Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue!

  • : caplibre
  • caplibre
  • : lieu d'échanges et de convivialité, en toute simplicité sur tous les sujets qui vous intéressent, des débats, de l'actualité, musique, poésie, humour, partage... bienvenue à tous les gourmands de la vie et aux adeptes de la pensée sans frontière!...ou de la non-pensée :) n'hésitez pas, proposez vos questions/sujets en cliquant sur "contact", en bas de page...ce sera publié!
  • Contact

T'entends quoi?

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Oscar 2012 dans la catégorie du 
 court métrage documentaire

pour "Saving Face":la réalisatrice pakistanaise

Sharmeen Obaid-Chinoy lance sa campagne

contre les attaques à l'acide qui chaque année

défigurent + d'une centaine de femmes.

www.savingfacefilm.com

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Pour suivre les décisions et les changements
voulus par le peuple et pour le peuple

c'est ICI, dossier ALUR pour ex

texte de Loi

►oops ça coupe, suite ici 
+ de zik ici [les notes que j'aime]

HOME
...pour voir le film de Yann Arthus-Bertrand
et une critique ici
; autre film (7'30):
Des fOrêts et des hommes
horloge mondiale

un moment Ted ici, avec Jill Bolte

hymne à la beauté de la nature ici

à lire absolument:
comprendre l'histoire d'Israël
par le grand universitaire Ilan Pappe
août 06 et toujours actuel...

138 pays reconnaissent la Palestine
en tant qu'état, 179 pays maintiennent leurs relations
diplomatiques, le pays est devenu membre de l'ONU
en 2011 (actuel statut d'observateur) mais
la demande d'adhésion n'aboutit pas à cause
du véto des E.U. et des pressions d'Israël
le 31 oct 2011:
la Palestine siège enfin à l'UNESCO
le 29 nov 2012
la Palestine devient
"un ETAT observateur
'non-membre' de l'ONU"


alerte huiles frelatées, à lire d'urgence

lexique pour les achats de poisson

dossier Red Bull, chez terre et mer
(plusieurs liens) ne pas consommer

Champs électromagnetiques et santé -
les REM, rayonnements électromagnétiques

les limites de la liberté d'expression:
incitations sans équivoques...
attention Printemps de Bourges en observation

HADOPI,
ses sanctions son vote aléatoire
pédagogie, pourquoi craindre Hadopi
sitôt votée, sitôt contournée, *ICI*
héhé...
riposte graduée censurée

les bibliothèques numériques sur Internet

Les 10 multinationales les + dangereuses
ICI

tout OGM = dépendance,...
moratoires nationaux et mobilisation

fruits et légumes de saison
chez Pol  merci 

scandale écologique de la fraise espagnole
chez
 Béa K

Où Qu'il Est, L'article?

Cap à citer

earth hour

 Samedi 29/03/14:
20h30/21h30
 ...merci à tous 
www.earthhour.be.
le 23/03/2013
on a aussi éteint les lumières!

http://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gifhttp://i54.photobucket.com/albums/g108/chrisnature/MERYCHRISTMASGold3.gif?t=1165322175

Tunisie-drapeau.jpg

Pour une Tunisie et une Egypte
libres & démocratiques
calligraphie
bravo aux Lybiens, ya du travail encore...:

 courage aussi aux Yéménites, avec la révolution des femmes:

Drapeau du Yémen
...aux Syriens, qui paient cher:
aux Maliens, en proie au mal anti-éducation qui fait le lit de toutes les dominations:
et, que partout où
la liberté est bafouée,
la révolution se propage:
Algérie,Bahrein,Burkina Faso,Chine,
Djibouti,Haïti,Irak,Iran,Japon, 
Jordanie,Kenya,Koweit,Liban, 
Maroc,Mauritanie,Nigeria,Oman,
Palestine et Israël,Somalie,Soudan 
 ...France!
...Ukraine qui choisit des valeurs de démocratie dans le rapprochement à l'Europe, au détriment d'avantages économiques à rester liée à la Russie! Avec les risques extrémistes que ça comporte...
Thaïlande...

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

l'origine du  mot  bug

Severn, la voix de nos enfants

 http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

de notre ami Vladimir Vodarevski

ZEM apprenti maître zen
ici

cannabis, attention quand même...
dangers, alerte, qlqs infos
chez cardamome

http://nsm02.casimages.com/img/2009/11/23/091123092629330824919416.gif

lettre ouverte d'un gendarme au président

de la république M. Hollande:


Couches Absorbées

Caplibreurs et surfeurs

Blog animé depuis bientôt 7ans

792 000 visites au 13 jan 2015
merci à tous et à toutes
...pour tous vos commentaires:
le 55 000ème, mercredi 5 nov 2014
déposé par:
bouquet rose et mauve
MERCI DE VOTRE VISITE

Je m'insurge!

Hommage à Stephane Hessel, récemment il avait subi la censure pour s'être exprimé contre les choix du gouvernement israëlien à l'encontre du peuple palestinien

 

ici, extrait de son indignation chez Taddeï

ses voeux de résistance 2011

en savoir plus à la fin de cette page en clic

******************************************************************************

L'homme que vous voyez sur la photo n'est pas un 'Black Block' ni un misérable retraité. C'est Manolis Glezos qui en 1941, sous l'occupation nazie, est monté sur l'Acropole et a retiré le symbole nazi, la croix gammée. Qui est-il?
 
Manolis Glezos Manolis Glezos
70 ans + tard des personnes en uniforme, serviteurs des banques, qui ne mériteraient même pas de lécher ses chaussures, ont l'audace de lever la main sur lui...
Ceux qui ne comprennent pas que nous voyons monter une nouvelle forme de fascisme financier devraient y réfléchir à deux fois.
 Un lien chez bernard

******************************************************************************

Suite aux pétitions de demande de soutien qui circulent:


Je déclare ne soutenir Eric Zemmour dans son combat pour la liberté d’expression qu'avec la réserve qui s'impose en regard du commerce qu'il fait de son impertinence dans sa posture d'opposition fanatique à ce qu'il appelle la pensée unique, opposition massive qui n'est qu'un grand fourre-tout de toutes les transgressions délétères par l'incitation à décomplexer toute forme de propos, de posture et d'investigation raciste.

Le poids de la parole publique enjoint une responsabilité et une prudence éthique qui, de toute évidence, lui pèsent dans son fantasme de toute puissance infantile tellement patent.

Ainsi, je NE CONDAMNE PAS LES PLAINTES ET PROCES QUI LUI SONT FAITS, NI LES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION CONTRE SES EXCES ET SES FRANCHISSEMENTS DE LIGNE. Les pressions et menaces dont il fait régulièrement l’objet, en revanche sont nulles et non avenues.

Vous pourrez vous informer sur la charte éthique professionnelle du journalisme sur ce lien, dont:

- Refuse et combat, comme contraire à son éthique professionnelle, toute confusion entre journalisme et communication

- Ne confond pas son rôle avec celui du policier ou du juge

- Respecte la dignité des personnes

- N’use pas de la liberté de la presse dans une intention intéressée

- Prend la responsabilité de toutes ses productions professionnelles/répond devant la justice des délits prévus par la loi

- tient l’accusation sans preuve, l’intention de nuire, la déformation des faits, le mensonge, la manipulation, (...) pour les plus graves dérives professionnelles

http://obeissancecanine.free.fr/images/exercice1.gif

 vous pouvez commenter ici >> page blanche

4 avril 2014 5 04 /04 /avril /2014 22:02

 

André Gorz avait si bien vu venir cet échec du capitalisme que nous sommes en train de vivre que Christophe Fourel a décidé de rééditer, complétée par quelques documents inédits, l’ouvrage collectif publié sous sa direction et intitulé André Gorz, un penseur pour le XXè s.. Réédition aux éditions La Découverte (280 pages, 11,5 €) en avril 2012

Voici, quelques extraits de sa présentation:

"La question de la sortie du capitalisme n’a jamais été plus actuelle. Elle se pose en des termes et avec une urgence d’une radicale nouveauté". Ces mots sont parmi les derniers qu’André Gorz aura couchés sur le papier. Ils ont été écrits au début de l’été 2007 et publiés quelques semaines après son “départ”.

… Aujourd’hui, A. Gorz nous manque + que jamais. L’acuité de sa pensée, la perspicacité de ses analyses nous seraient bien utiles alors que le capitalisme est confronté à la crise la + importante de son histoire.

Pour lui, l’enjeu n’est pas la sortie de la crise, mais bien la sortie du capitalisme lui-même. La crise financière actuelle, la crise du travail et la crise écologique forment un tout: elles traduisent l’épuisement du système capitaliste. Il n’est pas possible de les séparer ou de les hiérarchiser.

Le capital semble avoir approché au plus près son rêve: celui de faire de l’argent avec de l’argent, sans passer par le travail. Mais la menace d’effondrement du système est telle désormais que tout semble possible, le pire comme le meilleur.avatar rasta animé Il y a potentiellement, pour A. Gorz, une "sortie barbare" ou une "sortie civilisée" du capitalisme. Seuls nos choix collectifs décideront de la forme qu’elle prendra et du rythme auquel elle s’opérera.

 

C. FOUREL, GR, avril 2012

merci, oui, merci de dire non au capitalisme,

non à ce qu'on connaît

et qui est entré dans une irrémédiable phase de nuisance...

mais ce n'est pas une raison pour dire oui à n'importe quoi d'autre...

refuser ce qu'on connaît, mais pas

pour autre chose qu'on connaît aussi et qui nous "ruinera" plus vite:

l'ethno-socialisme fascisant,

où comment réinstiller le nationalsocialisme l'air de rien

prenez garde...

voyons plus loin, pas si loin de nous que ça:

proposé par mamadomi

rééd° du 16 05 13

Partager cet article

commentaires

Ari 08/04/2014 17:59

Tu m'excuseras d'avoir foutu le bordel dans ton blogue. Avoue que tu aimes ça au moins ! Sans rancune mère... du 5ie.

mamalilou 08/04/2014 18:08



no problemo, tu as trouvé ça un peu trop musclé? tu as eu le sentiment d'être désobligeant?


non, crois-moi, jte l'aurais dit...


c'est un exercice de style très utile... une mise en pratique de certains billets édités...


 


" Tu m'excuseras"


si je veux!... au fait, euh, de quoi?


je note la tournure, mi-ordonnance, mi-pari sur l'avenir... chaud/froid...


 


" d'avoir foutu le bordel dans ton blog"


je fais ça très bien toute seule... 


tinkièt! c'est déjà un joyeux bazar organisé...


 


"  Avoue que tu aimes ça au moins "


ah ce ton... c'est fou ce que la notion de "domination" peut dérouler comme fantasme...


"mm tu aimes ça hein...!!"... comment ça j'ai l'esprit mal tourné?...


je ne parlerai qu'en présence de mon avocat!


note plus innocemment que


...ça aurait le mérite de te déculpabiliser... (je sens que tu en as la propension...je me trompe?)


 


"Sans rancune mère... du 5ie " 


je viens de prendre un de ces coups d'vieux, man... "mama" c'est djà pas mal...


surtout qu'elle va fêter 10a la 5è en question...


 


La vérité est ailleurs!



Ari 08/04/2014 16:09

Oui tu as raison, je parle trop à la première personne. Qui suis-je après tout ? Je vais me taire. Tu pourras te trouver une autre tête de turc pour te faire valoir. Oh et puis, si tu veux t'amuser
avec les mots ci-dessus et les retourner contre moi, vas-y ; c'est très amusant. Mamadomi, c'est pour dominatrice ? Non, ne réponds pas. Ciao.

mamalilou 08/04/2014 16:48



toi tu te mets pas en frais pour te faire mousser hein...


cheap argumentaire, cheap séduction, tout est cheap chez toi comme ça?!!


rhoooa le raccollage de tête de gondole...


je t'ai bien compris: tu es bref pour être lu,


comme sur le zozio à 140 caractères...


ça laisse assez de place aux mensonges, insinuations et autres perversités, plus c'est gros plus ça
passe!!


- ça va comme ça, c'est assez concis, Ari!?


 


et hop tu nous fais le couplet du calimero...


décidément en mode pervers narcissique aucune ligne du manuel ne t'aura échappée...


non ce n'est pas ce dépit fallacieux et de victimisation que tu nous poses, qu'il faut en retenir, et tu le sais bien,


je l'ai écrit en clair, tu as le droit à ton ressenti


ici comme ailleurs


mais pas de faire passer ton ressenti perso


défaitiste/catastrophiste/dualiste pour vérité universelle


et de l'asséner fallacieusement *


ça c'est du populisme, c'est du narcissisme étendu, tu constitues toi-même les éléments de vérité d'un paradigme qui t'est propre. 


* essaie toujours, mais tu trouveras ton sudarshan à chaque fois


 


"ne me réponds pas" c'est pour illustrer que tu n'es pas trop dominé?...


au fait, grosse surprise dominique est mon prénom, domi pour dominatrice donc...°_°,


et nique, pour ça tu nous as trouvé quoi petit bonhomme?


non mais je t'en prie, tes jeux de mots de gamin prépubère, originaux à souhait, nous intéressent au plus haut point, ça élève le débat...


 


tu dis vrai sur un point: c'est certainement pas très amusant pour toi...


ah non, c'est pas ça que tu dis en vrai... 


c'est ça qui se lit entre les lignes...


- tu en demandes trop et tu ne t'en demandes pas assez


- l'évolution des consciences individuelles ça inclut aussi la tienne...


laisse, c'est gratuit, ne me dis pas merci...


au fait ... c'est pour ça le pseudo qu'on m'a filé, pour les conseils gratuits généreux et enveloppants... une tite mama quoi, et j'étais encore loin d'être mama à l'époque...


alors oui, si on n'a pas vu qu'on prenait une attitude infantile, on est surpris parfois de se sentir materné... c'est sûr...


qu'un doux vent te mène... but not on the undertow


avec bienveillance, sur le chemin


mamalilou... la mère du cinquième élément (héhéhéhé....)



ari 08/04/2014 07:06

5h32 propos de Ari
expurgés d'une petite phrase malencontreusement trop concise et qui contrevient aux CGU en nuisant à l'honneur d'une communauté religieuse


Tu fais du Don Quichotisme. Dans quel luxe vis-tu pour ne pas voir la réalité. Nous sommes entourés par des morts. La fable actuelle nous a même donné les morts vivants à l'écran.

La violence est omniprésente.(...) Les classes supérieures en veulent encore plus et se fouettent éperdument de la misère des pauvres.

L'argent de la bourse est devenu le leitmotiv imparable de la survie sur Terre et les banques règnent comme des dieux.

Tes vaines paroles ne vont rien changer. Les armes et la tuerie ne vont rien changer.

Un nouvel ordre du monde doit survenir et il n'arrivera pas autrement que par une prise de conscience individuelle.

Nous sommes sur le même côté, mais pas sur la même longueur d'onde. Je connais ton discours, il est trop prêchi-prêcha, il n'est pas concis et il est trop impétueux.

Des explications par-dessus des explications ; est-ce nécessaires ? Des arguments par-dessus d'autres arguments, est-ce utiles. Centre tes arguments et laisse tomber le superflu ; tu tombes dans
l'argumentaire, un langage intellectuel inutile et surérogatoire.

mamalilou 08/04/2014 07:42



taratata me la fais pas à l'envers, mes réponses sont très bien construites, structurées et en plus mises en forme pour les paresseux, point par point, patiemment


vlà que tu nous fais du baratin de foire du trône maintenant,


"il est pas bon mon ramassis de sophismes concis qui se boit comme du ptit lait,


jchu ti pas l'meilleur des baratineurs, moi Ari?"


dis-moi jo l'embrouille, c'est quoi cette diversion sur les leçons de style qui n'entravent que le confort de lecture le cas échéant, tu as payé ton roman trop cher, tu es déçu? non mais
sérieusement, quel intérêt? c'est pour renvoyer la balle?


la remarquable rhétorique sophiste que je te pointe du doigt n'entrave rien moins que le discernement, elle constitue de la manipulation séductrice et du colportage de poncifs, pseudo-syllogisme
et vérités partielles décontextualisées juxtaposées assimilées à des justifications/explications/arguments...


quand c'est un acte conscient, c'est ni plus ni moins que du vol, dans le débat.


Et quand ça ne l'est pas, ça tourne en rond et il faut urgemment comprendre pourquoi...


je ne m'étends que rarement en commentaires longs et généreux si je n'en vois pas l'utilité pour le débat. Nul n'est tenu d'accepter n'importe quelle condition de débat, surtout quand c'est lui
le chef d'orchestre!


 


de toutes façons, objectivement Ari,


pour faire concis, il faudrait que je prenne un sujet parmi les nombreux que contient chacune de tes phrases concentrées et que je rédige un bref commentaire sur chacun d'entre eux, ça ferai 20
commentaires ciblés (mais pas forcément concis, pourquoi, qui pose cette contrainte?)... au bas mot


c'est une idée, je vais y réfléchir


 


trève de plaisanteries...


(car oui, intellectuel ou pas, je fais encore ce que je veux sur mon blog, l'ami, je plaisante, je digresse, je philosophe... faudra t'y faire, et sur toutes les longueurs si ça me chante)


...


ton découragement est tel qu'il attaque l'estime de toi


et ça se voit là, sur ce commentaire


tu développes de l'agressivité dirigée, de la critique de diversion hors du sujet, cherchant des excuses dans l'accessibilité pour nier l'évidence


ce n'est pas parce que le sujet dont tu parles est intéressant, et les idées recevables que la manière de les présenter est légitime et les conclusions valides et utiles, ni même vraies ou
bienveillantes...


c'est la perte d'estime de toi ressentie dans le rejet de ce que tu tiens pour argumentaire qui fait que tu te rebiffes ainsi; et c'est cette même perte d'estime de toi au travers de la perte
d'estime de l'humain (pourri, violent, vengeur...) qui fait que tu tiens à ce que chacun ait une vision découragée aussi... sinon quoi, ça
voudrait dire que ce n'est pas un problème collectif, mais ton problème à toi...


 


c'est d'ailleurs pour cela aussi que (le combat, c'est ton vocable/leitmotiv) tu entres en guerre Vois avec quel orgueil, quelle démesure et quelle
condescendance tu viens de rédiger ce post encore plus condensé et lapidaire que les précédent!


mets de l'huile!! faut qu'ça glisse...


 


oui Ari,


c'est une question de longueur d'onde, car là, tu es négatif


non Ari,


ce n'est pas que ça... tu es aussi très orgueilleux, trop, trop attaché à ton écrit, à ton raisonnement, et fermé à tout complément, toute déviation de tes conclusions structurantes... comme s'il
fallait un état définitif et catégoriquement indiscutable pour te sécuriser... note que c'est juste le cas pour la plupart des gens... mais pas pour ceux qui ont une longue vue comme toi... ça
c'est du gaspi, Ari...


 


tes propos sont trop flous, trop imprécis, tant d'amalgames, tu mélanges plusieurs sujets par phrase... sérieux, la concision a ses limites: le sens, ari, le sens!!


ça c'est pas de la concision, c'est de la précipitation, du raccourci, de l'entassement compacté!


si tu as beaucoup de choses à dire, dis-les entièrement! en plusieurs comm au besoin, pour avoir des réponses ciblées sur chaque point.


jchu polie, jusque là, j'avais pas fait pas trop de remarques, je critique pas le style, je fais avec... et vlà que paf, tu tombes dedans toi, tu te gènes pas...tu ne te regardes pas, et tu
envoies la balle...


c'est n'importe quoi... il est où ton recul?


ah bah bravo... l'hopital qui s'fout d'la Charité!


regarde où tu emmènes le dialogue: je dois répéter des réponses à des assertions que tu réitères après mes arguments,


pourquoi Ari, pourquoi tu réitères tes phrases sans déplacer une virgule sans plus, comme ça gratuitement, sans tenir compte du complément, du bémol ou de la contradiction? parce que tu ne
veux/peux pas entendre?


ça te déstructure pas tout de même?!!!


 


rhooo et puis tu pratiques le très oriental "c'est le dernier qui a parlé qui a raison"... quoi, tranquillement, il suffirait de réitérer une ânerie comme toute hypothèse, postulat ou assertion
infondée pour clouer le bec et occulter les arguments de fond...


tu vis au pays de Candy ou quoi?


voilà pourquoi c'est long!


on n'en finit plus de te mettre la fessée!!!


 


j'en connais des comme ça en vrai, qui espèrent que dans le lot des inanités disséminées au milieu des sujets de fond, la charge du tri reste à celui qui écoute, et il ne va pas prendre le temps
de tout relever, ... et comme ça on place plein de poncifs, d'idées reçues, de critiques gratuites... pas relevées, donc pas disqualifiées...


ça fonctionne souvent à l'oral... on n'y voit que du feu...


mais à l'écrit, pas de bol, yen a qui prennent le temps de relever...


 


quand à toutes les lignes, sur toutes tes propositions, c'est toujours la même ritournelle: sophismes, propos réducteurs, amalgames manipulateurs, poncifs éculés... c'est contreproductif... il
faut bien le dire


 


et puis voilà que maintenant l'intellectualité est une vile chose... (à laquelle donc tu échapperais n'est-ce pas? faute d'avoir raison hein, tu te
retires ... si encore tu avais eu le sentiment fort d'avoir arraché un morceau tu aurais pu être fier de tes intellectuels développements ci-dessus... mais non tu te sens écrasé par le flot de
mots, que faire pour qu'émerge ta parole facile, sans te compliquer la vie?....) 


c'est "centré" tout ça sans doute?


oui mais sur quoi? ton nombril?


qu'à cela ne tienne


alors, puisque tu y es,


relis tes propres commentaires, si courts soient-ils  ils n'en sont pas reposants pour autant, ils sont constitués de tant de faussetés, de tant de lignes qui partent dans tous les sens que
pour traiter correctement chaque fenêtre qu'ils ouvrent il faut des lignes...


sous les "commentaires" tu n'as pas manqué de remarquer


qu'il y avait des "réponses commentaires"...


tu t'attends bien à ce que tout ce qui est livré puisse faire l'objet de discussion point par point, au gré de ton hôte, non? sinon pourquoi ce blog ouvre-t-il les commentaires à chacun?


c'est toi qui n'expurges pas tes comms... tu parles en vrac de Jésus de l'univers, des guerres... en trois lignes à peine? et tu crois que ça suffit pour faire sens? pour que chaque lecteur
puisse faire le lien?


tu livres la lecture en kit ou quoi?


bon je te l'accorde, moi je te suis sur ce terrain, nous y avons des prérequis communs... même à demi-mots, demi-phrases, je capte... mais là n'est pas la question... nous ne sommes pas tout
seuls! et tous tes raccourcis fonderont les amalgames de demain dans l'esprit des autres...


 


attaché à ton pseudo-raisonnement, tu es!!


et quand je démonte ce qui, dans le déroulé de ton propos ne tient pas la route... tu fais un coup de calcaire!!


oh, pourtant tu vois bien que ça va grosso merdo dans l'même sens, que c'est juste plus précis, car non, Ari, on ne gagne pas toujours à faire court, on n'est pas dans les astreintes d'une
narration romanesque qui doit rester commerciale... le débat ça se mérite, ça se choye, ça se respecte, dans sa structure, dans ses temps, ...


 


vlà que tu te caches derrière des inversions de causalités, m'attribue ton propre comportement... c'est d'un ridicule consommé 


tu penses tromper qui avec ça? et surtout pourquoi?


qui t'a volé ton quatre heure (bouh que c'est une longueur intellectuelle ça...!!!)


 


Ari l'impétueux qui claque des poncifs récurrents, des paresses d'analyse, des lâchetés de raisonnement défaitiste et lapidaire et qui qualifie d'impétuosités des réponses aussi détaillées...


mais à qui tu as l'habitude de faire avaler des couleuvres d'ordinaire?


la longueur de réponses ci-dessus, sages et posées, elles, atteste bien de la volonté de toucher au plus vrai


n'importe qui te confirmera...


ça te fatigue?  ben dis-le


tu as le droit d'exprimer ton ressenti


ne te cache pas derrière de supposés défauts/torts/imperfections qualitatives des autres


d'où tu sors que tu vas choisir la longueur des réponses...!!


si encore ça avait été une requête préalable de validation... mais non, comme ça, hop, un spountz au milieu de la conversation, moi Ari je décide qu'on doit me faire 140 caractères plus ou moins
10%... tu as pris de mauvaises habitudes... (extra lol)


comme si la qualité de l'écriture t'avait arrêté jusque là... tu ne réponds pourtant pas à côté... tu comprends très bien... tu nous jouerais là l'imbécile qui regarde le doigt quand on lui
montre la lune...?


 


la vérité n'est pas que dans la concision... et la concision n'est de loin pas garantie de vérité


veux-tu qu'on redétaille les travers des sophismes et autres aphorismes?


camperas-tu encore sur quelque catégorisme en retour?


travaille ta concision sans perdre du sens et de la profondeur, sans laisser la charge du détail à ton interlocuteur et tout le monde y gagnera...


bon mais tout ce verbiage autour de mon style, ou plutôt du tien derrière tout ça, l'ami, on voit bien que c'est pour faire diversion


sur le fond, tu es bien là où je pointe que tu es: dans la confusion entre détachement et indifférence, entre concision et précision, entre raisonnement et vérité, entre intelligence et ruse,
entre argument et sophisme, entre concomitance et causalité, entre références historiques et idées reçues...


 


par contre, sur ce blog va falloir arrêter de tout urgence les discours fascisants, les amalgames et surtout dirigés contre les musulmans ...


oh hé, ari, les chrétiens ont fait suer la planète avec leurs inquisitions, conquêtes, chasses aux sorcières et autres croisades, d'autres chrétiens ont trucidé juifs, tsiganes, opposants
politiques et handicapés ya 60ans de cela, il y a 20ans les rwandais ont connu un génocide de plus de 800 000 personnes en 100jours... tu vas pas nous faire suer à rien comprendre des
emmerdements des musulmans à gérer 1% de fouteurs d'embrouilles dans leur communauté... qui les emmerdent eux avant les non musulmans, au passage tu remarqueras, hein!!!


que je sache en syrie, c'est d'abord eux qui meurent, non? zont pas besoin des non musulmans pour se mettre dessus!!! ils vont travailler leurs fanatismes, comme les Chrétiens ont travaillé le
leur et continuent d'être vigilants pour que "plus jamais ça" !!


 


bon maintenant, le mec qui vit au pays de goldorak, il va arrêter de me ratisser le dos avec sa vue basse et lunettes déformantes, sinon il va finir en pièces façon puzzle!! (audiard, sors de ce
corps!!)


tu as la vue courte ou tu fais semblant de pas comprendre?


tu as besoin de t'opposer pour le plaisir, toi seul peut comprendre? "nous ne sommes pas sur la même longueur d'onde" qui dit!!


bon alors, qu'est-ce qui cause les guerres? les injustices? qu'est-ce qui promeut les injustices, les cultive, les engrenne? le capitalisme


à qui profite le crime? au capitalisme...


bon, alors, l'oiseau de mauvais augure, tu ouvres les yeux, tu procèdes à un examen en règle de la scène de crime et tu arrêtes le responsable: ça tombe bien, c'est un concept, pas une montagne,
un océan ou une personne, non, juste un concept, un logiciel foireux qui a tourné viral...


 


et puis tu lis les autres billets sur la bourse, les banques etc... tu verras que ce ne sont pas les constats qui divergent mais le caractère systématiquement fallacieux que tu poses sur tes
analyses, confondant immanquablement concommittences et causalités, et préconisant non pas le pansement sur la jambe de bois, ni l'amputation, mais le traitement par le mépris...


comme s'il s'agissait d'une maladie psychosomatique... ben voyons...


ce sont tes paroles qui sont vaines, trop concises pour être complètes, trop sophistes et opposées rageusement dans des catégorismes condescendants pour être l'oeuvre d'une réflexion construite
et posée, c'est du lapidaire déculpabilisé qui vise à se dédouaner, à se démarquer, à ne pas prendre part à ...


 


oui il est nécessaire d'expliquer par dessus les mensonges, Ari, auxquels confinent les propos fallacieux de concision mal choisie, les grotesques
inanités, les bêtes sophismes


oui il est nécessaire de proposer des arguments pour supplanter les ineptes dictons, poncifs éculés et images désuètes de mauvais SF, dont on se fait
le relai malgré soi parfois...


bon sang, après ton ramassis de sophismes tu as l'orgueil te te croire en mesure de donner le la? 


les arguments sont aussi centrés qu'il se peut sur tes découragements dispersés qui partent dans tous les sens sans queue ni tête petit padawan qui titube devant l'épreuve... (comment ça j'en
fais trop!!?... °_° grandiloquence quand tu nous tiens...)


 


quelle prétention désabusée l'ami... la force des arguments, la puissance imparable de la vérité n'a pas de longueur de phrase...


être centré ne signifie pas être normatif, normalisé, réduit


et toi, Ari, quand est-ce que tu te centres dans tes comms, quand...?


ils sont tout éparpillés...


regarde, sans tricher, rien enlevé, rien réduit, rien rajouté, juste classé en deux dans l'ordre, la totalité de ton dernier com (moins une phrase), rien qu'ici:


 


- appels au ridicule, ordres, directives, jugements:


Tu fais du Don Quichotisme/Dans quel luxe vis-tu pour /Tes vaines paroles ne vont rien changer./Je connais ton discours/trop prêchi-prêcha/pas concis / trop impétueux./Des explications par-dessus des explications ; est-ce nécessaires ?/Des arguments par-dessus d'autres arguments, est-ce
utiles/Centre tes arguments et laisse tomber le superflu ; tu tombes dans l'argumentaire, un langage intellectuel inutile et surérogatoire.


 


- poncifs:


voir la réalité. Nous sommes entourés par des morts./La fable actuelle
nous a même donné les morts vivants à l'écran/La violence est omniprésente/...sur les musulmans/Les
classes supérieures en veulent encore plus et se fouettent éperdument de la misère des pauvres./L'argent de la bourse est devenu le leitmotiv imparable de la survie sur Terre et /les banques règnent comme des
dieux/Les armes et la tuerie ne vont rien changer./Un nouvel ordre du monde doit survenir et il n'arrivera pas autrement que par une prise de conscience
individuelle.


 


tu imagines?


- 14 impacts de critiques différentes à relever, à comprendre dans le fond en vrac et la forme lapidaire, qui tiennent en 4 lignes!


- 14 sujets derrières ces poncifs lapidaires et évocations sans causalités aucune, catégorisme sur ce qui doit arriver, ni quoi ni comment ni pourquoi, et le tout encore en
7lignes


mais de qui te moques-tu avec tes conseils de concisions


c'est de la bouillasse ça!! et faut pas me la jouer résumé de ce qu'y a plus haut, c'est pas vrai, c'est tout pareil, on n'y trouve pas plus de précision, et pas moins de dispersion


 


tsss... comme je te le disais plus haut, prends garde:


l'oeuvre du pervers narcissique : il sophiste mais ne tolère pas le sophisme réponse


il bavarde de poncifs verbeux et de pseudo-syllogismes mais ne tolère pas qu'on les lui renvoie épurés et mis à nu....


il fait diversion


il provoque, sort des clous, tient à se démarquer, même quand il est d'accord, s'identifie à ses propres mots, si bien que toute réserve est crime de lèse-majesté...


attention, c'est comme ça que ça commence... on croit qu'on est juste un peu nombril, qu'on se comprend tout seul et puis un jour, d'embrouillaminis en rodomontades pusillanimes, pfffrrt on a
pris la grosse tête...



Ari 08/04/2014 05:07

Pourquoi ai-je l'impression que nous suivons un discours parallèle. En prenant conscience de nos limites ici nous ouvrons nos perceptions à la grandeur à venir. Oui, je souhaiterais que notre
planète trouve l'équilibre et que la violence cesse. L'histoire de notre planète va dans le sens contraire, c'est une évidence. Notre combat se situe ailleurs, c'est ce que je défends.

mamalilou 08/04/2014 06:00



je ne sais pas pourquoi tu as cette impression...


et moi, dis-moi, pourquoi ai-je l'impression que tu te voiles la face


sur ton insistance en mode dualité "mon combat" "ta vision" "ce que je défends" "discours parralèle"?


pourquoi ai-je l'impression que tu restes résolument et catégoriquement pessimiste?


et refuses de l'admettre "ce n'est pas du défaitisme ou de la lâcheté"


ben euh, si c'est au moins du défaitisme... louant mon "combat" en gros et ne voulant pas imaginer ni te battre pour une cause perdue, ni que ce ne soit pas une cause perdue surtout...


mm?


pourquoi ai-je cette impression... dans la façon dont tu rédiges ton post encore une fois...


peut-être parce que c'est écrit noir sur blanc, euh pardon... marron sur orange?!!


 


quand bien même nous serions sur un bâteau ivre, tu reconnaîtras que rien ne nous oblige à couler en silence, ... jusqu'au dernier coup d'écopage... nous écopons... ça relève de l'instinct ou
quasi, non?


où est ton instinct? tu ne l'écoutes plus?


 


"tu souhaites" donc tu désires, tu es idéaliste, etc... ce n'est pas de l'action, on est d'accord, c'est pas du discours parallèle


 


"ton combat se situe ailleurs"


il n'y a pas forcément à combattre man, au sens où tu l'as avancé


nous accompagnons le mouvement, ne flirtons pas avec le côté obscur de la force et faisons en sorte que le moins possible y sombrent... 


 


où que nous soyons, quelle que soit notre tâche, il y a des ouvrières, des butineuses, des sentinelles etc... nous sommes un même corps, un même écoumène...


ce n'est pas "ta cause" "ton combat" ou "le mien", "en parallèle"... c'est toujours de la dualité ça, Ari... 


la vérité est ailleurs, nous sommes la vérité, Ari... il ne s'agit pas de se combattre, de changer l'extérieur, mais d'incarner le changement, l'évolution, d'y prendre corps/part et entièrement,
en conscience, ...


nous sommes la planète, et nous allons dans ce sens... je ne sais pas d'où tu tiens cette encore cet absurde postulat que "notre planète va dans le sens
contraire"... contraire à quoi?


les formes que revêt la transformation des conscience passe encore par des luttes, ni plus ni moins qu'avant liées aux décisions de quelques uns... repérons-les, nous devons simplement nous
éduquer à cesser de nous laisser influencer et être leurs marionnettes, ça, nous le pouvons


 


la planète elle, rassure-toi, elle va bien,... dans l'équation, ce sont les hommes qui foutent le souk!! nous sommes la nuisance dans l'écoumène si nous ne prenons pas conscience rapidement de
notre responsabilité et des engagements à mener... 


 


faut arrêter de fumer des trucs qui viennent à pieds tout seuls ou changer de fournisseur!!!


... tout va dans le bon sens, ce ne sont pas les actions qui en témoignent, mais les intentions (la nature du désir)... 


la contrainte fait partie de l'éducation


la guerre que font nos anticorps nous maintient en vie


la pluie nettoie et alimente les cultures autant qu'elle peut les ravager


la douleur sert à guider l'accouchement ou la réparation d'une articulation, à interpeller sur une infection... 


le désir qui précède les actions et les accompagne est ce sur quoi nous devons travailler ("combattre" si tu tiens à ce vocable...)


si tu veux défendre une valeur, et "tirer une leçon" de ce que tu vois et qui t'attriste, ce qui se détruit...


...c'est de ne pas perdre ce désir pur, devant les contours que revêtent les événements, et accepter que les remous qui nous échappent pour la forme, ne peuvent qu'être soutenus et encadrés par
ce désir collectif.... c'est nous qui donnons le sens ... 


 


nous choisissons, rien de ce qui arrive n'est totalement étranger à notre désir... même si nous n'en maîtrisons pas bien souvent la forme... rien n'est si éloigné de l'état de notre intérieur
(collectif)


"écoumène" c'est le mot que j'emploie à dessein... une interdépendance...  :)


ce n'est pas parallèle à ton discours, c'est indissociable, juste tu vois le verre à moitié plein de cagade... que bibi voit le verre à moitié plein de perspectives radieuses... mais on peut
toujours faire le vide... héhéhé...


 


***


je ne peux pas publier ton commentaire suivant qui comporte des attaques politiques amalgamées que je ne permets pas. ce sont des propos fascisants dirigés en vrac contre une communauté en toute
partialité... dommage, le reste mérite qu'on y revienne


d'autant que tu t'y paies le luxe de vanter la concision lapidaire et que j'épingle à chaque fois


au détriment de la richesse et de la précision de mes réponses, apparemment trop longues pour toi et qui te fatiguent, ressenti que tu n'assumes pas... et que pourtant je peux entendre tel.


 


je republierai ton com expurgé de qui contrevient aux CGU, nombre de mes lecteurs étant musulmans, je ne peux te laisser les amalgamer comme tu l'as fait aux errements de certains d'entre eux qui
les consternent autant et en premier lieu. 



Ari 08/04/2014 03:29

Comme tu le sais nous ne sommes pas sur le même réseau horaire puisque nous sommes sur deux continents différents. Je veux te dire que je louange ton combat pour cette égalité entre les frères que
nous sommes sur cette planète. Hélas, nous n'avons pas la même expérience de la vie et c'est un état de fait normal, vu ce qui précède. Personnellement, je suis désenchanté de ce que je vois sur
notre belle planète : très désenchanté. Ceux qui ont fait un combat pour tenter de sortir l'humanité de la fange sont morts. Ils sont morts assassinés. Jésus est de ceux-là. La planète est couverte
de bêtes humaines qui veulent tirer partie de leur courte visite ici et qui ne verront pas la suite vers l'éternité. Il y a une leçon à tirer. Ce n'est pas du défaitisme ni de la lâcheté, encore
moins de la paresse, c'est un constat d'échec. L'humanité bienveillante n'existe pas. Nous ne sommes pas ici pour la voir. La leçon que nous devons tirer de notre courte visite ici bas c'est que la
vie physique est le premier pas vers notre longue visite de l'univers. Je le répète la vie ici est trop dure (difficile) pour des êtres qui ont une âme. Ton combat est hautement louangeable, mais
il est voué à l'échec. La Terre est peuplée de bêtes. Ai-je besoin de citer l'histoire ? La mort recouvre les meurtriers. Ne sais-tu pas que nous sommes aux confins de l'univers. La Voix Lactée
mesure 256 millions d'années lumières sur 56. Et ce n'est qu'une parcelle de l'univers visible par les Terriens. Nous sommes appelés à visiter le domaine de notre Créateur. On aura même pas le
temps de s'attarder à aucun. Le pas, oui le PAS par delà l'univers se compte sur l'échelle de 50 millions d'années. Ça roule foutrement plus vite que notre misérable 80 ans ici. Il est grand temps
que tu lises Le Livre d'Urantia, disponible gratuitement sur internet.

mamalilou 08/04/2014 04:11



ben non...


la 'seule' leçon à tirer telle quelle de ces constats concommittents (qui ne revêtent pas de causalités systématiques ni ne relèvent d'histoire et de contexte concordants dans un
amalgame rapide) .... si l'on doit n'en tirer qu'une seule, de leçon donc, c'est


qu'il est plus facile de détruire que de construire.


le reste c'est de l'usurpation de l'histoire par amalgames, raccourcis décontextualisés, et découragement aquaboniste... à vue de nez...


 


" La leçon que nous devons tirer de notre courte visite ici bas c'est que la vie
physique est le premier pas vers notre longue visite de l'univers" 


tu tires cette leçon, toi, par ta vie, ton expérience, que tu présentes en ce post comme préalable explicatif à des différences de vues...


rabindranath tagore connaissait bien gandhi, autres expériences, mêmes vues... (ben quoi...!!:o)))))


bien, mais c'est pas mal comme leçon ça... que ce soit un pas... quant à dire le premier... euh... le seul? le seul incarné? etc... 


 


" Je le
répète la vie ici est trop dure (difficile) pour des êtres qui ont une âme "


je répète, nous ne sommes plus des cromagnons! tu exagères. elle n'est pas "trop dure" pour tout le monde, ce n'est pas vrai du tout. elle l'est abusivement
difficile pour certains parce qu'elle est outrancièrement et désinvoltement over-confortable pour d'autres sans partage. et en plus, moins nombreux ceux-là!!!


 


"Ton combat est hautement louangeable, mais il est voué à
l'échec "


quel combat? quel échec? je croyais que j'étais dans l'idéalisme et les belles intentions? 


héhéhé doucement, on ne te suit plus!!


donc, toi qui ne combats pas(à te lire) et qui dans le même temps parle d'action, et non d'intentions vers quelle réussite penses-tu aller sans 'combats' et sans belles intentions...? dis-moi?
non parce que c'est bien beau de railler, gausser, poser avec condescendance un oeil amusé se disant "non défaitiste et non lâche" mais proprement décourageant...


mais que cache cette volonté de "décourager les bonnes intentions" pour reprendre tes vocables... alors que ton constat sur les errances humaines, sur l'histoire lourde, sur les injustices est le
même...


que dessine ce découragement? "la terre est peuplée de bêtes?" mais toi, tu es où? parmi les bêtes aussi? c'est toujours l'autre qui es bête... hein?


 


oui, l'Histoire et alors? c'est nous qui la dessinons l'histoire, aujourd'hui, nous avons l'opportunité de savoir, de tous, savoir, et de pouvoir agir, vite, et ensemble... quand cela nous a-t-il
été possible (sous tendu, étions nous à ce seuil de responsabilité et donc de culpabilité suspectable?)


avons-nous aujourd'hui la possibilité de nous voiler la face, de nous cacher derrière l'Histoire avec découragement? est-ce seulement décent? intelligent, utile? cohérent?


je reviens au tout début de notre échange: que fais-tu de ces constats? tu prends les épreuves à bras le corps? tu étudies la stratégie de survie qui se présente ou tu te décourages et t'en
remets aux vieilles recettes "injustes et violentes, voulues par des bêtes", mais tant pis on n'a pas mieux on n'aura jamais mieux, on est trop cons, "on regarde nos pîeds?"


excuse-moi pour ce bottage de c... en règle Ari... mais tu m'avoueras quand même...


ça le vaut bien, non?


 


Il est grand temps que tu abordes le Mahabharata, de ton côté... tu y découvriras ce qu'une vie de Brahma est...


toujours disponible, un volume qui fait 11fois celui de la Bible de Jérusalem, mais bon, ya des versions condensées de 600 pages... c'est passionnant... et un petit extrait bien connu qui
s'appelle la Bhagavad Gita... 


 


ce n'est pas parce que nos vies sont courtes et ridicules à l'échelle de l'univers qu'elles ne méritent pas d'être pleinement vécues dans la responsabilité, l'amour, et l'intelligence de la
vie... à te lire, on devrait rester comme des feuilles mortes sur l'eau attendant le bout du fleuve pour se noyer dans l'océan... paaaaaaaasssionnnant!


tu sais, essaie de dormir à côté d'un moustique et tu vas voir si le moustique est découragé par la perception de sa petitesse face à ton univers... il oeuvre il oeuvre.... héhéhé...


 


contemplation de la vie, disponible gratuitement quel que soit ton fuseau horaire!!! :o))


le temps c'est relatif, 80ans (qui peuvent tenir 120 si on soigne son vaisseau terrestre donc), c'est court pour faire toutes les belles choses, dont on voudrait peut-être s'énorgueillir... et
bien long quand on voit la somme de conneries qu'on peut aligner aussi... 


tu ne peux pas éviter tous les écueils mais tu remarqueras que la plupart des bonnes actions à faire ne se font pas sans ta participation... on fait rarement des exploits sans faire exprès... que
les bêtises, elles...


ce que je veux dire par là, c'est que, en référence à l'univers que tu cites judicieusement, l'état normal est l'absence de lumière, l'absence de chaleur (on mesure la chaleur, pas la froideur,
on a le zéro absolu en référence!),


de même on mesure le bien ... l'absence de bien étant déjà du mal (si tu ne soignes pas ton enfant, si tu ne le nourris pas, si tu ne l'embrasses pas, si tu ne lui parles pas, il se développe
mal... si tu n'arroses pas, si tu ne protèges pas, etc... etc...)


alors que l'absence du mal n'est pas forcément déjà du bien...


nous sommes incarnés, nous sommes agissants, agissons! 


(en n'oubliant pas que le choix d'action ou de non action n'est que la mise en pratique de notre conscience, l'actualisation agissante de notre identité immatérielle donc... puisque la vie est
onde avant d'être matière... selon les récentes assertions démontrées dûment)


 


autre chose, je sens que tu t'inquiètes pour moi, comme si tu voulais me dissuader de faire partie de "ceux-là" qui font combat pour tenter de sortir l'humanité
de la fange... 


meuh non, on est tellement nombreux désormais... Jésus a fait des ptits en chacun de nous, il en restera toujours pour porter la voix, la voie... :)


lol