Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 21:07

Mes besoins sont-ils en compétition avec ceux de mes enfants?

Nous aimerions que nos enfants ne pleurent pas "pour un rien", qu'ils ne se mettent pas en colère parce qu'on leur refuse quelque chose ou parce que l'on a l'outrecuidance de leur proposer de changer leur couche pleine.

Nous aimerions que nos enfants soient + coopérants, qu'ils s'habillent quand on le leur demande, qu'ils viennent à table en même temps que tout le monde qu'ils aillent se coucher volontiers, qu'ils rangent leur chambre, qu'ils mettent leur manteau au crochet prévu à cet effet et leurs chaussures l'une à côté de l'autre dans le placard.

Nous aimerions qu'ils soient calmes et sages qu'ils ne courent pas partout en hurlant, qu'ils s'asseyent tranquillement sur leur chaise pour prendre leur repas, mangent rapidement, proprement et avec leur fourchette tout ce qu'il y a dans leur assiette, boivent sans renverser leur verre ni faire à table des expériences de physique sur la conservation des volumes...

Nous aimerions que nos enfants ne soient pas des enfants!

illustrations de Karin Taylor

Seulement voilà, ce sont des enfants! Ils sont dans leur rôle d'enfant quand ils sortent tous les jouets, marchent pieds nus sur le carrelage, se réveillent à l'aube pour jouer, crient leur excitation à perdre haleine, se cachent dans les placards et se coursent à travers le salon ou même salissent la cuisine avec leurs bottes pleines de boue.

Honnêtement, ne serions-nous pas un peu mal à l'aise devant eux s'ils se comportaient tout le temps comme des adultes en miniature, bien rangés, bien policés? Après quelques minutes d'admiration empreinte d'envie, nous serions vite effarés par leur manque de naturel.

Mais il faut le dire clairement, les besoins des parents et des enfants sont carrément opposés.

La plupart des parents aiment les espaces ordonnés, apprécient le silence et les paroles mesurées, rêvent de calme et de grasses matinées.

La grande majorité des enfants est à l'aise dans le + grand désordre, adore le bruit et se lève à l'aube, particulièrement le dimanche et les jours fériés. Les autres jours, c'est + difficile!

 

Reconnaissons-le, la situation est forcément conflictuelle et complique la relation. Dès lors que nous ne prenons pas la mesure de ce décalage, la compétition de besoins risque de faire rage. Dans ces jeux de pouvoir, il y a un gagnant, mais aussi un perdant. Et à dire vrai, sur le plan de a relation, il y a forcément 2 perdants. Comment se sentir sincèrement apprécié par quelqu'un qui nie vos besoins? 

Être parent, c'est certes accepter de mettre de côté pour un temps ses besoins propres pour satisfaire ceux de ces êtres vulnérables. Mais ce n'est ni simple, ni facile. Une jeune mère me confiait, désespérée, se sentir parfois à bout, au point d'être tentée de frapper. Elle en était proprement stupéfaite, elle ne s'y était absolument pas attendue. Avant sa maternité, elle considérait les enfants comme des êtres merveilleux et parfaits qu'elle ne cesserait d'admirer... Après, elle se surprenait à être exaspérée par leurs comportements, à les détester.

Oui, ils nous font enrager, sortir de nos gonds. Tous les parents en bavent... à moins qu'ils n'en fassent baver à leurs enfants.

Selon les âges, les nuits sont entrecoupées de tétées, pipis au lit ou cauchemars. Le jour, les petits demandent une attention constante, les + grands se chamaillent... Impossible de s'absorber dans un roman, de téléphoner au calme à une copine, de se prélasser au lit le matin, ni même de faire pipi tranquille. Vivre avec un enfant est réellement éprouvant. Si nous le reconnaissons pas, nous accumulerons infailliblement de la rancune que nous projetterons sur lui à la moindre incartade:

"Tristan, tu es insupportable!"

Voire:

"Qu'est-ce que j'ai fait pour avoir un enfant pareil!"

Être parent est une occupation à plein temps, 24h/24. Si certains ont une coupure de 8, 10heures en allant travailler, ils retrouvent leur tâche en rentrant. C'est reposant d'aller au bureau, on y est reconnu, considéré, on est entre adultes, pas de cris, de pleurs ou de bagarres... On peut souffler un peu.

Les mères au foyer n'ont pas cet espace

pour s'évader et se ressourcer.

Oui, le travail est souvent ressourçant, sauf s'il n'est pas choisi, bien sûr. Dans l'exercice de son métier on se sent compétent, valorisé, ne serait-ce que par les discussions avec les collègues... on se recharge de confiance en soi. [dans l'idéal]

Si nous ne reconnaissons pas nos besoins, frustrés d'éléments essentiels à notre propre développement, il est probable que nous aurons du mal à donner à nos enfants ce dont ils ont besoin. C'est donc un devoir parental que d'écouter et reconnaître ses propres besoins, de prendre les moyens de les satisfaire autant que faire se peut.

S'il y a conflit de besoins, la compétition n'est pas notre seule option. La coopération est toujours + efficace à long terme. Cette dernière exige l'expression authentique des besoins de chacun et le respect mutuel. Reconnaissez leurs besoins et affirmez les vôtres.

Après la toute petite enfance, où leurs besoins passent forcément en priorité, négociez! Les fameuses limites qu'il faut mettre aux enfants sont celles imposées par vos besoins.

"JE désire manger en paix, comment peux-tu faire pour protéger mon temps de dîner?"

sera plus efficace que

"Tais-toi, tu es vraiment insupportable."

Ils ne veulent pas se coucher? Signifiez-leur que de toute façon c'est maintenant l'heure des parents et que vous ne vous occupez plus d'eux. Inutile de menacer, gronder ou punir, protégez simplement vos besoins.

superbes illustr.de Karin taylor

Il est important

- de se reposer pour ne pas courir à l'épuisement,

- de se ressourcer pour être disponible,

- de partager les tâches à égalité avec son conjoint pour ne pas accumuler de rancoeur inconsciente,

- de reconnaître -et faire reconnaître frustration- et colère en soi quand l'autre n'est pas là pour assumer sa part, que ce soit empêché par obligation extérieure, par refus pur et simple ou pour motif de divorce.

Quand le parent ne reconnaît pas ses émotions, la tentation est forte de les projeter sur les enfants. C'est leur faire porter ce qui ne les concerne pas.

Patricia a élevé seule ses 2 enfants. Préoccupée par le manque de père, elle a voulu "compenser" auprès d'eux et a redoublé d'attentions. Une autre réalité lui a sauté aux yeux dès qu'elle a un peu réfléchi à la question: un homme lui manquait à elle. Elle en avait longtemps refusé la conscience, projetant ce manque sur ses fils, et redoublant d'attentions compensatrices à leur égard. Aujourd'hui, elle a bien du mal à les rendre autonomes. Ils manquent de confiance en eux et restent très dépendants d'elle.

Une mère, aussi attentive soit-elle, ne remplacera jamais un père. Ce n'est pas son rôle. Les enfants n'attendent pas d'elle qu'elle efface le manque, mais qu'elle les écoute dans leurs émotions, et qu'elle ne cherche pas à évacuer les siennes! Attentive à ses propres besoins, Patricia aurait laissé ses enfants grandir + librement. Elle aurait peut-être même rencontré un homme avec lequel reconstruire un couple, une famille. Ce dernier aurait pu faire fonction de papa, être l'élément masculin équilibrant dont avaient tant besoin ses fils...

Ecouter ses propres besoins n'est pas se comporter en égoïste. C'est prendre la mesure de la situation et tenter d'y répondre de manière appropriée. En général, tout le monde y trouve son compte.


I. Filliozat

proposé par mamadomi

rééd° du 12 01 14

Partager cet article

Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article

commentaires

mamalilou 20/01/2014 00:30

-->> ...ou éclairage pour ceux qui le sont déjà... ça fait du bien de mettre la lumière dessus, même s'il n'est plus temps pour la mise en pratique...
doux bisous

ecureuilbleu 18/01/2014 13:59

Merci pour ce bel article Mamalilou, ces conseils plein de sagesse pour les futurs parents. Bisous

. 20/01/2014 00:28







mamalilou 18/01/2014 00:29

-->> salam sourour
merci pour ce gentil passage en commentaire
ça fait plaisir de commencer l'année en douceur
gros bisous tendres et mille belles choses à toi pour 2014 encore
à très vite

OUMHICHAM ESSABIL 13/01/2014 17:38

salam bonjour mamalilou
un article merveilleux
et des photos magnifiques
jspr que tu vas bien
biz

. 18/01/2014 00:25







Cassandre 13/01/2014 15:01

Bonjour Mamalilou,

En tout 1er lieu, je te souhaite une très heureuse année 2014, remplie de joie, de bonheur, de bonne santé et de petits plaisirs à la pelle..et puis toujours intéressants tes articles...
mais sur ce sujet, je dirais que le vrai "problème" est que les adultes ont perdu leur côté enfant, leur spontanéité...les enfants ne font que nous montrer comment nous avons été et tout ce que
nous avons perdu..ils sont notre miroir...à cause de notre éducation hyper rigide et finalement pas très constructive si on veut bien être honnêtes..-))

Alors, à qd un peu + de vraie joie de vivre chez les adultes..? -))

mamalilou 17/01/2014 06:26



héhé, ne pas perdre son enfance en cours de route, nan, tu mets l'doigt
d'ssus...


de la joie de vivre oui, sans enfantillages, mais en toute innocence, dans la joie vraie, et cet amour pur universel qu'on appelle amitié ou encore fraternité


merci à toi pour ce partage, du fond du coeur


bisous givrés sul bout du nez!