Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 11:59

Suite du billet interdépendance globale

Trinh Xuan Thuan:

Nombre de gens associent en effet la notion de vacuité au néant; au XIXè s., on accusait le bouddhisme de nihilisme.


Matthieu Ricard:

C'est une grave méprise. On considère qu'il existe 2 points de vue tout aussi extrêmes qu'erronés: le nihilisme et le réalisme matérialiste. Ce dernier, que le bouddhisme appelle "éternalisme", est un point de vue réificateur qui postule l'existence de cette matière. D'autre part, lorsque Leibniz se demande "pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien", sa question présuppose qu'il y a vraiment quelque chose. Il faudrait donc commencer par s'interroger sur l'existence d'une réalité objective. Selon la voie médiane du bouddhisme, il n'y a ni rien (le nihilisme) ni quelque chose (le réalisme matérialiste). On pourrait donc demander en retour à Leibniz:

"Pourquoi n'y aurait-il rien, puisque les phénomènes sont possibles?"

La nature des phénomènes interdépendants, apparents mais dénués d'existence  propre, défie le sens commun car on ne peut l'appeler ni existante ni non  existante. L'intellect a ses limites et ne peut embrasser la nature  de la réalité par de simples concepts. Seule une connaissance directe qui transcende la pensée discursive peut appréhender la nature du monde des phénomènes sur un mode non duel, dans lequel les notions de sujet et d'objet n'ont plus aucune signification.

 

Thuan:

Question fondamentale qui mène à discuter des implications philosophiques de la mécanique quantique... mais + tard! Après que j'aie évoqué la vision scientifique de l'histoire de l'univers, peux-tu me décrire la vision cosmique du Bouddha?


Matthieu :

A l'époque où naquit le Bouddha Shakyamuni, l'hindouisme offrait une vision mythique et symbolique du cosmos. Lorsque le Bouddha atteignit l'Eveil, en 528 av.J.-C., il vit, à la lumière de son expérience contemplative, que le monde se caractérise par l'interdépendance et que sa nature est vide de réalité autonome et permanente. Cette interdépendance inclut naturellement la conscience. Comprendre cela a d'immenses répercussions sur notre conception de l'existence, sur notre bonheur et sur notre souffrance.

Concevoir les interactions éphémères des phénomènes comme des entités permanentes est la cause même de notre croyance invétérée à la notion d'un "moi" et au fait que les choses possèdent des propriétés intrinsèques. Cette solidification justifie les myriades d'impulsions d'attraction et de rejet qui sont à la source de nos tourments. Il se crée une disparité entre la façon dont les choses nous apparaissent et la façon dont elles sont véritablement. Ainsi, la conception du "moi" n'est qu'une déviation momentanée de l'esprit. Mais si l'on sait que les phénomènes n'existent que sur un mode éphémère et interdépendant, on ne s'y attache plus de la même manière. On se libère de l'erreur. C'est pourquoi la connaissance est libératrice. Ce qu'on appelle "nirvana" n'est rien d'autre que l'épuisement des pensées de l'intellect fourvoyé, comme on peut le lire dans l'Ornement des soutras:

"La délivrance est donc l'épuisement de l'erreur."


Thuan:

La science du XXè s. a aussi découvert cette notion d'interdépendance. Mais je voudrais revenir à ma question originale; le bouddhisme décrit-il la formation de notre univers?


Matthieu :

 Oui, sans que cette description soit présentée comme un dogme. Certains de ses aspects descriptifs sont maintenant dépassés, mais ils ont également une signification symbolique liée à la pratique méditative. Extérieurement, ils correspondent aux idées de l'époque qui furent adoptées par le bouddhisme, mais n'ont pas été enseignés par le Bouddha lui-même. Cette cosmologie ne remet pas en cause l'analyse bouddhique de la notion de "réel". Le concept de formation de l'univers appartient à la vérité relative, au domaine des apparences. En termes de vérité relative, le bouddhisme parle donc de "particules d'espace" qui ne représentent pas des objets, mais un potentiel de manifestation.

 

On parle ensuite de l'expression de ce "vide plein" sous la forme de 5 "souffles" ou énergies -prana en sanskrit. Ces énergies se manifestent sous la forme de lumières de 5 couleurs qui se matérialisent peu à peu en 5 éléments -air, eau, terre, feu et espace. Leur combinaison engendre une "soupe", un océan d'éléments dont le barattage, sous l'effet de l'énergie initiale, produit les corps célestes, les continents et les montagnes, et finalement les êtres vivants. Voilà donc comment se forme un univers parmi l'infinité de ceux qui existent. On n'envisage pas de création 1ère, car l'idée d'une cause unique est indéfendable.


Thuan :

En dépit du langage imagé, cette description du commencement du monde a des résonances étonnantes avec les idées modernes de la naissance de l'univers. Nous sommes loin de la conception du monde comme résultat des amours et des haines des dieux. Je suis particulièrement intrigué par la similarité de la notion de "vide plein" en science et dans le bouddhisme.


Matthieu:

Certes, mais attention: il y a une différence majeure. La science parle d'un univers-objet. Pour le bouddhisme, nous le verrons, l'univers n'est pas indépendant de la conscience, et sans tomber pour autant dans l'idéalisme (selon lequel le monde ne serait qu'une projection de la conscience), on dira que le sujet et l'objet se façonnent mutuellement. Sur le plan descriptif, le bouddhisme envisage un univers cyclique (mais ni circulaire ni répétitif comme l'univers des stoïciens). Un cycle particulier est composé de 4 périodes correspondant à la formation, la continuité, la destruction et l'état "non manifesté" (le vide intermédiaire entre deux univers). Les particules d'espace assurent la continuité d'un univers à l'autre. La succession des cycles est sans début ni fin.

Thuan:

Ce point de vue ne s'inspire-t-il pas de l'hindouisme qui dit que l'univers "respire", le mouvement d'expansion correspondant à une expiration et celui de contraction correspondant à une inhalation?


Matthieu:

 

L'image est poétique, mais certaines écoles de l'hindouisme envisagent, outre un univers cyclique, une ou plusieurs entités immuables et créatrices, ce qui, pour le bouddhisme, est inutile et illogique.


Thuan:

Le concept d'univers cyclique apparaît aussi en cosmologie moderne. Si notre univers contient assez de matière, la force de gravité attractive de cette matière pourra, à un moment donné, arrêter le processus d'expansion et inverser le mouvement de fuite des galaxies. On aura alors un big bang à l'envers, un big crunch, ou "grand écrasement". Les étoiles s'évaporeront dans une intense chaleur et la matière se désintégrera en particules élémentaires. L'univers finira sa vie dans une fantastique apothéose de lumière, dans un état extrêmement petit, chaud et dense. Le temps et l'espace perdront à nouveau toute signification. Un univers qui s'effondre sur lui-même peut-il renaître de ses cendres, tel un phénix, pour commencer un nouveau cycle avec, peut-être, de nouvelles lois physiques? Nul ne le sait, car, comme dit plus haut, la physique actuelle, perd pied au temps de Planck, lorsqu'elle aborde des températures et des densités extrêmes.

 

Matthieu :

Selon la vision du bouddhisme, la fin d'un cycle se manifesterait par une déflagration finale (on parle de 7 brasiers successifs, de + en + intenses, qui consumeraient l'univers visible) suivie d'une résorption de l'univers dans le vide, à partir duquel un nouveau cycle peut émerger.


Thuan:

Selon la cosmologie moderne, si l'univers repart dans un nouveau cycle, les cycles se suivront, mais ne se ressembleront pas. L'univers accumulera de + en + d'énergie, ce qui aura pour effet que chaque cycle durera + longtps que le précédent et que la taille maximale de l'univers deviendra de + en + grande. C'est similaire à la notion d'univers cyclique non  répétitif dont tu  parlais. Mais si notre univers ne contient pas assez de matière pour  que la force de gravité arrête son expansion, il se diluera jusqu'à la fin des temps et ne sera donc pas cyclique. A terme, les étoiles consommeront tout leur carburant nucléaire et s'éteindront. Elles n'illumineront plus le firmament. Le monde sera plongé  dans une longue nuit noire et glaciale, d'où la chaleur s'évanouira  peu à peu, la température se rapprochant toujours + du zéro absolu, sans jamais  l'atteindre. Faute d'énergie pour l'entretenir, la vie telle que nous la connaissons ne pourra plus exister. Dans un futur très lointain, l'univers ne sera qu'un immense océan de rayonnements et de particules élémentaires. Le physicien anglo-américain  Freeman Dyson  a spéculé que des nuées d'électrons et d'anti-électrons pourraient alors servir de support matériel à une conscience. Aux dernières nouvelles, il faudrait environ 5x plus de matière qu'on n'en connaît actuellement pour que le mouvement d'expansion s'inverse. Mais le recensement de toute la matière de l'univers n'est pas aisé, car il existe une grande quantité de "matière sombre" (90% du total ou +) qui n'émet aucun rayonnement et ne se manifeste que par un effet gravitationnel sur son environnement. Privé de lumière, l'astronome est littéralement ... dans le noir.

http://media.paperblog.fr/i/53/531398/fossiles-big-bang-L-1.jpeg

 

Des observations récentes de supernovae (des explosions d'étoiles) dans des galaxies lointaines semblent indiquer que l'expansion de l'univers, au lieu de décélérer, comme cela serait le cas si seule la force de gravité entrait en jeu, serait en accélération, ce qui impliquerait la présence  d'une force "anti-gravité" dans l'univers. Si cette conclusion est correcte, l'univers sera  éternellement en expansion, à  moins qu'un nouveau big bang puisse se produire d'une autre façon, en l'absence de big crunch. Mais les propriétés des supernovae lointaines sont encore très mal connues, et cette conclusion est pour le moment très discutée.

 

La nébuleuse du crabe (Messier 1) à 6000 années-lumière. Il s’agit des résidus d’une explosion de supernova observée depuis la Terre en 1054. Au centre se trouve une étoile à neutrons qui tourne sur elle-même 30x/sec.

 

Matthieu:

L'univers considéré comme une succession de métamorphoses sans commencement n'est pas seulement celui de la matière. La conscience, elle non plus, n'a pas de début. Selon le bouddhisme, la dualité matière/conscience est un faux problème, puisque ni la matière ni la conscience n'ont de réalité indépendante. Le problème de l'absence d'origine 1ère des phénomènes et de la conscience relève de ce que le bouddhisme appelle l'"inconcevable", ce qui ne fait pas référence à une incompréhension muette et résignée devant un mystère qui nous dépasse, mais à ce qui ne peut être appréhendé par nos concepts ordinaires. Cette notion de début est "inconcevable" non pas à cause de l'éloignement dans le temps ou dans l'espace, mais parce que l'esprit conceptuel participe de l'apparition causale, émerge de celle-ci et l'alimente. Il ne peut donc pas se placer "au-dehors" de la chaîne de causalité pour déterminer sa propre origine.

 

 

Thuan:

Cela sonne étrangement comme le théorème d'incomplétude de Gödel, selon lequel il n'est pas possible de démontrer qu'un système est cohérent en restant à l'intérieur de ce système. Pour ce faire, il faut en sortir. La science actuelle ne peut en tout cas rien dire sur ce postulat de la coexistence de la conscience avec la matière depuis l'origine des temps.


Matthieu :

Ce caractère inconcevable est lié à la nature ultime des phénomènes, la vacuité, ou interdépendance, et dissipe l'illusion "réificatrice" qui nous fait percevoir ces phénomènes comme des entitiés autonomes. Etant au-delà de tout concept, cette nature ulitme peut donc être qualifiée d'inconcevable, sans que cette notion soit synonyme d'ignorance directe, non duel, au-delà des concepts, est une caractéristique de l'Eveil.

Selon certains enseignements du bouddhisme (les trantras) qui offrent une analyse de la manifestation des phénomènes à un niveau contemplatif + intérieur, la nature primordiale des phénomènes est au-delà de la notion de sujet et d'objet, de temps et d'espace. Toutefois lorsque le monde des phénomènes émerge de la nature primordiale, l'esprit perd de vue cette unité et établit une distinction factice entre la conscience et le monde. Il solidifie ensuite cette séparation entre soi et non-soi, et c'est ainsi que naît le monde de l'ignorance, le samsara. Cette naissance du samsara ne remonte pas à une époque particulière, mais reflète, à chaque instant et à chacune de nos pensées, la manifestation de l'ignorance qui réifie le monde.

 

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans philosophies
commenter cet article

commentaires

mamalilou 22/06/2011 02:09


-->> je veux bien te croire! :o)
doux bisous et belle nuit à toi
musicale si possible!!


Urban 14/06/2011 19:51


Quoi qu'il arrive maintenant ma vie sera éternelle , elle a marqué l'espace et le temps ;)
Bonne soirée Mam'Lilou :* Bise


Gérard 14/06/2011 10:28


et pour certains c'est un Matthieu Ricard...sinon rien !


mamalilou 21/06/2011 01:42







tilk 14/06/2011 00:08


pour moi ce qui compte c'est les personnes...le reste n'est pas si important que ça...que tout le monde vive correctement voilà ce qui compte pour moi...
besos
tilk


mamalilou 21/06/2011 01:42



en gérant simplement ça, c'est sûr ce serait déjà un bon début pour maintenir la paix


mais pour l'instant nul n'y est arriév de la sorte... "faire vivre tout le monde correctement" par des choix extérieurs, notamment de personnes plus avisées, dira-t-on...


si l'on essayait de changer par l'intérieur...?


doux bisous et belle nuit à toi



Valentine :0056: 13/06/2011 18:42


Ah ! Voilà, c'est bien ce qu'il me semblait, que je les avais vues qque part, ces biches.
Ton rappel m'aura permis de lire le passionnant commentaire de Vivadevata.
Je m'étais méfiée la première fois mais plus cette fois.
Merci à lui !


mamalilou 21/06/2011 01:38



passionnant, c'est le mot, comme tous ses commentaires,


une réjouissance renouvelée


gros bisous