Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 20:59

A quoi sert la culpabilité?


Si elle est toujours douloureuse, la culpabilité n'est pas forcément négative. C'est une émotion structurante, qui favorise l'empathie, et un repère utile entre le bien et le mal.

"La culpabilité est une expérience émotionnelle désagréable, caractérisée par un sentiment de tension, d'anxiété et d'agitation, écrit Laurent Bègue, psychologue social. Mais, bien avant de constituer une manifestation inadaptée, elle est un signe de bonne santé psychologique."

Elle nous signale que nous avons mal agi, transgressé nos valeurs, nos principes moraux. Par ex, je suis toujours en colère contre moi lorsque je m'énerve après une caissière du supermarché. J'avais le choix d'agir autrement, de faire preuve de patience; et je n'aime ni perdre mon self-control, ni blesser les autres. Donc, je regrette les mots que j'ai eus.

 

"Le souvenir des tourments qui accompagnent la culpabilité nous incite à être loyaux, à bien traiter les autres, humains ou animaux, confirme Laurent Bègue dans son essai. Elle nous rend + empathiques, + rapides à nous excuser."

Elle serait donc un utile garde-fou pour rester dans le droit chemin, une émotion structurante, garante de notre conscience du bien et du mal. Pourtant, nous le constatons dans la vie quotidienne, notre sentiment de culpabilité nous fait rarement avancer sur ces voies raisonnables et empathiques. Bien au contraire, il est souvent cause d'angoisses inutiles. D'autant que notre ressenti à lui seul ne nous permet pas de distinguer la culpabilité utile de son pendant destructeur.

 

Culpabilité, honte, embarras


La culpabilité résulte de la transgression, réelle ou imaginaire, d'une règle morale (faire souffrir, mentir, tromper, voler, tuer...). Elle concerne notre rapport à la loi. Lorsque nous nous sentons coupables, nous essayons de réparer.

La honte est liée à la peur du rejet social, de l'exclusion. Elle résulte du sentiment d'être indigne, inférieur aux autres (parce que l'on est dans la misère, analphabète, inculte...).

Nous la ressentons si nous portons des vêtements banals lors d'une soirée huppée, ou quand, chômeurs, nous sommes entourés de gens qui travaillent, par ex. Elle nous donne envie de fuir, de nous cacher.

L'embarras surgit quand nous contrevenons aux conventions, aux règles du savoir-vivre (ne pas roter, péter, se promener la braguette ouverte ou se gratter les fesses en public, etc...). Embarrassés par les gargouillis intempestifs de notre ventre, nous nous excusons.

 

Une émotion universelle

 

Il n'est pas question de valoriser l'absence totale de culpabilité, caractéristique du psychopathe, pour qui l'autre n'est qu'un objet. Selon le psychanalyste Jacques Lacan, comme la colère ou la joie, elle appartient aux affects les + universels et les + archaïques, ceux qui apparaissent de façon presque innée. D'après la psychanalyste Melanie Klein, l'une des principales spécialistes de la petite enfance, elle se manifeste dès les premiers mois de la vie et résulte de l'ambivalence des sentiments éprouvés pour la mère: l'enfant s'en veut de détester cet être par ailleurs adoré.

En raison de nos tendances à nous perdre entre réalité et imaginaire, nous sommes tous condamnés à la culpabilité, y compris pour des actes que nous ne commettrons jamais (tuer notre père, notre mère, les voisins ou les collègues de bureau qui nous dérangent), y compris en prêtant aux autres des sentiments qu'ils n'éprouvent peut-être pas. Une vision de nous-même trop idéalisée nous pousse aussi à ressentir nos échecs comme des fautes morales:

"Je m'en veux, car je ne suis pas aussi bien que je le devrais."

Pire: nous pouvons être torturés par une culpabilité inconsciente que nous ne percevons pas, mais qui nous entraîne vers des conduites d'échecs ou qui nous rend malades.

Pas question, dans l'affaire, de compter sur le surmoi, la conscience morale intériorisée, pour servir de repère. En effet, généralement trop sévère, il nous demande toujours plus

"Renonce à tes plaisirs".

"Pense aux autres avant de penser à toi",

"Tu aurais dû réussir beaucoup mieux",

"Tu te complais dans ta médiocrité", etc...

Selon Jacques Lacan, certains d'entre nous vont jusqu'à commettre des petits délits (griller un feu rouge, voler au supermarché...) pour avoir enfin une bonne raison de se sentir fautifs. Et la preuve a contrario existe. La culpabilité est si prompte à surgir en chacun de nous que la culpabilisation est l'un de nos meilleurs outils pour influencer l'autre et l'amener à agir comme nous le souhaitons:

"Tu n'as le temps de venir me voir? Ce n'est pas grave? Tu viendras quand je serais morte", soupire cette grand-mère à l'adresse de sa petite-fille.

 

Un sentiment trompeur


Pour autant, s'estimer coupable ne prouve jamais que ce soit justifié. Entre la culpabilité selon le droit, et celle ressentie se tient un monde. Pour preuve, la fameuse culpabilité du survivant:

"Je suis vivant alors que tous les autres passagers de l'avion ont péri",

"Je suis en pleine santé alors que mon enfant est malade".

La mère qui confie son bébé à une nounou pour aller au cinéma se sent parfois + mal que l'automobiliste qui a accidentellement renversé un piéton ou que le tueur en série qui a égorgé 50 femmes.

Pourquoi cette palette de ressentis devant l'action? Parce que rien n'est + compliqué que de délimiter la frontière qui sépare bonnes et mauvaises conduites. Ainsi, selon le philosophe Emmanuel Kant, le mensonge est toujours un mal. Or, mentir pour sauver des innocents, comme l'ont fait les Justes pendant la 2nde Guerre mondiale, n'était-il pas au contraire un acte respectable? Et nous aimons croire qu'une partie de ceux qui se sont empressés de collaborer ont été torturés par la culpabilité.

D'ailleurs, se comporter en accord avec la loi ne nous protège même pas du malaise intérieur, physique, de cette boule dans la gorge que crée ce sentiment. un épisode de la série télévisée The Closer: L.A. enquêtes prioritaires en donne un parfait exemple. La chef Brenda Leigh Johnson est rongée par la culpabilité alors qu'elle provoque les aveux d'une jeune femme enceinte qui a assassiné toute une famille en croyant protéger le père de son enfant. Elle a arrêté une meurtrière, mais doit désormais assumer la responsabilité de faire naître en prison un bébé qui sera ensuite arraché à sa mère et confié aux services sociaux. Il s'agit bien sûr d'une fiction, mais tous, nous devons quotidiennement nous arranger de dilemmes de ce genre. Sans disposer d'autres repères que notre conscience, notre idée du bien et du mal.


[Jonathan+by+Howard+Schatz.JPG]

Une issue ...pour en sortir :)

 

Nous nous sentons coupables de partir en hôtel club à Punta Cana au lieu de passer toutes les vacances en Lozère avec notre mère malade. Mais nous le faisons quand même, allant parfois jusqu'à nous autopunir en nous interdisant de profiter de ce moment de détente.

Pensons aussi à l'histoire classique de l'homme qui fait attendre sa maîtresse pendant des années en lui jurant qu'il va quitter sa femme. Mais pas maintenant, car il se sent mal à la simple évocation d'un départ du domicile conjugal: l'épouse, fragilisée, a trop besoin de lui... Sa culpabilité lui simplifie l'existence et lui épargne une remise en cause des a façon de vivre.

Lacan affirme que la seule chose dont nous puissions être coupables est de ne pas assumer nos désirs, d'être "moralement lâches". Il ne parle pas de lubies ou de pulsions sexuelles à assouvir sur-le-champ, encore moins de tendances criminelles ou perverses, mais de la force vitale qui mène notre existence. C'est, par ex, le désir de peindre ou d'écrire qui pousse les artistes à créer en dépit de la faim ou de la pauvreté. Plus quotidiennement, c'est l'envie d'être autonome, d'exercer un métier qui nous plaît, de disposer de notre temps, d'aimer qui nous voulons -au-delà des critiques de l'entourage.

C'est dire que la sortie de la culpabilité passe par la connaissance de soi, et par la reconnaissance de nos véritables désirs et éventuelles erreurs. Par notre aptitude à affirmer "Je veux". "J'assume". Par l'acceptation de notre responsabilité face à nos aspirations et à nos actes. Plus nous essayons de fuir les aspects sombres ou socialement incorrects de notre ego, + nous nous enfonçons dans la culpabilité.

 

Isabelle Taubes, Psycho n°313

réf.:

La psychologie du bien et du mal, Laurent Bègue (Odile Jacob, 2011)

L'Ethique de la spychanalyse, le séminaire, livre VII de Jacques Lacan (Seuil, 1986)

La psychanalyse des enfants, Mélanie Klein (1882-1960, PUF, 2009)

Sur le mal radical dans la nature humaine (Ed° Rue d'Ulm, 2011) Emmanuel Kant (1724-1804)

 

avec en illustration les oeuvres d'Howard Schatz

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 13/12/2012 02:08

-->> un mal nécessaire et seulement cela
on échoue à lui trouver quelque utilité, si elle n'est pas accompagnée de discernement, de docilité à l'apprentissage, de détachement du fruit de ses actions, ou si elle l'on surinvestit l'estime
de soi sur le résultat de ses actions,...

Satine 02/12/2012 19:23

La culpabilité est un mal nécessaire pour prendre conscience de son mauvais acte et éviter ainsi de le reproduire. Mais elle ne doit pas non plus être un poids écrasant qui mine et qui détruit, il
faut savoir tourner la page.

mamalilou 13/12/2012 02:03







witney 02/12/2012 10:26

il en faut mais pas trop car ça devient pathologique et decèle un manque d'amour pour soi, non ? bon dimanche et bises

mamalilou 13/12/2012 02:02



peut-être
oui, que c'est manquer d'amour pour soi, de confiance en soi aussi, que de culpabiliser. C'est nier ses choix, son discernement, et se récuser le droit de se tromper aussi parfois...


doux bisous 



Phène 29/11/2012 13:10

Tous ces états émotionnels démontrent bien que nous vivons sous l'emprise de nos acquis culturels et cultuels... Belle fin de semaine, Mamalilou

mamalilou 13/12/2012 02:01



pour beaucoup oui, conditionnés,
utilement, mais pas que...


doux bisous et bon mercredi à toi



Blanche DREVET 29/11/2012 12:30

Bonjour Mamalilou, ton article est interessant car il nous montre les multiples facettes de la culpabilité, ce sentiment émotionnel qui fait partie de la vie de tous ceux et celles qui ont des
émotions. Comme toute émotion, la culpabilité a des aspects positifs et des aspects négatifs dans la construction de la personnalité. C'est à chacun d'analyser le plus objectivement possible ce
sentiment qui doit l'aider en fin de compte à se sentir bien avec lui-même et non à mener une vie comme un fardeau ! bonne fin de semaine. Bisous
Blanche

mamalilou 13/12/2012 01:59



c'est bien dit


doux bisous à toi Blanche