Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

11 novembre 2010 4 11 /11 /novembre /2010 09:42

 

 

Au Burundi, ravagé par la guerre civile, une femme sauve 10 000 enfants.

Depuis son indépendance, en 1962, le Burundi a connu 40 années d'instabilité marquées par de fréquentes violences interethniques.

Ces conflits opposent les Hutus majoritaires, et les Tutsis, minoritaires mais surreprésentés dans l'administration. Malgré les liens familiaux entre ces différents groupes, les rancoeurs s'aggravent avec l'absence de partage du pouvoir. En 1972, après une révolte hutue, 100 000 à 300 000 d'entre eux disparaissent. En 1993, une autre révolte est sauvagement réprimée par une armée majoritairement tutsie et le conflit dégénère en une guerre civile entre groupes armés.

[La situation est bien différente au Rwanda voisin où les Hutus ont pris le pouvoir après l'indépendance. Certains groupes ont multiplié les exactions contre les Tutsis jusqu'au génocide 1994 (un million de Rwandais, principalement des Tutsis, ont été exterminés en trois mois).

En octobre 1993, elles entraînent 50 000 morts et un million de personnes déplacées. Marguerite Barankitsé (Maggy), jeune femme de 37 ans, qui vit dans l'est du pays, se réfugie avec ses 7 enfants adoptifs et plusieurs familles dans l'évêché de Ruyigi où elle travaille au Bureau de développement. Arrêtée, battue, elle doit assister au massacre de 72 personnes, perpétré par des assaillants qu'elle connaît souvent personnellement. Elle en réchappe et recueille 25 enfants. Malgré dix ans de guerre civile qui feront 250 000 morts, Maggy, au péril de sa vie, vient en aide à plus de 10 000 enfants. Elle crée la Maison Shalom, qui accueille aujourd'hui 250 bébés, prend en charge 3 000 orphelins, aide à construire des maisons, des écoles, des centres de formation et un centre culturel: Cité des Anges, avec cinéma, bibliothèque, piscine, espace de rencontres et centre d'apprentissage. Un hôpital est né aussi, les premières consultations ont été données fin 2006. Maggy a aujourd'hui obtenu une reconnaissance internationale qui renforce son action de reconstruction et de réconciliation dans un Burundi où la paix est enfin revenue en 2003.

 

"Ma mère s'est retrouvée veuve avec deux enfants jeunes, mais elle était toujours joyeuse et distribuait généreusement son affection. Elle m'a appris que l'autre est d'abord un frère ou une soeur. L'éducation chrétienne qu'elle m'a donnée m'a permis de croire qu'on peut toujours faire quelque chose. Juste après les massacres auxquels j'ai dû assister en octobre 1993, j'étais révoltée. Je me disais "Dieu ne peut pas être un Dieu amour et permettre que je sois humiliée et que je voie tout cela." Et en même temps je pensais que j'avais aimé des criminels comme des victimes. J'ai crié haut et fort "Non Seigneur, ce n'est pas possible", je lui ai demandé des explications. Si je n'avais pas réagi positivement, j'aurais fui et je me serais suiidée comme bien d'autres. Mais une force intérieur me disait de rester.

J'ai entendu alors la voix des enfants. J'ai vu dans leurs yeux qu'ils étaient rassurés quand je les prenais, qu'ils étaient convaincus que je pouvis empêcher qu'on les tue et trouver de quoi les nourrir. Cela m'a donné une grande force. Les enfants comptaient sur moi, mais je comptais aussi sur eux pour me dire que je devais consoler, nourrir, entourer de tendresse ces enfants qui avaient assisté au massacre de leurs parents. J'étais la seule adulte qui pouvait encore faire quelque chose. Et ensuite, il fallait retrouver leurs familles ou leur trouver une nouvelle famille. J'ai toujours beaucoup prié. Quand je n'avais pas le temps, je me mettais là dans un coin et je disais: "Seigneur tu vas me donner les forces pour cela." C'est ainsi qu'est née la Maison Shalom. 

Accueillir 250 bébés et aider tous ces enfants, les familles déplacées et les prostituées malades du sida, trouver de l'argent, il y a de quoi être submergée. Mais moi, je n'ai pas peur parce que ce n'est pas mon entreprise à moi. J'ai toujours pris soin de me régénérer à la source de la vie. Pour moi qui suis croyante, cette source c'est Dieu. Je dis: "Seigneur, c'est ton affaire, arrange tout cela." Prendre le temps de prier est nécessaire. C'est ce qui m'a donn l'intelligence pour qu'on invente ensemble comment faire fructifier ce que nous recevons. Il est arrivé qu'on me supprime des subventions parce que j'avais commis des impairs ou que j'avais dit des vérités que n'aiment pas entendre certains représentants des organisations internationales. Mais j'ai toujours eu confiance. Je crois qu'il y a quelqu'un qui m'accompagne. Il m'empêche de m'enorgueillir maintenant que je suis connue, comme il m'empêche de perdre pied quand arivent des situations dramatiques où on m'amène un enfant défiguré, à bout de forces. Tout ce qu'on a fait: la Maison Shalom, la Cité des Anges, est dédié à la vie et aux enfants. Prier, ce n'est pas fuir les responsabilités. Je dis parfois à mes frères chrétiens: vous royez qu'Il est à l'autel et vous vous réfugiez là. Quand il y a la misère, il faut aller la rencontrer, parce que c'est là qu'est Dieu.

Bien sûr, il n'ya pas de paix sans justice. Mais il ne faut pas confondre les criinels et leur crime. Ils restent nos frères, nos soeurs. Moi-même je me suis sentie trahie et je souffre encore de ce qui m'est arrivé mais je ne douterai jamais de leur humanité. Cela a été une guerre civile entre des gens qui parlent la même langue, qui vivent dans les mêmes villages. il nous faut une solution burundaise. il nous faudrait des sages burundais qui s'assoient et qui regardent ce qui correspond à notre culture, inventer une autre justice.  Pour sa venue exceptionnelle en France, Marguerite Barankitse, dite Maggy, a reçu la médaille de la Ville des mains du maire de Lille.

 

Nov 2010: Pour sa venue exceptionnelle en France, Marguerite Barankitse, dite Maggy, a reçu la médaille de la Ville des mains du maire de Lille, à l'occasion du 21e anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant.

 

Si on devait punir tous ceux qui ont tué au Burundi, on commencerait alors par des présidents, des dirigeants et cela nous mènerait au chaos. Si on veut la justice, c'est pour conduire à la paix, à l'équité et, demain, à l'amélioration des conditions sociales. Je suis allée moi-même au tribunal dénoncer les crimes de certaines personnes. Mais j'ai dit: "Je ne viens pas accuser, je viens libérer mes frères, car s'ils continuent à porter ces crimes dans leur âme, la violence sera toujours là. Je ne peu pas élever les enfants qui vous ont vu assassiner leurs parents sans que vous leur demandiez pardon." Face à ce difficile travail de la justice dans notre pays, j'ai cherché ce qui pourrait permettre à ces enfants de s'épanouir. Avec eux, nous avons compris que le pardon libère aussi de la haine, nuisible autant pour soi que pour la personne envers laquelle elle s'exerce. C'est un long travail, nous préparons la réconciliation depuis les massacres afin de désamorcer la violence pour l'avenir. Les enfants reçoivent une éducation à la paix où l'on prend ce qui est beau dans nos traditions et ce qui est utile dans la modernité."

 

propos recueillis par R. Pluchet pr alternatives santé, n°332

 

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 13/03/2011 00:06


-->> oui c'est dur, vraiment, et ça donne du courage...
un coeur immense oui, immense...
très gros bisous à toi


Frieda 09/03/2011 08:55


Bonjour Mamalilou,
C'est dur cette page, mais c'est la réalité
Une chose qu'on ne voudrait plus jamais vivre
Le coeur de la femme s'appelle pardon...
Gros bisous
Frieda


wizzil 08/03/2011 22:24


super le petit "up" de cet article, je l'avais raté et c'eut été bien dommage de ne pas le lire. Ce qui m'a frappée, c'est la foi de cette femme, c'est ça que nous sommes tous en train de
réapprendre, et franchement ça vaut le coup ;)
Pas la bête foi religieuse (hum je blasphème mais je me comprends :), non la vraie, croire qu'on n'est jamais seul, et qu'on est soutenu, aidé par la Force de la Vie, et qu'elle va forcément nous
trouver LA solution
Merci pour cet article !


mamalilou 13/03/2011 00:07



oui quelle foi, oui une foi en l'Homme en ce qu'il a de grand, malgré tout cela...


la foi en la Force de Vie comme tu dis


heureuse de partager ce billet de force et d'amour


doux bisous et belle nuit à toi



mamiekeke 08/03/2011 19:53


Bonjour mon amie , pour toi un poème car je sais je sens que tu les aimes alors pour la journée de la femme je te le dédie .
Bonne soirée , bonne nuit , gros bisous marseillais .
RENEE (mamiekéké).

La beauté

Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre,
Et mon sein, où chacun s’est meurtri tour à tour,
Est fait pour inspirer au poète un amour
Eternel et muet ainsi que la matière.

Je trône dans l’azur comme un sphinx incompris ;
J’unis un coeur de neige à la blancheur des cygnes ;
Je hais le mouvement qui déplace les lignes,
Et jamais je ne pleure et jamais je ne ris.

Les poètes, devant mes grandes attitudes,
Que j’ai l’air d’emprunter aux plus fiers monuments,
Consumeront leurs jours en d’austères études ;

Car j’ai pour fasciner ces dociles amants,
De purs miroirs qui font toutes choses plus belles :
Mes yeux, mes larges yeux aux clartés éternelles !

Charles Baudelaire, les Fleurs du mal


mamalilou 10/03/2011 14:29



merci Renée, oui j'aime et j'aime tout particulièrement Baudelaire et tout particulièrement ces fleurs... mon Charles...!!!


 


doux bisous et bel aprem à toi



mamalilou 18/11/2010 23:58


-->> mille bisous à toi aussi Dany, merci