Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

8 juillet 2014 2 08 /07 /juillet /2014 07:55

Nous pouvons parfois formuler une demande claire sans la verbaliser. Supposez que vous soyez dans la cuisine et que votre soeur, qui regarde la télévision au salon, dise à voix haute:

"J'ai soif".

Dans ce cas, il peut être évident qu'elle vous demande de lui apporter un verre d'eau.

Mais il arrive également que nous exprimions notre malaise et que nous pensions à tort que l'autre a compris notre demande implicite. Une femme pourrait par ex dire à son mari:

"Je suis contrariée que tu aies oublier le beurre et les oignons que je t'ai demandé d'aller chercher pour le dîner."

Dans son esprit, il peut être évident qu'elle lui demande de retourner à l'épicerie, mais le mari peut penser qu'elle ne cherchait par ces paroles qu'à le culpabiliser.

Notre interlocuteur peut ne pas comprendre

ce que nous voulons de lui

lorsque nous exprimons uniquement nos sentiments.

Il arrive encore + souvent que nous ne soyons pas conscients de ce que nous demandons lorsque nous parlons. Nous nous adressons directement ou indirectement aux autres, sans savoir comment engager un dialogue avec eux. Nous lâchons des mots, utilisant la présence d'autrui comme un déversoir. Dans ces situations, l'interlocuteur, incapable de discerner une demande claire dans nos paroles, peut ressentir un certain désarroi, comme le montre l'anecdote suivante.

Nous ne sommes souvent pas conscients de notre demande.

J'étais un jour assis devant un couple dans la navette de l'aéroport de Dallas assurant la liaison entre les différents terminaux. Pour les gens qui ont un avion à prendre, la lenteur de ce train peut être exaspérante. L'homme se tourna vers sa femme et soupira:

"Je n'ai jamais vu un train plus lent de ma vie!"

Elle ne répondit rien, mais semblait tendu et déconcertée, se demandant ce qu'il attendait d'elle. Puis, il fit ce que nous faisons en général lorsque nous n'obtenons pas ce que nous voulons: il se répéta. En haussant fortement le ton, il s'exclama:

"Je n'ai jamais vu un train plus lent de ma vie!"

L'épouse, ne sachant comment réagir, parut encore + désemparée. Elle finit par se tourner vers lui et dit:

"Ils sont prorgrammés électroniquement."

Je doutai qu cette information puisse le satisfaire et je ne me trompais pas, car il répéta encore + fort:

"Je n'ai jamais vu un train plus lent de ma vie!"

Son épouse, visiblement à bout de patience, s'emporta:

"Eh bien, qu'est-ce que tu veux que j'y fasse? Que j'aille pousser?"

Que de souffrance il y avait chez ces gens!

Quelle réaction attendait le mari? Je pense qu'il voulait entendre que son angoisse était comprise. Si sa femme l'avait su, elle aurait pu répondre:

"Est-ce que tu as peur que nous rations notre avion et tu aimerais que la navette de l'aéroport soit + rapide?"

Dans le dialogue précédent, la femme avait entendu l'insatisfaction de son mari, mais n'avait aucune idée de ce qu'il demandait. La situation inverse, dans laquelle les gens formulent une demande sans exprimer au préalable les sentiments et les besoins qui la motivent, pose tout autant problème.

Cela se vérifie tout particulièrement lorsque la demande est formulée à la forme interrogative. Un jeune à qui l'on demande

"Pourquoi tu ne vas pas te faire couper les cheveux?"

risque fort d'entendre une exigence ou une attaque, à moins que ses parents ne s'attachent tout d'abord à exposer leurs propres sentiments et besoins.

Les demandes qui ne sont pas accompagnées des sentiments

et des besoins de celui qui parle

peuvent être entendues comme des exigences.

Il est toutefois + courant que les gens parlent sans être conscients de ce qu'ils demandent.

"Je ne demande rien, j'avais simplement envie de dire ça", entend-on parfois.

Je pense que dès lors que nous disons quelque chose à quelqu'un, nous lui demandons quelque chose en retour:

- ce peut être un simple rapport d'empathie,

- une reconnaissance verbale ou non verbale, comme dans le cas du voyageur de la navette, indiquant que nos paroles ont été comprises.

- Nous pouvons également demander de l'honnêteté, car nous souhaitons connaître la réaction sincère de notre interlocuteur à nos paroles,

- ou encore une action dont nous espérons qu'elle satisfera nos besoins.

Plus nous sommes précis sur ce que nous attendons de l'autre, + nos besoins ont de chances d'être satisfaits.

Plus nous sommes au clair avec ce que nous voulons en retour,

plus nous avons de chances de l'obtenir.

 

M.B. Rosenberg

proposé par mamadomi

rééd° du 27 09 13, art. s'éduquer n°100

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article

commentaires

mamalilou 12/07/2014 15:00

-->> savons-nous tous parler simplement encore, et surtout librement (selon les déformations professionnelles notamment!!)?
doux bisous

écureuil bleu 10/07/2014 17:00

Parlons clairement et simplement : ce sera plus facile de nous faire comprendre... Bisous

mamalilou 14/10/2013 06:35

-->> yep, doux bisous et toute belle semaine à toi
merci tout plein
dans ces temps où tout s'entrechoque...

ecureuilbleu 29/09/2013 17:43

Ce sont les difficultés de la communication que tu exposes ici. Bisous et bonne soirée

Le rônin 28/09/2013 16:23

Bjr,
Voilà un sujet qui m'interpelle grandement, car j'y suis confronté chaque jour avec ma femme (japonaise)...
Les japonais ne formulent pas leur attente ou leur désir... (c'est perçu comme vulgaire, sans éducation, arrogant, égoïste).
Ils donnent des indices, parfois parlés, parfois visuels (comme par exemple ma femme qui prend sa tasse devant elle et regarde avec insistance dedans)...
La relation avec un japonais ou une japonaise me rappelle oh combien nous avons cessé de "faire attention à l'autre", nous avons délaissé l'empathie pour des mots rationnels souvent inutiles,
lorsque justement on reste sensible à son environnement...
Exprimer des mots rationnels demande beaucoup d'énergie, de patience, se qui est épuisant... Les mots sont en général pour communiquer en dehors de sa sphère intime, familiale avec des inconnus...
mais qu'en est-il dans le cercle familial ?... Doit-on s'épuiser à répéter toujours la meêm chose chaque jour, parce que l'autre n'écoute pas ou en a cure de vous ?...
Ainsi quand ma femme regarde un film émouvant et a les yeux qui brillent, je lui apporte un mouchoir... si elle s'empare d'une cigarette, je lui donne du feu, à table je veille que son verre ou son
assiette ne soient pas vide, etc etc...
L'empathie, l'écoute de l'autre, la sensibilité à l'autre... beaucoup de gens, de couples, vivent en autarcie, dans leur monde égoïste, individualiste ; ou le premier mot qui franchit leurs lèvres
est "je" ou "moi"!
Dans le cas du mari qui parle de la lenteur du train, il suffisait d'acquiescer de a tête ou d'émettre un son démontrant qu'on a entendu la remarque... le locuteur se sent alors écouté, compris,
soutenu...
C'est mon avis, et je m'efforce de corriger cette éducation du "je "moi" qui nous rend si obtus et si étroit d'esprit, si insensible à notre envoronnement, si égocentrique et intéressé...
Bonne soirée.

mamalilou 14/10/2013 15:26



oui, sans que ce soit "culturel" et donc normatif dans un groupe élargi donné, il y a des familles, des couples de parents (repère) pour lesquels en effet formuler les attentes et les désirs,
n'est pas judicieux, acceptable.


Des subtilités de communications étant du reste souvent préférables aux formulations de mots, qui ont la fâcheuse tendance à la fois de résonner longtemps, et de présenter des ressentis
interprétatifs qui éloignent la mise en action empathique, basée sur l'observation de l'autre et du milieu circonstancié dans lequel il évolue...


 


il est vrai par ailleurs que la répétition quotidienne des mêmes formulations (de la même attente), atteste d'un manque d'empathie, d'un manque d'écoute, bref, d'une dysharmonie.


C'est usant, pour tout binôme, toute équipe...


 


C'est important ce que tu pointes sur la simple indication de la réception d'un message... mais je crois qu'aujourd'hui, l'habitude d'une part que l'on peut prendre avec la souris, d'obtenir tout
d'un clic, et d'autres part d'avoir l'attention dispersée (on écoute dans le cadre d'un brouhaha, une toile de fond sonore, tant au travail qu'au foyer... avec une tv omniprésente par ex...)
modifie la communication, et pas en mieux...


on devient très passif dans la réception des messages, car, pour l'essentiel, si on examine sa journée, ce sont des tv, radio, téléphone, sms, smartphone, gps, diffusions internets qui nous
envoient des message, situations où manifester une réception du message est absente ou réduite au minimum.


un vrai sujet de réflexion aujourd'hui...


doux bisous et belle semaine à toi msieur!