Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 21:40

La logique distributive

 

L’économie distributive s’inscrit dans le cadre d’une économie d’abondance, rendue possible par les progrès des sciences et des techniques. Ce n’est pas pour autant une économie de gaspillage, car, faisant passer les intérêts humains avant les impératifs financiers, elle se développe dans le respect de l’environnement en gérant écologiquement les ressources naturelles et humaines.


Pourquoi s’obstiner à indexer
les revenus des ménages
sur le travail,

donc les faire inexorablement diminuer,
au lieu de les indexer sur la production,
qui peut croître ?
 

L’économie distributrive s’impose dès lors qu’il n’est plus possible de maintenir le lien - le salaire - qui attache l’une à l’autre deux grandeurs, dont l’une - la production - croît désormais à volonté, tandis que l’autre - l’emploi nécessaire à cette production - ne cesse de diminuer au rythme des progrès scientifiques.

Ce lien a beau être élastique, il est en train de casser.

Il faut donc partager les richesses produites et partager aussi les tâches qui restent nécessaires pour les produire.

Pour cela, trois propositions:

1. Le partage des richesses s’effectue par la distribution
d’un revenu auquel chacun a droit de sa naissance à sa mort:
le revenu social.
 
2. Le partage des tâches est un devoir
que chacun doit effectuer, selon ses compétences,
et dont on peut prévoir qu’il s’allègera
au rythme des progrès scientifiques.
à ce devoir J.Duboin avait donné le nom de service social.
Comme cette expression a pris depuis un autre sens,
on peut le remplacer par service civil.
 
3. Bien qu’elles ne progressent plus dans le même sens,
richesses et tâches ne sont pas indépendantes,
puisque les richesses sont produites pour être consommées.
Pour réaliser l’équilibre entre production et consommation,
la gestion distributive utilise
une monnaie de consommation gagée sur la production.

 

Les modalités de fonctionnement, qui doivent pouvoir évoluer pour s’adapter à de nouveaux moyens, varier en fonction des besoins, voire même des régions, et les institutions nécessaires à leur mise en œuvre peuvent, prendre différents aspects. Il va de soi que ce sont les gens concernés qui devront eux-mêmes en décider.

Quelles que soient ces modalités, les principes sur lesquels repose l’économie distributive ouvrent des perspectives qui sont diamétralement opposées aux effets pervers de l’organisation capitaliste. Revoyons quelques aspects.

 

Un droit:
le revenu social
 

L’attribution d’un revenu social à chacun dès sa naissance est la reconnaissance du fait que tout individu qui nait aujourd’hui arrive dans un monde où la richesse est produite, non plus exclusivement à la sueur du front des vivants actifs, mais pour une part prépondérante, par des machines automatisées qui fonctionnent grâce aux connaissances accumulées par toutes les générations précédentes. Ce revenu, qui doit permettre aux générations qui viennent de disposer de ressources économiques suffisantes pour que chacun puisse s’épanouir selon ses aspirations et ses talents, pourvu, bien entendu, que cette liberté n’empiète pas sur celle d’autrui, est donc l’usufruit d’un patrimoine commun. L’économie distributive met ainsi fin à la misère.

 

Un devoir:
partage du travail
 

Elle réalise le partage du travail et aussi la diminution automatique de la durée légale du travail au rythme du développement de nouvelles technologies, ce mythe dont on parle aujourd’hui sans pouvoir le réaliser. Quand une entreprise s’automatise, elle contribue à la baisse du service civil et, quand elle accroît ainsi sa production, elle accroît du même coup le pouvoir d’achat général. Il n’y a donc plus opposition entre l’intérêt des ménages et celui des entreprises. Le chômage n’est plus une catastrophe, c’est du temps libéré que chacun peut consacrer aux activités de son choix. La grande relève * ne méne plus vers l’exclusion, elle devient, pour tous, une libération du travail contraint.

*Titre d’un ouvrage de J.Duboin paru en 1937 chez Grasset, puis d’un journal "distributiste"

qui a paru pendant plusieurs années.

 

Libération
et non plus exclusion
 

En se libérant ainsi de l’aliénation du travail de production, la société va pouvoir consacrer de plus en plus de son temps et de ses moyens aux activités qui lui permettent de se développer: l’éducation, la formation, la recherche, la santé, l’art. Le niveau général de la culture, dans ces conditions, ne peut que s’élever... Et il ne s’agit pas là de culture "commerciale".

Aujourd’hui, dès l’enfance, les gens sont mis en condition pour devenir agressifs et égoïstes parce qu’il faut être le premier quand il n’y a de place que pour le meilleur. A cette compétition sauvage l’économie des besoins substitue des relations conviviales dans une société où chacun peut choisir sa place. L’éducation change alors complètement d’objectif. Il ne s’agit plus de former de jeunes loups, mais des hommes et des femmes équilibrés, que les éducateurs peuvent aider à se déterminer, à découvrir leurs dons et leurs aspirations. Et on peut miser sur la diversité de la nature humaine et sur les moyens modernes de formation pour être assuré que toute tâche nécessaire trouve les compétences qu’elle requiert.


La fin du secret
en matière économique
 

La monnaie distributive n’est plus qu’un pouvoir d’achat de biens et de services. Les comptes ne peuvent être alimentés que par les organismes officiels auxquels revient le droit de création monétaire. Il ne peut donc plus y avoir d’argent sale: la monnaie n’est plus anonyme. C’est sans doute la fin du secret dans toute l’économie, et c’est la fin des fortunes basées sur les trafics, comme celui de la drogue, des détournements de fonds et autres abus de biens sociaux tels que ceux qui défraient, presque quotidiennement, la chronique depuis que le capitalisme néo-libéral et ses déréglementations laissent à penser certains responsables que tout leur est permis. Assurer la tâche dont on a pris la responsabilité n’est plus le moyen de s’enrichir au détriment des autres, voire au mépris de leur santé, c’est un devoir envers eux.

Et c’est ainsi que les hommes, et les femmes au même titre, bien évidemment, pourront devenir les artisans de leur évolution, sans en laisser le soin à “la main invisible du marché”, et qu’ils pourront transformer les progrès de leurs savoir-faire en véritable progrès social.


J.-P. MON, M.-L. DUBOIN

déc. 1996
http://leruisseau.iguane.org/IMG/jpg_revenus2004France.jpg
imaginez maintenant dans le contexte actuel, le calcul sans aide de l'état pour les
20% de familles aux revenus les plus faibles avec deux enfants ou plus...

proposé par mamadomi

rééd° du 05 07 09

Partager cet article

Repost 0

commentaires

mamalilou 30/08/2010 02:41


-->> oui on se demande, et pour ce sujet et pour ton comm!!! :o))


Sylvain.ectac 20/08/2010 22:21


M'am Nufar, née Renée Andertal,
Fortuné Nufar, l'aîné Nufar,
Nufar Cat, successeur des autres,
Dieudonné Nufar,
Irénée Nufar,
les Triplays ( qu'on appelle Nufar, mais dont le père, en fait, était un certain Monsieur Stéchionne !! le lâche !!),
Vahiné Nufar,
Narcisse Haigot,
Simon Cussonnet, Tussorel (Eure),
M'am Khaâmat Soutrat, divorcée de Monsieur Halhesaloh Ymatoumih,
et lui-même,
Anna & Méta Morfose,
Mademoiselle Lili Bido,
Dino Zor,
....
Ben oui qu'on se demande !!


Ecureuil bleu 20/08/2010 18:27


J'aime bien ces idées de société idéale. Pour que cela fonctionne il faudrait la mettre en place partout dans le monde... Et convaincre tout le monde de ses bienfaits... En théorie cela pourrait
fonctionner, avec des gens de bonne volonté.


mamalilou 30/08/2010 02:38



oui, c'est la condition sine qua non, tous ensemble... convaincre, euh... informer, communiquer présenter, peaufiner... tous ensemble, oui, ... donner la parole aux
"gens de bonne volonté" comme tu dis... ceux qui sont utiles mais pas "célèbres", ceux qui oeuvrent humblement mais avec détermination... dont on ne parle que trop peu... il en est


et ce sont là les vraies informations utiles qui nous permettraient ce travail commun pour ce mieux attendu...


doux bisous et belle semaine à toi brigitte



Annie 20/08/2010 12:25


Merci de cette ré-édition, c'est à relire!


mamalilou 30/08/2010 02:35



il y en a qui suivent!!! :o))))


oui, parfois faut réactualiser... le message passe quand on est prêt...et on ne l'est pas tous en même temps, tu as remarqué :o)


doux bisous à toi



Gérard 20/08/2010 11:02


Je partage l'analyse de Le Huron, c'est écrit, incrusté que le "petit" restera le parent pauvre de l'économie mondiale, il faudrait pourtant en sortir.


mamalilou 30/08/2010 02:34



une analyse qui se défend mais qui reste dans la posture figée de valeurs incontournables, ce que je récuse entièrement


une analyse entièrement ancrée dans des conditionnements obsolètes, au nom desquels l'on détermine ce qui est "utopique"


attention, certaines utopies d'hier sont devenues les réalités d'aujourd'hui... ne pas l'oublier...


la notion de pauvreté comme les notions qui régissent nos réflexions sur l'économie vont subir de profonds remaniements, il va falloir suivre... :o))


mais ya du taf, ne nous le cachons pas...!!