Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 08:58

http://www.hyperfetes.com/images/Produits/FDA575.jpg

en illustration de/à la façon de Olivier Valsecchi et ci-dessous de Tomas Janùska

 

http://www.hyperfetes.com/images/Produits/FDA575.jpg

Précédemment

Exprimer ses besoins ou les taire:

quel est le plus douloureux?

 

Dans un monde où nous sommes souvent sévèrement jugés lorsque nous identifions et révélons nos besoins, cette démarche peut faire peut, surtout aux femmes, qui essuient encore + de critiques. On entretient en effet depuis des siècles une image de la femme aimante, censée se sacrifier et renier ses besoins pour se consacrer aux autres. Or, dans la mesure où les femmes sont élevées dans l'idée que c'est là leur fonction sociale première, elles ont souvent appris à ignorer leurs propres besoins.

Lors d'un atelier, nous discutions du sort des femmes qui intériorisent ce type de conviction. Lorsqu'elles formulent leurs désirs, elles le font souvent sur un mode qui reflète et renforce l'idée selon laquelle leurs besoins ne sont ni légitimes ni importants. Ainsi, au lieu de dire qu'elle a eu une longue journée, qu'elle est fatiguée et qu'elle a besoin d'un peu de temps à elle en soirée, une femme qui craint de demander ce dont elle a besoin pourrait se lancer dans une véritable plaidoirie:

"Vous savez que je n'ai pas eu un moment à moi de toute la journée. J'ai repassé les chemises, fait les lessives de la semaine, emmené le chien chez le vétérinaire, préparé le repas et les sandwiches des enfants, appelé les voisins pour la réunion de copropriétaires, alors... (sur un ton implorant)... alors si vous voulez bien..."

La réponse ne se fait pas attendre:

"Pas question!"

Sa requête larmoyante suscite davantage de résistance que d'empathie, car ses interlocuteurs ont du mal à entendre et à apprécier les besoins qui se cachent derrière ses suppliques. Et lorsqu'elle tente maladroitement de faire valoir ce qu'elle "mériterait" ou "devrait" obtenir d'eux, elle se heurte à une réaction négative. Au bout du compte, elle se trouve confortée dans l'idée que ses besoins n'ont aucune espèce d'importance, sans se rendre compte que la façon dont elle les a exprimés ne favorisait guère une réaction positive.

Ma mère participait un jour à un séminaire dans lequel des femmes parlaient de la crainte qu'elles éprouvaient à exprimer leurs besoins. Elle se leva soudain et quitta la pièce. Lorsqu'elle reparut enfin, elle était très pâle.

- Tu te sens bien, maman? lui demandai-je devant tout le groupe.

- Oui, répondit-elle, mais je viens de réaliser quelque chose et cela m'est très pénible.

- De quoi s'agit-il?

- Je viens de prendre conscience que j'en ai voulu pendant trente-six ans à ton père parce qu'il ne comblait pas mes attentes et je me rends compte seulement maintenant que je ne lui ai jamais dit clairment ce dont j'avais besoin.

Olivier Valsecchi ^

Elle avait vu juste. Je ne me souviens pas de l'avoir entendu une seule fois exposer de façon nette ses besoins à mon père. Elle parlait par allusions et tournait autour du pot, mais ne disait jamais ouvertement ce qu'elle voulait.

Nous essayâmes de comprendre pourquoi elle avait eu tant de mal à le faire. Issue d'un milieu défavorisé, elle se souvenait que, dans son enfance, lorsqu'elle demandait certaines choses, ses frères et soeurs la rabrouaient:

"Tu ne devrais pas demander cela, tu sais bien que nous sommes pauvres. Il n'y a pas que toi dans la famille!"

Si bien qu'elle finit par redouter de ne s'attirer que désapprobation et jugements en formulant ses besoins.

Elle nous raconta que, quand elle avait 14ans, l'une de ses soeurs s'était fait opérer de l'appendicite et qu'une autre soeur lui aviat offert un petit sac. Ma mère rêveait d'un sac identique mais n'osa rien en dire. Et que pensez-vous qu'il se passa? ... Elle fit semblant de ressentir une douleur lancinante sur le côté droit et joua la comédie jusqu'au bout. Ses parents l'envoyèrenet consulter plusieurs médecins. Incapables d'établir un diagnostic, ils décidèrent de l'hospitaliser pour procéder à une exploration. Elle avait joué gros, mais son stratagème marcha: elle reçut exactement le même petit sac que celui de sa soeur. Bien qu'elle fût dans une situation très inconfortable, ce cadeau la transporta de joie. Deux infirmières entrèrent dans sa chambre, et l'une lui mit un thermomètre dans la bouche. Ma mère bafouilla un "Mmph.. mmph..." en montrant son petit sac à l'autre infirmière, qui répondit:

"C'est pour moi? Oh c'est trop gentil, il ne fallait pas!"

Et elle disparut avec son "cadeau"! Ma mère était désespérée et ne parvint jamais à dire:

"Je n'avais pas l'intention de vous le donner. Rendez-le-moi, s'il vous plaît"

Cette anecdote souligne bien les risques que l'on prend à ne pas reconnaître ouvertement ses besoins.

 

Marshall B. Rosenberg

http://www.hyperfetes.com/images/Produits/FDA575.jpg

 

http://www.hyperfetes.com/images/Produits/FDA575.jpg

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 18/10/2012 03:04

-->> c'est un peu la partie d'échec, parce qu'il n'y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. La rancoeur, si elle n'est pas utile et efficace, n'en est pas moins légitime!
Crois-moi, dans ce cas, l'exemplarité est attendue et entendue comme univoque, on t'invitera à l'être, mais on évitera d'en faire autant, se plaindre ou demander n'est pas considéré comme
exemplaire... non rassure-toi, le contrat tacite était bien un contrat, tu te serais exprimée que la rancoeur serait venue de son côté... c'est avant la vie à deux que ces choses doivent s'établir,
de façon claire, les aménagements survenant ultérieurement, selon la vie pro et parentale de chacun...
mais une fois qu'on part dans du contrat moral tacite, qu'on impose sa bienveillance altruiste indépassable, on se met en péril toute seule, puisque "on ne nous a rien demandé"...
merci à toi de poser ici ce témoignage, qui est celui d'un grand nombre de compagnes...
notons que le compagnon a qui profite cette situation n'est pas toujours obligé de se "laisser surpasser" en accomplissement de devoirs conjugaux et colocatifs!!!... certains relèvent le défi,
d'autres mettent le holà sur les exigences collectives... ils s'expriment avant de "profiter"...
doux bisous à toi

Satine 16/10/2012 21:26

Il faut toujours dire les choses même si elles ne sont pas évidentes. Lors de ma précédente relation, je faisais toutes les tâches ménagères et j'attendais qu'il s'en rende compte et finisse par
m'aider, bien évidemment ça n'est jamais arrivé. J'ai fini par me dire qu'il ne me respectait pas, que j'étais sa servante et puis je lui en ai voulu de plus en plus. Je l'ai quitté par la suite
par rancoeur et dégoût.

CARDAMOME 13/10/2012 19:28

oh punaise, je crois bien que j'aurais craché le thermomètre et que j'aurais osé dire que ce n'est pas ce que j'avais voulu exprimer mais seulement dire combien j'étais fière d'avoir ce petit
sac... (et j'en avis bavé pour ça!) ceci dit bien mal acquis....
bonne soirée mama

mamalilou 17/10/2012 01:25



oui, on voit la difficulté d'assumer ses désirs jusqu'au bout,... biaiser n'arrange rien à la chose...


joli mercredi à toi béa, re-bisous



witney 07/10/2012 13:06

coucou, il vaudrait mieux exprimer ses besoins, après ils peuvent être comblés ou pas, c'est une autre affaire...Bon dimanche et bisous

mamalilou 17/10/2012 01:24



oui, assumer ses besoins, ses désirs aussi, dans le détachement néanmoins,...


doux bisous et beau mercredi à toi



CARDAMOME 05/10/2012 10:41

souvent pas facile à exprimer, mais je m'y atelle depuyis quelque temps car ça devanait fianlement plu douloureux (physiquement dnas les répercusiions) de le taire
suis revenue mai pas encore eu trop de tmeps pour publier chez moi... gro bisous de retour

mamalilou 17/10/2012 01:23



ravie de te retrouver, j'espère que tu as la forme


de mon côté je rame sévèrement, mais c'est vraiment rien de grave là...


très gros bisous