Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 10:05

 

Pitié, mon âme, pitié!

 

Jusqu'à quand te lamenteras-tu, ô mon âme, alors que tu connais ma faiblesse? Jusqu'à quand crieras-tu, alors que je n'ai que des mots humains pour décrire tes rêves? Regarde, mon âme, j'ai passé toute ma vie à écouter tes enseignements. Admire, ma tortionnaire, j'ai épuisé mon corps à suivre tes pas.

Mon coeur était mon roi et le voilà ton esclave. Ma patience me tenait compagnie et tu l'as transformée en censeur. La jeunesse partageait mon vin et aujourd'hui elle ne cesse de me blâmer. C'est tout cela que les dieux m'ont infligé. Que demandes-tu de plus et que convoites-tu encore?

J'ai renié mon être, renoncé aux plaisirs de ma vie et fui la gloire de mon vécu. Il me reste plus que toi, alors juge-moi avec justice, et la justice est ton honneur, ou bien alors interpelle la mort pour me libérer de ta bride.

Pitié, mon âme! Tu m'as chargé d'un amour insupportable. Toi et l'amour, vous êtes une force unifiée. Alors que la matière et moi, nous sommes une faiblesse dispersée. La lutte entre le fort et le faible saurait-elle durer longtemps?

Pitié, mon âme! Tu m'as fait voir le bonheur de très loin. Toi et le bonheur, vous êtes sur une haute montagne. Alors que la souffrance et moi, nous sommes au fond d'une vallée. Sommet et abîme pourraient-ils se rencontrer?

Pitié, mon âme! Tu m'as révélé la beauté mais tu me l'as ensuite dissimulée. toi et la beauté, vous êtes dans la lumière. Alors que l'ignorance et moi, nous sommes dans l'obscurité. La lumière chercherait-elle à se mêler à l'obscurité?

Toi, mon âme, tu te réjouis de l'au-delà avant l'heure du Jugement dernier et ce corps souffre de la vie alors qu'il est toujours ici-bas.

Tu avances d'un pas précipité vers l'éternité et ce corps marche d'un pas lent vers le néant. Ni toi tu ne ralentis, ni lui ne se hâte. C'est là le comble du malheur.

Tu es poussée vers le haut par l'attirance du ciel et ce corps vers le bas par la pesanteur de la terre. Ni toi tu ne le consoles, ni lui ne te félicite. Et c'est là l'horreur.

Toi, mon âme, tu es riche par ta sagesse et ce corps est pauvre par sa disposition innée. Ni toi tu ne te montres complaisante, ni lui ne cherche à s'accommoder. C'est là le comble du supplice.

Toi, dans la quiétude de la nuit, tu rejoins l'être aimé et te réjouis de l'étreindre. Quant à ce corps, il restera à jamais victime de l'ardent désir et de la séparation.

Pitié, mon âme, pitié!

 

K.Gibran

illustré par Odile de Schwilgué

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans Amour
commenter cet article

commentaires

mamalilou 06/06/2013 04:21

-->> à se revoir, oui
de toute mon âme qui ainsi se prosterne,
si, se prosterne...
merci pour ce présent au présent...
jamais dépassé
namasté

vivadevata 03/06/2013 14:59

Hello Mam',
j'ai retrouvé un texte en relation directe avec Khalil aux propos que tu as posé.Intitulé comme suit:

CHUTE et REHABILITATION

Déambulant dans les couloirs du temps,
Traçant des sillons de labyrinthes,
Emergeant des mondes oubliés,
L’humain se reflète en ombre inquiète,
Ne trouvant pas dans sa quête,
Le chemin qui mène à la paix.
Loin dans les nuées,
Quelques rais de lumière
Perçant de-ci de-là
L’obscur destin sans lendemain,
Sa vie est un jour,
Chaque nuit un oubli,
Puis, il recommence,
Rempli d’espoirs et d’envies.
Ses lubies lui servent de guide
Et le perd dans des lieux inconnus,
Où ses propres rêves le confondent.
Il veut prendre et emporter
Toutes ses chimères funestes,
Qui pourtant le dévorent sans cesse,
De leurs crocs assoiffés,
Plantés dans les veines souterraines,
Qui tel le lierre enserrant l’arbre céleste,
Lui pompe chaque jour de sa sève,
Inconscient il s’affaisse,
La vieillesse le saisit,
Le questionnement aussi.
Etait-ce cela la vie ?
Dérisoire je l’ai sentie,
Mes sens diminués me trahissent,
Alors que ma confiance ils avaient acquis.
Cette fois je ne m’en relèverai pas,
Voulant naître, mais ne sachant mourir,
Disparaître me cause du souci,
Puisqu’ici je creuse ma tombe,
Alors je ne suis qu’une ombre,
Adieu soleil, vent, saisons,
Adieu terre, champs, vivants,
Rosée de perles matinales,
Femmes, hommes, enfants,
Vieillards d’antan,
Tourbillons, lampions, regards,
Sens qui s’embrument,
Rêves assoiffant, asséchant du passé,
Sentiments émouvants, éprouvants et aimants,
Pensées, idées, philosophes, beaux parleurs,
De cette fin, là n’avez point la clé,
Un rayon m’a transpercé le cœur,
Révélant tous ces leurres.
J’ai vu que l’on m’avait menti,
Que je m’étais menti en somme.
Alors aujourd’hui je grave d’infini
Ce qui se révèle en mon nid.
J’avais perdu le vrai fil de vie,
La lumière de ma vie.
O comme cette étreinte
Fut à nulle autre pareille,
Forte, puissante,
Et pourtant douce,
Me tuant pour me rendre à moi-même,
Au cœur de l’immensité,
Dans l’ineffable AMOUR retrouvé.
Croyant être mort,
Je suis né.
Que cet instant sacré
Soit le nôtre,
Car vérité rime avec réalité,
Et amour avec toujours.
Ce qui est grand
Qui nous fait courir en tous sens,
Est sereinement posé en nous
Entier et plein,
Sa plénitude est satiété.
Venez, venez et prenez en tous,
Ceci est le pain de la VIE,
Le sang de l’alliance,
Buvez-en tous.
Ensemble nous sommes descendus,
Ensemble nous remonterons
Après avoir grandi et accompli
La réunion au divin en nous.
Tel est la grandeur du dessein
Que ses flots majestueux
Nous ramènent à l’océan,
Dans la nature
De ce que nous sommes,
Réellement.
OMMMMMM…
Grave ton nom dans l’écorce
De feu de l’arbre flamboyant,
De la sagesse folle de l’AMOUR,
En volcan d’étincelles tu transparais.
Que cela soit ainsi !
Namasté.

Dans les choix
Du libre arbitre
De la liberté de l'Amour,
A se revoir.

gilbertilo 02/06/2013 12:07

Vois tu lisant Vivadevata j'entre de plein pied dans l'ésotérisme avec mes semelles de plomb.Tu excuseras le profane que je suis,ma lecture reste superficielle.Le trapèze de haut vol nécessite un
apprentissage rigoureux,mais je crains les TMS,aussi me contente-je des explications d'une convaincue sans l'être moi-même.Bien sûr je me retrouve dans cette dualité qui inflige des tiraillements
mais je me refuse à dissocier le corps de l'esprit.Je crois avoir souffert étant enfant de troubles que je ne nommais pas encore psychosomatiques!J'ai aimé sonder mon esprit ,chercher la source de
mes souffrances.Une évidence s'imposa et peut-être en ai-je eu peur?A gratter avec obstination on arrive vite dans le "dur"et le choc peut nous meurtrir un peu plus.Je n'ai jamais chercher de
soutien dans quelque spiritualité que ce soit,ma liberté revendiquée depuis mon plus jeune âge n'admet aucune tutelle potentiellement étouffante.Je ferme cette parenthèse personnelle.Ceci dit lire
Kalil Gibran ce grand sage est jubilatoire.

mamalilou 06/06/2013 04:10



- c'est pas mal les semelles de plomb, ça garde le contact avec la terre!! soyons positifs!


pour le trapèze de haut vol, il semble qu'il faille les poser, en effet, mais surtout avoir un coeur (centre) très très costaud, avoir du coeur au ventre dit-on d'ailleurs...  avant
même d'apprendre...


plus sérieusement, (à peine!!) ce n'est pas parce que tout est en nous qu'il ne faut pas apprendre... apprendre son propre mode d'emploi déjà, n'est-ce pas!!?


 


- "convaincue"? dis-tu... ça ne passe pas par la conviction... surtout que rien de ce que nous vivons et actualisons n'est jamais acquis, c'est chaque instant, chaque présent qui se vit
en conscience, et non en conviction. Chaque présent apporte son lot de mises à jour et de remises en question... C'est un peu comme si, non pas qu'on doute, mais comme si on se permettait de
douter de ses acquis, de ce qu'on était sûr d'avoir compris... tu comprends?


ne jamais camper comme tu dis sur un mode "conviction" mais sur le "perçu", de la même façon que tu ne doutes pas d'être triste, tu doutes du fondement de ce ressenti sur les causalités que tu y
trouves, et ainsi tu cesses rapidement d'être triste... et bien tu doutes de ce qui t'éloigne de ce que tu perçois, et discerne la part de conditionnements, de retenues intellectuelles fabriquées
dans le temps par toi et toi seul(e) et tu te permets d'accorder à ton "perçu" la priorité qui te convient...


 


- il ne s'agit pas de dissocier le corps de l'esprit (ce n'est pas parce que le psy soigne le dedans qu'il néglige le trauma corporel subit par ailleurs le cas échéant, ou l'en
dissocie),


il s'agit d'évoquer l'un ou l'autre, l'un et l'autre,


et notamment comme étant indissociables dans la manifestation de l'identité, si tu veux comme un capitaine et son vaisseau... rien d'agissant l'un sans l'autre


 


- il y a ceux qui cherchent le bonheur et le partagent


ceux qui cherchent à comprendre et éloigner la souffrance et partagent les clés pour se faire...


deux démarches nobles, en général accomplies dans cet ordre...


je ne crois pas à la généralisation systématique pour autant, c'est pourquoi, je ne peux accorder du crédit à la notion de meurtrissûre dans la recherche intérieure, en revanche la
notion d'obstination indique elle, que la méthode n'est pas bonne... il faut être doux avec soi... honnête, certes, ne pas se voiler trop la face, mais se donner le temps, le droit de
n'être pas prêt, se pardonner, tout en vrac, oui, surtout, et à l'avance, et doucement s'introspecter... pas se "psychanalyser", je dis bien s'introspecter...


la spiritualité n'est pas un "soutien", en premier lieu


c'est la compréhension de ce pan de notre existence qu'on apprend à taire sous divers conditionnements de construction qui ne nous appartiennent pas, a priori, 


et qui du coup, manque à notre existence, au fond, on ressent qu'il nous manque "un soutien", càd comme s'il nous manquait nos ailes, ou, si tu veux, comme si on avait perdu l'équilibre, le
gouvernail, lol!!


 


- j'entends souvent opposé liberté et spiritualité...


mais alors sur ce registre, on peut opposer la tutelle parentale à la liberté... pourtant on a toujours des parents en son coeur, même absents, même défaillants parfois, on a des parents pour
l'éternité... et on est libres, vraiment.


un peu comme si on opposait le fait de veillir à celui d'être libre... n'être pas immuable, c'est justement notre liberté, notre moteur, le sens de notre incarnation si tu veux, ce qui motive la
liberté... et notre aspiration à plus de liberté encore...


qui dit que la spiritualité choisie n'est pas justement un acte de liberté, surtout en regard de notre parfois consternante cérébralité...!! qui permet par ex tant d'analogies explicatives,
héhéhé


ne sommes-nous pas sous tutelle de notre mental? non? tu n'as pas cette impression parfois?


 


merci à toi pour ce partage personnel mais pas que, tu ouvres autant de parenthèses que tu veux comme ça, tu sais...


heureuse que tu aies pu lire vivadevata, lecture qui m'est aussi une jubilation ...un instant de liberté totale justement



mamalilou 02/06/2013 01:48

-->> j'ai l'intuition que les réponses sont dans nos questions!!!:o)))

gilbertilo 01/06/2013 10:10

Croyais tu si bien dire?Dois -je répondre à cette question?Ah je dirais que ce fut une formule intuitive.