Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 18:26

http://tubeaessai.blogs.nouvelobs.com/media/02/01/1661570116.jpg

miteny s'évertue à démontrer que Dieu existe, et ça fait un bail que ça dure...

si vous voulez vous donner la peine, attention, il peu se révéler abrupte...


 

Je ne sais pas ce qu'aimer Dieu veut dire pour chacun. Pour moi, ça veut dire accepter la vie, les limites de son être, toutes ses possibilités de création, se pardonner, soumettre son être au tout, admirer, remercier, créer, célébrer, jouir, donner, vivre à plein sa vie, se donner.

  http://choisirdieu.unblog.fr/files/2007/05/centremandala.jpg

La souffrance nécessaire...

   

 
Ce n'est pas parce que l'inconscient contient de l'ombre, que la vie réserve des obstacles et des épreuves ou qu'il y a en nous du mal, que pour autant il est nécessaire de souffrir et de s'arranger pour vivre dans le malheur. Le Bouddha lui-même reconnaissait que si la vie était souffrance, peine, frustration, toute la voie spirituelle consistait à se libérer de cette souffrance. Il s'agit de cesser de souffrir évidemment. Mais voilà le hic.


Le seul fait de refuser de souffrir fait souffrir davantage. En refusant la souffrance, la vie telle qu'elle est, en visant toujours un monde meilleur ou en fuyant celui dans lequel on est, on souffre. Càd que la majeure partie de nos souffrances ne viennent pas de la vie mais de nous-mêmes.
http://96.img.v4.skyrock.net/964/amamas/pics/2902304853_small_1.jpg


C'est nous qui créons la plupart de nos malheurs. Nous les créons par la tendance à fuir ce qui fait mal, par la peur d'avoir mal, ou par la terreur d'un malheur possible et futur, par la crainte, finalement, de la vie qui s'achève.


Il s'agit donc tout d'abord de ne pas créer la souffrance. Imaginez tout le mal que l'on s'éviterait si l'on cessait d'imaginer le mal que l'on pourrait subir. Ne pas créer le mal veut dire cesser de cultiver le mental et ses fantasmes décrochés. Car le mal est produit par le mental (engrossé d'émotion imaginative) qui invente, refuse, refoule le mal et se cabre devant les souffrances possibles.


La souffrance est créée par une émotivité négative (la peur et ses séquelles), qui, de
http://www.philovive.fr/images/souffrance%202.jpgconnivence avec le mental, projette sur ce qui arrive des interprétations fausses, entretient des préjugés, inspire des refus et des négations de tout ce que l'on n'aime pas.


Recevoir la souffrance... Ne pas créer la souffrance, mais la vivre à fond, lui dire oui. Le fait de ne plus s'y opposer cesse de la créer. On finit par être un avec, et non plus en lutte contre, ce qui justement est un état de souffrance. Si l'on peut changer une situation douloureuse sans blesser personne, qu'on le fasse, il ne s'agit en aucun cas de subir passivement. Mais SI l'on ne peut rien changer aux circonstances et aux conditions qui ne dépendent pas de nous, du climat, de l'économie du pays, de la pauvreté, de la maladie, caractère du conjoint ou du voisin, conscience et niveau d'éducation de ceux qui nous entourent, état des routes, nullité du gouvernement, etc., il s'agit alors de dire oui et de vouloir pleinement ce qui se passe.
http://27.img.v4.skyrock.net/27e/jwihda/pics/1525861856_small.jpg


"Tu dois souffrir pour apprendre la vérité sur toi-même, tu dois apprendre à ne pas refuser le malheur''. Lorsque le malheur se présente, l'homme doit l'accepter volontairement, et il doit l'accepter de tout son être. Ce qui renverse la personne non mûre, une lourde perte, une déception, une brutale injustice sera l'occasion, chez l'homme mûr, d'un accroissement de maturité.

 

Placide Gaboury

http://c4.ac-images.myspacecdn.com/images02/104/l_bb683c13eadf4c599d084b09376aff5b.jpg

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 31/01/2011 00:42


-->> c'est vrai et tu es en bonne place pour le constater, une complaisance, oui, si étonnant que ça puisse paraître...
franchir la marche est une image que j'aime beaucoup, comme un enfant qui apprend, qui ose...
doux bisous à toi, dsl pour ton apn, j'ai fait ça aussi :(
profite bien de rawai!! :o)


CARDAMOME 27/01/2011 03:32


il y a parfois une certaine complaisance dan la souffrance, un peu comme certains s'approprient "leur"cancer ou "leur" autre chose; mais c'est tellement relatif, ce qui me fait souffrir un jour,
ici et maintenant n'est -t-il pas le plus souvent ce qui peut être générateur de bonheur par franchissement de la marche
bisous et bonne journée! moi suis toujours à rawai et suis sans mon apn qui est tombé; heureusemt je vais utiliser celui de ma cousine mais pas aussi perfectionné


mamalilou 27/01/2011 01:14


-->> oui la transmission... une forme de repère d'abord, comme une trame de dessin qui permet la créativité de l'artiste... c'est important d'offrir la page et parfois de guider les gestes,
un peu...
ces enfants comprennent vite les interactions et si on est sincères avec eux, ils ont tout de suite confiance en leur pouvoir, leur capacité à être élève et maître à la fois...

cinq enfants sont venus se lover dans nos vies... et sous notre toit, ils ont aujourd'hui entre 6 et 20ans... des tablées joyeuses et réjouissantes, je les vois libres et ouverts au monde, une
bénédiction... :o))

beau jeudi à toi


Miche 26/01/2011 02:55


""oui, sans modèle, c'est ce que je viens de dire au plus grand fils de la famille là,... qui passe son temps à se comparer à untel, à s'opposer à ... il a ruminé dans un sourire "faut juste que je
me lance quoi"...
je lui ai répondu dans un souffle léger "que tu te trouves, déjà..." et il m'a répondu encore plus faiblement, "je t'ai entendue, tu es mon guru, t'as pas le choix, j'en ai décidé ainsi"!!!!
mdr mdr mdr
s'il savait comme je progresse à ses côtés... ""

Lolll, encore un sujet, fort intéressant, celui de la transmission, qui n’est pas éducation à…
Et puis, oui, celui de la relation qui soulève en nous…
Et ces enfants qui voient si bien en nous ….

Belle journée mama... lilou, combien d'enfants dans ta maison ?


vivadevata 24/01/2011 15:56


Com. sur : La souffrance nécessaire...
Ce n'est pas parce que l'inconscient contient de l'ombre, que la vie réserve des obstacles et des épreuves ou qu'il y a en nous du mal, que pour autant il est nécessaire de souffrir et de
s'arranger pour vivre dans le malheur. Le Bouddha lui-même reconnaissait que si la vie était souffrance, peine, frustration, toute la voie spirituelle consistait à se libérer de cette souffrance.
Il s'agit de cesser de souffrir évidemment. Mais voilà le hic.
**La souffrance n’est pas nécessaire en soi, ce n’est pas un acte gratuit, c’est une question de l’existence duelle à sa contrepartie. Est souffrance ce qui reste incompris. Pourquoi cela arrive et
pourquoi à moi et pas à l’autre ? Cela arrive aussi à l’autre, mais dans l’état de relativité, pas en même temps forcément et sans compter la roue de la vie, les rondes des âmes à travers le temps.
Le karma n’a rien de rédhibitoire, il régule la loi de cause à effets pour un juste équilibre des expériences dans le créé. Des êtres hautement nobles et évolués y veillent, on les appelle les
Seigneurs du karma, si l’on veut, ils sont les régulateurs afin que justice soit accomplie dans l’Amour et l’égalité. **

Le seul fait de refuser de souffrir fait souffrir davantage. En refusant la souffrance, la vie telle qu'elle est, en visant toujours un monde meilleur ou en fuyant celui dans lequel on est, on
souffre. Càd que la majeure partie de nos souffrances ne viennent pas de la vie mais de nous-mêmes.
**En effet et il y a interaction entre ce qu’est la vie et ce que nous en comprenons à chaque instant, heureusement ou malheureusement. La vie est enseignante et ce que l’on refuse devient
souffrance provoquée par l’ignorance et l’oubli de notre véritable nature et du pourquoi sommes-nous descendu en ce monde. **

C'est nous qui créons la plupart de nos malheurs. Nous les créons par la tendance à fuir ce qui fait mal, par la peur d'avoir mal, ou par la terreur d'un malheur possible et futur, par la crainte,
finalement, de la vie qui s'achève.
**Le problème se pose lorsque l’on pense qu’il y a quelque chose à combattre qui n’est pas nous et nous angoisse alors, j’ai nommé l’esprit de séparation. Hors de la réalisation, rien n’est achevé,
mais en devenir. La vie ne s’achève pas, elle se renouvelle, formant ainsi des cycles évolutifs, que certains appellent des rondes et il en est ainsi pour tous les êtres soumis au temps. **

Il s'agit donc tout d'abord de ne pas créer la souffrance. Imaginez tout le mal que l'on s'éviterait si l'on cessait d'imaginer le mal que l'on pourrait subir. Ne pas créer le mal veut dire cesser
de cultiver le mental et ses fantasmes décrochés. Car le mal est produit par le mental (engrossé d'émotion imaginative) qui invente, refuse, refoule le mal et se cabre devant les souffrances
possibles.
**Le mental ne connaissant pas la réalité est obligé de l’inventer et par là entre dans des cycles de tourments où le mal et le bien n’ont pas de frontières précises, si tant est soit-il, qu’ils en
aient en réalité. L’on peut observer que cette souffrance née de l’innocence et de l’incompréhension, mais de la découverte d’un nouveau monde dans lequel elle est projetée permet à la conscience
limitée de chercher ce qui est grand et qui lui permette de s’affranchir de ces limites en se réappropriant sa partie divine ceinte en elle. **

La souffrance est créée par une émotivité négative (la peur et ses séquelles), qui, de
Connivence avec le mental, projette sur ce qui arrive des interprétations fausses, entretient des préjugés, inspire des refus et des négations de tout ce que l'on n'aime pas.
**La souffrance découle de toutes les émotions aussi bien positives que négatives que le mental lui inflige comme étant des jugements sur telle ou telle impression. N’oublions pas que la peur peut
aussi protéger de dangers par exemple, mais si l’on veut découvrir, il faut aussi être intrépide. Notre façon de voir le monde détermine notre réalité, mais en aucun cas ne peut se substituer à
celle que l’on ne perçoit pas. **

Recevoir la souffrance... Ne pas créer la souffrance, mais la vivre à fond, lui dire oui. Le fait de ne plus s'y opposer cesse de la créer. On finit par être un avec, et non plus en lutte contre,
ce qui justement est un état de souffrance. Si l'on peut changer une situation douloureuse sans blesser personne, qu'on le fasse, il ne s'agit en aucun cas de subir passivement. Mais SI l'on ne
peut rien changer aux circonstances et aux conditions qui ne dépendent pas de nous, du climat, de l'économie du pays, de la pauvreté, de la maladie, caractère du conjoint ou du voisin, conscience
et niveau d'éducation de ceux qui nous entourent, état des routes, nullité du gouvernement, etc., il s'agit alors de dire oui et de vouloir pleinement ce qui se passe.
**Pas mal, mais incomplet toujours, lorsque l’on n’aborde pas la dimension extraordinaire du divin sise en chacun, cette incomplétude récurante à l’humain souvent meurtri, alors si l’on y ajoute le
regard de l’Amour sachant le chemin parcouru et à parcourir par chaque âme dans le tout.
L’antidote à toute souffrance :
Aimer sans retenue
Aimer sans retenir
Telle est la liberté
De l’amour divin.
Cultivons-le précieusement,
Cultivons-le sacrément.

Apprend à aimer
Avant d’entreprendre
Alors ce que tu entreprendras
Sera de nature immortelle.

Etre séparé
De sa nature véritable
Est l’unique cause
De toutes souffrances. **

"Tu dois souffrir pour apprendre la vérité sur toi-même, tu dois apprendre à ne pas refuser le malheur''. Lorsque le malheur se présente, l'homme doit l'accepter volontairement, et il doit
l'accepter de tout son être. Ce qui renverse la personne non mûre, une lourde perte, une déception, une brutale injustice sera l'occasion, chez l'homme mûr, d'un accroissement de maturité.

** L’état de bouddha est de voir toutes choses avec un esprit saint et égal dans l’Egalité de CE QUI EST. Alors soit bienheureux. **
**Le rêve n’est pas un problème en soi
Il le devient lorsqu’on le prend pour la réalité. **
« Souffrance
Je te prends
Dans mon cœur
Son alchimie
Te rendra
Inopérante
Et te revêtira
De grâce et de joie.
Qui seras-tu alors ?
Ce que tu étais
Avant de naître,
Inexistante. »
Etait-ce bien nécessaire ?
Tout, sauf cela.
FINAL :
« En chacun sommeille
Un maître d’une splendeur inouïe ».
Éprouvez-le !!!


mamalilou 26/01/2011 19:47



la souffrance non mais la douleur oui.


la douleur fait partie des outils de perception, de transmission et d'interaction qui permette l'usage de notre emballage corporel...


pour ce qui est du karma, lui aussi peut être transcendé...il n'est inéluctable que pour qui refuse la part de chemin qui l'en exonère...


et la souffrance, nous en sommes très souvent responsables aussi... c'est vrai


pour cette part, il s'agit en effet d'une forme d'entêtement, d'enlisement sur des voies que nous savons pourtant malheureuses... et comme tu le rappelles, l'enlisement dans le
mental-émotion-projection-peur...


"se réapproprier la part divine ceinte en elle"...


"Notre façon de voir le monde détermine notre réalité, mais en aucun cas ne peut se substituer à celle que l’on ne perçoit pas"


" En chacun sommeille
Un maître d’une splendeur inouïe".


bah voilà quoi... :)))


merci merci merci pour cette sollicitation renouvelée