Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 18:27

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gifhttp://www.terraeco.net/local/cache-vignettes/L440xH294/arton41925-d7958.jpghttp://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

Restons dans cet objectif de libération; le concept d’allocation universelle, qui semble connaître un certain regain dans la presse écologiste, peut en être la voie, mais sous certaines conditions qui sont bien précisées dans un article publié récemment dans la revue Sin Permisso[*].

J-Pierre Mon l’a traduit de l’espagnol pour en rapporter ici l’essentiel. Il est d’autant + intéressant de revenir 1x de + sur ce sujet, que les partis politiques français, après les élections présidentielles, ont fourbi leurs programmes pour les législatives de 2012.

La Grande Relève[1] a souvent parlé d’allocation universelle en attirant l’attention sur le fait que sous cette même appellation de nombreux auteurs expriment des points de vue fort différents. L’article publié dans Sin Permisso a pour titre  ouvriersAllocation universelle, accès au travail et émancipation sociale: réflexions pour un programme de gauche. Rédigé par David Casassas, professeur à l’Université autonome de Barcelone, il est extrait d’un projet de recherche qu’il a présenté au ministère des sciences et de l’innovation espagnol, qui en a accepté le financement.

 

[*] Sin permisso, http://www.sinpermiso.info/

[1] Voir par ex GR 1097, avril 2009 et Pour une conditionnalité transitoire, J-P. Mon, 9th International Congress on Basic Income, Genève, 2002. (http://economiedistributive.free.fr)

 

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gifL’allocation universelle est-elle

une proposition de gauche?

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

 

Imaginer l’allocation universelle en période de crise et en faire une clef émancipatrice, penser à la mettre au sein d’un projet politique ayant pour but d’universaliser l’accès aux conditions matérielles de la liberté, exigent, avant tout, de prendre conscience que dans l’abstrait, l’allocation universelle n’est pas nécessairement une proposition de gauche[2].http://static.skynetblogs.be/media/96472/256_aec09105534515769bc70bd3d68cc46d.gif

Sans chercher bien loin, les auteurs et les “propagandistes” ultra-libéraux ou “libertariens” ± futés comme l’américain Charles Murray présentent l’allocation universelle comme un excellent moyen pour éliminer “l’État providence” ou pour éviter qu’il soit installé dans des pays ou pour des populations qui ne bénéficient pas actuellement de régimes de protection sociale bien établis. Pour ces auteurs, l’allocation universelle pourrait constituer une sorte de filet de protection minimale et unique pour que fonctionne un monde débarrassé de ces lois qu’ils qualifient de sur-protectrices dans les régimes actuels de protection sociale. Un tel monde serait exclusivement basé sur l’effort personnel, sur la lutte http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRbRqPwmeoOCl3Rrsxuk5cKNwZo9Qa9IUEAdZBl5IxI4rcq336m9xEZqlApour leur survie d’individus supposés seuls responsables de leur vie: il serait opportunément débarrassé de la charge fiscale que constitue le financement des régimes de protection sociale.

Même si on laisse de côté ces considérations éthico-politiques, d’autres dangers menacent l’allocation universelle. Parmi eux, la précipitation et l’optimisme.

L’optimisme, qui résulte par ex de la supercherie morale selon laquelle "ce qui est bon se réalise toujours pour la simple raison que c’est bon". Un tel optimisme peut finir par masquer la connaissance que nous avons du fonctionnement des marchés réels et nous faire croire que l’allocation universelle peut jouer un rôle libérateur des aspirations et des énergies des individus, dans n’importe quelles conditions.

N’oublions surtout pas ceux qui envisagent la possibilité d’instaurer une allocation universelle sans l’accompagner d’un salaire minimum. Car la subsistance minimale des individus étant alors assurée par l’allocation universelle (c’est son rôle!) les employeurs pourraient réduire les salaires autant qu’ils le voudraient, puisqu’aucune disposition légale ne les en empêcherait. Dans un scénario de ce type, le revenu des travailleurs, addition de l’allocation universelle et d’un maigre salaire, serait pratiquement égal à celui qu’ils percevaient avant l’introduction de l’allocation universelle. La différence est que ces revenus ne proviendraient plus uniquement de la “poche” des employeurs, l’essentiel, l’allocation universelle, viendrait alors des “coffres”https://lh4.googleusercontent.com/-sOk0XrLikzg/TYhaAshlhsI/AAAAAAAAA5k/9CZv_8NNjlY/Treasure.png de l’État, càd de la “poche” de l’ensemble des contribuables. Les travailleurs et les sans-emploi y gagneraient sans doute la sécurité d’un “matelas“ minimal, garanti, universel et inconditionnel, et le pouvoir de négociation qui lui est associé. Mais ce scénario serait réalisé au moyen d’un transfert depuis l’ensemble des contribuables vers les propriétaires des moyens de production. Les premiers paieraient, sous forme d’allocation universelle, les rémunérations que les seconds paient actuellement sous forme de salaires.

Bref, il ne faut pas masquer qu’une allocation universelle, présentée comme émancipatrice alors qu’elle entrainerait la suppression d’un salaire minimum interprofessionnel décent, aurait des effets pervers opposés au but que nous recherchons.

Deuxième ex. de précipitation à défendre l’allocation universelle sans avoir analysé ses conséquences sur les services sociaux: les approches de ceux qui prétendent qu’une allocation universelle de faible montant (par ex égal au seuil de pauvreté ou au salaire minimum), associée à des prestations publiques et à des services sociaux de qualité, comme la santé ou l’éducation, constituerait un scénario socialement et éthiquement équivalent à celui qui résulterait de l’introduction d’une allocation universelle d’un montant bien supérieur (par ex, égal à 3x le seuil de pauvreté ou le salaire minimum)http://www.npa2009.org/sites/default/files/images/80.thumbnail.jpg. Mais ces services sociaux devraient, selon eux, être fournis par le marché, par contrats privés; c’est “oublier” que ces contrats privés (notamment en matière de santé) peuvent conduire à des tarifs prohibitifs qui absorberaient la totalité, voire +, de l’allocation universelle.

Ce n’est donc pas avec de telles modalités que l’allocation universelle peut constituer un projet réellement émancipateur.

Pour qu’elle puisse devenir la charpente d’un tel projet de gauche, elle doit faire partie d’un train de mesures comportant, d’abord, un salaire minimum, dont le montant soit fixé par la loi au moins au niveau du seuil de pauvreté, et ensuite la garantie par les pouvoirs publics de l’accès, inaliénable, pour tous, sans condition et sans pression, à des services sociaux de qualité, tout aussi importants que l’allocation universelle, tels que l’enseignement, la santé, les aides à la personne…

 

[2] Ce qu’André Gorz a bien montré par ex dans Misère du présent, Richesse du possible, éd. Galilée, Paris, 1997

 

http://4.bp.blogspot.com/_4skqFpB4HMM/StBpxDEhwsI/AAAAAAAALGM/nXlHcdrR1kk/s400/Un+cachet+qui+fait+foi+de+d%C3%A9mocratie+citoyenne.jpg

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

L’allocation universelle,

axe du programme d’une gauche moderne

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

 

Institutionnalisée avec ces garanties et politiquement encadrée, l’allocation universelle est à mêmede devenir le fer de lance d’une nouvelle offensive de la gauche, adaptée aux circonstances actuelles, pour prendre le contrôle collectif des moyens de production, càd de l’espace social et économique dans lequel nous voulons vivre.

En effet, une allocation universelle de montant égal ou supérieur au seuil de pauvreté ou au salaire minimum interprofessionnel (inutile de dire qu’une allocation universelle inférieure à ces montants perdrait une grande partie de ses potentialités), correspond, par son caractère universel et inconditionnel, à l’essentiel des préoccupations éthico-politiques de l’ensemble de la gauche, donc restaure le binôme liberté-indépendance matérielle. Elle nous dote ainsi du pouvoir de négociation nécessaire pour co-déterminer efficacement, matériellement et légalement, comment seront mis en œuvre les processus de production et de distribution qui charpentent notre vie en société. D’où la radicalité de l‘allocation universelle: garantissant l’indépendance matérielle, elle devient la racine même de la liberté, en donnant à tous la possibilité effective de briser les liens de dépendance matérielle qui limitent leurs plans de vie, actuellement interdits par des forces hétéronomes, et d’essayer de nouvelles formes de sociabilité dans une interdépendance véritablement autonome.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1f/Penser_un_autre_monde.jpg/300px-Penser_un_autre_monde.jpgL’allocation universelle permet l’émergence de nouvelles formes d’organisation de la production et du travail[3]. En d’autres termes, elle aspire à faire une réalité de la prétention marxiste d’obtenir ce "bienfaisant système républicain de l’association de producteurs libres et égaux" sur lequel se sont basés ceux qui cherchaient et ceux qui cherchent encore des formes appropriées pour universaliser l’accès (et le contrôle) des moyens de production.

L’allocation universelle renvoie au programme politique l’importante question des bases matérielles de la liberté.

Le libéralisme historique fait sienne la fiction juridique selon laquelle

les individus sont libres dès lors qu’on proclame

l’égalité de tous devant la loi,

sans s’occuper du substrat matériel sur lequel

ces individus peuvent compter.

Au contraire, l’esprit républicain lie étroitement la liberté individuelle à la jouissance d’un ensemble de moyens qui garantisse l’existence de chacun et la possibilité d’exercer un contrôle adéquat sur les moyens de production et de distribution qui conditionnent notre vie en société.

Le débat sur l’allocation universelle suppose donc la réintroduction dans les programmes politiques de la question,http://i40.servimg.com/u/f40/16/30/00/73/c-est-10.jpg cruciale pour la gauche, de savoir comment réaliser la répartition des moyens de production, et qui, en accordant un pouvoir de négociation à tous les individus pour déterminer ensemble la production et l’accès aux produits, favorise effectivement la démocratisation de la vie sociale et économique.

C’est définie de cette façon que l’allocation universelle constitue une proposition vraiment émancipatrice.

[3] Celui-ci étant entendu au sens + large du terme d’activité humaine qui inclut le travail rémunéré, le travail non salarié, le travail réalisé au sein d’une coopérative, … et les autres formes de travail non rémunérées comme les travaux ménagers, etc

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

Allocation universelle

accès au travail

économie productrice

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

 

https://lh6.googleusercontent.com/d5u2Hyaua5NBk7oV02FMfEbDOWinZ-rtXs0mDaawYXMeoAdajSAcEsQpHOL4QBzVMSp49OSpSXR_YkEhhDfq_x9QTt3MWTsKtm0uaQXklQUwoJRv6gIl faut signaler ici qu’il y a eu et qu’il y a encore des économistes, des sociologues, etc… qui, dans des exposés souvent parfaitement compatibles avec les valeurs et les programmes de gauche, s’opposent à l’allocation universelle parce qu’ils considèrent qu’elle nie la centralité du travail dans l’épanouissement de la personnalité, dans l’accès à une socialisation accomplie, dans le développement de la cohésion sociale par la participation à l’économie productrice et, avec elle, à l’épanouissement des capacités créatrives des individus. Certains de ceux qui tiennent ce raisonnement insistent aussi sur le fait, qu’en temps de crise, il est particulièrement nécessaire de reconstruire (ou de fonder) le pacte social qui passe par l’affirmation du droit au travail et par le rôle du travail comme axe structurant de la vie en société.  http://3.bp.blogspot.com/-xGU-fBbBwZ8/TxmUXFTdhfI/AAAAAAAAAV4/_1VGQFiu4yU/s1600/Marketing+5.jpgCertains analystes vont jusqu’à dire qu’il faut laisser de côté la lutte pour le droit à l’allocation universelle, afin de centrer nos efforts sur l’obtention d'un emploi.

Loin d’assumer cette prétendue contradiction entre ces 2 types de droits (droit à l’allocation et droit à un emploi), beaucoup suggèrent que l’allocation universelle, si elle est adéquatement intégrée dans un paquet de dispositions garantissant réellement, en tant que droit civique, des degrés significatifs d’indépendance matérielle, doit être considérée comme un levier pour l’accès au travail.http://img47.xooimage.com/files/9/3/b/souffrance_travail-1c1274f.jpg

Le droit et l’accès au travail, ne seront en effet possibles que lorsque nous réussirons à rompre les liens de dépendance vis à vis de ceux qu’on appelle les “employeurs” qui, parce que nous en dépendons matériellement, nous obligent à accepter des formes et des relations de travail que nous ne souhaitons pas du tout. Autrement dit, le droit et l’accès au travail ne seront possibles que lorsque, grâce à une indépendance matérielle croissante, nous pourrons expérimenter de nouvelles formes de travail, de nouveaux statuts juridiques pour nos unités de production, de nouvelles conditions de travail,… qui, d’abord, répondront mieux à nos souhaits, et qui, en outre, http://www.jemeclate.com/TRAVAIL%20images/Idiot_travailler_ici.jpgpermettront l’émergence de toutes les activités http://www.sopah.com/files/12/smiley_jump_1.gifet toutes les capacités créatives que nous voudrions développer, mais qui aujourd’hui sont amputées par la nécessité d’accepter, par manque de revenu, n’importe quel emploi.

Le monde capitaliste n’est capable de garantir ni “droit au travail”[4], ni accès universel à un travail imposé. L’instauration d’une allocation universelle, capable de conférer à tous un niveau élevé d’indépendance matérielle, ouvrirait les portes à un scénario social comportant les “outils” nécessaires à la négociation, à la possibilité d’attendre et à celle de prendre des risques.

[4] le chômage structurel propre à nos économies et celui provoqué par le ralentissement économique révèlent l’incapacité manifeste du capitalisme à satisfaire un tel droit

http://08.snuipp.fr/IMG/png/LPC_idiot.png

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

Le travail non salarié

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

 

Tout ce qui précède conduit à affirmer qu’il faut agrandir la sphère du travail non salarié. Les travailleurs qui souhaitent un travail non salarié pourraient décider de s’associer entre eux pour mener à bien un projet productif. L’allocation universelle donne la possibilité d’une transition entre un travail salarié et un travail effectué par des producteurs librement associés, qui vont vendre leurs produits sur les marchés de biens ou de services.

Ce sont des mesures comme celle-ci que la gauche doit, en toute occasion, mettre en œuvre pour démarchandiser la force de travail.

http://cdn.pratique.fr/sites/default/files/articles/franchise-reseau.jpg

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

Activation du travail caché

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif


Il existe d’énormes gisements de travail caché, dormant, enterré, de travail qui devrait être fait, rémunéré ou non, mais qui ne l’est pas parce qu’il est bloqué par la dépendance, par la nécessité “d’attraper le premier train” qui se présente pour pouvoir survivre.http://www2.csenergie.qc.ca/st-sauveur/Lucie/GifsAnimes/Sports_loisirs_Metier/travailleur.gif

Au lieu de travailler à temps plein dans leur emploi habituel, les travailleurs devraient pouvoir n’y travailler qu’à temps partiel, et aller travailler ailleurs, par ex dans un centre de production qu’ils auraient créé avec des copains pour fabriquer des produits  qui, sans cela, ne seraient pas mis sur le marché .

Ceci aussi n’est possible qu’avec une allocation universelle .

 

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

Marchés intérieurs

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif


http://1.bp.blogspot.com/-sJzuUUsHK88/T6Pi3IL1w1I/AAAAAAAABTg/bbFYK7R781k/s1600/Reliance+(14).jpgL’allocation universelle pourrait jouer un fondamental rôle de levier pour un développement économique autocentré, tant à l‘échelle du pays qu’à l’échelle locale, dans les pays ou les régions qui ont subi de grandes turbulences économiques, et dont les économies dépendent encore des anciennes ou des nouvelles métropoles, avec des marchés intérieurs destructurés, instables ou même inexistants.

Assurés d’un revenu garanti, des travailleurs, pourraient s’associer pour y créer des centres de travail indépendants. Ils pourraient ainsi participer à des projets collectifs mais décentralisés, en réseaux, assurant la production, la distribution et les échanges, et la stabilité des marchés intérieurs.

Avec l’allocation universelle, la fameuse “flexsécurité” peut ainsi être mise en œuvre sans danger pour les travailleurs.

http://data6.blog.de/media/832/5034832_c34baa720e_m.jpeg

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

La condition de la liberté 

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

 

L’indépendance matérielle est la condition de la liberté et d’une citoyenneté réelles. Pour l’instaurer dans notre monde, soumis à toutes sortes de pouvoirs asymétriques, il faut la garantie politique de l’allocation universelle. Il faut cette base pour conférer aux individus la sécurité économique, + que nécessaire, et un pouvoir de négociation qui est la clef http://94.23.8.188/~datavip/medias/1011/lardjem-louiza-wissem-vip-blog-com-262993smiley03.jpgqui permet de prendre les décisions de façon réellement libre. Pour que les citoyens puissent avoir une réelle capacité d’action, il faut mettre en place les mécanismes institutionnels (non arbitraires) d’intervention dans la vie sociale qui garantissent universellement un pouvoir de négociation de niveau significatif.

 

Plus précisément, il faut que les marchés soient politiquement conçus pour que tous ses usagers aient l’indépendance matérielle nécessaire pour pouvoir y passer des contrats librement, volontairement. Les marchés ne sont pas nocifs si tous ceux qui y participent peuvent négocier, regarder les autres dans les yeux sans devoir baisser la tête, si l’indépendance matérielle que leur apporte une allocation universelle leur permet de résister. À la revendication politique de marchés offrant de réelles possibilités de “créer”, il faut joindre la liberté de le faire.

Exhorter à "laissez-faire", c’est bien, à condition de disposer

de chemins réellement praticables,

pas s’il ne reste de place que pour le bourbier de la dépendance

où se noient aujourd’hui les projets de vie

de tant et tant de millions de personnes.http://3.bp.blogspot.com/_ae1IhJbNowc/TPdytYL8VFI/AAAAAAAAGE4/S1AxG5EJeP4/s320/mouton-tondu.jpg

On voit qu’ainsi instituée, grâce à son paquet de mesures, en “épine dorsale” d’un projet civilisateur, socialiste au sens large, de la gauche décidée, comme il se doit, à fonder la liberté grâce à l’accès aux bases matérielles de l’existence,

l’allocation universelle a un fort potentiel émancipateur.

*

http://i238.photobucket.com/albums/ff63/lilg2101/scrat.jpgLe projet ainsi présenté par David Casassas est donc proche de l’économie distributive, …sauf que l’auteur oublie simplement de dire comment il finance l’allocation universelle. C’est un vieux débat [5] au sein de BIEN [6].


D. CASASSAS, J.-P. MON, GR, 10 mars 2011

  http://bien-ch.ch/sites/bien/files/images/logo_big.png

[5] Voir, par ex, How to finance Basic Income,  M-L. Duboin, Second International Conference on Basic Income, Anvers, 1988

[6] BIEN = Basic Income Earth Network = Réseau Mondial pour un revenu de base

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

Vous pouvez suivre les changements voulus par le peuple et pour le peuple

ici: http://videos.assemblee-nationale.fr/direct.html

je vous invite à visionner

l'allocution de Cécile Duflot 10 sept. 2013 après-midi

cliquez-y sur "recherche" pour une vidéo ciblée, visible 3mois 

http://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gifhttp://hommelibre.blog.tdg.ch/media/02/02/236491561.2.jpghttp://soleilimg1.free.fr/gifs/lignes/1couleur/line1083.gif

proposé par mamadomi

 rééd du 30 05 12

Partager cet article

commentaires

mamalilou 30/09/2013 04:49

-->> "dormez braves gens, ayez confiaaaaance"!!
doux bisous en lot du jour
et toute belle semaine à toi Mary

Mary 19/09/2013 11:39

Et bien tu le dis pour nous ...il y a toujours quelques choses en dessous ...il faut bien nous endormir pour mieux y arriver lol ! Bonne fin de semaine à toi. Bisous Mary
Merci pour le lot de bisous :)))

Gérard 19/09/2013 11:35

Je suis très pessimiste sur l'honnêteté des dirigeants, les plus fragiles auront toujours les miettes.

mamalilou 27/09/2013 23:13



tout dépend des dirigeants .. et notamment des "élus" qu'on se choisit...


Pourquoi consentons-nous... les plus fragiles sont plus nombreux.. il faut se méfier de ceux qui n'ont plus rien à perdre...



mamadomi 11/06/2012 02:28

-->> sacré je sais pas... mais efficace!
belle semaine à toi

Satine 02/06/2012 11:20

Ouah sacré article !