Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

28 décembre 2010 2 28 /12 /décembre /2010 19:17

 

http://k.mouhoubi.free.fr/monblog/wp-content/oppression_sand.jpg

Le clivage du parent blessé qui s'est efforcé de ne donner de lui que la partie claire de sa personnalité, pour protéger l'enfant, lui a transmis à son insu un attachement ambivalent. Ce style affectif semble nettement plus fréquent dans une population d'enfants dont les parents traumatisés commencent à peine à tisser leur résilience que dans la population générale où on l'évalue à 15%. Cette manière d'aimer ambivalente "se structurerait à partir de conflits parentauxhttp://storage.canalblog.com/01/59/454943/51015091.png non résolus conduisant l'adulte à investir l'enfant pour combler un manque affectif". Ces jeunes parents traumatisés par la guerre ont voulu vite se marier pour se remettre à vivre et vite avoir des enfants pour les aimer et leur donner tout le bonheur dont ils avaient été privés. Ce mécanisme de défense adaptatif a protégé les parents et transmis à leurs enfants un attachement ambivalent qui n'a évolué qu'à leur adolescence.

Une conclusion hâtive consisterait à dire:

"Voilà ce que donne la résilience: les parents résilient, les enfants trinquent."

Il faut souligner que les parents commençaient à peine leur processus de résilience dans une culture qui les ignorait. Ils en étaient encore au stade où la souffrance immédiate les contriagnait à affronter la catastrophe qui venait de se produire. Ils étaient encore hébétés avec soudain des retours de flamme qui surprenaient tout le monde. Ils serraient les dents et ne pouvaient parler, comme on le fait toujours, sur le coup, quand on a mal. Ce n'est que plus tard qu'on peut s'expliquer, quand le recul, la distance et le temps nous permettent d'en faire une représentation verbale. Si la culture en plus fait taire les blessés, il leur faudra des décennies pour se recoudre. Il suffit de quelques secondes pour planter un enfant qui se développera pendant les années que son parent consacre à se réparer. Le petit vient au monde au moment où ses parents blessés aspirent à renaître, à revenir à la vie après une agonie psychique. Mais l'enfant ne trouve autour de lui que des tuteurs de développement altérés par la meurtrissure parentale. C'est là qu'il doit apprendre à vivre.

http://melusine.romandie.com/resserver.php?blogId=17535&resource=f%C3%A9e-grimoire.jpg&mode=mediumLes petits orphelins ont idéalisé leurs parents disparus, mais quand ils ont trouvé une famille de substitution leur épanouissement n'a pas été mauvais. Ils ont pourtant dû faire un double travail de filiation, avec la famille morte idéalisée et avec la famille présente salvatrice et maladroite, comme toute famille. Ils ont imaginé un double roman familial qui a rempli leur monde intimehttp://1f.img.v4.skyrock.net/1ff/extrait-livre/pics/1410407825.jpg et provoqué parfois des difficultés relationnelles, mais le résultat est plutôt appréciable.

Un esprit malveillant pourrait en conclure qu'il vaut mieux avoir des parents morts que des parents blessés. Je propose d'écouter les thérapeutes de la famille qui constatent que, lorsqu'un membre du groupe est atteint d'une maladie grave comme un cancer ou un grave infarctus, la fratrie et les alliés se resserrent autour de lui. Les autres problèmes passent au 2nd plan et s'enfouissent sous l'urgence du quotidien. Un travail de trépas se met en chantier chez les proches qui entourent le malade, préparent le sombre avenir et se sentent bien d'être si bons. Quand 'par malheur' le patient guérit, certaines familles se désorganisent, leurs projets adaptatifs deviennent inutiles et les problèmes enfouis reprennent le devant de la scène. Qui en conclurait qu'il faut tuer les malades? Il vaut mieux négocier, soigner le mieux qu'on peut et prévenir les familles du danger qu'il y aurait à faire de cette épreuve l'unique problème de leur foyer.

De même, quand on est contraint au secret, les proches s'organisent autour de la zone ténébreuse. Mais cette douleur exquise de l'âme du blessé transmet une étrange sensation à l'enfant. C'est peut-être pour ça qu'il est écrit:

"Les pères ont mangé les raisins verts et les enfants ont eu les dents agacées." (Jérémie 3,130)

Le secret qui sauve le parent blessé impose à son enfant, un tuteur de développement qui associe deux pulsions opposées:

"Je m'attache à ce père qui m'angoisse... je m'interdis de le questionner sur cette ombre qui me fascine... je l'admire parce qu'il est initié et je le méprise parce qu'il porte en lui une escarre qui me dégoûte... je l'aime parce qu'il me réchauffe quand il est gai et je le déteste quand son chagrin m'accable",

voilà comment pourraient parler les enfants dont les parents blessés n'ont pas eu la possibilité de progresser dans leur travail de résilience.

Presque toujours, c'est leur milieu familial ou culturel qui empêche la suture de résilience. Comment dire à un enfant qu'il est né d'un inceste? La famille se tait pour protéger le petit qui se développe alors en plein brouillard psychique. Comment dire à un enfant caché pendant la 2nde Guerre mondiale que, s'il avoue qu'il est juif ou épelle son nom, il sera responsable de la mort de ceux qu'il aime? Quand ces enfants deviendront parents avant d'avoir eu le temps de surmonter cette malédiction, c'est avec ce malheur en tête qu'ils vont élever leurs propres enfants. Mais quand la résilience a été possible parce que le milieu n'a pas entravé cette tendance naturelle du retour à la vie, alors l'enfant pourra côtoyer un parent réparé.

 

B.Cyrulnik 

♥ Agréable fin d'année à tous

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0
Published by mamadomi - dans s'éduquer
commenter cet article

commentaires

Quichottine 01/01/2011 04:56


Je n'ai pas de réponse à ta question, Mamadomi... Bien que je puisse me tromper, je ne pense pas qu'il reviendra sur ses conseils... ceux qui pensent détenir le savoir ne le font pas.


C'est dommage... :)

Bisous et bonne année à toi.


mamalilou 03/01/2011 00:35



bisous
sans restrictions!!!



Miche 31/12/2010 03:53


En tant qu’éducatrice spécialisée j’ai travaillé auprès d’enfants placés par décision judiciaire.
Dans certaines familles, les grands parents avaient été placés à la DASS, les parents aussi, nous accueillions les enfants.
Cette problématique m’a interpellée, cela ne signait-il pas l’incompétence des spécialistes que nous étions, nous professionnels de l’aide ?

C’est dans ce travail que j’ai compris qu’il n’y a pas une réponse, un cas, mais autant que de parents et d’enfants sur terre.
J’ai compris aussi que l’ingérence dans les "difficultés familiales", si elle s’avère parfois indispensable, fait aussi beaucoup mal, déplaçant le problème sans le résoudre et alors il ne le sera
jamais plus.

Et puis quelle place accordée à l’enfant, à ses propres ressources, à sa capacité à faire avec une situation qui est la sienne ?
Nous sommes tous le fruit, d’un passé transgénérationnel, lourd d’incompréhensions, de maladresses, de mensonges, nous avons dû faire avec, je dis bien "avec", car ce que nous sommes aujourd’hui ne
serait pas sans ce défi.

Enfin quelque chose me dit, que nous décidons de venir au monde dans ces conditions précises, en mon fort intérieur, je sens bien que le travail de cette vie je l’ai choisi.
La venue au monde trouble cette mémoire, et l’éducation ne nous aide en rien à la retrouver.
L’éducation est toujours un dressage, il nous faut trouver un autre mot pour parler de la présence ouverte d’adultes, accueillant une nouvelle génération, et l’autorisant à la tâche qui est la
sienne.

Il y a encore beaucoup à comprendre à ce sujet, mais je tenais à préciser ma pensée.

Belle journée à tous




mamalilou 31/12/2010 23:51



oui et selon ce principe de "déplacer le
problème sans le résoudre" on a la médecine allopathique ou les magnétiseurs (non éveillés s'entend) qui travaillent souvent en circuit fermé... et autres praticiens qui "déplacent les
énergies"... sans connexion... ça règle rien durablement ...


en mon for intérieur oui je sais aussi que nous avons choisi... et que nous sommes à la hauteur de tout ce qui nous arrive...


l'éducation un dressage... il est évident que ça en choque plus d'un, pourtant ce n'est rien moins... avec un formatage culturel... souvent lourd, oui...


et la transmission générationnelle est à travailler, et les très jeunes filles-mères dont les filles à leur tour deviennent mères très jeunes... etc...


merci à toi d'avancer en profondeur dans le sujet, merci


beau métier que le tien


repos, pendant que les enfants vont chercher les cotillons... pour le saut de l'an... j'ai plus de souffle tant nous avons gonflé de ballons!!!



Quichottine 31/12/2010 01:46


Oui, on peut toujours envisager d'améliorer les choses... je ne dis pas le contraire.

Il y a de grands penseurs qui proposent... On peut toujours essayer, quitte à ensuite revenir sur nos pas. :)

Bon dernier jour de 2010 à toi.

Bisous doux.


mamalilou 31/12/2010 23:37



j'aime bien le "quitte à revenir sur nos pas"... "nos" ... "les grands penseurs"... je suis hilare, mais c'est la soirée qui veut ça... les enfants m'ont épuisée de rires...


oui ben oui forcément, mais combien peu sont capables de remettre en question leur enseignement... dis tu crois que Dukan un jour reviendra sur les leçons de diététique à cent balles qu'il donne
et qui sont toutes pourries? je veux dire dans l'esprit et dans la durée...?


hem, oui nous nous éloignons du sujet...


trinquons autrement ce soir


doux bisous



witney18 30/12/2010 13:17


j'aime bien les écrits de cet auteur, très interessant ! bonne journée et bon 31 ! Bisous


mamalilou 31/12/2010 01:24



gros bisous à toi et bon 31 aussi, h-23!



Miche 30/12/2010 04:16


Il me semble qu'il n'y a pas une seule réponse en ce sujet, et que de toute façon chacun fait ce qu'il peut...
Quelque chose nous échappe, qui ne nous permet aucune certitude et pourtant nous irons aussi en des affirmations.
Lollll.
Tendresse Mamalilou, bon saut !


mamalilou 31/12/2010 01:20



quelques choses nous échappent oui, dont une surtout...


peut-on se permettre de faire peu... ou doit-on déléguer la fonction parentale majeure, celle de la présence?... beaucoup choisissent la délégation quand il leur semble n'être pas assez réparés
finalement pour aboutir sereinement une éducation et le témoignage de l'amour et de l''échange...


c'est une façon d'exercer la parentalité que je respecte aussi... savoir quelles sont les limites acceptables de ses possibles à l'instant t...


bon après, les affirmations, comme tu dis... méritent quelques arrêts sur images, et regard plus humbles, c'est sûr...


bon saut de l'an à toi aussi Miche, un an de plus pour notre vénérable Terre...