Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 09:16

Ce texte est une courte synthèse du célèbre article de Harold Searles (1959).

 

3112990907_1_5_ESP67jBv.gif

 

L'effort pour rendre l'autre fou

3112990907_1_5_ESP67jBv.gif

 


"L’individu devient schizophrénique, en partie, à cause d’un effort continu – largement ou totalement inconscient – de la ou des personnes importantes de son entourage pour le rendre fou.  

Les modes selon lesquels on rend l’autre fou

De manière générale, l’instauration de toute interaction interpersonnelle qui tend à favoriser un conflit affectif chez l’autre – qui tend à agir les unes contre les autres différentes aires de la personnalité – tend à rendre l’autre fou (càd schizophrène).

 < Simon Birch

On constate souvent dans l’histoire des schizophrènes que l’un des parents (ou les 2) n’a cessé de faire appel à la sympathie de l’enfant et à ce qu’on pourrait appeller une intervention thérapeutique de sa part, tout en rejetant ses efforts pour aider, si bien que la sympathie sincère de l’enfant et son désir d’aider (fidélité fanatique du patient au parent) ont fini par se combiner à une culpabilité, à une rage, et peut être surtout à un sentiment d’impuissance et d’inutilité personnelles (la dénégation parentale/conjugale se répétant, l’enfant/l'intime n’arrivait pas à développer une épreuve de réalité adéquate). Dans ce contexte, Bateson et ses collaborateurs ont montré l’importance des injonctions parentales de nature contradictoire ou “double entrave”(double bind), dans l’étiologie de la schizophrénie.

Une autre technique, étroitement liée à celle de la stimulation-frustration, consiste à traiter l’autre à 2 niveaux de relation (voir +) n’ayant absolument aucun rapport entre eux. Cette technique tend à forcer l’autre à dissocier sa participation à l’un ou l’autre de ces niveaux: il sent, en effet, que ce serait “follement” inadéquat de réagir en fonction de ce niveau particulier puisque celui-ci semble n’avoir absolument aucun rapport avec ce qui se passe à l’autre niveau, + conscient et + manifeste.

Encore une autre technique, étroitement apparentée à celle qui consiste à entrer en rapport avec l’autre à 2 niveaux distincts en même temps, consiste à passer brusquement d’une longueur d’onde affective à une autre, comme le font si fréquemment les parents des schizophrènes.

Chacune de ces techniques tend à saper la confiance de l’autre dans la fiabilité de ses propres réactions affectives et de sa propre perception de la réalité extérieure. Cette technique est en rapport avec d’autres domaines tels que la politique internationale si on pense aux techniques de lavage de cerveau.

Dans la vie de l’enfant qui deviendra schizophrène, le retour régulier de comportements du parent [conjoint/frère...] qui soumettent l’intégration à un travail d’érosion empêche que l’enfant se tourne vers d’autres personnes susceptibles de valider ses propres réactions affectives et de l’assurer contre la crainte que le parent à fait naître en lui: la crainte qu’il ne soit “fou” puisque ses réactions au parent sont si “irrationnelles”.

 

Motifs sous-jacents à l’effort pour rendre l’autre fou

L’effort pour rendre l’autre fou peut consister, avant tout autre chose, en l’équivalent psychologique du meurtre; il peut, en effet, représenter essentiellement une tentative de destruction de l’autre. On touche ici au problème des “souhaits de psychose”, entièrement analogues aux “souhaits de mort”. Les patients qui se sentent coupables de “souhaits de psychose” donnent l’impression de sentir qu’ils ont été les gagnants dans la lutte avec le parent – cette lutte où chacun s’efforçait de rendre l’autre fou – et l’apparition, ensuite, de leur propre psychose semble être partiellement attribuable à la culpabilité et à la crainte de la revanche du patient, issues de cet ancien duel.

< Andrew Salgado

L’effort pour rendre l’autre fou peut être motivé par un désir d’extérioriser et ainsi d’éliminer la folie que l’ont sent menaçante en soi. Ainsi les familles de schizophrènes ont tendance à traiter le patient comme le “fou” de la famille, le dépositaire de toute la folie des autres membres du groupe familial. La folie du patient consiste, en une bonne part, en l’introjection d’un parent fou (souvent la mère). Le patient l’aime tellement qu’il sacrifie sa propre individualité en développement à la symbiose si indispensable au fonctionnement de la personnalité dudit "parent fou" (mère, conjoint, enfant majeur, frère...).

On peut trouver un autre motif dans le désir de voir cesser une situation conflictuelle intolérable et pleine d’incertitude.

Les patients finissent par s’apercevoir, au fil des années, que tel ou tel de leurs parents était “un peu fou”. Ils avaient l’impression que les signes de la folie du parent étaient si subtils – ne se révélant que dans leur propre relation avec le parent – qu’ils étaient les seuls à pouvoir en mesurer toute l’étendue. Ainsi, l’enfant/le conjoint (etc...) est tenté d’encourager le parent à devenir assez manifestement psychotique – tenter de pousser le "parent" à une folie évidente pour tous et pas seuleument pour lui:

la famille et la collectivité partageront avec lui son fardeau.

Misha Wolinski > 

L’un des motifs les + puissants et les + souvent rencontrés est le désir de trouver une âme soeur pour adoucir une solitude insupportable. Le parent précairement intégré est le type même de l’individu profondément seul qui cherche avidement quelqu’un avec qui partager ses expériences affectives intimes et sa vision déformée du monde. Ce parent est fréquemment idéalisé et il se voit souvent clivé en 2 parties, l’une étant la personnification du mal et l’autre la personnification de la puissance protectrice aimante. Le patient se clive aussi en “bon soi” et “mauvais soi” ainsi que le “bon autre” et le “mauvais autre”.

Un mode de participation interpersonnelle qui a toutes les caractéristiques d’un effort pour rendre l’autre fou peut être motivé par un désir conscient ou inconscient d’encourager l’autre dans le sens d’une intimité + saine, d’une meilleure intégration, à la fois interpersonnelle et intrapersonnelle. Càd qu’ici l’effort conscient ou inconscient consiste à activer dans la personnalité de l’autre, les éléments dissociés ou refoulés afin que son moi soit submergé par l’accession de ces éléments à la conscience, mais que son moi les intègre. Ainsi, cet effort peu être très voisin d’un effort visant à faciliter l’intégration de l’autre, effort que l’on peut considérer comme l’essence même d’une relation d’amour.

Le motif suivant est lié au fait que la mère du schizophrène met l’enfant devant une menace: elle deviendra folle s’il devient un individu en se séparant d’elle psychologiquement. Ainsi, le désir d’individuation de l’enfant (du conjoint/frère, etc... en quête spirituelle ou travail/soi) peut être vécu par lui comme un désir de rendre la mère/l'autre fou. De ce fait, l’enfant est incapable de faire la distinction entre, d’une part, son propre effort d’individuation – normal et précieux – et d’autre part un désir monstrueux – auquel la mère va constament réagir – de rendre sa mère folle.

 ^ Cédric Cazal's

Le dernier motif est très souvent le + puissant de tous. Il s’agit  d’obtenir, de perpétuer ou de retrouver les gratifications inhérentes au mode de relation symbiotique. On s’aperçoit le + souvent que l’effort pour rendre l’autre fou, ou pour perpétuer sa folie, repose sur l’effort inconscient des 2 participants pour essayer d’obtenir la gratification qu’offre un mode de relation symbiotique “fou”.

light painting Brian Hart


La relation patient-thérapeute

Avec ce type de patients, le thérapeute se voit obligé de faire un effort particulier au cours de scéances pour maintenir sa propre santé mentale. L’effort du thérapeute provient de 2 sources:

- la nature du transfert du patient sur lui (relation du type “rendre fou/être rendu fou”).

- Un trait de caractère du thérapeute se présentant sous la forme d’un tendance inconsciente à rendre fou l’autre quel qu’il soit, du moment que sa relation avec lui est suffisament étroite.

Ainsi, la relation patient-thérapeute se caractérise avant tout par une lutte des 2 participants pour se rendre mutuellement fous."

Duarte Rolo

source

3112990907_1_5_ESP67jBv.gif

Aaron Jasinski

 

3112990907_1_5_ESP67jBv.gif

      

3112990907_1_5_ESP67jBv.gif

proposé par mamadomi

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 22/12/2012 02:16

-->> ouaip tu soulèves là notre inquiétude plus ou moins marquée à tous. On arrive à cerner ce qui peut nous faire tourner en rond, mais arrivons-nous toujours à suivre le mouvement répercuté
sur nos enfants, dans chacun de nos choix et de nos conditionnements...
il n'est en tous cas pas insensé de se poser la question, de temps en temps, puisque, nous le savons, nous sommes avant tout spontanés et aimants, et ces instants mis bout à bout, parfois créent
une harmonie qui masque certaines répercussions ultérieures...
très belles fêtes à toi aussi cecyle
merci d'être de ces partages
bisous givrés!!:o)

cecyle 19/12/2012 21:56

Quelle folie! N'empêche, j'espère que je ne vais pas rendre fous mes enfants! Avec tout ce que tu décris, ce ne serait pas complètement insensé! :)
Bisous mamadomi! Et merci pour tes articles que je suis toujours avec attention! Gros bisous et très bonnes fêtes!

mamalilou 22/12/2012 02:13







Fethi 18/12/2012 10:06

Fou... peut être....mais conscient. Très bel article. Bonne journée

mamalilou 21/12/2012 02:02



héhé, sagement fou donc!! :o))


très beau début d'hiver à toi


doux bisous



Miche 18/12/2012 05:17

Ce qui est gênant dans cette façon de voir les choses : "C'est l'autre qui...", c'est qu'elle ne mentionne pas le fait qu'il y a bien un moment où chacun doit reprendre son paquet.
La suite de cet article pourrait être le "petit dernier" qui parle de libération affective.
Belle journée chez toi

mamalilou 21/12/2012 02:01



héhé, oui le moment où "chacun doit reprendre son
paquet"... à suivre, évidemment!


chaque place à son poids affectif, il est important de prendre le recul sur ces relations surtout, et ne pas survivre sans comprendre, en boîtant sur son chemin...c'est du gâchis... ya tant de
joie à cueillir, à faire jaillir, à partager...


doux bisous et belles journées à suivre par chez toi aussi



Nokomis 17/12/2012 09:19

Bon Jour,
Un texte passionnant, une analyse précise et nette. Je me rends compte en lisant cet article, que face à ce genre de personne, pas facile de ne pas devenir dingue en effet.
J'ai toujours été convaincue que ces agissements étaient une manière de volonté de "tuer" non pas par une arme, mais en effet d'une autre manière. Heureux celui qui parvient à se sortir des griffes
d'une telle personne.
Merci et bonne journée à toi.

mamalilou 21/12/2012 01:55



pas facile à la longue


quand on peut fuir, on fuit... mais la proximité familiale ou l'impératif professionnel par ex, ne permettent pas ce choix...dur dur de se construire, et de rester "bienveillant, vrai, utile", de
garder l'estime de soi et la joie de vivre, sans prendre du recul et développer de véritables stratégies de vie en milieu contraint...


comme tu dis, "heureux celui qui se sort des griffes"


doux bisous et bel hiver à toi