovL2ltZy5vdmVyLWJsb2cuY29tLzE1MHgxMDAtZmZmZmZmLzMvMzcvMTUvNDQvL3NvYm5hbWJ1bGUuZ2lmCependant, si l’apanage d’une bonne horloge est effectivement sa capacité de répéter le même mouvement indéfiniment, il n’en va pas de même lorsqu’il s’agit de réalité humaine: la répétition chez l’homme est signe de pathologie!

Sauf à être malade, nous ne sommes décidément pas des machines…

Mais comment des nourrissons pourraient-ils savoir ce qu’est un humain accompli? La grande famille des Libéraux veut maintenir à tout prix cette image de l’homme agrippé à la répétition:

- au départ, assigné à la même tâche, à la même place, dans le mécanisme de la Grande Horloge;

- ensuite, maintenu dans le même comportement, celui qui consiste à penser éternellement à son profit égoïste, à son petit gain, et permettre ainsi au Marché-Manège enchanté, qui remplace la Grande Horloge, de tourner harmonieusement, régulièrement, au profit des “Meilleurs“;

- jusqu’à ces dernières décennies enfin, où l’on veut assigner à l’homme le rôle de celui qui veut gagner toujours +, pour consommer +, amasser +, se remplir encore et toujours +, dans la + triste addiction…

http://3.bp.blogspot.com/_EdZ8ncSnOHY/TPIlKLdqhJI/AAAAAAAAAI0/WJHsY2G4B9o/s1600/neoliberalisme.jpg

Entre compulsion de répétition

et conduite addictive

L’homme a un destin passionnant, celui d’un homme gravement malade! Et l’image qui lui est renvoyée de lui-même est dégradante à souhait. Il est tiré vers le bas, continuellement, jamais reconnu pour ce qu’il est, à peine + enviable qu’un outil ou un mouton. Demandons-nous pourquoi nous acceptons d’avoir si peu de valeur, au point de nous abandonner en de si mauvaises mains et de confier notre destin à de dangereux délirants.

Souvenons-nous qu’on n’a pas besoin de Dieu pour inventer l’Enfer…

http://storage.canalblog.com/19/22/565303/41846599.jpgQuelques pistes

pour sortir de cette imprégnation

 

Parler, en revanche, d’un homme qui a des droits et des devoirs, qui a des capacités de solidarité, de justice, de révolte, de singularité, c’est avoir une bien + haute vision de lui et le reconnaître aussi pour ce qu’il est, pour ce dont il est porteur; c’est le reconnaître aussi pour un humain capable de désir, d’évolution, de création, qui peut sortir de la répétition la tête haute, qui peut surprendre, avoir du respect pour lui-même, donc pour les autres, aimer rencontrer l’autre, construire des choses avec lui, prendre avec lui son destin en main. Il faut lutter pour qu’on ne fasse pas le choix de l’humain le + mauvais, car c’est la base de tout.

L’homme a vocation à autre chose qu’à s’identifier à des machines 

Foule sentimentale
On a soif d’idéal
Attirée par les étoiles, les voiles
Que des choses pas commerciales!

Alain Souchon

ou des moutons.

Il doit pouvoir s’estimer.

C’est ce que nous apprend aussi la psychanalyse: ceux dont on dit, dans le langage courant, qu’ils ont un “ego surdimensionné” sont ceux-là même qui manquent le + d’estime de soi (narcissisme). Et ceux qui ont une estime de soi suffisamment bonne sont ceux qui auront le moins besoin de se faire valoir et d’imposer leur pouvoir.


http://morningbull.blog.tdg.ch/media/00/00/1022228755.gifC’est l’Homme qu’il faut défendre!

Défendre nos valeurs est essentiel dans ce combat pour une image valorisée de l’homme.  http://medias.lepost.fr/ill/2009/06/27/h-20-1597212-1246137731.jpgPlus important que de défendre un pouvoir d’achat, qui reste dans la même logique, il faut défendre l’Homme. À la condamnation condescendante des malheureux qui se font happer par cette folie ambiante, préférons en appeler à la fierté de l’homme, à sa dignité, à sa générosité. Ranimons cette belle tolérance, réduite aujourd’hui à l’état du World Trade Center, càd au degré zéro!

Nous avons juste besoin de redevenir des humains, dignes bénéficiaires de la Déclaration universelle des droits de l’homme, pour que l’air soit à nouveau respirable. Redevenir cet homme qui a des droits inhérents à sa personne, inaliénables et sacrés,http://3.bp.blogspot.com/_CUXlQXCDTJI/TL2lYfLGKNI/AAAAAAAABHU/pkAvmGLn7YQ/s1600/rich_poor_neoliberal.jpg

- incompatibles avec les systèmes et les régimes fondés sur la supériorité d’une caste, d’une croyance, ou d’un quelconque groupe social ou individu.

- Incompatibles tout autant avec l’idée que la construction d’une société meilleure justifie l’élimination ou l’oppression de ceux qui sont censés faire obstacle à cette édification.

  http://nanou69.n.a.pic.centerblog.net/mwrrvo56.gif

C. JUVENETON, GR, juin 2011

...vous pouvez aussi trouver une Justification ici 

http://pussycatdreams.p.u.pic.centerblog.net/osz6zzvv.jpg

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 13/12/2011 03:22

-->> merci à toi cecyle, dans ce soutien de motivation, dans cette conscience de ce que l'intérêt collectif passe par la confiance et la responsabilité individuelle
élire un leader ce n'est pas se trouver un père et un responsable ... que ce soit au niveau local ou national... sans cette soumission/démission confortable, nous n'en serions pas là
et puis il faudra encore rappeler souvent qu'être élu ce n'est pas "prendre le pouvoir" mais l'emprunter... on doit le rendre, et rendre des comptes de ce qu'on en aura fait...
ce n'est pas non plus un cadeau, c'est une mission... un CDD!
gros bisous et bon mardi à toi

cecyle 05/12/2011 12:22

Vraiment génial cet article m'dame, j'adhère totalement ou presque ;) j'ai toujours un esprit critique, mais ta vision rejoint la mienne!
De toute manière cela se vérifie sans difficultés, les puissants de ce monde ont une haute estime d'eux-même, alors que le petit peuple est en majorité dépressif avec un fort sentiment de ne pas
trouver sa place, un égo écrasé, sous peine de passer pour snob et prétentieux!
Perso, dans mon entourage, les gens les plus méritants sont les plus effacés, limite ils s'excusent de vivre (j'en faisais partie encore il y a peu...)
Quand le peuple, aura retrouvé une confiance en soi, une estime de soi, alors le monde se transformera...
Hop hop hop au boulot! ;)
Bisous m'dame, ce que tu fais c'est vraiment bien, n'arrête surtout pas!!!! :)

CARDAMOME 05/12/2011 10:57

trop bon le gamin qu'a emprunté le revolver du papa!
tu as une façon de dénicher ce genre de dessins!!!!!

je suppose que comme chez moi, tu as le temps gris...ici c'este encore très doux et je peux encore laisser la fenêtre ouverte!
gros bisous

mamalilou 12/12/2011 18:20



argh, elle est terrible celle-là....


gros bisous sous la grisaille... les volets valsent avec le vent...



vivadevata 04/12/2011 23:46

Allez chipotons, chipotons, voilà le plat suivant, bon moins chaud c'est sur, excuse les quelques fautes, ça va vite et je relis à peine, tout va vite tout va vite...comme je disais...
2ème tournée
En observant tout cela, l’on remarque que les hommes élisent ceux qui leurs ressemble, les responsabilités sont communes, reconnaissons-le. D’une démocratie pourtant prometteuse, suite à une
révolution bien sanglante, précédée de spoliations indécentes tenues par une minorité. Le schéma se répète, car au fond l’esprit d’avant a peu changé.
C. Juvenon confond l’idolâtrie païenne et l’identification au Divin qui, elle, n’est possible qu’au contact authentique du Divin émergent, déposé en chacun. Qui ira vraiment creuser au bon endroit,
si préoccupé du tapage du monde extérieur. Le jour baisse pour ce monde, attention aux éclairs.
Se prendre pour des dieux ne fait pas Dieu, dérapage, seul l’esprit de l’homme est responsable de ses gabegies. La majorité des gens se foutent bien du marché et d’ailleurs n’y comprennent pas
grand-chose. La manipulation est d’autant plus facile.
Les tendances répétitives de déliquescence sont visuellement répétitives, avec des nuances de plus en plus subtiles, des codes d’initiés, pour des délits d’initiés en effet.
Tout va finir par être reconnu comme maladie, car un malade n’est pas responsable, quand à se soigner ou vouloir guérir, c’est une toute autre histoire de pathologies.
La société est malade dit-on, mais qui constitue cette société ?
Un bord accuse l’autre et vice et versa. Gag !
Il y a beaucoup d’agitation et de stress chez Juvenon. Touchant, mais l’agitation ne fait pas le propos. Il n’y a pas d’idéal visible, mais il est sous-jacent à la maturité future de l’humanité. Et
l’on peut remarquer que tout s’accélère, comme l’ont déjà fait remarquer certains observateurs à propos de l’évolution de l’homme. En l’espace d’à peine deux siècles, des avancées phénoménales se
sont produites sur terre, dans tous les domaines des activités humaines. Que l’on juge ceci en bien ou en mal est une toute autre affaire, car les deux sont intimement mêlés. Ces faits ont des
conséquences pour ceux qui n’y ont pas participés ou en on suffit d’autres effets, souvent dramatiques.
Surtout en capacité de destruction, voyez comme des peuplades s’enfoncent dans des génocides morbides, avec de tels moyens développés de destructions et de menaces patentes sur les survivants. Bon
an, mal an, boum, sept milliards d’humain sur terre. Il se prépare quelque chose de grandiose au vu de toutes ces âmes qui s’amoncellent dans des corps. Ils y a tant d’opportunités de grandir et
vous êtes tous soutenus intensément par la lumière du Divin.
La nourriture et l’énergie sont les combats qui vont exploser. Peu de politique y résisteront, sans compter les changements climatiques qui s’amplifient, menaçant à termes la vie de millions de
personnes. Bon, pas de mouron, j’ai déjà longuement expliqué le rôle et la finalité de tout ceci, en long, en large en travers et avec suffisamment d’épaisseur pour s’y retrouver. La paix est sise
dans le cœur de l’homme, dans la douce présence immortelle déposée par le Divin, qu’on se le dise, que l’on se transmette ceci, comme cadeau de retrouvaille.
Quant aux droits des hommes condamnés à vivre dans la misère, elle n’est rien à côté de l’ignorance de ses origines véritables. Le traumatisme initial, qui est le père de l’homme ?
La réponse est encore déposée en nous, en héritage, faisons ce qu’il faut pour s’y rendre, tout a déjà été expliqué minutieusement.
Qui écoute ?
Qui se plaint ?
L’homme n’a que les droits qu’ils s’octroient, telle est sa liberté, les écrits ne font pas les comportements. La preuve en est quotidienne.
Ce qu’en dit la Présence :
CE QUI EST JUSTE
4.
Apprécier l’instant présent
Quoique tu puisses percevoir
Est l’attitude juste,
Même dans les pires moments
Ce qui s’accomplit
N’est que l’effet
D’actions s’enchaînant,
Causées par des faits
A l’antériorité non perçues,
Alors ta compassion
Pourra s’exercer.
Ce don que tu portes
Et que la séparation
Te montre comme faiblesse,
Mais qui est la force
Que Dieu a déposé
Afin de te recevoir
A nouveau en SOI.
5.
Ce qui est juste
Ne peut venir en toi,
Que de quelque chose
Qui n’est pas altéré.

Namasté

Comme tu pourras le constater
Ceci n'est pas le chant
D'un simple coucou.
Je vais de ce pas
Me reposer dans mon nid
En honorant le Divin.
Bienveillance à tous,
Y en a extrêmement besoin
Surtout en ce moment,
Prenons soins des autres
Nous-même, des lumières
Arrivent dans la nuit
Scrute bien l'obscurité.
A+

mamalilou 16/12/2011 01:39



 


 je
scrute toujours, et n'en loupe pas une miette, pas un photon...:)


merci à toi, qui prend soin de moi ici, ma ptite lumière:)


doux repos dans ton nid (pssst le coucou n'a pas de nid, il pond dans celui des autres!!)


Namasté et lumineuse fin de année à toi, cette mesure de temps céleste...fêté à date arbitraire... mais collectivement, ce qui fait tout son "charme" :o)



vivadevata 04/12/2011 20:09

Com. : Confier son âme au diable. 4-12-2011
Pour une fois je vais me coltiner du léger avec ma pelle et ma pioche. Descendons dans la mine, tu sais, au pied de la colline, près du ruisseau.
Tu commences à me connaître, je ne tergiverserai pas longtemps en tournant autour du pot, mais plongerai bien au fond de ces augures.
Si le libéralisme se définit comme entrave à la liberté des autres à vivre décemment, en entreprenant de donner certaines valeurs aux marchandises au-dessus de valeurs humaniste, il y a bien là
contre façon. Voyez comme ceci est risible, alors que le système même est en train de lutter contre les contre façon.
L’enfant lui-même dans notre système éducatif devient une contre façon des adultes. A cela nul étonnement à ce que les comportements le deviennent.
Nous avons bien une constitution qui instaure des droits et des devoirs pour les citoyens d’un pays. Rien qu’en prenant cet exemple, l’on peut percevoir les failles d’un tel système.
1. Que les marchés et la finances sont des zones de quasi non droit. L’on vous jurera en « haut lieu » que non. Les serviteurs ne peuvent trahir leurs maîtres, ces mains qui les nourrissent, ces
mains dans lesquelles, ils viennent manger.
L’on pourrait dire alors que le diable est bien celui, ceux qui te font payer cher ton existence, le droit de survivre.
Loi première :
La terre a été donnée en héritage à l’humanité entière.
Qui donc s’est octroyé le droit de faire payer ce qui de droit revient à part égale à chacun ?
Qui évalue que tel ou telle nourriture vaut tant ou tant ?
Qui évalue que telle ou telle tâche accomplie mérite plus qu’une autre ?
L’on peut continuer comme cela, en donnant des myriades d’exemples, mais là n’est pas mon propos, mais seulement de donner une idée des problèmes dans lesquels nous nous sommes empêtrés et rendus
esclave, cet état d’esprit corrompu et corrupteur.
La loi UN n’étant pas respectée, tout le reste du système de l’égo s’en trouve affecté et infecté. Les valeurs données n’ont plus de sens. On leur en donne, mais ce n’est pas réellement sérieux,
équitable, car reposant bien évidemment sur le déni et le mensonge. Là se trouve l’esprit diabolique qui va monter tout un système pour justifier ses actes, j’ai nommé le mental.
Après tous ces dénis, il faut les formaliser par des directives et des lois, les objectiver et ceci en des milliers de pages ou tous s’y perdent. Alors créons une contrepartie, des plaignants, des
avocats, des juges, des jugements, des condamnations.
Si l’on prend l’exemple plus expéditif de l’invasion par les colons européens en Amérique du nord, ce fut bien plus expéditif. La condamnation fut effective, directe, violente, sans forme de
procès. Déjà les racines, les griffes acérées du néolibéralisme, du népotisme, de l’égocentrisme viscéral furent rejeté sur ces être ses territoires convoités. Ils s’implantaient dans la chair même
d’individus non préparés à une telle débauche de comportement diaboliques pour des innocents d’apparence (en apparence sera expliqué ultérieurement). L’esprit séparé du Tout déclara alors : « Tout
ce qui s’oppose à notre expansion doit être éradiqué, exterminer afin d’y installer notre système corrompu.
Le mental écrivit des titres de propriétés avec les noms des usurpateurs dessus. Des lois furent votées pour dominer et écarter les autochtones, en l’occurrence la »gente indienne », jugée sous
développée. Les enfants de la loi UN. La boucle étrangleuse fut enserrée autour de leur col.
Le moderniste n’est en rien responsable de cet état de fait, mais bien le mental corrompu. Ceci est un des outils au service des âmes, mais elles confondent encore les moyens avec l’esprit. Trouver
sa place dans l’harmonie et le respect des autres incarnés. Cela viendra, le temps est un allié. L’émergence du Divin à l’intérieur des êtres l’assurance que tout sera rendu libre et conscient de
ce qui est véritablement.
Le paradigme dans lequel nous sommes entrés, nous pouvons tout autant en sortir. La loi un devra être communément reconnue.
*Conséquences : Fin totale des guerres pour des territoires, répartition des populations favorisant la satisfaction de leurs besoins alimentaires, respect du droit à la terre, tel prévu à
l’origine.
Loi deuxième :
Faire fructifier sa terre, afin d’en tirer sa subsistance.
Loi troisième :
Tu pourras y bâtir le monde de tes rêves dans l’amour.
Loi quatrième :
Tu respecteras cette terre comme ta propre mère, ton corps en dépend.
Loi cinquième : Le monde de l’esprit est l’origine de ce monde et l’Esprit saint est l’esprit tutélaire de toute existence et comme tu en est sorti, tu t’y rendra enfin.
Loi sixième :
La Conscience t’octroie de jour en jour, depuis ton éloignement de la Source première suffisamment, afin que ton retour soit assuré dans l’immortalité de CE QUI EST.
Loi septième :
Soyez libre de tout ceci. Divertissez-vous.
**************************************************************************
**L’utopie est un rêve et le délire en est une des conséquences, une sorte de cauchemar en quelque sorte. Ne nous trompons pas de cible ici, ce que l’égo nomme réalité est bien du domaine du rêve.
Ceci est sa réalité ainsi que sa mort, sans commentaire. Amen !
La question est : qui perçoit le délire et qui perçoit l’utopie ?
L’utopie de l’un recouvre celle de l’autre et le délire de l’un rend l’autre fou. Bah ! Allons-nous abreuver à une Source plus sûre.
Fions-nous à notre compréhension intérieure, celle qui s’exprime en silence.
Il est doué de bon sens, le bougre, lorsqu’il dit que l’harmonie doit être dénuée d’égoïsme. Oui, là il s’agit bien d’utopie, mais du point de vue de l’égo, cet esprit limité et séparé du Tout
précisément.
En réalité il n’y a pas de néolibéralisme, de chômeurs, de crise, etc… là je ne nie pas le rêve, les rêves de tout un chacun, car c’est bien de rêve qu’il s’agit ici, d’un divertissement, nous
l’avons choisi consciemment ou non, plutôt inconsciemment à y regarder de plus près. Ha, ha, ha…bigre.
Les ingrédients actuels c’est sûr ne sont pas la recette du bonheur, mais perceptiblement, sous la croûte de la conscience humaine, quelque chose de nouveau est en train d’émerger. Méfiance quand
la peur nous fait parler, ainsi que les discours extrémistes. Fions-nous à notre centre, l’intelligence du cœur. Qui aura à cœur de s’y poser, de s’y confier aura la compréhension du monde.
Le délire égotique, même s’il parle de Dieu n’y croit pas vraiment, il ne le connaît plus. Qui de sensé s’en remettrai à l’Inconnu ?
D’où ce système perverti où il n’y a plus de communion d’âme à priori et encore moins avec le Divin. Même cela est en train de changer, comme je disais, sous la croûte, ceci provoquant cela. Ouais,
ouais….
L’histoire du veau d’or de l’ancien testament vaut l’adoration de l’argent se tournant maintenant vers la valeur or. Comme quoi on ne se refait pas en cette matière, même si l’époque est lointaine,
les idoles, les idolâtres et leurs idolâtries sont là. La relation Homme Dieu reste dans l’ombre vu que l’esprit humain l’est en majorité. Ici et là quelque îlots émergent mais n’intéressent pas
les touristes. Le matérialiste patent dont l’homme s’est rendu esclave est présent, si présent qu’il étouffe toutes tentatives de s’en d dégager. La bête est monstrueuse et tentaculaires. Les
riches ne sont pas pires que les pauvres, sinon la révolte serait bien plus virulente et radicale. Voyons donc ce qu’il y a comme profits et avantages en la matière.
Bien qu’endetté à mort, le malade est perfusé de tous bords, il est à l’image du grabataire auquel on est si attaché, qu’on l’empêche librement de partir. Funérailles ! Que ce destin est sombre et
les poltrons de la mort sacrifient la liberté sur l’autel de leurs croyances erronées.
-Une certaine aisance de vie
-Beaucoup d’avantages sociaux acquis au prix de noble combats et de nombreuses vies sacrifiés sur l’autel de l’égo),
Grande amélioration du confort, surtout matériel
Amélioration des conditions de travail sur une période relativement courte par rapport à l’apparition de l’homme sur terre
Le droit à l’école gratuit, du moins pour la généralité, jusqu’à la terminale
Des soins performants
Des transports plus rapides
Les congés payés
Des outils de communication attrayant
L’accès à la culture développé
Des infrastructures modernes
La retraite pour tous
Des avantages sociaux, économiques et financiers, en veux-tu en voilà ( à cet égard, il y a énormément à dire sur beaucoup de catégories de pratique professionnelles au avantages exorbitant,
beaucoup dans la finances)
Tout ceci es en train d’être bientôt mis à mal par des débordements de longue date d’inconséquences des gouvernants, et surtout, surtout des comportements individuels généralisés de profit
personnel, de malhonnêteté des individus profitant à tour de bras du système, abusant insidieusement, qui de fausses déclarations, contournements des lois régulatrices, de fausses factures, de faux
arrêt de travail, de faux papiers, fausses écritures, d’abus de droit de toutes sortes. Etc. etc…
En observant tout cela, l’on remarque que les hommes élisent ceux qui leurs ressemble, les respon

mamalilou 04/12/2011 20:43



hé, pssst, reviens, il manque un bout (...c'était juste un tout tit peu trop long pour entrer en un seul commentaire...^_^)